AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Flore Morinstal.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Flore Morinstal

avatar

Messages : 346
Date d'inscription : 25/08/2010
Age : 24
Localisation : In Your Dreams

Feuille de personnage
Niveau:
12/30  (12/30)
Expérience:
20/40  (20/40)

MessageSujet: Flore Morinstal.   Mer 25 Aoû - 12:17





  • • Prénom : Flore.
    • Nom : Morinstal.
    • Race : Humaine.
    • Sexe : Féminin.
    • Age : Vingt ans.
    • Peuple : Lucina.


    • Description physique (min. 3 lignes) :

    Flore incarne la Beauté à elle seule. Son visage, sans défaut est d’un blanc pur. Ses longs cheveux lui tombent dans le dos, lisses et dorés. Quelques mèches rebelles s’échappent néanmoins et viennent adoucir ses yeux. Car ce sont eux qui en font frémir plus d’un. De loin, on a l’impression qu’ils sont bleus clairs. Mais lorsqu’on s’approche de plus près, on découvre que ces yeux bleus sont en réalité argentés. Et cette couleur est encore plus contrasté par la noirceur de ses prunelles.
    Son corps est fin et musclé. Elle n’est pas spécialement grande mais n’est pas pour autant trop petite. A l’image de son visage, le corps de Flore n’est que délices. Si ce n’est qu’il est peut-être un peu trop musclé, à force d’exercices.

    Mais, malgré cette beauté plutôt évidente, Flore a un visage froid et calculateur. Ses traits, la plupart du temps, ne manifestent aucune émotion. Un simple regard sévère.

    Flore n’a jamais été attirée par la beauté des vêtements. Il faut simplement que cela soit pratique. Elle porte la plupart du temps un simple vêtement léger. Derrière son dos, elle accroche son immense épée. Il lui arrive parfois de se cacher lors de ses voyages. C’est pour cette raison qu’elle revêt un ample manteau qui lui descend jusqu’aux pieds.


    • Description mentale (min. 5 lignes) :
    Si Flore est belle, elle n’en reste pas moins froide et réservée. Elle ne se soucie pas de son apparence, loin de là !
    On ne peut pas dire également qu’elle est « tête brûlée ». Elle préfère au contraire observer, attendre et décider. Mais parfois, dans le feu de l’action, elle sait prendre des décisions rapides. Elle aime bien agir en solitaire. Car finalement, c’est seule qu’elle se préfère. Elle n’est pas bavarde et ne dévoile jamais ses secrets.
    C’est pour cette raison sans doute que les gens ont tendance à la cataloguer rapidement dans le rôle du méchant. Belle, froide, silencieuse. Alors, pourquoi ne pas en déduire immédiatement sa perfidie ?
    Elle a en revanche un sens du devoir aigu et aspire à œuvrer pour la justice.

    Flore pourrait aisément démentir cela. Mais elle ne le fait pas. En quelques sortes, elle s’en fiche. Elle a apprit au cours des années qu’il valait mieux se taire et ravaler ses sentiments. Mais en fait, au fond d’elle-même, bout un feu intérieur plus ravageur que cette froide réserve.

    Etonnement, Flore déteste la magie. C’est ce que son père lui a enseigné et donc, aujourd’hui, elle a presque peur de l’utiliser. Et de toute manière, elle n’est pas très habile avec elle.
    La confiance qu’elle réserve aux gens est limitée elle aussi. Elle ne se fait confiance qu’à elle.


    • Votre histoire (min. 10 lignes) :

    Il existe un petit village, tout au nord des terres de Lucina dont le nom n’est connu de presque personne. Au plus profond des bois, ce village se nomme Valtoria. C’est un charmant village que chacun admire pour sa beauté et ses villageois joyeux. Les familles y étaient prospères.
    C’est dans ce petit village charmant qu’habitait un guerrier du nom d’Adrian Morinstal. Sa femme, Aliénor, était connue pour sa grande beauté. De cette union étrange, naquit quatre filles, toutes plus belles les unes que les autres.
    Mais Aliénor Morinstal attendit un cinquième enfant. Adrian pria pour qu’il s’agisse d’un fils. Les mois passèrent. Mais, ce ne fut pas un fils qui vint au monde. Une fille. Aussi belle que différente des quatre précédentes. Sa mère insista pour la nommer Flore.

    Seul Adrian était déçu par cette naissance. Il aurait tant voulu un fils. Cependant, la petite Flore n’était pas comme ses quatre sœurs. Sa mère était brune avec de beaux yeux verts. Et c’était ce qu’étaient ces quatre premières filles. Flore était blonde et ses yeux d’abord bleus, ne tardèrent pas de virer à l’argent. Et sans vouloir l’admettre, Aliénor était effrayée par cette fille qui ne lui ressemblait en rien.

    Flore grandit lentement. Son père ne s’occupait jamais d’elle. Mais un jour, en dehors du village, alors qu’elle était avec sa famille, il apparut qu’elle pratiquait une magie. De la magie encore brute, mais de la magie tout de même. Or, Valtoria était connue pour chasser les magiciens. De plus, Adrian et Aliénor n’étaient pas magiciens. Il en était de même pour les sœurs de Flore.
    Son père était un homme rude et un guerrier accompli. Ce jour-là, il eut une révélation. Il savait que cette fille n’était pas comme les précédentes. Et même s’il devait lui interdire la magie, il en ferait une combattante digne de ce nom. Dès son plus jeune âge, il lui enseigna le maniement de l’épée. Flore était courageuse. Elle ne se laissait pas faire et donnait tout ce qu’elle avait.

    Il lui arrivait pourtant de craquer. Un jour elle versa quelques larmes. Son père la gifla. Plus jamais elle ne pleura. Les entraînements étaient rudes. Mais chaque jour elle progressait. Et malgré ce que lui infligeait son propre père, elle l’aimait beaucoup tout comme il apprenait à l’aimer. Elle endurcit son cœur et ses bras. Nombreux étaient ceux qui l’admiraient et la craignaient à la fois.

    Flore ne servit plus jamais de son pouvoir. Ou du moins, elle l’utilisa en cachette.
    Mais son habileté au combat continuait de croître. Il ne faisait aucun doute qu’elle ne tarderait pas à surpasser son propre père.
    Et un jour, enfin, elle désarma son père. Après toutes ces années, elle était enfin prête.

    Flore savait qu’à présent, elle devait se débrouiller seule. Ses sœurs aînées étaient déjà mariées depuis longtemps. Il lui fallait trouver sa route. Elle quitta ses parents et sa maison et voyagea durant de nombreux jours. Un soir, alors que la fatigue était grande, elle s’installa dans une caverne. En l’explorant, elle découvrit des ossements. Après un examen détaillé, elle s’aperçut qu’ils étaient morts depuis longtemps, terrassés lors d’une bataille. L’un d’eux tenaient une longue épée. Flore se retrouva fascinée par cette épée qui paraissait normale, mis à part sa taille impressionnante. Elle s’en empara et chercha d’autres indices sur cette épée. Elle ne trouva rien, si ce n’est un drôle de symbole. Le squelette, par contre, possédait un médaillon qui indiquait qu’il s’agissait d’un mercenaire. La jeune guerrière baptisa cette épée Ahnor.

    Quelques jours plus tard, elle tomba dans une embuscade. Les mercenaires voulurent la détrousser. Mais Flore se défendit vaillamment. Le chef des bandits lui proposa de lui laisser la vie sauve. En échange, elle devait intégrer le groupe. Etrangement, Flore accepta.
    Deux années s’écoulèrent. Elle gagna la confiance des mercenaires et en devint même la chef.

    Mais il existait une rivalité entre les mercenaires de Flore et un autre groupe. Un jour qu’elle était dans les parages de Valtoria, un de ses éclaireurs aperçut de la fumée. Le village brûlait. Les mercenaires s’étaient emparés du village, sachant que la jeune femme en était originaire. Flore et ses guerriers se précipitèrent au village. La jeune guerrière défia le chef ennemi en un combat singulier. Le vaincu devait quitter le village et laisser les habitants de ce dernier tranquille.

    Le combat s’engagea. Flore était courageuse et agile. Son adversaire l’était également. Il la blessa de nombreuses fois. Et en un dernier coup, la projeta à terre. Flore tenta de se relever. Mais elle tremblait. Elle ferma les yeux et sentit les larmes de frustration couler. Le chef des mercenaires s’était déjà détourné.
    Alors, elle rassembla ses dernières forces et se leva. Elle apostropha son adversaire et en un ultime effort désespéré, lui envoya son épée. Il la reçut en plein dans la poitrine. Flore s’effondra.

    Les habitants de Valtoria la remirent sur pied lentement. Lorsqu’elle fut à nouveau rétablie, Flore décida qu’il était temps pour elle de partir. Elle quitta ses mercenaires et s’en alla, seule, à travers les Terres.



    • Pouvoir choisi de votre camp : Energie.
    • Votre arme de départ : L'épée Ahnor.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faolin De Florem
L'homme au bruit - Fondateur
L'homme au bruit - Fondateur
avatar

Messages : 771
Date d'inscription : 23/08/2009
Age : 25
Localisation : Regardes au fond de ton âme, tu m'y trouveras...

Feuille de personnage
Niveau:
900/900  (900/900)
Expérience:
40/40  (40/40)

MessageSujet: Re: Flore Morinstal.   Mer 25 Aoû - 12:27

Les portes entre les mondes se sont ouvertes depuis bien des mois maintenant, qui aurait cru qu'une guerre sans merci s'acharnerait ? Des esprits déchus ont déclaré la guerre aux créateurs des trois mondes essayant d'hallier à leur cause bon nombre d'habitants de ces lieux. Oui, la guerre est proche pour ne pas dire qu'elle a d'ores et déjà commencée. Plus que tout, vous devrez choisir votre camp afin d'établir l'équilibre ou au contraire le détruire ... Même si vous souhaitez rester neutre, chaque personne aura une emprunte à laisser dans cette histoire...

Une lumière aveuglante surgissant de nulle part vous entoure vous emportant ainsi dans un endroit inconnu entouré de nuage et de brouillard. Peu à peu, apparaît devant vous une silhouette à l'aspect humaine, un jeune garçon cachant une partie de sa tête sous un long manteau bleu foncé. Ses cheveux turquoise virevoltent dans la douce bise qui s'est levée, cependant, une seule chose vous obsède, son regard... Ses yeux semblent vous pénétrer au plus profond de vous, mais avant que vous ne puissiez dire quoique ce soit, cet être étrange s'approche de vous et vous murmure ces quelques mots :

"- La guerre est proche, dans certains endroits entre ces mondes, elle a déjà commencé, toi, Flore Morinstal, du peuple de Lucina, tu devras choisir ton camp, ton chemin, ton destin, écrire une page de cette histoire en nous aidant nous, les esprits créateurs ... Cependant, si tu ne souhaites pas prendre cette voie, attention aux conséquences, nous ne pourrons pas toujours être là pour protéger les habitants des trois mondes..."

Les paupières du garçon se fermèrent gentiment après ses paroles. Celui-ci s'approcha alors de plus en plus, commençant à tournoyer tout autour de vous, emmenant avec lui une nouvelle vague de lumière aveuglante. Dès que vous retrouverez vos esprits, vous pourrez constater que vous êtes revenu à l'endroit présent, où vous vous trouviez juste avant cette apparition.

C'est ici que votre aventure commence, à vous d'ouvrir un sujet ou d'entrer dans un sujet d'ores et déjà créé dans le monde et le lieu de votre choix.

Très bon jeu ... Twisted Evil
Fao.



_________________


There is a part of light and darkness in each of us...


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Flore Morinstal.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Baptême de Flore de Lendelin [Terminé]
» [Draenor] Qu'en est-il de la Flore Eternelle ?
» Je suis là à présent
» La légende du diamant vert
» Les dessins de la grenouille folle

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harmonia :: Avant d'entrer dans Harmonia :: Création de votre personnage-
Sauter vers: