AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Situation de crise

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Stayn Karhien
Harmonien
Harmonien
avatar

Messages : 320
Date d'inscription : 01/04/2010
Age : 25

Feuille de personnage
Niveau:
9/30  (9/30)
Expérience:
88/40  (88/40)

MessageSujet: Situation de crise   Sam 23 Avr - 17:07




Le temps avait passé et Stayn cherchait malgré sa condition des jobs qu'il pourrait accomplir en attendant d'aller mieux...Lorsque celui-ci se présenta il marqua un temps d'arrêt avant d'accepter...Pourquoi avait-il dit oui? Tout simplement parce que en regardant bien il avait un enfant à charge et cela il ne pourrait jamais le changer...La mission était simple, il devait se rendre à un gala et s'y infiltrer en tant qu'espion pour prévenir d'un assassinat potentiel...A priori rien d'important sauf quand l'on sait que la personne supposée être la cible n'est autre que l'un des leader politique Harmonien. Stayn Général de Brigade d'harmonia, bien qu'en fauteuil roulant se devait d'accomplir cette tache...Évidemment, on lui avait dit que deux ou trois hommes étaient eux aussi infiltrés pour protéger la personne en question, ce qui étonna Stayn c'est qu'on ne les fit pas entrer en contact avant...Peut-être pour ne pas qu'ils se vendent et que aucun ne connaisse l'identité de l'autre jusqu'au moment propice...Ainsi l'assassin en serait pas tenté de fuir a cause de quelque agissement douteux...Une idée qui fit frissonner Stayn...En fauteuil roulant! Certes temporairement, mais quand même en fauteuil. avec ses efforts il arrivait à rester debout à peine quelque secondes sans quoi il s'écroulerait...Sans compter qu'il ne voyait que d'un seul œil...Enfin ses deux yeux étaient opérationnels mais sa pupille droite changeant de couleur à cause de sa magie arcanique...Il décida de la cacher et ainsi faire penser qu'il était borgne...Une bonne stratégie, qui penserait ainsi que Stayn pourrait découvrir un assassin...

Le soir en question arriva, la haute bourgeoisie était présente, pour ne pas éveiller les soupçons il avait mit son uniforme de l'armée! Et oui! Est mieux caché qui se trouve aux regards de tous! Une fois entré, il poussa son fauteuil malgré lui avec son béret sur la tête. L'Harmonien était fringuant, bien qu'en fauteuil et d'apparence borgne il était beau et fut même victime de quelque plan de drague! Mais il ne se laissait pas avoir, bien que souriant et faisant semblant de s'amuser il zieutait partout à l'affût et surtout gardait toujours dans la vu Alfred Arold. La supposée cible. supposée car on ne sait jamais à quoi s'attendre dans ce genre de situations. Il faisait en sorte de ne jamais être totalement en face de monsieur Arold, comme s'il n e le connaissait pas! Enfin, il essayait. Au bout d'un moment l'instinct le poussa à aller discuter avec un jeune non loin du buffet, faisant mine de prendre une coupe à boire il leva le regard, et oui, pour entamer une conversation.

Le nombre de personne avec qui il avait discuté aujourd'hui était plutôt impressionnant et il n'avait encore suspecté aucun assassin, ni suspecté aucun homme d'être l'une des personnes susceptible d'être engagée comme lui pour protéger Alfred. Au final il conclut qu'il n'avait tout simplement pas parlé avec les bonnes personnes. Le général but donc une gorgée puis sourit tout en prenant la parole:


" - Belle soirée n'est-ce pas? Cette femme plus loin vous fait de l’œil depuis tout à l'heure, je suppose que vous l'avez remarqué, vous avez l'air du genre plutôt observateur tel un gardien. Oh, pardon je ne me suis pas présenté, Général de Brigade Stayn Karhien! "

Il tendit la main pour la lui serrer. Il avait fait un appel, oui bien qu'il ne pensait pas que cet homme soit capable de le comprendre car il ne pensait pas qu'il était l'une des personnes engagées...De l’œil? Oui, cette femme lui en faisait mais il avait glissé dans des propos plutôt banals me fait de surveiller. Ce qu'il tentait de faire avec tout le monde mais personne n'avait encore eut de réactions positives à cela. le fait qu'il détaille tout son rang était un rôle, en temps normal il ne l'aurait pas fait mais là il avait besoin de donner ce côté bourgeois, pour ne pas dire hautain...Le général fit un tour d'horizon du regard, la soirée se passait bien. Un groupe jouait tandis que certains discutaient alors que d'autre dansaient ou applaudissaient...Alors la question lui vînt en tête, comment cela allait-il se produire ? Il n'en savait rien alors il tendit une coupe de champagne à son nouveau camarade de la soirée parmi tant d'autre puis fit mine d'écouter la musique en attendant la réponse de celui-ci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vaiarii Dazak
Lucinien
Lucinien
avatar

Messages : 463
Date d'inscription : 22/06/2010
Age : 25

Feuille de personnage
Niveau:
11/30  (11/30)
Expérience:
93/40  (93/40)

MessageSujet: Re: Situation de crise   Sam 23 Avr - 18:02

Une veste noire feutré, un pantalon allant avec le haut et remarquablement bien taillé, des gants blancs, chaussures en cuir étincelantes, chemise blanche contrastant avec le haut ainsi qu'une cravate sombre; tout cet attirail couronné avec un chapeau haut de forme apportant une touche de délicatesse à l'uniforme. Rien à dire, Vaiarii était splendide. Tout ceci semblait vraiment différent de sa combinaison passée, souvent collé à son corps et renforcée avec du cuir, son costume d'habitude lui laissait la possibilité de faire à peu prés n'importe quoi en termes de mouvements; son nouveau en revanche, ne lui permettait pas cette liberté, juste une classe importante.

Pourquoi il s'habillait comme ça? Ahhh c'est une longue histoire, bien que compliqué et intéressante, il n'avait rien le droit de révéler et gardait les informations secrètes, dans ses paroles, mais aussi mentalement. Mentalement? Oui, sa mission avait une importance certaine et cacher ses pensées était important au cas ou des mages malveillants voulaient pénétrer dans son esprit. Son entrainement avait été de cacher ses pensées à toute personne suspecte..chose aisée pour lui car faire le vide dans sa tête était assez facile...pour faire court il savait très bien être un imbécile afin de tromper l'énnemi.

Saisisant une canne à marcher avec un haut en argent, il donnait l'impression d'appartenir à la haute bourgeoisie, bien sur tout cela ne prenait pas en compte les dagues dissimulés dans ses vêtements.
Il arriva donc à la salle indiquée; immense, l'endroit était comme un manoir. Les tapisseries étaient rouges pour augmenter la sensation de chic, le sol propre, les vitres transparentes et des lustres un peu partout. Nous aurions pu continuer en parlant de la décoration somptueuse et des musiciens, mais nous n'avons pas le temps en ce moment, après tout, Vaiarii vient à peine de réussir à se faire servir un verre au comptoir au fond de la salle.

Regardant autour de lui, le jeune-hybride ne pouvait que voir des humains, il remercia le fait de porter un chapeau pour cacher ses oreilles et sirota le verre qu'on lui avait tendu. Dans un endroit chic, autant commander une boisson chère; il avait devant lui une liqueur inconnue avec une olive posée dans le fond; l'allure élégant de Vaiarii lui donnait bien deux ou trois années de plus, de quoi profiter de cette soirée au mieux. En plus si l'occasion se présentait, il pourrait aller voir les musciciens; étant assez habile des mains, le Néko avait pu apprendre à jouer du piano d'une façon intéressante et souvent prenait le temps de joindre un groupe qui passait, celui du moment était intéressant...tien? On lui dit bonjour.
Non loin de lui se trouvait une personne en fauteil roulant, d'une carrure plutôt musclé, l'inconnu faisait vraiment contraste avec sa chaise roulante. Pourtant , même en étant handicapé, le monsieur gardait quand même un air élégant malgré son oeil caché; de loin on aurait dit un militaire, marrant. L'handicapé s'approcha en se faisant de la place entre les gens avant de venir lui parler.


" - Belle soirée n'est-ce pas? Cette femme plus loin vous fait de l'oeil depuis tout à l'heure, je suppose que vous l'avez remarqué, vous avez l'air du genre plutôt observateur tel un gardien. Oh, pardon je ne me suis pas présenté, Général de Brigade Stayn Karhien! "

Vaiarii cilla. Le général de Brigade Stayn Karhien, il connaissait ce nom, il avait déjà eu vent de ce personnage, oui, sachez le, ce petit hybride à des relations et ce personnage ne lui était pas complètement inconnu. Il fit attention à son expression et lui serra la main chaleureusement.

-Enchanté, moi c'est Vaiarii et pour la femme au loin elle est pas mal..pourtant vous savez aussi bien que moi que l'endroit n'est pas exactement un lieu de rencontre. Risque d'y avoir de la casse, vous savez qui y'aura ce soir non? Les attentats seront nombreux.

Il dit ça en riant d'un air nonchalant. Ses phrases, bien que rudes était tournées d'une façon moquantes, aucune façon de savoir exactement ce qu'il pensait. Pour ce qui était de la femme, il avait déjà remarqué, pourtant comme il l'avait dit, les femmes ici étaient peut-être pas une bonne façon de commencer la soirée, qui sait ce qui se trouve derrière ce sourire charmeur? Vaiarii regarda le groupe de musique au loin tout en se demandant quand "l'invité" principale de la soirée allait venir, après tout, c'était sa raison ici.

Vaiarii accepta la coupe de champagne en répondant:


-Oui, on peut me considerer comme un gardien, j'observe ce qui se passe autour de moi.

Sourire amusé, autant dire que Vaiarii ressemblait effectivement à quelqu'un au courant de ce qui se passait dans l'endroit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stayn Karhien
Harmonien
Harmonien
avatar

Messages : 320
Date d'inscription : 01/04/2010
Age : 25

Feuille de personnage
Niveau:
9/30  (9/30)
Expérience:
88/40  (88/40)

MessageSujet: Re: Situation de crise   Dim 24 Avr - 6:23

Souriants, ils burent leur coupe chacun lentement tout en faisant leur travail. Bien oui, en discutant souriant, en s’immisçant dans la foule ils n'étaient que plus discrets. Alors qu'une jeune femme, blonde et belle entama un morceau au piano le serveur passa et leur tendit le plateau. Le général en signe de réponse leva sa coupe avec un petit sourire montrant qu'il était déjà servit, le serveur baissait alors le plateau puis s'en alla avec un sourire chaleureux au lèvres. Sincère ou non, le sourire était radieux. Ce serveur était doué, tout comme cette femme au piano dont la voix était absolument envoutante. Totalement sous le sortilège de la pièce actuellement jouée par cette femme, les pensées de Stayn s'égarèrent jusqu'à l’emmener face à Nessa. cette nuit où ils parlèrent, où ils se dirent au revoir malgré cet enfant...Non, c'est elle qui lui avait dit au revoir! Lorsqu'il entendit les applaudissements, signe de fin de l’œuvre Stayn se rendit compte qu'ils 'était perdu dans ses pensées, d'une traite il avala la fin de sa coupe puis répondit à son camarade:

" - Oui, on ne sait jamais quel malheur peut vous arriver, si cette femme voulait vous piétiner, il se pourrait qu'elle y arrive. Le charme et la douceur sont les pires des armes, sachez le! Enfin je ne pense pas vous apprendre grand chose, mais bon il faut bien faire en sorte que le temps passe! "

Oui, le temps passait et ça faisait déjà quelque heures qu'il était la et rien ne s'était encore passé. Aucun mouvement n'avait parut suspect, surement que cet assassin était aussi habile qu'eux où alors qu'il avait renoncé...Pire, peut-être n'était-il pas encore là? Et s'il ne venait jamais...Le général soupira, ne voyant plus Alfred, il demanda à son camarade de l'emmener aux toilettes. Non pas qu'il ne pouvait pas y aller seul, mais c'était un bon prétexte pour s'y rendre tout les deux sans pour autant éveiller des soupçons. De temps en temps ils étaient interrompus par des personnes voulant souhaiter leur condoléances au Général pour ses jambes ou encore le féliciter pour les batailles d'Althar'Aran et Mereth. Bref, ils finirent par arriver aux toilettes où Stayn mit son béret à côté du lavabo avant de faire signe à Vaiarii d'écouter aux portes des toilettes. En effet, ils n'allaient pas se mettre à ouvrir toute les portes alors que quelqu'un de "vivant " s'y trouve! Alors que son camarade se mit à écouter aux portes, de ses deux bras Stayn se leva et se tint debout à la force de ses deux bras. Que croyez vous ? Sa forme athlétique lui permet même de se tenir ainsi avec un bras quelque temps pour allumer le robinet et se rincer le visage. Tant de choses qui, en général, ne pouvaient pas être exécutées sur son fauteuil car l'accès étant trop haut. heureusement que cela n'était que temporaire.

Le général effectuait tout d'abord une toilette c'est un fait, mais aussi une diversion permettant à Viarii d'écouter aux portes sans être entendu. En mettant l'oreille sur celle-ci il verrait bien. Tout ce que le général ne voulait pas c'était retrouver le cadavre d'Alford dans les toilettes car un tueur se promènerait dans la soirée...Et si jamais Alfred n'était pas la seule cible ? Lentement il tourna la tête en arrière pour visualiser son fauteuil puis il s'y poussa à la force des bras pour retomber dedans. Il avait prit soin de laisser le robinet allumé. Des sueurs froides le prirent et il se tourna vers son camarade tout en le questionnant du regard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vaiarii Dazak
Lucinien
Lucinien
avatar

Messages : 463
Date d'inscription : 22/06/2010
Age : 25

Feuille de personnage
Niveau:
11/30  (11/30)
Expérience:
93/40  (93/40)

MessageSujet: Re: Situation de crise   Dim 24 Avr - 9:56

Ce morceau était merveilleux. La femme au piano avait commencée à jouer d'une façon merveilleuse, les gens dans la salle étaient completement obnibulés par le son magnifique qui faisait tourner la tête. Des émotions semblaient vennir des notes de musiques et frappaient les gens en pleine tête pour les faire savourer un instant de bonheur. Vaiarii aussi le sentait, se surpris de penser au passé, puis souris en s'amusant de la situation. Cette pianiste devait certainement être magicienne, c'était anormalement parfait pour une partition, cette femme profitait seulement de son talent. Se laissant enivrer par le son malgré ses efforts, il ne fut relaché de la douce torpeur seulement qu'à la fin.

Se penchant vers son camarade qui parlait, il l'accompagna aux toilettes tout de même un peu gênée. Il se demandait si cet homme pouvait s'occuper de lui-même ou pas? S'éloignant donc de la pièce principale qui était, il fallait le dire, l'endroit principal de son boulot; il arriva bien vite avec l'homme au WC.

Entrant avec lui, il le vit se lever avec peine et faire sa toilette. Tout ceci n'était donc qu'un plan, il fallait être sur de ne pas être espionné. Vaiarii prenait cette rencontre bien dans le sens ou il avait rencontré quelqu'un qui allait lui être utile, vaut mieux connaitre son entourage non?
Laissant Stayn faire distraction, le Néko arpenta les toilettes en cherchant le moindre signe de vie; aucune pudeur dans ce qu'il faisait; il se glissait dans chaque cubique en voyant si il y avait âme qui vive, pas besoin d'être discret. Après avoir tout inspecté, il retourna vite à l'handicapé et mis sa canne en avant à la façon d'une épée. La base appuyait contre le torse du général pour le tenir à une certaine distance de sécurité.


-Qui est tu? Comment je sais que tu es qui tu dis être?

Vaiarii se méfiait, il le montrait bien en ouvrant une porte derrière lui. Dans le cubique, assis sur une toilette se trouvait un homme. La tête renversée, il semblait avoir reçu un coup puissant dans la mâchoire le tuant certainement sur le coup. Déjà un mort. Le Néko regarda attentivement l'homme en face de lui, après tout, si ça se trouvait, l'handicapé jouait un rôle et avait utilisé une magie encore inconnue pour tuer cet homme de loin. Qui sait.

Le regardant dans les yeux, Vaiarii baissa la canne avant de la remettre au sol en s'excusant. Non, l'humain n'avait pas l'air dangereux, ce ne semblait pas être lui.


-Excuse moi. J'ai juste eu un peu peur que tu sois...dangereux.

Se reculant un peu, il regardant derrière lui l'homme mort. Pas de doute, l'humain avait été tué avant puis glissé ici ou personne n'irait le chercher, la soirée commençait bien.

-Il y a quelqu'un ici et...

Des applaudissements, beaucoup. Ce bruit résonnait de la salle principale ou trônait l'endroit ou l'invité de la soirée ferait son discours. Vu le son, il devait déjà être sur scène , prêt à prononcer quelques paroles pour démarrer la fête. En d'autres termes, le leadeur politicien allait être devant des centaines de personnes , sans défense.

Indiquant d'un coup d'oeil ce qui se passait au général, il se précipita dehors, les paroles allaient devoir attendre, il y avait beaucoup plus important à faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stayn Karhien
Harmonien
Harmonien
avatar

Messages : 320
Date d'inscription : 01/04/2010
Age : 25

Feuille de personnage
Niveau:
9/30  (9/30)
Expérience:
88/40  (88/40)

MessageSujet: Re: Situation de crise   Dim 24 Avr - 10:47

Un mort...La façon dont il avait été menacé par cette canne ne lui plaisait pas, mais il n'en fit rien et il comprenait ce que ressentait cet homme car il le ressentait lui aussi...Comment pouvait-ils se faire confiance après tout ? Le Général plongea son regard dans le sien, ses yeux, tout du moins son œil noisette ne mentait pas. Tout en acquiesçant il referma le robinet sans y toucher...Un des petits tour de magie que Stayn avait réussit à mettre au point a cause de sa perte de jambes...Ce qui dans un sens confirmait ce que disait son collègue...Oui Stayn était quelqu'un de dangereux, bien sur et surement tout autant que Vaiarii. L'Harmonien se dirigea alors aussi vite que possible vers la salle faisant mine de vouloir écouter le discours de celui-ci. Souriant même à ceux qui le regardaient arriver, mais au final il ne savait pas ce qui allait se passer dans les prochaines minutes...Une fois arrivé il s'éloigna un peu de Vaiarii, comme pour couvrir plus de surface. Rien ne disait que ce serait utile, mais qui ne tente rien n'a rien.

L'homme était sur le devant de la scène, dans un uniforme des plus élégants, noir bien sur...Le blanc étant symbole de pureté et cet homme n'étant en rien quelqu'un de pur...C'est même un petit détail qui le fit sourire...Peut-être peut-être d'ailleurs se perdait-il dans les détails...Alors qu'il avait déjà entamé son discours le général se sentit étrangement bousculé, quelque chose lui éblouit les yeux et il ne lui en fallut pas plus pour comprendre que cet être vivant qui venait de le pousser était une menace. Comme si tout d'un coup venait de s'arrêter, Arold avait encore la bouche ouverte, Vaiarii le regardait se faire bousculer et aussi rapide que l'éclair il attrapa le poignet de ce qui était une femme et la mit à genoux. Oui, il s'occupait peut-être un peu trop des détails et oui il était dangereux...Une belle rousse au regard profond, sa robe était satinée et son décolté plongeant mais Stayn ne prêtait pas attention à ça. Son expression laissiat entendre une certaine surprise mélangée à de la douleur avant que la colère ne s'installe:


" - Mais ça va pas la tête? Vous êtes malade!

- Pardon madame, j'ai cru que vous vouliez voler mon collier, vous m'avez bousculé et j'ai paniqué...

- Pauvre type! "

Elle partit telle une furie en direction de la scène puis se mit a écouter le discours de l'homme. Tout en soupirant il laissa sa tête tomber en arrière puis se mit à regarder le plafond...Qu'avait-il vu ? Au fond il se dit que la honte ferait mieux de s'abattre sur lui...Peut-être trop vieux ? Trop inquiet ? Pourtant il avait sentit cette chose, cet instinct qui dit que l'on ne se trompe pas! Dégouté il se dirigea vers la table et reprit une coupe de champagne avant de retourner à son poste. Il ne la boirait pas, il ferait mine de la boire...Non non, avec ce qui venait de se passer il ne voulait pas tomber sous les effets de l'alcool. Le général décida donc de s'intéresser un peu plus au discours de ce gars là:

" - Comme vous le savez, de nos jour il ne faut pas avoir pour avancer dans la vie! Ne pas avoir peur de se montrer! Qui sait ce qui peut se passe la seconde suivante ? Ce qui s'est passé il y a quelque seconde avec Miss Then en est la preuve, n'est-ce pas ? "

Enflure. Ça avait résonné dans sa tête, il venait d'insulter Arold dans ses pensées. Comment pouvait-il se permettre alors que lui venait pour le protéger...Cependant le général n'eut pas le temps de comprendre que un vent magique se mit à éteindre toute lumière avant de plonger la pièce dans le noir. Un cri déchira le silence et Stayn fendit les ténèbres avec sa magie arcanique. Des spectres enflammés, d'un bleuté luminescent se mirent à éclairer la pièce. Par chance il restait à Stayn encore quelque bon réflexe. Mais son regard s'écarquilla lorsqu’il remarqua qui venait de toucher Arold à la poitrine! Devinez...La rouquine! Elle s'écria dans la pièce:

" - Occupez vous des autres! "

Le général fit comme il put pour s'approcher mais de toute évidence il venait d'être intercepté par deux hommes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vaiarii Dazak
Lucinien
Lucinien
avatar

Messages : 463
Date d'inscription : 22/06/2010
Age : 25

Feuille de personnage
Niveau:
11/30  (11/30)
Expérience:
93/40  (93/40)

MessageSujet: Re: Situation de crise   Dim 24 Avr - 13:08

L'homme sur scène parlait, des choses futiles, sans importance, juste histoire de se montrer et décrocher quelques mots devant les imbéciles qui suivaient les décisions politiques jusqu'en enfer. Vaiarii n'avait aucune idée de ce qui allait se passer et si il y allait avoir quelque chose ou pas. Pour l'instant, la foule se tenait plus ou moins tranquille, pas de mouvement brusque, aucun geste suspect; la haute bourgeoisie se comportait comme on lui avait dit,pas question de faire un pet de travers dans cette ambiance. Tandis que le politicien parlait, Vaiarii vit une femme avancer rapidement, heureusement il n'était pas le seul et le général l'arrêta tout de suite malgré le fait d'être en fauteuil roulant. Admiratif, le Néko regarda la scène avant d'éclater de rire en voyant la femme riposter en traitant l'infirme de goujat.

Plié sur le bar, il essayait tant bien que mal de faire le moins de bruit possible en masquant son rire.


" - Comme vous le savez, de nos jour il ne faut pas avoir pour avancer dans la vie! Ne pas avoir peur de se montrer! Qui sait ce qui peut se passe la seconde suivante ? Ce qui s'est passé il y a quelque seconde avec Miss Then en est la preuve, n'est-ce pas ? "

Le jeune-hybride s'essuya les larmes avant de comprendre le sens de la phrase. Son ami semblait avoir pris mouche tandis que lui, souriait à l'annonce. Le sourire simple avait changé un peu pour devenir celui d'un manipulateur, pile poil au moment ou les lumières se coupèrent. Voyant dans le noir, Vaiarii n'avait aucun mal à suivre l'action et regarda ébahie ce qui se passait sur scène. Une source de lumière apparut rapidement sous forme de fantômes non agressifs afin de révéler aux autres ce qui se passait.

La rousse avait réussi à se glisser jusqu'à l'homme et le tenait contre elle avec un couteau sur la gorge....un couteau ou alors plutôt un ongle qui semblait sortir d'un de ses doigts en forme d'aiguille, de cette distance il ne savait trop rien. Elle se tourna vers l'hybride, lui fit un clin d'oeil avant de disparaître sur place en emportant l'humain avec elle, étrange tout ça. En tout cas le Néko venait de réaliser que non seulement le politicien venait de disparaitre, mais dans la salle, plusieurs personnes commençaient à créer la panique.

Des hommes surtout, bougeant dans tous les sens en attaquant tout ceux qui leurs tombaient sous la main. Venait ils d'arriver ou étaient ils tous la dès le début?
Dans tous les cas ils étaient attaqués et Stayn avait de sérieux problèmes.

Hésitant un instant, l'hybride finit par jeter son chapeau en l'air, se propulsa en avant vers les deux hommes avec une explosion de feu sous ses pieds et leur fonça dessus tête en première. Il avait bien fait plusieurs mètres en l'air au niveau d'une hauteur de jambe et avait foncé tel une flêche sur les deux agresseurs qui venaient d'attaquer sa nouvelle connaissance. Le choc fut rude et il entraîna les deux dans sa chute en les écrasant contre le mur d'en face.
Ayant joué le rôle d'un javelot, Vaiarii se releva complétement sonné en se demandant si il n'avait pas oublié de mettre ses mains devant lui. Titubant, il arriva devant le général et dit en criant pour se faire entendre dans le bruit
:

-Il a été enlevé! Aide les gens ici! Je poursuis la femme! Ok?

En effet, les agresseurs étaient nombreux dans la salle, de quoi foutre un bon raffut et de bonnes blessures aux gens dans les parages, le Néko faisait confiance à l'humain pour s'occuper de tout ça tandis qu'il poursuivrait l'enleveur, restait plus qu'à savoir si Stayn se sentait capable de gérer tout ça.

Du coin de l'oeil, Vaiarii pouvait voir deux hommes, différent des autres, ils semblaient vouloir défendre les gens plutôt que de les attaquer. Des gardes? peut-être....



Dernière édition par Vaiarii Dazak le Dim 24 Avr - 13:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stayn Karhien
Harmonien
Harmonien
avatar

Messages : 320
Date d'inscription : 01/04/2010
Age : 25

Feuille de personnage
Niveau:
9/30  (9/30)
Expérience:
88/40  (88/40)

MessageSujet: Re: Situation de crise   Dim 24 Avr - 13:38

Alors qu'il allait se faire attaquer, son camarade fonça dans le tas et percuta les deux hommes qui venaient de l'assujettir. Apparemment totalement inconscient Stayn ne prit pas le temps de chercher à comprendre s'ils allaient mourir ou non...Il s'inquiétait plus pour Vaiarii qui semblait plus tituber qu'autre chose...Mais finalement il se décida à faire l'ordre qu'il venait de lui donner. Faisant signe aux personnes de sortir par l'arrière, deux hommes se mirent à l'aider. Apparemment des gardes, voila une bonne nouvelle qui allaient les aider tandis que Vaiarii allait se lancer à la poursuite de la rouquine dont il avait en fait déjà complétement oublié le nom...Alors que esprits arcaniques commençaient à faiblir une autre explosion bleutée eut lieu libérant ainsi d'autre esprit lumineux...Silencieuse, sans danger...En fait il ne dégageait que son aura pour éclairer la pièce. Cependant en faisant cela il fallait s'attendre à être prit pour cible et c'est ce qui arriva.

Équipé d'une arbalète l'homme s'approcha de Stayn tout en pointant celle-ci sur lui...Esquiver ? pas la peine d'y penser dans un fauteuil roulant, le carreau partit rapide menaçant pointé directement entre ses deux yeux. Mais étrangement celui-ci fut dévié sans raison aucune et alla se planter dans la tapisserie de la pièce. Un autre carreau fut chargé et le même scénario se produisit. Sa pensée lui servait à dévier ceux-ci, le Général ne se doutait pas qu'il devrait se servir de sa télékinésie pour faire autre chose que fonctionner sas jambes...Voila un don bien pratique qu'il venait de décupler mais cette fois il ne lui servirait plus car l'homme arrivait encore plus menaçant armé d'une dague...D' un coup de pied son adversaire poussa son fauteuil roulant et il alla se percuter contre l'une des vitres. Grimaçant et cherchant une solution autour de lui...Il n'en vit aucune autre que de le blesser physiquement. Ses bras s'enflammèrent, des flammes arcaniques bleues plus précisément et un sabre enchainé du manche à son poignet apparut. la chaine était arcanique et le général ne prit pas le temps de s'expliquer que le Katana entièrement noir fut jeté sur son adversaire lui découpant ainsi le bras qui tenait la dague avant de disparaitre dans une explosion bleutée mais silencieuse encore une fois. Le général n'avait pas prévu qu'un autre ennemi lui tomberait dessus et cette fois il se jeta complètement sur lui...Tout deux passèrent par la fenêtre...Le manoir en question étant sur la côté, en bas se trouvait la mer et tout deux s'agrippant à la rambarde, face à la falaise de la mort! Souriant voir rigolant, Stayn était cynique et ce cliché des livres le fit rire. Cependant il ne ria pas longtemps car son adversaire se mit à frapper ses côtes! Se tenant d'un bras il attrapa une dague au ceinturons de son ennemi qu'il planta dans sa gorge avant de le voir tomber dans la falaise...




" - Bonsoir! Nous sommes venus pour pas mal de personne, dont vous Monsieur Karhien. Faites un beau voyage, rejoignez les Esprits et passez leur le bonjour de ma part! "

Heureusement pour lui, l'un des gardes fit valser l'homme qui venait de l'autre côté par dessus la rambarde avant d'être lui même interrompu par assaillant...Décidément Stayn n'allait devoir compter que sur lui même pour remonter...Ses bras commençaient a fatiguer, il avait chaud et froid en même temps...Chaud a cause de l'effort et froid a cause du vent de mer gelé venant paralyser ses doigts..Venant le paralyser lui donnant encore plus envie d'abandonner et de tomber dans l'eau...Après tout qu'est-ce qu'il avait à perdre?


* Mon enfant ! *


Lentement il se releva jusqu'à la fenêtre où il put enfant voir la pièce de l'intérieur, mais sa force ne lui permettait pas de repasser par dessus, alors il resta là attendant que quelqu'un daigne enfin l'aider...Lui qui souffrait , du froid et de la peur de tomber dans le vide avec ses jambes inertes...Totalement inutile.Il fit comme il put se servir de la télékinésie pour utiliser ses jambes, grattant ainsi quelques centimètres, mais rien de vraiment concret, puis il ferma les yeux lorsqu'il sentit qu'il n'avait plus du tout de force, pour rester le plus longtemps possible accrochémais...Stayn venait de lâcher prise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vaiarii Dazak
Lucinien
Lucinien
avatar

Messages : 463
Date d'inscription : 22/06/2010
Age : 25

Feuille de personnage
Niveau:
11/30  (11/30)
Expérience:
93/40  (93/40)

MessageSujet: Re: Situation de crise   Dim 24 Avr - 14:47

Vaiarii n'avait pas de temps à perdre, son plan était infaillible et depuis le début, tout se passait comme prévu; le seul inconvegnant avait été cet homme en début de soirée qui l'avait remarqué; certainement embauché pour protéger l'invité de soirée, il avait vu Vaiarii et s'était intéressé à lui un peu trop. Le plus dur pour notre ami Néko avait été de mettre le corps dans les toilettes sans se faire voir; accessoirement aussi de mentir au général et de jouer un rôle afin de se créer un alibi et un complice involontaire.
L'homme en fauteuil accepta les choix du traitre et alla aider les gens dans la salle tandis que Vairii partit à la recherche de la jeune-femme. Si elle avait suivit ses ordres elle devrait être non loin de la dans un entrepôt à l'est.....attends.."Si elle avait suivit les ordres?". Le Néko sourit en imaginant ce qui se passerait si elle lui avait désobéi.

Courant donc le plus rapidement possible au point de rendez-vous, il esquiva quelques-uns de ses hommes qui allaient pour rendre l'endroit de la cérémonie encore plus chaotique. Sprintant, il n'eut qu'à se fatiguer trois minutes avant d'arriver.
L'endroit était lugubre; abandonné pendant des années, le métal servant de mur semblait tomber en ruines et l'intérieur était poussiéreux comme pas permis. Entrant discrètement, le Néko ne douta pas de l'homme derrière lui. Gros mais fort, l'humain était particulièrement petit et était muni d'une bouche énorme avec des dents anormalement aiguisées. L'attaquant s'approcha, doucement, pas à pas, avant de sauter sur le dos de Vairii.


-Ouaaiiiii!!! Vaya! Laisse-moi silteplait! Allez! Dis oui!

Le Néko le repoussa déjà par réflexe de peur, puis regarda en l'air sur une plateforme. En haut se trouvait la rousse qui souriait d'une façon bien particulière rien que pour se faire désirer. Laissant le gros en bas, le traitre mont à l'étage d'un bond pour retrouver Arold. Ligoté, l'homme bougeait dans tous les sens pour se libérer de ses agresseurs. Le Néko s'approcha après avoir repoussé la femme qui essayait de lui faire du charme et fit face à l'homme.

-Politicien; qu'a tu a dire pour ta défense?
-Mes ordres viennent de plus haut! Laissez-moi partir! Silvousplait! Vous aurez tout ce que vous voulez!

Ignorant les supplications du pauvre monsieur et se souvenant des atrocités commises par cet homme, le Néko enleva son gant et posa sa main sur la gorge de l'homme avec une dague tout juste sortie de sa manche.

-Politicien, tu as menti, trahi, volé, profité...tu ne mérites que la mort, repose en paix ou en enfer.

Ne lui laissant pas le temps de répondre, l'assassin à l'air serin enfonça une dague dans la gorge de l'homme. Il bougea un peu, laissa échapper un râle glauque, puis tomba à terre sans vie. Vaiarii avait un air différent à celui connu. Se donnant ce pouvoir absolu de la mort, il restait calme dans ce genre de situations. Son regard était rempli de pitié, son expression de honte et ses gestes de délicatesse
Des mains douces passèrent sur son cou le massant.


-T'es vraiment choux comme ça, tu veux pas qu'on refasse...tu sais..

Il se dégagea la mine refroidit et s'éloigna de la charmeuse afin de faire face à l'homme avec la bouche énorme qui commençait à baver. Le Néko leva un bras en montrant le corps à terre:

-Fais le disparaître, dit il froidement
-Ouai! Merci Vaya! S'exclama le gros avant de se jetter sur l'humain et festoyer de son repas préféré.

Vaiarii grimaçait , il se demandait comment un homme pouvait prendre plaisir à manger un autre. Bon , de toute façon, tout devait disparaître et le cannibale avait pour réputation de tout avaler, os et dents compris. Frissonnant, le Néko se rendit compte qu'il fréquentait des gens vraiment particuliers en fin de compte.

Esquivant un baiser de la rousse et s'éloignant de la scène, Vaiarii se dépêcha de revenir à la salle. Tout se passait comme prévu, il avait été au courant de tout ce qui allait se passer bien avant la soirée et avait préparé son coup, logiquement, le général témoignerait pour Vaiarii en le lavant de tout soupçons et il pourrait continuer ses missions tranquillement. Avait il conscience que son acte allait peut-être déclencher une guerre? Oui, peut-être, chez lui aussi, "les ordres venaient de plus haut"

Ca faisait douze minutes depuis son départ, ayant un peu de retard sur son plan, il arriva tout de même dans la salle en pleine guerre en essayant de repérer son compagnon. Plus il cherchait et plus il se disait que l'homme avait été tué. Pourtant, les lumières fantômes en l'air témoignait du contraire même si elles étaient faibles. Passant donc dans le mouvement et se dirigeant dehors, le Néko se coupa la peau à certains endroits pour montrer qu'il avait bien participé à une bataille; il ne devait rien laisser paraître, le moindre détail comptait. En déchirant même une manche de sa chemise et se faisant bruler un eu de son pantalon, il vit au loin Stayn accroché dans le vide.
Se précipitant sur son témoin, il arriva juste a temps pour attraper l'homme par le bras. Epuisé de sa course et portant tout de même un homme à bout de bras, Vaiarii dut faire un effort surhumain pour le remonter. S'écroulant au sol avec Stayn, il respira fort avant de s'asseoir sur les fesses, un sourire innocent sur son visage.


-J'me suis fait avoir à l'exérieur par des ennemis, dans l'état ou j'étais, j'avais du mal à me battre et j'ai perdu la trace de la rousse. Pas le temps de parler, à l'intérieur le combat continu. Allez relève toi!

Essouflé, il prit l'homme en l'aidant à marcher afin d'atteindre son fauteuil roulant. Rien à dire, le Néko jouait parfaitement la comédie...en même temps....il en avait l'habitude.

-Tu peux encore te battre sans te laisser mourrir? Dit il en se moquant.

C'était la petite touche à son rôle, de la naïveté et un peu d'humour, mélangé avec de la peur envers les personnes à l'intérieur, le traitre ressemblait vraiment à un petit ange.


*Ah tien. Mon pote doit avoir fini son repas maintanant. Au revoir, Mr. Arold*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stayn Karhien
Harmonien
Harmonien
avatar

Messages : 320
Date d'inscription : 01/04/2010
Age : 25

Feuille de personnage
Niveau:
9/30  (9/30)
Expérience:
88/40  (88/40)

MessageSujet: Re: Situation de crise   Dim 24 Avr - 16:52

Alors qu'il sentit son cœur s'arrêter de battre car son corps tombait dans le vide à peine un quart de seconde plus tard il ouvrit les yeux le poignet attrapé par Vaiarii. Sa main emboita le pas attrapant son poignet et faisant ainsi un lien solide. Son autre main aidait malgré la fatigue le gentleman à le remonter dans la salle de fête et l'aida même à rejoindre son fauteuil. Cependant malgré le soulagement d'être vivant Stayn avait besoin d'être debout, de marcher de profiter de cela...Profiter du fait que le sol est ici et qu'il n'est pas tombé dans la falaise...Transpirant, il défit ne nœud de sa cravate. Son béret était tombé dans l'eau, en même temps que ceux qui avaient attenté à sa vie. Le général ôta même sa veste avant de regarder le Neko de haut en bas assis face à lui. Il lui devait la vie! Et heureusement qu'il n'avait pas réussi à attraper la rouquine sinon il serait surement mort à l'heure qu'il est...Ce qui l'inquiéta plus, c'est que lorsqu'il était suspendu dans le vide un des gardes lui fit une confidence: Stayn lui aussi devait mourir ce soir. Heureusement grâce à Vaiarii il était encore en train de respirer et l'espoir de voir son enfant et sa femme était à présent revenu. Tout en soufflant pour mieux respirer il dit alors:

" - Merci...je t'en dois une belle. Pour la rouquine c'est pas grave, si elle ne l'a pas tué sur scène il doit encore être en vie, du moins je pense. Puis il serait bien cruel de le laisser à son triste sort avec cette psychorigide...Ce serait comme le tuer nous même. En tout cas je te dois la vie. "

Il se dirigea vers le buffet, seul ses spectres éclairaient la pièces, la lumière bleutée était étrangement chaude et même réconfortante. Une fois au niveau du buffet il prit une bouteille d'eau et en jeta une à son camarade. Tout en ouvrant la sienne il plongea son regard dans celui de son ami. avant d’oser les sourcils en signe qu'ils devraient se bouger pour aller retrouver Alford avant qu'il ne soit trop tard. Souriant, le général se mit alors en directions de la sortie, évidemment il avait prêté attention aux blessures de Vaiarii, qu'il se soit battu pour le protéger l'honorait. Et à l'avenir il ferait de même. C'est ainsi que le général passa la porte, toute la foule était loin et les cris si assourdis par la distance qu'ils étaient quasiment inaudibles. Même les deux gardes qui avaient tentés d'assister Stayn n'étaient plus là, aucun ennemis...Ils avaient apparemment tous fuis. Étrangement cela chiffonnait Stayn d'être toujours en vie s'il était l'une des cibles de ce soir. Mais après tout il n'allait surement pas s'en plaindre. Ne sachant quelle direction prendre, il regarda les alentours à la recherches d'indices. Peut-être que des traces de batailles pourraient les conduire jusqu'à Alford...Mais rien, pas de corps, pas de sang rien. Doucement il se tourna alors vers Vaiarii :

" - Je suis embêté, je ne sais pas quel chemin prendre...Où pense tu qu'ils sont allés ?Peut-être que nous chassons des fantômes, mais ramener son corps à sa famille est un minimum surtout si nous avons échoué...Mais je ne préfère pas y penser. "

Premièrement, il pensait que si la rouquine ne l'avait pas tué c'est qu'il y avait surement quelque chose de sous-jasent et deuxièmement...Et bien c'était Vaiarii qui avait livré bataille dehors, il était donc plus à même de choisir une route à prendre. Puis tout en attendant la réponse, Stayn se mit à tourner sur lui même à la recherche de trace, de brulures, de sang quoique ce soit qui aurait pu...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vaiarii Dazak
Lucinien
Lucinien
avatar

Messages : 463
Date d'inscription : 22/06/2010
Age : 25

Feuille de personnage
Niveau:
11/30  (11/30)
Expérience:
93/40  (93/40)

MessageSujet: Re: Situation de crise   Dim 24 Avr - 17:25

Stayn en revenant sur la terre ferme avait un regard remerciant, il venait de se faire sauver la vie par Vairii, ironique quand-même non? C'est à ce moment-là que le Néko eut un peu de regret; l'homme en face de lui semblait si bon, que le mêler à une affaire aussi glauque était vraiment un coup de couteau dans le dos; bon, ce qui est fait est fait, plus moyen de revenir en arrière. Ils rentrèrent donc dans la salle avec le général profitant de cette deuxième chance qu'on lui avait offert. Il lança une bouteille d'eau à Vaiarii et ils dégustèrent le breuvage sans gout. La bataille avait fini, plus personne; les attaquant avaient sans doute fuis et cela embêtait vraiment le traitre; il avait pourtant dit de jouer le jeu, la disparition des attaquants lui mettait vraiment des bâtons dans les roues; cela dit ça augmentait un peu le suspense et la tension qui pouvait se faire sentir chez l'hybride.

" - Je suis embêté, je ne sais pas quel chemin prendre...Où pense tu qu'ils sont allés ?Peut-être que nous chassons des fantômes, mais ramener son corps à sa famille est un minimum surtout si nous avons échoué...Mais je ne préfère pas y penser. "

Stayne voulait voir et rechercher le protégé, en même temps quoi de plus normal? Le Néko devait chercher aussi pour ne pas paraître suspect. Il sourit quand-même à la phrase en pensant que rendre le corps à la famille allait être un peu difficile; au mieux il faudrait attendre un moment et retrouver le cannibale afin de récupérer le....beurk!

Son ami cherchait un peu partout en recherche d'indices, sur ce coup la les sbires de Vaiari avait bien fait leurs boulots. Aucune trace, aucun corps, à part les agressions il n'y avait aucune trace de lutte, fait croire que l'organisation de sa guilde devait être assez forte.
Lueur de malice dans ses yeux, et pourquoi ne pas jouer le jeu à fond, laisser une chance à l'homme de retrouver le fil des évenements? Ca serrait marrant de l'emmener à l'hangar.


-Je sais pas trop ou ils sont allés, mais il me semble que c'était vers la-bas, dit il en montrant la direction de l'hangar.

Le général semblait assez vif et partait déjà dans la direction, avant d'être stoppé par la main de Vaiarii sur son épaule. Il lui parlait d'une voix profonde comme si il lui annonçait la mort de quelqu'un.


-As tu remarqué? Tu a été visé par ces gens. Les organisations de bandits n'aiment pas jouer dans les règles et si ils savent qui tu es, il risque d'y avoir des autres attentats, il fit une pause, pas forcement contre toi...mais aussi contre tes proches.

C'était une possibilité. Vaiarii ne savait pas pourquoi son organisation avait pris pour cible l'homme en face de lui, mais il savait une chose, les cibles étaient soit exécutées, soit poussés au suicide avec la torture de proches, chose que Vaiarii refusait catégoriquement. Pour lui, la famille d'un individu n'a rien à faire avec les agissements personnels, pourtant, l'argent commande et si il y avait une prime sur la tête de l'homme, il y avait une chance que son entourage soit attaqué.

Le Néko montrait bien ses pensées, si Stayn n'avait pas de famille, l'investigation pouvait continuer; mais si celle-ci était existante et non loin de là, il y avait des chances de retrouver sa femme, son fils ou sa fille dans des états affreux.
Je vous rassure tout de suite, malgré ses agissements, Vairii n'attaquait jamais les enfants et souvent tuaient tous ceux qui s'attaquaient à des mineurs, qu'ils soit dans sa guilde ou pas.


-A toi de voir, mais réfléchis avant de bouger. Tu pourrais être observé en ce moment qui sait.. mais bon, à nous deux ils n'ont aucune chance dit il avec le sourire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stayn Karhien
Harmonien
Harmonien
avatar

Messages : 320
Date d'inscription : 01/04/2010
Age : 25

Feuille de personnage
Niveau:
9/30  (9/30)
Expérience:
88/40  (88/40)

MessageSujet: Re: Situation de crise   Lun 25 Avr - 9:07





Ce que disait Vaiarii avait du sens, en effet. Mais de toute les manières, c'était son job, enfin du moins pour le moment. Bien qu'hésitant dans son esprit, son corps prit la direction indiquée par Vaiarii sans la moindre once d'hésitation. Comme s'il savait que c'était de toute évidence la meilleure chose à faire. Tout en faisant rouler son fauteuil dans la direction convenue, le général décrocha un faible sourire ils arrivèrent enfin face à un gigantesque hangar dont la porte ne pourrait surement pas être ouverte par Stayn. Dans un sens, maintenant qu'il était ici il n'était plus du tout sur de savoir s'il voulait rentrer à l'intérieur, quelles surprises se cachaient derrière ces portes...Bien qu'en fauteuil il se prépara à se battre, des flammes bleutées commencèrent à embraser ses bras avant que deux Katanas n'apparaissent. Le manche noir, ainsi qu'une lame noir mat avec gravés sur chacune des deux lames: " Être jusqu'à la mort ". Tout en souriant il fit signe à Vaiarii d'ouvrir le Hangar comme quoi il était près puis avec sa télékinésie il prit ses distances avant de dire:

" - Je ne sais pas si derrière ces portes se trouve le corps de Arold...Mais j'ai l'intime conviction que s'y trouve ma mort...Ou quelque chose qui y ressemble, comment se fait-il que tu sois si abîmé alors que rien en prouve que tu t'es battu dehors. Ton costume est embrasé, et aucune trace de flamme a part quand tu a volé...Mais à ce moment là tu était impec...Et puis je ne te soupçonnerais pas si tu n'avais pas trop parlé...Comment sait tu qu'ils me visent eux aussi ? Tu ne pouvais pas être au courant quand on me l'a dit, tu était dehors... "

Le cœur de Stayn battait la chamade, peut-être que derrière se hangar se trouvait la rousse et Arold, comment ferait-il. lentement il retira son cache œil laissant apparent son œil ambre. Puis aidé de sa télékinésie il se mit sur ses jambes debout en position, comme s'il était près à en découdre. Mais c'était un choix bien ridicule, deux minutes ? Après ça il tomberait au sol sans force. Levant les yeux au ciel, il ne souriait plus. que faisait-il ? pourquoi avait-il l'impression qu'il était mêlé à tout ça ? Surement parce qu’il avait l'air bien plus sur et bien au courant que le Général...Évidemment, que sa famille puisse être touche était une possibilité logique, il ne fallait pas être dans la confidence pour s'en douter, mais de savoir que lui aussi était une cible...Peut-être que l'espoir le regagna lorsqu'il prononça ces paroles:

" - Dis moi que je me trompe, dis moi que tu sais que ça peut paraître bizarre mais que tu n'es en rien un assassin. après tout tu m'as sauvé la vie. "

En fait, peu importe ce qu'il disait, Stayn n'avait plus confiance, peut-être qu'il n'était au final en rien mêlé à tout cela, mais peut-être que si. Si Arold se trouvait derrière ce Hangar,soit il ne mentait pas...Soit ce mec était un psychopathe avéré...Et si la rousse s'y trouvait alors que Arold non, ce serait un sacré signe de guet-apens...Si Vaiarii voulait s'en aller, alors il le laisserait...Donnant donnant, il lui a sauvé la vie après tout, mais Stayn savait que dans ces conditions il ne gagnerait surement pas le combat s'il y en avait un. Peut-être se défendrait-il un temps mais après cela...Il ramperait au sol à la force des bras pour rejoindre son fauteuil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vaiarii Dazak
Lucinien
Lucinien
avatar

Messages : 463
Date d'inscription : 22/06/2010
Age : 25

Feuille de personnage
Niveau:
11/30  (11/30)
Expérience:
93/40  (93/40)

MessageSujet: Re: Situation de crise   Lun 25 Avr - 10:09

Amusé de la situation, le Néko vit Stayn prendre la direction du hangar indiqué sans réfléchir à sa famille. Tout ce que Vaiarii pouvait espérer , c'est qu'il n'en ait pas , sinon il pouvait être sur de retrouver des évènements dérangeants en rentrant chez lui. Néanmoins, il accepta la décision en suivant l'homme. Ils arrivèrent devant le hangar rapidement, selon lui , ses complices étaient déjà partis, après peut-être qu'il se trompait.

Les possibilités fusèrent dans sa tête tandis qu'il souriait chaleureusement au général qui commençait à avoir des doutes sur lui.


-Je crois aussi qu'il y ait une chance de trouver des indices ici, même si elles sont très faibles. Pour ce qui est d'être au courant des choses, je trouve logique que ces hommes ait voulu attaquer Arold et franchement, de toi à moi, si ils ne te visaient pas ..alors pourquoi tu t'es retrouvé suspendu dans le vide? Ils se seraient donnés autant de mal pour tuer un handicapé? Se rapprochant comme pour lui dire une confidence, il continua sur un ton plus réfléchis. Si tu veux mon avis, on a été embarqué dans une histoire dangereuse et malheureusement, on est peut-être visé, fait toi à l'idée...ou alors je me trompe royalement sur le raisonnement.

Il recula et rit à l'idée que l'humain se faisait sur lui, jouant la comédie encore une fois, il essayait de contenir un rire en disant:

-Moi? Assassin? Oui, et je tuerais les gens grâce à ma bonne humeur.

Rigolant, le Néko donnait l'impression d'un enfant naïf, aucune chance de penser que l'hybride pouvait tuer quelqu'un; quoi que avec la démonstration de ses talents de combat dans la salle, son exemple tombait un peu à l'eau. Se tournant vers les portes, il les ouvrit avec le moins de bruit pour laisser rentrer l'homme aux sabres.

Celui-ci venait d'ailleurs de se mettre debout, assez étrange en effet, soit il possédait un pouvoir, soit il jouait un rôle depuis le début. Ce qui était dérangeant était surtout le fait de ne pas pouvoir estimer sa force. Etait il un adversaire redoutable ou un vétéran de guerre à la retraite? Difficile de le dire et il décida de laisser le futur lui répondre.


-Vous d'abord, dit il avec une révérance rigolote.
...........................................................................

Au fond de la salle, caché entre deux conteneurs en bois et des matériaux, se trouvait une paire d'yeux. La pupille minuscule, les globes blancs suivaient Stayn qui venait de rentrer. Ce regard appartenait à un fou, à un malade mentale. Retenant sa respiration, l'inconnue ouvrit sa bouche pour se lécher ses dents acérées. Silencieux comme un chat, il attendait le moment propice pour attaquer. Des petits tics se déclenchaient sur son corps tandis qu'il voyait le général s'approcher, des frissons de délices parcouraient sa colonne vertébrale tandis qu'il se demandait si l'humain allait être doté d'un gout sucré ou salé?


-Manger...chuchota t'il en tremblant de bonheur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stayn Karhien
Harmonien
Harmonien
avatar

Messages : 320
Date d'inscription : 01/04/2010
Age : 25

Feuille de personnage
Niveau:
9/30  (9/30)
Expérience:
88/40  (88/40)

MessageSujet: Re: Situation de crise   Lun 25 Avr - 10:36

Hésitant Stayn commença à s'avancer. Et s'il se trompait, après tout ce que disait Vaiarii était vrai sauf sur un point. S'il était suspendu dans le vide c'était parce qu'il lui avait demandé d'évacuer les gens et que ces gars lui en voulaient. Il entra, quelques rayon de la lune passaient au travers des planches en bois, laissant ainsi bien en vue la poussières volante dans toute la pièce. Ses pas étaient lents, étrangement Stayn se sentait déborder d’énergie et le contrôle de ses jambe lui semblait facile.tout du moins pour le moment. De petits bruits attirèrent l'attention du général qui fut assujetti par une énorme chose sans vraiment comprendre comment. En un bond son assaillant se trouva au dessus de lui, ses dents en avant et bavant tel un chien qui a la rage. La peur prit Stayn, il fit un bon en arrière tout en se servant de son sabre pour faire reculer son adversaire qui avait tendu la main pour l'attraper.

Une fois hors de portée de son adversaire, il vit du sang sur son sabre, plus loin quatre doigts découpés gisaient sur le sol et la créature hurlait. Le général lui avait découpés quelques doigts de sa main pour ne pas dire presque tous. Sans ce réflexe, il n'en serait plus de lui...Sans prendre attention a Vaiarii car trop occupé avec ses jambes et son adversaire il commença à marcher lentement vers son ennemi bavant répétant de plus en plus forts le même mot. Ce qui au début semblait être un chuchotement était à présent hurlé dans tout la pièce:


" - MANGER, MANGER, MANGER AAAAAh "

D'un revers il essuya la transpiration sur son front et ôta son cache pour laisser ainsi apparaitre une pupille d'une couleur Ambre Orangée. L'énorme chose se mit à sauter partout, sautant aux alentours de Vaiarii puis il se mit alors à foncer sur Stayn qui cette fois l'attendait de pied ferme. Jambe gauche en arrière, son corps et son esprits étaient paré à effectuer son attaque préféré. A environ deux mètres de lui, l'énorme chose ne s'attendait surement pas à cela. Aussi vif que l'éclair, Stayn jeta ses sabres en avant dans un mouvement circulaire découpant ainsi le bras droit du dévoreur ainsi que ses deux jambes. Cependant sa lancée n’arrêta pas le boulet de canon, tout en faisant revenir ses deux sabres avec ses chaînes il découpa la tête de l'énorme chose pour être sur qu'il ne ferait rien d'autre de sa bouche. Par chance, son ennemi était stupide et son corps n'avait pas faibli...Mais à présent il se tourna vers Vaiarii et dit:

" - On dirait qu'il n'y avait rien ici, du moins rien qui en vaille le détour...Peut-être n'es tu pas un assassin, mais peut-être fait tu en sorte que ça arrive...Pourquoi ne m'as tu pas aidé ? J'aurais pu mourir... "

Surtout que Stayn l'avait vu à l’œuvre, son attaque dans la salle des fêtes avait été dévastatrice et à deux contre un ils auraient pris bien moins de risque...Heureusement pour lui cet être était stupide...Si ça avait été la rousse, pensa-t-il, il ne s'en serait jamais sortit vivant. Du moins par une attaque surprise, d'ailleurs et si la rousse était encore ici ? Lentement et tout en se méfiant de Vaiarii et de tout le lieu en question il tourna autour de lui cherchant la rouquine ou des indices...Puis il se tourna alors vers Vaiarii tout en lui faisant un signe de tête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vaiarii Dazak
Lucinien
Lucinien
avatar

Messages : 463
Date d'inscription : 22/06/2010
Age : 25

Feuille de personnage
Niveau:
11/30  (11/30)
Expérience:
93/40  (93/40)

MessageSujet: Re: Situation de crise   Lun 25 Avr - 14:08

Le cannibale n'en pouvait plus; malgré les ordres de Vaiarii, il avait cédé à la tentation et s'était jeté sur le juteux général. Les dents en avant, la silhouette imposante et ses dents énormes avait fait peur à Stayn qui sauta en arrière afin d'esquiver une morsure certaine. Le Néko avait aussi, malgré son entrainement, sauté au plafond à la vue du monstre; rien à faire, le fou lui ferait toujours aussi peur.

Les doigts coupés par un sabre, l'horreur commença à sauter partout, un peu à la façon d'une balle rebondissante; le Néko savait à quoi s'attendre, cette attaque utile lui servait d'élan pour foncer tête en première sur la viande voulue. Malheureusement, l'adversaire n'avait pas calculé l'allonge du manieur d'épée qui lui coupa les membres et la tête d'un coup fluide. La personne à l'oeil jaune se retourna vers Vaiarii comme si il ne s'était rien passé.
Le sang de l'assassin s'accélérait et son poulx montrait rapidement; cet homme pseudo-handicapé était en fin de compte un adversaire intéressant, dommage qu'il soit son témoin, ils auraient pu bien s'amuser tout les deux.


" - On dirait qu'il n'y avait rien ici, du moins rien qui en vaille le détour...Peut-être n'es tu pas un assassin, mais peut-être fait tu en sortes que ça arrive...Pourquoi ne m'as tu pas aidé ? J'aurais pu mourir... "

*Rien qui vaille le détour? Et l'autre alors? C'était juste un voyageur perdu? Et puis il lache vraiment pas cette idée d'assassin*

Soupirant bruyamment, l'hybride haussa des épaules pour signifier qu'il en avait marre de se défendre contre les jugements. Il regarda Stayn qui observait les parages. Aucune chance de trouver la rousse. Bien qu'une séductrice en manque, la femme était intelligente et pour rien au monde elle serait restée sur le lieu du crime.
Suivant l'indication de son compagnon, l'assassin fit le tour de l'endroit en passant devant le lieu du festin. Arold avait été complètement bouloté; aucune trace de sang ni de débattement, le cannibale avait fait son boulot extrêmement bien..qu'il repose en enfer.

Un mouvement en haut, Stayn l'avait certainement vu. Devançant son compagnon, le Néko monta habilement jusqu'au toit ou se tenait, cerise sur le gateau, la rousse. Le général était toujours à l'intérieur et les deux avaient peut-être au maximum trente secondes avant d'être vus par le manieur de sabres.

Sur le toit, la rousse s'approcha du Néko un peu perturbé par les évènements et lui lécha la joue. S'essuyant rapidement comme un gosse qu'on venait d'embrasser sur la joue, il la vit glisser une lettre dans sa poche tout en chuchottant:


-Des ordres de la guilde. A toi de les faire.

Intelligente comme mentionné avant, la femme avait aussi prévue un plan pour faire innocenter Vaiarii. D'un coup de main rapide, elle poussa le Néko avec un clin d'oeil pour le faire tomber du toit.

*Ah..merde*

Cette femme l'avait tout simplement fait giclé de l'endroit et il tombait en bas avant de frapper le sol violement avec son dos. La chute avait fait un grand bruit ainsi que la quinte de toux que subit Vaiarii en ayant le souffle coupé.

-Stayn! Réussit il a dire. La rousse...en haut!

Se relevant comme il pouvait avec les poumons vides, il avait l'air de quelqu'un qu'on venait d'attaquer. La femme avait pensé à tout. Et puis cette lettre qu'elle lui avait donné..c'était quoi?

S'appuyant contre le mur en essayant de contrôler sa respiration, il dit pour la première fois en pensant réelement ses mots vers son camarade à l'intérieur.


-Tue la cette chienne! Mots futiles car il la savait très rapide, il ne lui faudrait que très peu de temps avant de disparaitre à nouveau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stayn Karhien
Harmonien
Harmonien
avatar

Messages : 320
Date d'inscription : 01/04/2010
Age : 25

Feuille de personnage
Niveau:
9/30  (9/30)
Expérience:
88/40  (88/40)

MessageSujet: Re: Situation de crise   Lun 25 Avr - 16:24

Aucune réponse de son camarade, ils se mirent à fouiller tout les deux à la recherche d'indices. Le général, encore et toujours debout, comme quoi reprendre sur service aide à garder la forme se dirigea plus profondément dans le hangar. Se permettant de déplacer par moment des planches et autres pour trouver des indices. Mais tout ce qu'il trouva ne fut que des cafards, de la poussières et des légumes pourries. L'odeur était si nauséabonde qu'il en eut presque envie de vomir, il n'y avait en fait tellement rien qu'au final il se demanda si Vaiarii l'avait emmené ici pour le faire tuer. Après tout il lui avait sauvé la vie et puis cette créature avait l'air tellement débile qu'elle aurait pu en effet rester la à attendre de quoi manger...Tout un scénario se dessina dans sa tête, le gros avait été une expérience et nourrie au légumes pourris et la faim l'avait pousser à manger du bois et devenir cela...N'importe quoi...Secouant sa tête se raclant la gorge il tenta de rebrousser chemin en virant toute les vieilleries qu'il avait déjà virées.

Une fois revenu, il vit Vaiarii chuter et tomber dans des containers de bois. Sans chercher à comprendre pourquoi il se mit à courir en direction de son point de chute le regard vers le toit. Il n'y avait absolument rien mais pour vérifier, il irait quand même. En fait il n'eut même pas le temps d'arriver que son collègues lui donna toute les informations nécessaires, il n'en fallait pas plus. Il sauta en avait, le général fut embrasé par les flammes, tout son corps se mit à se moduler et dans un rugissement l'homme se transforma en une panthère bien supérieure à la taille moyen. Son pelage noir était soyeux, plus long que la moyenne aussi. Ses griffes et ses dents étaient acérées et belles. Évidemment Stayn en faisait pas un chaud, mais sous cette forme il faisait des bonds de chats...proportionnels à sa taille. En un rien de temps il accéda au plafond et vit une silhouette s'éloigner au loin. Bondissant en direction de celle-ci, il se rappela que Vaiarii avait fait une sacré chute. sans compter que son corps le rappela à l'ordre. Ses pattes arrières commencèrent à s’alourdir, étant plus lourd pour les déplacer il avait besoin de plus d'énergie qu'en forme humaine. Avec un goût amer il revînt donc sur ses pas, descendit par le trou où Vaiarii avait chuté. Agile, on n'entendit juste un bruit, sourd indiquant qu'il y avait de la masse mais que la chute avait été amortie. Quelle chance d'avoir cette forme pour lui.

L'énorme félin n'avait pas pu définir qui était celui du toit, mais il fit confiance à l'homme allongé dans les débris. Ce devait être la rouquine, qui d'autre? Et ce gros lard mort là-bas avaient du être son complice. En s'approchant de son ami en forme de Félin, il se rembrasa avant de lui tendre la main pour le sortir des décombres et l'aider à se relever. Ceci-fait il retourna à son fauteuil roulant...Quelques secondes de plus et il tombait par terre. A voir comme ça, l'on pourrait croire que Stayn n'avait en fait en rien des soucis avec ses jambes. Sur ce coup là il pouvait remercier la télékinésie. Roulant au niveau du gros lard il dit à son ami en rigolant:


" - On a eu chaud, pas vrai hein ? "

Cherchant une quelconque trace sur le corps du gros, peut-être un indice. mais si indice il y avait, il ne le voyait pas. A présent Stayn avait décidé de ne plus soupçonner Vaiarii. Du moins, tant que celui-ci ne cherchait pas à le tuer, il se ficherait éperdument de ses objectifs personnels. Cependant il soupira, il venait d'échouer dans sa mission et ne savait plus où chercher ni quoi faire. Surement que la police du village n'allait pas tarder à s'en mêler fouiner un peu partout pour au final dire qu'il n'y a rien à voir et circulez. Ils emmerderaient le monde pendant de longues heures, Vaiarri, Stayn, les survivants...Un long processus que le Général n'aimait pas. Puis son esprit en revînt à la rouquine, que faisait-elle là haut ? Admirait-elle le spectacle pour confirme que Stayn était mort ? Où autre chose...Qui sait...

" - Tu penses qu'il y a quelque chose à trouver la haut ? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vaiarii Dazak
Lucinien
Lucinien
avatar

Messages : 463
Date d'inscription : 22/06/2010
Age : 25

Feuille de personnage
Niveau:
11/30  (11/30)
Expérience:
93/40  (93/40)

MessageSujet: Re: Situation de crise   Lun 25 Avr - 18:24

Plié en deux, le pauvre Néko cherchait à respirer normalement; du coin de l'oeil il vit une bête apparaître, ou alors une ombre, dans tous les cas il ne faisait pas trop attention. La sensation après la chute avait été affreuse. Cette femme l'avait carrément pris en traitre et après le coup qu'il avait reçu, il aurait pu jurer que ses poumons étaient retournés et appuyaient contre son coeur. Pourtant, avec le temps, il sentit son ventre se desserrer et son souffle revenir à la normal.

Allongé à terre, il vit d'abord un lion, ou plutôt une panthère qui se dirigeait vers lui. D'abord effrayé par l'anmiale peu probable dans ce lieu, il espéra que la bête le prenait pour un lointain cousin à elle et n'allait pas le bouffer. Mourrir par des coups de dents n'était pas dans ses plans et il commença à reculer de peur quand la bête approcha. Heureusement pour lui, la vérité éclata et ce qui se retrouvait être un félin dangereux se transforma en son ami qui l'aida à se relver.
Riant nerveusement à la peur de sa vie, il se demandait comment l'homme faisait pour devenir cet animal. Relevé..... il s'assit pour faire diminuer son rythme cardiaque. Trop d'évènements d'un coup le faisait stresser innutilement.

Vaiarii chercha dans sa poche, sortit un paquet de cigarettes et, après en avoir proposé une, l'alluma avant de tirer dessus. Sûr qu'il n'y avait plus personne dans le hangar, il pouvait enfin se détendre.


-Je crois que y'a rien en haut...enfin si, si tu trouves ma fierté tu pourras me la rendre? Dit il en riant.

Se faire pousser en traitre comme ça lui avait bien mis un coup au morale, il se rassura en se disant qu'il aurait sa revanche tôt ou tard. Se relevant pour la deuxième fois, il se figea en en entendant du mouvement à l'extérieur. Des gens, ils venaient tous. Regardant le général d'un oeil suppliant, il lui indiqua qu'il fallait à tout prix partir, que si lui on le retrouvait sur la scène de bagarre, on lui dirait rien, ce n'était qu'un "handicapé" après tout.

Par contre si l'on retrouvait Vaiarii dans les parrages qui était, si plus est, truffé de dagues sur son corps, il serait certainement retenu par la garde royale. S'excusant et indiquant à Stayne un endroit ou se rencontrer après que la foule se soit dissipé, le Néko s'enfuit tel un voleur pour ne pas avoir à affronter la foule et les questions.


-Rendez-vous à la taverne deux rues plus loin au sud, on continuera l'investigation!

Il grimpa sur un mur et se glissa dehors rapidement. En effet , si il se faisait trouver sur place les gardes auraient plusieurs questions à lui poser, le général devrait facilement comprendre ça.

C'est donc ainsi que Vaiarii se retrouva tout seul devant le bar dont il avait parlé; au-dessus de sa tête se trouvait un panneau avec écrit dessus: "La choppe rieuse". Le Néko attendait les mains dans les poches Stayne, après tout, il avait pris gout à cette idée de partir à la recherche de la rousse, en plus il voulait se venger pour ce qu'elle lui avait fait, c'était gagnant-gagnant
.

*Tiens?*

Le Néko sortit de sa poche l'enveloppe de tout à l'heure. Typique de celle de la guilde, elle lui proposait certainement un autre contrat; c'était quand-même rageant, à peine avait il finit son travail que cette foutue organisation lui demandait plus...à quand les semaines de trente-quatre heures?!
Brisant le sceau en cire sur le dessus, il sortit la feuille magnifiquement bien calligraphié et lu le contrat. Comme il l'avait deviné, la nouvelle concernait un assasinat; jamais trop d'accord pour ce type de mission, il n'avait pourtant pas le choix, le ordres venaient d'en haut. Il sourit à cette phrase et commença la lecture.


*Nous vous prions...patatipatata..accepter d'executer....d'ici demain...*

Vaiarii se frotta la nuque doucement en voyant le nom en bas, tout ceci compliquait bien sa tâche. Il replia le papier en l'enfonçant dans une poche interne de sa veste ou elle ne bougerait pas. S'appuyant contre un mur du bar, il leva la tête en rejetant sa fumée vers le ciel tout en se parlant.

-Stayn Karhien hein? Drole de nom.

S'amusant de ce hasard, il se demanda si le destin existait bien. Sa prochaine cible allait être beaucoup, beaucoup plus amusante.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stayn Karhien
Harmonien
Harmonien
avatar

Messages : 320
Date d'inscription : 01/04/2010
Age : 25

Feuille de personnage
Niveau:
9/30  (9/30)
Expérience:
88/40  (88/40)

MessageSujet: Re: Situation de crise   Mar 26 Avr - 17:46

Une fois bien assis dans son fauteuil, il remit son cache-œil et écouta son camarade qui lui disait vouloir partir. Dans un sens son raisonnement tenait la route, alors il l'écouta puis partit en direction de toute la population qui s'approchait de lui tandis que Vaiarii s'enfuyait. Il fit même en sorte de les retenir pour que celui-ci puisse aller le plus loin possible. Hésitant même à mentir pour le couvrir, il finit juste par ne pas énoncer son nom comme s'il n'avait pas été présent ce soir là. Le Général connaissait plutôt bien la procédure et de part son grade on le considérait comme quelqu'un de confiance alors ce ne fut pas trop difficile pour lui d'acquérir leur confiance et quitter les lieux au plus vite. On lui proposa même de quoi se changer, chose qu'il accepta poliment en allant se changer seul et refusant l'aide des infirmières sur place. Une fois sur qu'on ne le voyait plus, il partit en direction de la ville sans rien dire de plus à toute la population qui s’affairait à reconstituer la scène et à chercher des indices. Surement ne comprendraient-ils jamais comment le gros lard perdit la vie mais le Général s'en fichait éperdument.

Une fois en ville, il se rendit au point que Vaiarii avait cité. Une taverne, plus ou moins bien entretenue. Le Général n'eut pas de mal à le reconnaître avec sa petite carrure assis à une table en train de lire. curieux de savoir ce qu'il lisait il s'amusa à l'interrompre sans pour autant s'occuper de ce qui ne le regardait pas. IL se posa en face de lui avec un petit sourire puis lui dit:

" - T'en fais pas, je me suis bien occupé de tout. Tu lis ? De bonnes nouvelles j’espère ! Les autorités sont en train de tout étudier, surement à l'heure actuelle en train de tenter de recréer la scène mais comme il leur manque pas mal d'éléments ils n'iront pas loin et abandonnerons. A moins qu'ils trouvent quelque chose que nous n'avons pas trouvé. "

Il semblait sincère et il l'était par ailleurs! Lorsque le serveur s'approcha d'eux il prit une bière et un citron pour cette dernière. Bien affalé dans son fauteuil roulant il se demandait ce que prévoyait Vaiarii pour attraper cette rouquine dont il avait oublié le nom. Elle avait fait preuve d'ingéniosité en se cachant et en réussissant à le faire tomber, mais malgré tout ce que Vaiarii lui disait et malgré le fait qu'il avait décider de ne plus l'embêter avec ses soupçons. Le Général n'arrivait pas à ôter son scepticisme. Pourquoi ? Il n'en avait absolument aucune et comme pour chasser toute ces mauvaises idées il découpa le citron vert qu'il déposa dans sa bière. Tout en sirotant un peu il regarde son collègue dans les yeux et finit par demander:

" - Des idées ? "

Après tout si Vaiarii l'avait emmené ici ce n'était aps pour rien non ? Avait-il un plan, quelque chose ? Ou allait-il tout simplement lui dire qu'ils devraient abandonner ? Dans un sens ils se trouvaient au bon endroit pour récupérer des informations mais dans un autre sens l'attentat lui avait parut si professionnel qu'il ne pensa même pas qu'il pourrait y avoir des fuites. Il abandonna donc bien vite l'idée qu'il pourrait trouver une autre piste ici. Cependant peut-être que un détail lui avait échappé ? quelque chose ? Il tenta de chercher, peut-être que Stayn avait vu quelque chose sur le gros tas de graisse qu'il n'aurait pas su reconnaitre. IL soupira, bu une autre gorgée et laisse son ami parler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vaiarii Dazak
Lucinien
Lucinien
avatar

Messages : 463
Date d'inscription : 22/06/2010
Age : 25

Feuille de personnage
Niveau:
11/30  (11/30)
Expérience:
93/40  (93/40)

MessageSujet: Re: Situation de crise   Mer 27 Avr - 0:01

Stayn arriva plus rapidement que prévu, semblant s'être changé, le général ne montrait aucun signe de fatigue ni de combat, il ressemblait à un citoyen lambda qui se promenait le soir. Surpris de le voir ainsi, le Néko essaya de cacher sa stupeur et commanda une bière à son tour; ne voulant pas se défavoriser à la situation qu'il prévoyait, il se promit de boire aucun alcool histoire d'être bien maitre de ses gestes.

L'assassin était heureux de la nouvelle que venait d'annoncer son compagnon, les autorités abandonneraient certainement leur chasse au meurtrier sous faute de preuves; à part un corps inerte au milieu de la salle, les traces de combats étaient inexistantes et donc Vaiarii espérait secrètement que l'enquête allait être rangée dans les cas spéciaux et oubliée pendant un bon bout de temps. La chose qui le dérangeait le plus était sa prochaine mission; comment leurrer son compagnon dans un piège? Comment faire en sorte de paraitre innocent?

Mettant tous ses espoires sur ses talent d'acteurs, il soupira avant de se laisser tomber sur la table en essayant de faire passer ses nouvelles en commençant par une flaterie:


-Ecoute, je ne peux pas me cacher de ton oeil perspicase, tu as eu raison à moitié; j'ai en effet été il y a quelques temps un assassin.

Décidant de jouer la carte de franchise à moitié, il avait les yeux qui témoignaient de la honte, une grande tristesse face à l'annonce:

-J'ai bien sur quitté cette branche affreuse il y a quelques temps. Mais écoute, je sais ou se trouve le QG de cette rousse, je sais ou on peut la trouver. Si on y va ensemble, on pourra peut-être trouver la raison de la mort du politicien et le venger.

Bien qu'étant un piège pour éloigner sa cible de toute civilisation, le traitre avait dit ça sans une once de réticence. Son air était sérieux et ses mots sonnaient juste dans sa bouche; et puis bon, comment suspecter quelqu'un qui ose avouer ses méfaits tout en essayant de se racheter? Dans tous les cas, Vaiaiarii gardait une tête inspirant la confiance en espérant que la décision de l'homme allait être positif. Si tout allait bien , il accepterait de le suivre vers le point de rassemblement ou ils pouvaient trouver la rousse.

[HRP: pitit poste dsl :s ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stayn Karhien
Harmonien
Harmonien
avatar

Messages : 320
Date d'inscription : 01/04/2010
Age : 25

Feuille de personnage
Niveau:
9/30  (9/30)
Expérience:
88/40  (88/40)

MessageSujet: Re: Situation de crise   Dim 1 Mai - 5:48

Stayn fut quelque peu intrigué par les aveux de Vaiarii qui lui semblait presque être sans sens. Sans sens car si Stayn ne le soupçonnait pas et qu'il n'avait rien à se reprocher à l'heure actuelle il n'aurait pas à faire un tel aveu et surtout il n'aurait pas mentit auparavant. Peut-être la honte ? Soupirant il acquiesça de la tête comme pour lui montrer que cela ne lui posait aucun problème tant que sa gorge restait fermée et intacte. Cependant, ce qu'il n'avait pas montré c'est qu'un personnage qui est lunatique ou menteur est un personnage dont un doit se méfier. Pourquoi n'avait-il pas dit tout cela plus tôt ? Mais bien que la question lui brûlait les lèvres il n'en parla pas car il savait que Vaiarii allait étrangement encore lui donner une réponse simple à cette petite question. Écoutant la proposition de Vaiarii il décrocha un petit sourire carnassier à l'idée de faire payer à cette blonde, cependant pour un homme qui trouve qu'assassiner est affreux son comportement était étrange. Dire qu'assassiner est affreux et demander à se venger dans la même phrase et ce sans gène est un comportement des plus paradoxal mais il n'en tînt pas rigueur.

Déposant quelques pièces sur la table pour payer toute la consommation il se dirigea vers la sortie sans un mot. Pour un lieu public ils avaient bien assez parlé, surtout que d'ici peu tout le monde serait au courant des évènement de cette nuit. Inutile donc de se vanter dans une auberge qui, bientôt, sera au courant de tout. Demandant a Vaiarii de pousser son fauteuil il lui indiqua la direction à prendre pour tomber dans une ruelle assez petite et sombre, continuant dans celle-ci il tourna a droite ou une porte se fit voir. Sortant ses clefs il l'ouvrit et entra dans la toute petite maison. Ce n’était pas sa résidence principale mais bientôt il la louerait. En attendant celle-ci contenait des vêtement et de quoi s'équiper. Il se tourna vers Vaiarii et lui dit:


" - Voilà, ici nous aurons de quoi nous changer. en costard cravate le combat ne joue pas vraiment à notre avantage. Tu peux fouiller pour trouver, y'a pleins de trucs différents c'était prévu pour des mercenaires de toute tailles et de tout types. J'en ai hérité, sers toi. "

Se remettant debout, le général ôta sa cravate puis sa chemise laissant voir son torse assez musclé et son dos tatoué. Une panthère noire en haut à droite et un dragon dans tout le reste du dos. Étrangement la panthère avait la même apparence que la transformation de Stayn, les même yeux. Une fois un T-shirt blanc prit en main, il le mit puis sa veste de cuir. Son pantalon ses chaussures. Le voilà enfin habillé comme à son habitude et cela faisait longtemps Tout en ajustant sa ceinture il se tourna vers Vaiarii pour voir ce que cela allait donner. Souriant il reprit la parole tout en se mettant dans son fauteuil:


" - Je te suis. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vaiarii Dazak
Lucinien
Lucinien
avatar

Messages : 463
Date d'inscription : 22/06/2010
Age : 25

Feuille de personnage
Niveau:
11/30  (11/30)
Expérience:
93/40  (93/40)

MessageSujet: Re: Situation de crise   Dim 1 Mai - 8:48

Stayne accepta les aveux...,si on peut les appeler comme ça, de Vaiarii. Ca ne semblait pas trop lui poser problème de le suivre, après tout, retrouver la rousse était dans l'intérêt des deux même si le traitre savait pertinemment que la trouver allait être une quête bien difficile. Non, pour l'instant il savait exactement quoi faire, extrêmement méthodique, le Néko savait ou et quand arriver à un endroit, il avait déjà tout prévu.
Il suivit pourtant le général qui le fit rentrer chez lui. En effet combattre habillés comme ça était peut-être classe, mais ne les aidait pas du tout.

Acceptant son offre d'habits, il vit du coin de l'oeil le tatouage impressionnant de l'humain avec un sourire en coin, la panthère était donc un animal fétiche pour lui. Revenant à ses affaires, il trouva de quoi mettre autour des bras, un pantalon de combat et une veste légère. Bien que protègent presque rien, le costume était plus ample et permettait des mouvements plus variés, rien à voir avec la combinaison qu'il mettait d'habitude mais bon, c'était déjà un début.
Il finit de s'habiller et trouva Stayn changé complètement, quoi que, pas tant que ça. Que ça soit en costume ou en vêtement de combat, l'humain gardait quand-même cet air d'élégance bien à lui.


-Ok, suis moi, on passe par le deuxième hangar non loin de là, un ami à moi devrait nous y attendre. Ensuite, je t'expliquerais...

Laissant sa phrase en suspens, il mena l'handicapé vers la grande salle qui devait être à cinq minutes de là. Complètement insonorisé, l'endroit visé avait pour réputation d'être un coin d'assassinat parfait pour les débutants, aucun bruit, aucune trace; ça prenait des fois plusieurs mois avant que la garde comprenne qu'il y avait eu un meurtre. Pourtant, ce n'était pas pour ça qu'il y allait, il y allait pour rencontrer un mage à qui il avait parlé avant. Faisant partie de la guilde ou Vaiarii se trouvait, l'homme était particulièrement habile avec la magie de guérison. Avec son talent, il devrait être capable de redonner les jambes à Stayn, au moins pendant deux bonnes heures, de quoi bien s'amuser.

Toujours aussi mystérieux, le Néko se contenta de mener l'humain en silence tout en gardant sa lettre de cible dans une nouvelle poche de son vêtement.


-On y est. Fais-moi confiance sur ce coup la pendant au moins deux minutes ok?

Toujours imprécis, ils rentrèrent dans l'hangar ou le mage guérisseur attendait patiemment, ah que c'était bon d'avoir des relations un peu partout. L'homme qui ressemblait à un monstre, physiquement capable de vous broyer en deux, était en fait extrêmement gentil rendant le personnage assez particulier. Très timide, le magicien ne parlait presque pas et se contenta de marcher vers Stayne les mains tendues en avant. Oui c'est vrai, il faisait peur comme ça, mais le Néko essaya du mieux qu'il pouvait pour rassurer l'humain. Arrivé à cinquante centimètres peut-être, une lumière radieuse commença à naitre sur les jambes de Stayn.
Vaiarii l'avait déjà vécu, chaude et bienfaisante, c'est comme ça qu'il l'avait décrite la première fois.

Le flash ne dura pas plus de trente secondes et l'énorme mage disparu sans piper mot par la porte du hangar. Si tout s'était bien passé, Stayn pouvait de nouveau marcher, bien que temporaire, l'habilité lui permettrait pendant un petit bout de temps, de se battre mieux pour intéresser Vaiarii.


-Essaye de marcher, dit il simplement. Après...on verra..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stayn Karhien
Harmonien
Harmonien
avatar

Messages : 320
Date d'inscription : 01/04/2010
Age : 25

Feuille de personnage
Niveau:
9/30  (9/30)
Expérience:
88/40  (88/40)

MessageSujet: Re: Situation de crise   Dim 8 Mai - 6:43

Suivant Vaiarii dans une entreprise plutôt inconnue Stayn finit par arriver dans un Hangar plutôt étrange où il ne savait pas trop quoi faire. Une papi du genre Vaudou à l'ancienne s'approcha de lui mais en avant, cependant il écouta Vaiarii qui cette fois respirait la sincérité. La demande de confiance fit réfléchir Stayn quant à ses manières de communiquer précédentes mais il ne fit rien voir et laissa cet homme faire ce qu'il avait à faire. Une chaleur irrépressible envahit ses cuisse, puis toute ses jambes. Un peu comme si la chaleur était telle que c'était en fait celle que l'on ressent après avoir trop couru. Celle qui donne envie de s'écraser au sol et de ne pas se servir de ses jambes. Cependant une fois ce passé, ses jambes se sentirent bien mieux. Le Général pouvait même marcher et ce sans difficulté. D'un regard sans arrière pensée, il remercia Vaiarii puis le suivit. Peut-être que ses doutes étaient chose injustifiée ? Si celui-ci lui voulait du mal pourquoi lui redonnerait-il ses jambes ? Soupirant il le remercia tout en lui tendant la main pour la serrer. Il finit par dire:

" - Merci, je me doute que ça ne fera pas long feu mais c'est déjà bien plus reposant que de rester assis et de se servir de magie pour marcher. "

Le général ne connaissait pas la direction à prendre si bien qu'il regarda son camarade d'un air interrogateur. Le comportement de ce moine, ce sorcier enfin de ce vieil lui avait semblé étrange? Présent sans parlé, partit sans un mot comme s'il était au courant de ce qui allait se passer. Tant de choses étranges que Stayn ne savait plus où donner de la tête et au final il ne savait même plus si ses soupçons étaient justifiés par rapport à Vaiarii. Le général imagina même ce qui devrait se passer si jamais Vaiarii était vraiment contre lui...Allait-il devoir le tuer ? Une chose qui lui fit froid dans le dos et il finit alors par dire:

" - Je n'arrive pas à te cerner et tu le sais. Peut-être suis-je trop méfiant et pourtant je n'en ai pas l'impression. Je n'ai cru te voir sincère que deux fois, quand tu m'as demandé de tuer la rousse et il y a quelque seconde. A croire que tu veux vraiment voir que je marche. Donc... "

Il ne finit pas sa phrase espérant enfin ce qu'il attendait. Mais si Vaiarii tenait le même discours au final Stayn le soupçonnerait encore...Un peu comme si il ne serait soulagé qu'en le sachant mêlé à quelque chose d'étrange. Et puis les indices disparus, sa tenue brulée et ses blessure alors qu'aucun signe de combat n'avait été identifié hors de la résidence...IL ne savait pas quoi penser, un peu comme si on ne peut pas dire qu'un verre est vide, pas plus qu'il ne peut dire que Vaiarii est innocent. On ne peut pas dire qu'un verre est vide tant que l'on n'a rien trouvé. Ce qui reviens à a dire qu'on ne peut pas prouver qu'un verre est vide car on ne sait pas.Cependant on peut prouver que celui-ci ne l'est pas lorsque l'on trouve une molécule. Ce qui reviens à dire que tout comme on ne peut être sur qu'un verre est vide, Stayn ne pourra jamais être sur que Vaiarii est juste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vaiarii Dazak
Lucinien
Lucinien
avatar

Messages : 463
Date d'inscription : 22/06/2010
Age : 25

Feuille de personnage
Niveau:
11/30  (11/30)
Expérience:
93/40  (93/40)

MessageSujet: Re: Situation de crise   Dim 8 Mai - 13:38

Stayn accepta avec un brin de méfiance la guérison miracle du magicien, bien qu'éphémère, elle lui permettrait de marcher, courir, bondir pendant quelques heures avant de céder encore une fois. Tout marchait donc pour le mieux...sans jeu de mot. Le général lui serra la main pour le remercier d'au moins ce petit geste.

" - Je n'arrive pas à te cerner et tu le sais. Peut-être suis-je trop méfiant et pourtant je n'en ai pas l'impression. Je n'ai cru te voir sincère que deux fois, quand tu m'as demandé de tuer la rousse et il y a quelque seconde. A croire que tu veux vraiment voir que je marche. Donc... "

Le Néko sourit, malicieusement. Sans dire mot, il farfouilla dans sa veste pour en sortir l'enveloppe reçu par sa guilde quelques heures plus tôt; il avait pour ordre de tuer Stayn, alors pourquoi ne pas le faire tout de suite? Vous apprendrez qu'il n'y a pas plus joueur qu'un Néko et Vaiarii ne faisait pas exception à la règle, il voulait un beau combat, de quoi le tenir intéressé pendant plusieurs minutes ou plus.

Faisant glisser le papier hors de sa lettre, il agit sans prévenir. Tel un coup de traitre, il donna un coup de pied chassé dans le plexus de son compagnon pour l'éloigner et lui couper le souffle pendant un moment tant qu'il lisait.


-"Vous êtes embauché pour assassiner Stayn", apparemment tu serais trop intelligent pour certaines personnes sur cette terre.

Le regardant se remettre sur pied, Vaiarii enchaîna tout de suite avec des dagues lancées un peu partout sauf sur sa cible, il appelait ça la toile d'araignée. Pourquoi? Chaque dague était relié à un fil extrêmement fin mais aussi, ironiquement, extremement coupant. Presque invisible, les fils parcouraient la pièce donnant à ses ennemis qu'un moyen de bouger que trés limité à moins de trouver une solution.

Se mettant en position de garde simple sans utiliser de magie, Vaiarii se tint prêt à attaquer et sans donner plus d'explication lança:


-Ta intéret à être un adversaire intéressant.

Restait plus qu'à le forcer à bouger, pour ça rien de plus simple qu'une dague banale lancée dans la direction de sa tête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stayn Karhien
Harmonien
Harmonien
avatar

Messages : 320
Date d'inscription : 01/04/2010
Age : 25

Feuille de personnage
Niveau:
9/30  (9/30)
Expérience:
88/40  (88/40)

MessageSujet: Re: Situation de crise   Lun 20 Juin - 21:21


" - Voilà qui est plus sincère de ta part, ce que tu as fait jusqu'ici était très bien mené...Je suis très impressionné, et à la fois très honoré de t'avoir pour adversaire. "

Stayn gênant ? Mais pourquoi ? Il passait le plus clair de son temps en fauteuil et faisait croire à tout le monde qu'il n'était qu'un déchet d'ivrogne issu de la guerre...Sans plus se demander pourquoi il fit un sourire carnassier à Vaiari. Il ne le tuerait pas, mais allait quand même s'amuser un peu car après tout il appréciait bien ce type la. Ses bras s'embrasèrent de sa fidèle aura bleutée et ses sabres apparurent cependant il n'avança pas lorsqu'il vit Vaiari manipuler plusieurs lames. Ce n'est que lorsque celui-ci jeta un couteau sur Stayn et qu'il bougea que le général comprit. Sa joue et son avant bras gauche le brûlèrent. Du sang se mit à couler de son visage et de son avant bras, des entailles extrêmement fine, juste de quoi ouvrir la peau. Et en cas de mouvement trop brusque il pouvait se blesser gravement. Réfléchissant à une solution, il ne vit qu'une chose à faire...A présent qu'il ne se servait plus de la télékinésie pour tenir debout...Il s'en servit pour frayer un passage face à lui. Un des filaments craqua et lui fit une autre entaille mais cette fois au niveau des côtes; cependant il ne dévia pas de sa trajectoire.

D'un bond et sabres en avant il se fraya un chemin dans les filaments restants qui lui esquintèrent un peu les biceps mais rien ne l'arrêta , jetant une boule d'arcane sur Vaiari. Tout en se laissant tomber face à lui et non sur lui, il en envoya une seconde. Ceci fait il fendit sur lui sabres croisées faisant mine de vouloir découper sa tête. L'harmonien se rendit compte que Vaiari avait été intelligent car Stayn s'était occasionné de multiple blessure ne serait-ce que pour sortir de cette toile de fer, puis pour attaquer aussi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vaiarii Dazak
Lucinien
Lucinien
avatar

Messages : 463
Date d'inscription : 22/06/2010
Age : 25

Feuille de personnage
Niveau:
11/30  (11/30)
Expérience:
93/40  (93/40)

MessageSujet: Re: Situation de crise   Sam 2 Juil - 13:32

" - Voilà qui est plus sincère de ta part, ce que tu as fait jusqu'ici était très bien mené...Je suis très impressionné, et à la fois très honoré de t'avoir pour adversaire. "

Vaiarii sourit à l'annonce, il aimait bien jouer un peu avec ses adversaires mais d'ici là à être une personne honorable, fallait pas pousser. De toute façon Stayn allait bien vite le comprendre, le manieur de feu utilisait toujours des coups de traitre. Son adversaire fit un mouvement et produisit des flammes bleues venant de ses bras, intéressant, le Néko ne connaissait pas les propriétés de cette magie, mais il allait bien voir laquelle était plus forte. L'énergie brute et cuisante du feu ou cette aura mystique complètement inconnue?

*A mon avis ça va être égal*

Dans tous les cas il prévoyait le résultat, les flammes multicolores allaient se toucher sans jamais se briser, à moins que cette magie bleue ait la possibilité d'absorber le feu ou l'énergie? Le général équipant ses deux sabres esquiva la première dague sous les yeux amusés du Néko.

La joue de sa cible avait été légerement tranchée, dommage; intelligent , le général allait vite comprendre la situation. Malheureusement, en misant sur le fait que son adversaire allait rester immobile, il ne vit pas le prochain coup venir.
Utilisant sa télékinésie qu'il avait désormais le choix de lancer là ou il voulait, l'homme se fraya un chemin rapidement entre les filaments en écartant une bonne partie grâce à son pouvoir. Une boule d'arcane fonça vers le Néko surpris suivie d'une deuxième, c'était donc possible de les envoyer au loin? Dans un élan de panique, il mit ses mains devant lui en concentrant la majeure partie de son énergie enflammé dans ses paumes et encaissa le choc d'énergie de la magie tout en reculant. Déjà il comprit une chose, l'arcanique avait un potentiel énergétique semblable au feu.

Entourant les boules bleues de flammes, il les absorba content comme tout. Deux sabres foncèrent vers lui, plus qu'une solution, se baisser. Rejoignant une position accroupie le plus rapidement possible, il fit un bond en arrière pour s'éloigner un maximum de son adversaire dont les lames venaient de frôler sa tête. Eloigné de quelques mètres, le voleur se frotta la tête et se retrouva avec un bout d'oreille entre les doigts.


-Et bien ! Tu réussis à me couper, déjà qu'elles étaient pas forcement en bonne forme.

Mettant l'oreille de chat dans une poche pour plus tard, il fléchit les jambes. Vous vous souvenez de ses attaques traitres? Et bien ce n'était pas la fin. Souriant vers Stayn, il laissa une lumière forte s'émettre de son corps agissant comme flash puissant. Une vraie petite merveille cette technique, elle lui permettait d'éblouir tant qu'il voulait et laissez moi vous dire que ne rien voir en plein combat, c'est pas forcement une super sensation.

Vaiarii aurait pu lui foncer dessus, mais pourquoi ne pas s'amuser? Claquant des doigts, il fit naitre deux étincelles sur le bas du pantalon du général. S'embrassant au contact du tissus, l'aveugle commençait à prendre feu.


*Barbecue quelqu'un?*

Prévoyant, il se glissa derrière une caisse afin de se cacher complètement et observa sans bruit le spectacle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serena Magami

avatar

Messages : 1113
Date d'inscription : 27/01/2010
Age : 24
Localisation : Ici, avec vous ;p

Feuille de personnage
Niveau:
30/30  (30/30)
Expérience:
95/80  (95/80)

MessageSujet: Re: Situation de crise   Dim 17 Juil - 19:08

Moi aussi, j'aurais voulu connaitre la suite de cette histoire qui promettait d'être palpitante ^^
Ce n'est que partie remise ^^

Vaiarii Dazak : 8 xps
Stayn Karhien : 8 xps


Les xps ont été attribués
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Situation de crise   

Revenir en haut Aller en bas
 
Situation de crise
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Cartes de situation
» situation aeroport
» [Caduc] 1457 - Décret du plan de mesures de sécurité en cas de crise
» [CXL] Fraternité, subit la crise économique
» Point sur la situation en Lybie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harmonia :: Archives :: Les archives des mondes-
Sauter vers: