AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Drüsdan d'Eihorth

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Drüsdan d'Eïhorth
Umbrien
Umbrien
avatar

Messages : 12
Date d'inscription : 03/05/2011
Age : 30
Localisation : D.T.C ( Dans ta Chatbox )

Feuille de personnage
Niveau:
1/30  (1/30)
Expérience:
6/40  (6/40)

MessageSujet: Drüsdan d'Eihorth    Mar 3 Mai - 16:50

• Prénom : Drüsdan [Tristan]
• Nom : d'Eïhorth
• Nom (Démonique) : Valerön
• Race : Cambion
• Sexe : Alpha mâle
• Age : Une bonne vingtaine d'années
• Peuple : Umbra

• Description physique (min. 3 lignes) :

On donnerait bien à cet être vicié et impie, une auréole et un étendard sanctifié. Pourtant, il n'est pas en odeur de sainteté, loin de là, en dépit de son apparence agréable et engageante. Les bigots et autres grenouilles de bénitier seront sans doute les premiers à confirmer ce témoignage.
Coulant sur le faciès de cet homme, une toison immaculée, une chevelure virginale, descend comme une cascade de nacre, jusqu'à ses omoplates. Du moins quand elle n'est pas tyranniquement serrée en catogan.
Le visage exposé de ce rejeton infernal est un véritable Mempo. Un masque inexpressif, que l'on pourrait qualifier de symbole d'indifférence. Son faciès anguleux, pourtant structuré par un réseau de traits fins, n'affiche qu'un nez mutin, des lèvres ténues, pincées et pour seul attrait aux œillades les plus appuyées, deux iris d'un noir profond. Puy sans fond qui n'affichent que sous de vives émotions, une apparence saurienne. Ainsi s'illuminent ses deux cercles ambrés et fendus en leur centre par une pupille longiligne ... Certains affirmeraient même, que ceux-ci réfléchissent les lumières ambiantes.
Son corps, élancé, pour ne pas dire 'efflanqué', n'en est pas moins ciselé. Sa musculature sèche a trompé bien des foies jaunes et autres sottards qui, fiers d'affirmer leur statut de mâle dominant, ont tiré une leçon sanglante et cinglante de leurs erreurs.
Pour second héritage démoniaque, ce légat des abysses porte deux quintes de griffes chitineuses, qui parachèvent ses longs doigts. Sa carnation hâve couplée a son allure chétive, lui donnent généralement un air maladif, mais mieux vaut-il ne pas se fier aux apparences.
Il porte généralement un harnachement léger, un complet de cuir constitué de lanières fines. Cinglant ses avants bras et ses mains, des mitaines doublées de plaques de métal, assurent a ses doigts lors de passes d'armes, une protection optimum. Il porte généralement ses deux lames en baudrier, suspendues à son flanc droit en cartouchière.

• Description mentale (min. 5 lignes) :

Comment décrire l'indicible ? Comment appréhender les déviances dont souffre Drüsdan ? Certains disent de lui qu'il est sans 'âme'.
D'autres accusent une certaine sociopathie, mais la réalité est toute autre. Ce légat des enfers n'est pas guidé par quelques psychoses que ce soit, pas plus que par ses instincts primaires. Non ce qui l'anime, c'est une raison froide. Son intellect vif, perverti par un nihilisme destructeur, le pousse vers un cheminement spirituel simple. Il estime qu'il est un éphémère comme tout à chacun et que des usurpateurs, via la magie et le mysticisme, tentent de repousser l'inéluctable. La grande faucheuse.
C'est sans nul doute la raison pour laquelle il s'est rallié au Peuple d'Umbra, pour 'briser le sacre' et libérer à son sens, les fils des trois royaumes de leur entrave et de leur peur de la mort. A son sens donc, il 'Œuvre pour le plus grand bien', mais il est de fait qu'il s'est découvert un plaisir tout particulier à jouer les bourreaux.
Hormis cette ligne centrale, Drüsdan est un homme caustique, plus rêche qu'une barbe de trois jours. Enhardi par un sentiment de supériorité raciale et intellectuel, il a l'ego d'un Monarque et n'accueillera ses congénères qu'avec des élans sardoniques. Elitiste, il ne prendra pour allié qu'une personne suffisamment audacieuse pour s'imposer à lui. Manipulateur et dominateur, il ne faut pas compter sur d'éventuels scrupules de sa part, une fois les pions posés sur l'échiquier, tous les coups sont permis.
Il reste en dépit de cette kyrielle de traits peu élogieux, un homme doué d'une grande adaptabilité, d'un bagou tout particulier et il n'est un secret pour personne qu'il est un tacticien hors pair. Si il est capable d'être cruel, inhumain a bien des égards, il reste régit par un code moral et un sens de l'honneur appuyé.
En somme, mieux vaut-il compter Drüsdan parmis ses alliés ...


• Votre histoire :

Il est des livres, qui suintent le mal. Ces ouvrages qui sous les doigts semblent peser une tonne, qui ankylosent les muscles. A l'ouverture ... Lorsqu'ils révèlent leur arcanes, ils ouvrent des ponts ... Des connexions. Ils véhiculent la connaissance, mais ce don a parfois un prix ...
Le seigneur Lösgar avait ramené de sa campagne, un livre ancien. Bien qu'il lui fut impossible d'en traduire le contenu, il n'était pas difficile de deviner que l'encre qui le bardait, était de sang. Que ses pages étaient de peau. Et que ses décorations étaient faites d'os.
Il était peut-être salutaire pour l'esprit de ce Seigneur de guerre de ne pas être en capacité de comprendre ces écrits abjects, mais il fut bien infortuné d'en consulter les lithographies.
Croquis ou les pinces-Monseigneur, les vierges de fer, ont leur place. Ou les visages déformés par la terreur et la douleur, donnent la désagréable sensation de vous prendre à parti dans leur histoire. De vous impliquer dans leur martyr ...

On raconte que depuis son retour de sa 'croisade', le Seigneur Lösgar passait ses nuits a hurler. On raconte qu'il se sentait suivi, qu'il se sentait épié. Il avait considérablement maigri, sa chevelure clairsemée avait perdu de son teint, que ses yeux étaient torves et vides.
Que ses crépuscules étaient emplis de songes sanglants, de cauchemars plus horribles et indicibles les un que les autres. C'est a sa dernière nuit qu'il afficha un comportement des plus étranges, c'est cette lune noire là, que ses yeux d'or se fixèrent sur une Dame de la cour, Deirdre d'Amarasthe. Lösgar d'Eïhorth joua alors les passeurs pour le compte d'un Démon.

Il fauta dans l'ombre, et embrassé dans ces ténèbres, Drüsdan grandit.
Le mâle héritier eut le droit a une éducation noble, l'apprentissage des lettres, de l'escrime et de la chasse. De la théologie. Mais en dépit de ses compétences tout à fait notables, il révéla bien vite d'autres "dons", qui n'étaient pas de bon augure. Ce sont sans doute les regards inquisiteurs, le mal être qu'il levait chez les membres de son propre 'clan', qui déclenchèrent en Drüsdan, une curiosité marquée pour son passé. C'est ainsi qu'il mis la main sur un ouvrage fait de chair et d'os ... Un ouvrage qu'il fut étrangement dans la capacité de lire.
Et couplé au écrits de son père, il vint à comprendre qu'il était un don empoisonné, celui d'un meneur de légion des Neuf Royaumes. Abisheï.
Dans l'objet de culte, dérobé aux créatures par son feu ''père'' il y avait la colère d'un peuple souillé, la malédiction d'un dirigeant infernal désireux de placer en Harmonia, un éclaireur ... Valerön, celui qui ouvrirait à ses frères, les voies de la terre "promise". Le meneur d'une Légion, parmis tant d'autres ...
C'est sur cette base qu'il décida de perfectionner son don Obscur, celui de la manipulation d'une "matière exquise". Celle des Ombres. Cellules de vide, ou l'imagination de l'homme est une arme, ou ses pires craintes peuvent prendre forme. Alter ego fuyant de la lumière, qui jette le voile sur les forfaits de son maître.
Drüsdan profita de ce don pour œuvrer un temps en tant qu'Espion à la solde d'Umbria, puis il passa sous contrat en tant qu'assassin avant que ne lui vienne sa 'révélation' et qu'il se fasse spadassin, défiant alors tous ceux qui avaient avant lui, défié la grande faucheuse.
Certains devineront que cet idéal est factice, il dissimule autre chose, un dessein supérieur mêlant un conflit ancien ... Quelque chose en rapport avec le monde qui l'a accouché. Mais ces arcanes sont encore retournés, enterrés.

Aujourd'hui, il est difficile de savoir ce que Drüsdan, Ou valerön, a en tête. Ses forfaits ne sont pas liés et a son sens prosaïques, il se contente d'errer, de faire son "Pèlerinage". De son jugement dépendra ... La suite ?


• Pouvoir choisi de votre camp :

- Manipulation des Ombres

• Votre arme de départ :

- Deux Shamshirs. Les lames finement ouvragées, équilibrées sont faites de platine et leurs emmanchures ciselées semblent constituées d'Obsidienne et d'airain.


Dernière édition par Drüsdan d'Eïhorth le Mar 3 Mai - 20:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jolene Ladraël Barnes
Lucinienne
Lucinienne
avatar

Messages : 1320
Date d'inscription : 10/02/2010
Age : 26
Localisation : Manoire Idrasyl, Dera

Feuille de personnage
Niveau:
29/30  (29/30)
Expérience:
135/80  (135/80)

MessageSujet: Re: Drüsdan d'Eihorth    Mar 3 Mai - 20:57

;__; magnifiquement écrit, chapeau mon gars, ta plume légère m a destabilisé, une sorte d atphosphère lugubre se dégage de ton écrit, BRAVO, cest une fiche magnifique!

cest avec grand plaisir que je te valide!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître d'Harmonia

avatar

Messages : 450
Date d'inscription : 30/08/2010

Feuille de personnage
Niveau:
900/900  (900/900)
Expérience:
40/40  (40/40)

MessageSujet: Re: Drüsdan d'Eihorth    Mar 3 Mai - 21:44

Les portes entre les mondes se sont ouvertes depuis bien des mois maintenant, qui aurait cru qu'une guerre sans merci s'acharnerait ? Des esprits déchus ont déclaré la guerre aux créateurs des trois mondes essayant d'hallier à leur cause bon nombre d'habitants de ces lieux. Oui, la guerre est proche pour ne pas dire qu'elle a d'ores et déjà commencée. Plus que tout, vous devrez choisir votre camp afin d'établir l'équilibre ou au contraire le détruire ... Même si vous souhaitez rester neutre, chaque personne aura une emprunte à laisser dans cette histoire...

Une lumière aveuglante surgissant de nulle part vous entoure vous emportant ainsi dans un endroit inconnu entouré de nuage et de brouillard. Peu à peu, apparaît devant vous une silhouette à l'aspect humaine, une jeune femme cachant une partie de sa tête sous une longue cape blanche. Ses cheveux pourpre virevoltent dans la douce bise qui s'est levée, cependant, une seule chose vous obsède, son regard... Ses yeux d'un jade intense semblent vous pénétrer au plus profond de vous, mais avant que vous ne puissiez dire quoique ce soit, cet être étrange s'approche de vous et vous murmure ces quelques mots :

"- La guerre est proche, dans certains endroits entre ces mondes, elle a déjà commencé, toi, Drüsdan d'Eïhorth, du peuple d'Umbra, tu devras choisir ton camp, ton chemin, ton destin, écrire une page de cette histoire en nous aidant nous, les esprits créateurs ... Cependant, si tu ne souhaites pas prendre cette voie, attention aux conséquences, nous ne pourrons pas toujours être là pour protéger les habitants des trois mondes..."

Les paupières de la jeune femme se fermèrent gentiment après ses paroles laissant entendre un petit ricanement. Celle-ci s'approcha de plus en plus de vous commençant à tournoyer tout autour de vous emmenant avec elle une nouvelle vague de lumière aveuglante. Dès que vous retrouverez vos esprits, vous pourrez constater que vous êtes revenu à l'endroit présent, où vous vous trouviez juste avant cette apparition.

C'est ici que votre aventure commence, à vous d'ouvrir un sujet ou d'entrer dans un sujet d'ores et déjà créé dans le monde et le lieu de votre choix.

Très bon jeu ... Wink

MdH
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Drüsdan d'Eihorth    

Revenir en haut Aller en bas
 
Drüsdan d'Eihorth
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harmonia :: Avant d'entrer dans Harmonia :: Création de votre personnage-
Sauter vers: