AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Air - Le temple des cieux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Séphiel Aëristh
Harmonien
Harmonien
avatar

Messages : 513
Date d'inscription : 02/04/2010
Age : 27
Localisation : En déplacement

Feuille de personnage
Niveau:
22/30  (22/30)
Expérience:
30/40  (30/40)

MessageSujet: Air - Le temple des cieux   Mer 4 Mai - 0:53

Lien du sujet: ici

Ordre de passage: Séphiel Aëristh / Vaiarii Dazak / Van Walsung / Selemba Impériale






.:: Briefing ::.



Bonjour à tous. Je suis ravi que vous soyez venu et ravis que vous m’accompagniez pour vivre cette aventure. Nous allons tenter de pénétrer dans le temple de l’air. J’ai réussi à le localiser. Il se trouve dans le ciel tout simplement. . .

L’incube s’amusait des regards sceptiques qui lui faisaient face. En réponse à cela l’homme claqua des doigts pour créer instantanément un paysage fantomatique au milieu de la pièce. On y voyait des nuages à perte de vue. Il défilait à grande vitesse, jusqu’à arriver sur une sorte de ville qui tenait sur des nuages. Le paysage continuait encore à avancer jusqu’à atteindre maintenant un gigantesque bâtiment à l’allure noble. Dessus on pouvait voir des inscriptions en Harmonien ancien de couleur verte. Tout autour on voyait voleter diverses créatures aériennes comme des griffons ou des aigles géants.

- Et oui ce n’est pas une légende, il existe bien un temple de l’air dans le ciel. Mais pas n’ importe où dans le ciel, un endroit si haut que même les aéronefs ne peuvent aller. Mais ne vous inquiétez pas, je sais comment nous allons procéder. Je vous donne rendez-vous au même endroit demain, j’ai loué le meilleur aéronef de la région pour qu’il nous approche le plus possible de du temple.

Un léger sourire pouvait être vu au coin de du visage de l’harmonien.


.:: Un voyage tranquille?::.




Le lendemain les aventuriers étaient réunis au centre d’Equillios ils étaient une quinzaine en tous. Là ou normalement il y a un grand espace il y avait aujourd’hui un Aéronef à l’allure luxueux qui attirait l’œil de tous les passants qui n’en revenait pas de voir un appareil aussi chère en pleine rue. Il devait mesurer près d’une cinquantaine de mètre de long et était orné de nombreux motifs élégants. Une jeune hôtesse particulièrement jolie invité les aventuriers à monter et ponctuait leurs pénétration dans l’appareil par un traditionnel : « Merci d’avoir choisi Air-Harmo ».

L’incube était ravi de son choix d’aéronef, pour lui il était essentiel de pouvoir se détendre un maximum avant de pénétrer dans le royaume des cieux. Et puis, quand il pensait à ce qu’allait lui rapporter l’essence de l’air ce n’était qu’une petite dépense après tout.

Une fois à l’intérieur il se dirigea vers le buffet géant qui était dans la pièce principale. Il y avait de toute sorte à manger, pour l’instant il allait se contenter de quelques fruit à l’allure exotique et ensuite de quelques morceaux de viandes.
Il prit ensuite une brochette et l’avala goulument :

- Le voyage durera quelques heures, ensuite les choses sérieuses commencerons. Mais en attendant profitez bien de tout ça !

L’harmonien se retourna en vitesse pour aller faire un sort au buffet qui lui faisait maintenant face.
A une vitesse surnaturelle les plats disparaissaient les uns après les autres…

Une heure après leurs départ d’Equillios l’une des hôtesses vint à la rencontre de l’harmonien et lui dit d’un ton serein, en effet elle savait parfaitement à qui elle s’adressait :

- Nous sommes attaquez par des pirates de l’air. Il y a trois aéronefs qui nous foncent dessus.

- Nous nous en occupons. Vous continuez à préparer d’autres choses à manger. Je n’ai pas envies d’avoir faim pour commencer ma mission.

L’harmonien sortie en direction de la terrasse, de là on pouvait effectivement constater que trois aéronefs de couleurs sombre se dirigeaient vers eux. Cela était facilement compréhensible, ce genre d’engin de luxe attire facilement la convoitise.

- Vous tous, c’est le moment de me montrer ce dont vous êtes capable. Un peu de sport après un bon repas ça fait toujours du bien non ? Je m’occupe de celui-là, je vous laisse les deux autres. Avait-il dit d’une voix claire et à la fois amusé.

L’incube pris de la vitesse courent de plus en plus vite puis sauta en direction de l’Aéronef le plus loin. Puis au lieu de subir les effets de la gravité il continua à avancer, invariablement.
Avec lourdeur il s’écrasa finalement sur le dit aéronef sous les yeux désabusés des pirates.

- C’est pas contre vous les gars, mais faut vraiment qu’on arrive à destination

Au même moment des armes de glaces commencèrent à se former de part et d’autre de Séphiel.




Dernière édition par Séphiel Aëristh le Sam 7 Mai - 19:03, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vaiarii Dazak
Lucinien
Lucinien
avatar

Messages : 463
Date d'inscription : 22/06/2010
Age : 25

Feuille de personnage
Niveau:
11/30  (11/30)
Expérience:
93/40  (93/40)

MessageSujet: Re: Air - Le temple des cieux   Mer 4 Mai - 9:02

Un jour avant le grand départ. Les aventuriers se tenaient tous debout devant le chef de la partie, c'était lui qui avait demandé de l'aide pour sa mission ou il fallait pénétrer dans un temple de l'air. Vaiarii y allait pour une chose simple, non pas pour faire le bon samaritain et aider son prochain , ni pour voler cette essence tellement convoité; il y allait pour son plaisir personnel un peu en tant que touriste pour découvrir cet endroit qui semblait vraiment avoir de la gueule. Bon, pour l'instant c'était un peu limite, dans cette pièce toute simple au milieu d'une grande ville, il s'attendait à quelque chose de plus impressionnant, il ne fut pas déçu.

L'homme en armure claqua des doigts devant eux pour ouvrir une sorte de porte sur un monde nouveau; haut dans le ciel, c'était le gendre d'endroit à ne pas prendre à la légère, mieux valait il être bien accompagné..en parlant de camarades Vaiarii tourna la tête pour voir qui allait avec lui sur cette aventure. Devant lui l'organisateur qui semblait assez fiable, à sa droite Van, le forgeron artiste, avec lui aucune crainte à avoir ; puis un peu plus loin cette voleuse qu'il avait rencontré dans une autre mission, bien que plutôt forte et de la même trempe que lui, elle avait été beaucoup plus froide que la plupart des gens et il se promit de toujours garder un oeil sur elle, après tout, mieux valait-il ne pas se faire tuer par ses compagnons non?

Séphiel annonça le lieu et l'heure du rendez-vous et leur donna congé. Après quelques mots rapides avec les autres, le Néko rentra dormir dans son lit douillet en rêvant profondément aux nouvelles vues qui l'attendaient.
Le lendemain matin. Comme à sa bonne habitude, le magicien arriva à l'heure rien que pour observer l'appareil magnifique se trouvait devant lui, il était tout simplement immense et rien que de penser qu'il allait voyager la-dedans le fit frissonner d'impatience. A l'interieur c'était encore mieux, des hôtesse somptueuses, un banquet délicieux, tout pour être heureux. L'hybride était tellement émerveillé qu'il ne remarqua même pas le navire prendre son envol.


- Le voyage durera quelques heures, ensuite les choses sérieuses commencerons. Mais en attendant profitez bien de tout ça !

Bien tien qu'il allait en profiter! Ce n'était pas le moment de faire la fine bouche , d'ailleurs il avait l'impression de ne jamais s'arrêter de manger. Les plats vides devant lui s'empilaient au fur et à mesure pour former une petite montagne de verrerie, c'est impressionnant ce qu'on mange quand on est jeune. De toute façon il avait une heure pour digérer, de quoi pouvoir dormir aussi...dans le meilleur des cas.

- Nous sommes attaquez par des pirates de l'air. Il y a trois aéronefs qui nous foncent dessus

Le Néko râla un peu trop fort pour son gout avant de se laisser tomber mollement sur la table, y'avais donc pas moyen de festoyer tranquillement sur cette planète étrange. Il devient instantanément blanc en réalisant quelque chose, des pirates de l'air...si ils se faisaient abattre il ne suffisait pas de nager vers la rive, la s'ils se faisaient toucher c'était la mort assurée pour ceux qui ne savaient pas voler. Se levant rapidement, il courût vers le pont pour voir à son tour les trois navires foncer sur eux. Selon le plan c'était un pour l'humain organisateur et les deux autres pour les trois aventuriers restants.

*La voleuse est plutôt solitaire, donc le plus logique c'est....eh mais!*

Le Néko venait de réaliser quelque chose, afin de repousser les pirates, encore fallait-il arriver sur leurs bateaux, il fallait donc trouver un moyen pour sauter d'une passerelle à l'autre sans tomber dans le vide.

-On se retrouve après, dit il rieur en direction de Van et la voleuse.

Prenant son élan, il courut quelques mètres et sauta en créant une explosion à la base de ses pieds; projeté en l'air, il espérait seulement pouvoir atteindre l'un des bateaux en face sans trop d'ennuis. Chanceux comme il était, il arriva à bonne destination en s'écrasant lourdement sur le mat du troisième navire, impact qui l'arrêta sur place et le fit tomber dos à terre. Fracassé, il gisait là sans bouger tout en voyant des pirates venir autour de lui
.

-Euh, enchanté, dit il avec un petit sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Van Walsung
Harmonien
Harmonien
avatar

Messages : 608
Date d'inscription : 18/09/2010
Age : 29

Feuille de personnage
Niveau:
28/30  (28/30)
Expérience:
113/80  (113/80)

MessageSujet: Re: Air - Le temple des cieux   Mer 4 Mai - 16:53

Pirate !


    Van prit conscience récemment qu'il n'était pas un humain ordinaire, bien sur en écartant le fait que beaucoup de gens savaient utiliser la magie. En vérité, il s'est découvert cette entité étrange en lui, ou plutôt son véritable lui. Comme si le fait d'être un forgeron de Tenemas sonnait faux, que ce n'était pas sa véritable destiné. Depuis un certain temps, son esprit s'élevait à un plus haut degré de conscience, et même s'il pu en prendre le contrôle que depuis peu, il avait le sentiment de devoir rechercher la vérité, celle d'où proviendrait l'origine, l'origine de cet autre lui, de son vrai lui...

    En ce moment même, le forgeron se trouvait dans sa ville où il a grandit, Equillios. Quittant un peu l'ambiance malsaine d'Umbra où il a secrètement prit appartement. A la recherche de ce sentiment nostalgique mais étrange à la fois, il se baladait dans les rues jusqu'à tomber sur une information mystérieuse. De fil en aiguille, il se retrouva embarqué dans une affaire plutôt louche mais dont sa curiosité ne cessait de le titiller. Et après avoir reçu des révélations pour lui moins, très prometteuse, Van continua sur sa lancée. Une histoire de temple dans les airs, de lieu secret, cependant, même si cela restait éphémère pour beaucoup de gens, pour lui c'était un signe du destin. Il avait là l'occasion de découvrir quelque chose sur son identité, son esprit étant fortement lié au vent, quoi de mieux que de rejoindre les airs, les nuages et le vent souffler sur sa peau et à très haute altitude.

    Le lendemain, il fallu embarquer sur un aéronef, il avait déjà vu ce genre de technologie, celle qu'employait la confrérie de Thor, mais il ne pensait pas que d'autres personnes qu'eux les utilisaient. Soit les membres de cette guilde ont copié cette technologie, soit c'était quelqu'un d'autre qui a copié sur eux. En tout cas, le revoilà à bord d'un engin très pratique. Pour cette mission, quelle fut sa surprise de tomber une nouvelle fois sur le neko voleur, mais Van le salua simplement, il connaissait ce chenapan et il n'y avait aucune raison de l'embêter même si lui détestait les voleurs. Par contre, l'homme ne connaissait pas les autres mais ne resta pas glacial vis à vis d'eux, se contentant de se présenter et d'écouter les instructions. Néanmoins, il se fit discret quand même, ce n'était pas son genre de discuter à tout va... Il n'avait pas très faim, alors il se contenta de quelques cuisses de poulet pour assouvir un besoin vital. Puis il alla s'installer près d'un mur, attendant que les choses évoluaient.

    Et pas besoin de patienter très longtemps, qu'un évènement imprévu surgit de nul part. L'arrivé de brigands des cieux. Des pirates qu'il n'aurait jamais pu rencontrer près du sol. Malgré ses pouvoirs liés au vent, Van ne s'amusait pas à voler dans les airs; même pour voyager. Pas de raisons précises, il ne le faisait tout simplement pas. Apparemment, c'était au petit escadron dont il faisait partie, qu'on avait confié la tache de repousser ces envahisseurs. Van soupira doucement et quitta ce bon vieux mur pour rejoindre l'extérieur.

    *Je ne sais pas pourquoi, mais je suis d'assez mauvaise humeur en ce moment...*

    Le forgeron observa de loin les engins ennemis s'approcher lentement du leur. Alors que les autres se mettaient à l'abordage, lui croisa simplement les bras, il n'allait pas monter à bord d'un autre navire volant, mais allait défendre celui-ci. Après tout, les pirates devaient être plus nombreux qu'eux et certains allaient se faufiler ici. En attendant, ses yeux balayaient toute la zone, son regard perçant et emplit de colère naturel ne cessait de provoquer ceux qui oseraient le croiser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Selemba Impériale
Harmonienne
Harmonienne
avatar

Messages : 185
Date d'inscription : 05/01/2011
Age : 87

Feuille de personnage
Niveau:
5/30  (5/30)
Expérience:
55/40  (55/40)

MessageSujet: Re: Air - Le temple des cieux   Sam 7 Mai - 9:31

Un simple bruissement aérien. Léger. Diffus. Perdu dans le vacarme des bourrasques. Un murmure. Une rumeur tout au plus. Un homme, disait-on, cherche des aventuriers pour trouver le Temple du Ciel. Cet homme devait avoir un charisme certain pour que ses paroles renaissent entre les lèvres des catins et des soûlards. N'y avait-il pas de ragot plus fou ? Ou était-il si fascinant ? Une oreille pointue s'agita parmi la clientèle. Chercher la Cité des Cieux... C'était une idée folle. Comme vouloir attraper l'air de ses doigts. Comme désirer poursuivre l'horizon. Une allégorie telle qu'elle en paraissait irréelle. Mais ce n'était pas le cas. Le murmure devint un grondement sourd dans l'esprit de l'Ombre. Quelles richesses pouvaient renfermer un tel lieux ? Qu'importe. Si elle n'était pas matérielle, il lui resterait le savoir et la gloire. L'Histoire ne s’écrirait pas sans elle. Il faut savoir que l'esprit de cette jeune elfe et tout ce qu'il y a de plus rependu dans ce bas et pitoyable monde. De la perversité. De l'avarice. De l'égoïsme. De la luxure. Le et les vices condensés en une femme ambitieuse. Rien de noble si ce n'est son allure. Rien de chevaleresque si ce ne sont ses mimiques narquoises ou ses déguisements. Mais elle était surtout folle d'aventure. Plus que tous ces motifs, c'est sa crainte de l'ennuie qui prit les rênes en entendant ce bruit. Une citée inexplorée... Une réunion à ce sujet devait se tenir sous peu. Très bien. Elle en serait. L'elfe quitta l'établissement aux relents d'alcools. La jeune femme fêtards redevint tueuse. Abandonnant les rues pour les toits. Une Ombre fut prise d'une envie de danser avec les rayons lunaires.

-------------------------------

Selemba venait d'apprendre deux choses. La première étant que les réunions, l'interlocuteur aussi doué et mignon soit-il, la barbaient toujours autant que lorsqu'elle était adolescente. La seconde tenait en la quantité d'aventuriers intéressés par cette fouille entre les nuages. Beaucoup. Beaucoup plus que ce à quoi elle s'attendait. Fait qui ne lui plaisait guerre. N'ayant aucunement l'envie de partager avec trop de personnes. Jouons au scrabble. Si je crois les mots ''homicide'', ''chute'' et ''mortelle'', combien puis-je gagner de point ? L'elfe eut un sourire de requin. C'était ça de jouer avec la fourberie. Si une situation lui déplaît, elle la modifie pour toujours maîtriser son terrain. Il serait tellement dommage qu'un homme ou deux passent par dessus bord durant le voyage en aéronef... Mais pas à l'aller. Il lui faudrait des bras pour transporter ses biens si ils étaient matériels. Autre hic dans ses plans. Vaiarii semblait être de la partie. La voleuse avait faillit cambrioler une banque avec lui mais elle avait déserté l'opération au dernier moment par manque de confiance. Il ne l'avait pas dénoncé. Elle en avait autant. Preuve qu'il n'agissait pas sans intérêt ? En attendant, il risquait fort de se méfier d'elle connaissant sa capacité à sauter sur les gens pour leur mettre un couteau sous la gorge. Il allait lui falloir calmer ses ardeurs. Et jouer prudence. N'ayant pas de travail particulier, elle rentra sagement chez elle. Préparant ses affaires et ses armes pour s'offrir une sage nui de sommeil. Le lendemain serait captivant.
Coutelas et poisons trouvèrent leur place sur ses anches et dans ses bottes. Elle était mortellement belle. Enfin elle arriva sur la place. Le chef de l'expédition n'avait pas fait les choses à moitié. Le superbe engin qui les attendait fit luire ses pupilles de convoitise. Le genre de machine qu'on ne voit pas tout les jours et qu'il fait pouvoir s'offrir. Telle une pie, elle aimait tout ce qui brille. Les bijoux qu'elle ne porterait probablement jamais s'entassaient dans son appartement cet habitat était modeste, il renfermait quantité de richesses. Mais elle n'en avait jamais assez. Malgré tout ces défauts, elle n'hésitait pas à donner, je vous rassure. Seulement elle cachait cette face d'elle même. Elle se glissa dans l'aéronef, faisant taire la jolie petite hôtesse qui la saluait d'un regard plein de malveillance. Elle ne supportait pas ces femmes tout juste bonnes à décorer et qui visiblement le prenait avec bonne humeur.

# Place toi à l'avant de cette chose volante et écarte les bras vers le ciel. On verra si tu es aussi inutile qu'une sirène sur la proue d'un bateau. #

Les sabres croisés dans le do de la jeune femme ne laissaient aucun doute quant à ses talents d'épéiste. Néanmoins, elle risquait fort d'être cruellement désavantagée si elle trouvait un adversaire manipulant la moindre forme de magie. Il y avait environ une quinzaine d’aventuriers. Moins qu'à la réunion. Essentiellement des hommes, comme d’habitude. Toujours aussi méfiante, elle refusa de manger. Poison. Drogue. Seul le commandent de l'aéronef pouvait bien savoir ce qu'il y avait là dedans. Certes, il ne tirerai rien à décimer ses troupes si le but de cette excursion était bien de chercher cette citée mais si cette histoire était montée de toutes pièces, il était hors de question qu'elle s'offre sur un plateau d'argent. Plutôt sauter par dessus bord que de devenir captive. Tout ceux ayant mangé semblaient toujours aussi bien se porter. Mais elle n'en eut cure et campa sur ses positions. Elle jeûnait régulièrement d'où sa minceur à faire pâlir et elle n'était pas partie de chez elle le ventre vide. Les nuages défilaient. Captivant dans une premier temps. Monotones passée la surprise. Enfin une tâche vint souiller le paysage. Ou plutôt trois. Des pirates. L'elfe eut un petit cris de joie à l'annonce de capitaine et elle se dandina comme un chien de chasse qui n'attend que d'être lâché. Enfin elle se rendie compte d'un problème. Certes elle défiait la gravité dans son petit monde en bondissant de toit en toit mais aussi les choses étaient toutes autres. Déjà les engins ennemis étaient bien trop éloignés pour qu'elle puisse les atteindre. Ensuite, si ça n'avait pas été le cas, le moindre dérapage aurait put être mortelle. L'elfe pesta et avisa un ange aux ailes noires accroupit sur le bord, près à prendre son envole.

''Que diriez-vous de m'escorter jusqu’à notre champ de bataille bel ange noir ?''

Son ton faisait penser à une vague ronronnement mi doucereux mi sadique. L'homme eut un sourire en coin, presque charmeur. D'un mouvement rapide il balaya ses jambes et plaça une main dans son dos, la maintenant fermement contre lui. Avant qu'elle n'ai eut le temps de dire quoi que ce soit, l'ange se laissa basculer en avant, transperçant les nuages à une vitesse monstrueuse. Voler. L'elfe n'en avait jamais rêvé. Elle pensait déjà toucher les ciel lors de ses excursions nocturnes. Mais ce n'était rien comparé à cette dans d'aigle. Elle manqua d'hurler, sentant son estomac resté au loin. Il n'y avait pas d'autre mot. Il dansait avec le ciel. Grâce et puissance. En quelque vrilles, il se retrouva au dessus d'un des trois engin. Curieux, Selemba n'avait eu l'impression que de chuter, le monde avançait si vite. Il ralentit. La déposant chez l'ennemi presque avec douceur. L'Ombre tenta de retrouver son équilibre, n'étant plus certaine que ce soit le sol qui se trouvait sous ses pieds. Toute gloire évanouit, elle se laissa tomber sur les fesses alors qu'une silhouette armée se dressa devant elle.

'' Alors ma mignonne, on vient chez les méchants pour s'offrir en guise de dessert ? C'est très généreux de ta part. ''

L'elfe eut un sourire narquois et lui cracha au visage. Profitant de sa surprise, elle pris appui sur ses bras pour faire pivoter son bassin et balayer les jambes de l'homme. Celui-ci vint la rejoindre sur le sol et fut accueillit par un magnifique coup de pied dans le nez alors qu'elle se redressait en ondulant. Mais la magie décida de venir s'en mêler et une langue de feu vint la lécher.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Séphiel Aëristh
Harmonien
Harmonien
avatar

Messages : 513
Date d'inscription : 02/04/2010
Age : 27
Localisation : En déplacement

Feuille de personnage
Niveau:
22/30  (22/30)
Expérience:
30/40  (30/40)

MessageSujet: Re: Air - Le temple des cieux   Sam 7 Mai - 19:01

La chute était contrôlé, le vent frappait son visage avec force tandis qu’il se rapprochait de l’aéronef le plus éloigné. Il voulait voir de quoi était capables les autres guerriers qui l’accompagnait, mais il n’était pas spécialement inquiet, sans trop savoir pourquoi il était sûr que certains éléments qui l’accompagnait avaient une valeur certaine. Et puis finalement il en connaissait un : Vaiarii Dazak. C’était tout comme lui un membre de l’ordre nouveau, et même s’il n’avait jamais eu affaire à lui personnellement il avait déjà surpris une conversation ou deux vantant les exploits de cet homme chat.

La chute un peu trop brutale ramena l’harmonien à la réalité sous le regard médusé des « pirates » de l’air. Habituellement les cieux ne sont peuplé que de vulgaires bandits sans réels pouvoirs et voulant s’approprier les richesses de certains malheureux qui transitent par cette route.
Déjà les premiers hommes commencèrent à le charger armés de divers instruments long et contendants. L’incube lui ne savait pas trop comment réagir. Tandis qu’il esquivait les attaques de ses adversaires il se demandait quel pourrait être la réponse adapté à cela. L’incube n’aime pas prendre une vie inutilement même si c’est celle d’un voleur, alors a fortiori si une cinquantaine de vie est en jeu. Pour lui détruire l’engin n’aurait pas été trop difficile, après tous pour ces appareils de petite facture de simples coups bien placés suffisent à détruire l’édifice entier. Mais s’il le faisait, cela entrainerait la mort irrémédiable de tous ces moins que rien.

Finalement au bout las de toute ces esquives le démon sauta jusqu’au point le plus élevé de l’aéronef, dans le but d’être bien visible de tous les malfrats de l’engin.
Sous leurs regards interrogateurs il leva premièrement sa main puis l’abaissa d’un coup sec. Quelques secondes après une pluie de stalactites de glaces s’ablatèrent sur l’appareil le tranchant de part en part, les têtes partirent en morceaux les corps en lambeaux se mêlaient aux hurlements déchirés. Alors même que la pluie glacé continuait à tomber on sentait déjà l’odeur de sang se rependre dans l’air gelé.

L’harmonien laissa quelques secondes s’écouler ensuite le temps de laisser aux quelques survivants le temps de constater de leurs yeux le carnage qui venait d’avoir lieu.
Puis d’un claquement de doigts, l’espace d’un battement de cil tout avait repris forme et place, l’odeur de sang, la sensation de froids et de terreur, les blessures et les cris persans, tout avait disparue.

D’une voix neutre l’harmonien déclara :

- Si vous ne voulez pas que cela arrive descendez cet appareil tout de suite.

Il n’y avait ni pointe d’agressivité, de moquerie, d’humour ou de quoi que ce soit. C’était juste le ton de celui qui énonçait une simple vérité.

Ensuite il se tourna et se prépara à sauter pour rejoindre l’aéronef suivant. Il était assez satisfait de son petit numéro, car après tout même si rien de tout cela n’était réel, la peur qu’ils avaient ressentie l’était bien. Finalement la seule solution qu'il avait trouvé était qu’ils abandonnent eux même l’idée d’attaquer le groupe d’aventurier.

Aidé de son pouvoir de télékinésie l’harmonien survolait à nouveau la zone et tentait d’analyser au mieux la situation.
Avant même d’avoir laissé le temps aux pirates d’aborder leurs aéronefs chacun des aventuriers avaient réussi à aller sur l’un ou l’autre des engins. Après tous il était normal que ceux qui avaient décidé de venir participer à cette quête du ciel ait quelques affinités avec cet élément. Enfin presque tous, son regard croisa celui du seul homme qui était resté à quais, mais ça n’avait pas l’air d’être de la couardise ou quoi que ce soit de la sorte. L’incube avait vu son regard brulant semblable à celui du fauve qui attends patiemment que sa proie fasse un faut pas.
Il regarda ensuite les deux autres aéronefs. Sur l’un ça se passait plutôt bien, les guerriers combattaient avec aisance, et surtout il y avait dessus son compagnon de l’ordre. L’harmonien se dit qu’avec lui à leurs coté ils ne risquaient pas grand-chose.
Sur le deuxième la situation était un peu plus intéressante. Alors que la situation semblait tout de même assez équilibré une jeune femme attira l’attention du démon. Elle se débattait comme une véritable lionne alliant force et agilité. Ce qui amusait particulièrement le démon était qu’alors que les boules d’énergies fusaient de part en part de l’appareil, elle répliquait avec brio usant de sa seule habilité physique.

Finalement le jeune chef décida d’atterrir sur ce dernier appareil dans un grand boom sonore. Son arrivé manquait quelques peu de grâce, en effet il avait toujours un peu de mal à maitriser sa vitesse lorsqu’il usait uniquement de la télékinésie.
Il se releva avec difficulté sous le regard dubitatif des aventuriers et des pirates qui pour le coup avaient arrêtés toute agitation.
Il eut une expression un peu gêné lorsqu’il croisa le regard de la jeune fille qui se battait avec fougue puis il prit la parole de ton clair :

- Arrêtez de vous battre ça ne sert à rien, si vous vous entêtez tout ce que vous trouverez c’est la mort.

Un long silence suivit cette déclaration, les pirates semblaient se demander si ce n’était pas une blague.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vaiarii Dazak
Lucinien
Lucinien
avatar

Messages : 463
Date d'inscription : 22/06/2010
Age : 25

Feuille de personnage
Niveau:
11/30  (11/30)
Expérience:
93/40  (93/40)

MessageSujet: Re: Air - Le temple des cieux   Dim 8 Mai - 11:31

La tête contre le sol entouré de pirates de l'air, Vaiarii souriait gentiment aux hommes en espérant naïvement qu'ils allaient le laisser partir. Du coin de l'oeil, l'hybride voyait Séphiel au loin se tenir droit sur le haut du bateau. Les hommes combattants sur le pont semblaient mortifiés alors que le Néko ne voyait rien de si impressionnant. Finalement, sans avoir rien fait, l'homme en armure s'envola sur l'autre bateau en laissant le premier intact.

*Mais ..il a rien fait!!*

Encore plus surprenant, les pirates qui avaient eu à faire à l'illusionniste commençaient à faire demi tour, intéressant. Van, lui, était toujours à bord du vaisseau principal, en réfléchissant deux fois, peut-être aurait il du faire de même , se jeter dans le plan de l'ennemi était peut-être un peu stupide, mais c'est comme ça que Vaiarii marchait et.... ouh!

Le Néko roula sur le côté en évitant un coup de sabre, ah oui c'est vrai, il avait quand-même quelques problèmes à régler. Tournant sur lui-même pour se relever, il faisait une sorte de toupie en poussant sur ses mains et laissant des flammes échapper de ses pieds. Bien que peu puissantes, elles brûlaient quand-même un peu et était largement suffisantes pour repousser les ennemis.....bon et plus important, la figure avait du style et le Néko aimait bien cela, bref..


-Oups. Fit il simplement en regardant Selemba qui avait failli se faire toucher.

Bon , il était persuadé que la voleuse avait vue pire et il retourna à ses affaires. Entouré de la même bande qui avaient semblé perdre tous leurs barbes; les "moitiés-brulés" se tenaient devant lui avec la ferme intention de l'écorcher vif. N'ayant aucune envie de se fatiguer, le Néko dansait en rigolant autour des adversaires en utilisant que très rarement son feu , mais en se contentant de coups simples , de torsions de membre ou de frappes aux points sensibles. On aurait dit un gamin qui essayait un nouveau jouet, à vrai dire il prenait son pied à se battre comme ça presque sans magie.

Vous comprenez, pour lui ses flammes ne sont qu'utilisés en cas de nécessité forte donc contre les hommes devant lui, aucune envie de leur faire cet honneur.
Il dut quand-même remercier l'assassine qui prennait à elle seule les autres membres de l'équipage pendant que lui faisait joujou. Oui c'est égoïste mais bon, il était persuadé qu'en la laissant comme ça elle ferait assez de dégâts elle-même.

Un grand son retentit d'en haut et le Néko releva la tête pour voir son compagnon


- Arrêtez de vous battre ça ne sert à rien, si vous vous entêtez tout ce que vous trouverez c'est la mort

C'est ça la phrase magique qui a fait fuir les autres pirates?! Non c'était forcement plus, ça c'est minable pour faire peur. Pourtant, les assaillants se regardaient entre eux un peu indécis du comportement à avoir. Dans ces cas là il faut faire appel à Vaiarii, plutôt direct, il remonta sa manche en concentrant une flamme au bout de son poing.

-Ils nous ont attaqués? Bien qu'ils payent.

Sans se sentir mal pour les vies qu'il allait éventuellement ôter, il enfonça sa main dans le plancher faisant exploser une bonne partie du bois en dessous de lui. En plus regardez bien ou il se tennait, et oui, cet endroit c'est la salle des commandes. Ayant fait exploser ça, il sourit content de son travail pendant que le bateau commençait à vaciller, il avait peut-être quelques secondes avant de "couler" complètement.

Le sourire du Néko s'effaça pourtant rapidement. Ok le bateau coulait; mais il ne savait pas voler, juste diriger ses sauts...et le seul sol qu'il avait était celui du bateau, bateau qui allait bientôt se cracher.


-Zut, zut, zut! Disait il en essayant de trouver une solution à son problème, grâce à sa bourde il n'avait que quelques temps avant de revenir au bateau et le pire c'est qu'il ne savait pas si Selemba pouvait voler ou pas pour s'enfuir.

Aie aie aie, sa fougue le perdras un de ces jours, dans tous les cas il fallait trouver une solution au massacre futur, et vite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Van Walsung
Harmonien
Harmonien
avatar

Messages : 608
Date d'inscription : 18/09/2010
Age : 29

Feuille de personnage
Niveau:
28/30  (28/30)
Expérience:
113/80  (113/80)

MessageSujet: Re: Air - Le temple des cieux   Mer 11 Mai - 16:52

Les ailes de la justice


    Comme un tronc d'arbre planté dans le sol, Van ne bougeait toujours pas. Le regard fixe, les yeux de braise et les bras croisés. Il attendait patiemment qu'un pirate pointe le bout de son nez. En fait, il n'avait pas tellement envie de combattre, un petit peu de repos lui aurait fait un peu de bien. Malheureusement pour lui, le destin en voulait autrement. D'ailleurs, les vaisseaux ennemi s'approchaient encore, toujours plus près. Jusqu'au moment où des bruits d'explosions, des cris de douleur et autres sons typique de bataille résonnèrent. Van comprit que le combat avait commencé et qu'il y avait surement des morts à l’heure qu'il était. Il ne s'inquiétait pas du sort de son groupe, Il ne savait pas s'il pouvait compter sur eux, en tout cas, il ne les connaissait pas assez bien pour donner un avis sur eux et préférait réfléchir dans son coin.

    Le vent venait fouetter son visage, tandis ses cheveux virevoltaient dans les airs, signe qu'ils étaient maintenant à haute altitude, en plus on pouvait voir les nuages tout autour. On aurait presque dit qu'on pourrait marcher sur eux, de la même façon qu'en bas on marchait sur la terre. Le forgeron leva ses yeux afin d'essayer de voir si cette ile volante y était. Pas pour le moment puis quelque chose d’autre vint perturber son esprit. En voulant percer les nuages de son regard, un petit mal de tête se fit sentir et un chuchotement résonna dans sa tête, une voix féminine mais trop faible pour comprendre les mots.

    Finalement, aucun pirate ne pu accoster sur leur vaisseau, le groupe d'intervention étant plus efficace qu'il ne l'espérait. Tant mieux, vu qu'il n'avait pas envie de trop s'exciter pour rien à ce moment là. Par contre, il entendit un grand bruit de fracas, comme si quelque chose avait explosé. Van s'approcha un peu plus du bord et remarqua un aéronef ennemi en train de chuter. Au début il ne se rendit pas compte que peu de gens étaient revenus ici, alors il ne fallait pas réfléchir longtemps pour comprendre que le retour des membres allaient être plus difficile. Toujours avec ce manque de motivation constante, il n'imagina pas de plan de secours où lui devrai aussi partir sur un vaisseau ennemi. Alors il employa un autre moyen à la place.

    Van tendit ses bras sur les côtés et en un clin d’œil, plusieurs armes se matérialisèrent. Passant des épées, aux lances, ect... Il pouvait équiper de nombreux soldats avec ça mais ça c'était une tout autre histoire. Il baissa ensuite un bras puis leva l'autre bien haut et toutes les armes se rassemblèrent vers un point précis, jusqu'à fondre et ne faire plus qu'un.

    *Oiseau. Aigle. Ailes. Plumes. Air. Vie. Golem.*

    Au fur et à mesure qu'il pensait à cette suite de mots, le forme métallique se se métamorphoser. D'abord une sphère grise, puis des ailes se créèrent, ainsi que la tête, le bec, les pattes, la queue et enfin, la création finale prit vie, un aigle géant. Un golem de métal venait d'être créé et celui-ci montra sa joie en simulant un cri typique à ce volatile, leva la tête, les ailes, sauf qu'il n'y avait aucun son qui sortait. Son maitre pointa du doigt l'aéronef qui chutait et l'aigle se dirigea immédiatement vers lui. Il avait reçu les instructions télépathiquement. Un lien spirituel entre la création et le maitre se formait automatiquement. L'oiseau vola à toute vitesse vers sa cible puis se posa sur le pont. Il semblait chercher quelque chose ou quelqu'un. Ceux qui ne s'attendaient pas à voir débarquer une telle créature allaient se poser des questions bien évidemment. Ils pourraient le prendre pour un ennemi. Donc pour éviter cela, Van eut la bonne idée de modifier la structure de l'aigle pour y laisser graver un message "Montez", avec comme signature en dessous "Van Walsung". Il y avait de place pour au moins cinq personne sur le dos de la bête. Mais Van ne pouvait pas deviner combien il y aurait de personne à secourir, donc les autres devaient se débrouiller et bien faire de leur mieux pour s'accrocher à l'aigle. Au moment où le golem jugera que le temps était terminé, il repartira aussitôt en direction de leur vaisseau.

    Pendant ce temps, le forgeron alla s'adosser contre un mur et croisa à nouveau ses bras, ainsi que ses yeux. Il donnait l'impression de dormir ou bien de se concentrer. C'était plutôt la seconde option vu qu'il devait garder en vie son golem, chose pas toujours évidente quand on a pas souvent l'occasion d'utiliser ce genre de magie. C'était de bonnes expériences dans ces cas-ci mais quelque chose lui disait que la suite allait être plus dangereuse et plus intense...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Selemba Impériale
Harmonienne
Harmonienne
avatar

Messages : 185
Date d'inscription : 05/01/2011
Age : 87

Feuille de personnage
Niveau:
5/30  (5/30)
Expérience:
55/40  (55/40)

MessageSujet: Re: Air - Le temple des cieux   Dim 15 Mai - 13:43

Cette langue de feu lui arracha un hurlement de douleur. Sa peau nacrée devint rouge et brûlante comme frappée par un coup de soleil. Par réflexe, elle appuya sa main sur la marque les yeux embués de larmes. Par fierté elle serra les dents et ne poussa plus le moindre cris. Mais elle manqua d'imploser et ses yeux se plissèrent à lui en faire mal. Sou peu, quelques cloques apparaîtraient. Certes, en tant qu'elfe, elle guérirait vite et ne garderait pas de marque mais merde ! Elle allait en baver à chaque mouvement, c'était certain. Une plaie superficielle mais son épiderme n'avait pas du tout apprécié. Ses lèvres se déformèrent en une odieuse grimace mais elle se ressaisit vite, ignorant la douleur. Le jeune voleur n'eut qu'un ''oups'' en se rendant compte qu'il venait de toucher une allier. Dans une bataille, il n'y a pas de temps inertes. Les brigands n'étaient pas assez stupides pour préférer qu'elle se soit rétablie au moment de leur attaque. L'un d'eux saisit sa chevelure, tirant sur son crâne de telle sorte à la contraindre à exposer sa gorge ou perdre l'équilibre. Par réflexe elle fit quelques pas en arrières sous la traction pour ne pas tomber mais une lueur d’effroi se glissa dans son regard. Si elle restait ainsi, on lui trancherait la jugulaire d'un geste. D'un seul. Sa main droite se glissa dans sa ceinture ou elle saisit un poignard qu'elle lança dans son dos d'un mouvement sec. Touché. L'homme eut un grognement et mit un genou à terre. Délaissant sa chevelure d'encre pour épouser le sol de bois. Telle une gamine capricieuse, Selemba eut un signe appréciateur et abandonna son ancien jouet.
Ses yeux vairons fouillèrent le bord du navire volant. Beaucoup d'ennemis. Mauvais. Si ils s'alliaient plutôt que d'attaquer chacun un adversaire, ils pourraient les terrasser. Un hurlement de rage. Les bruits secs de pas rapides et lourds. L'elfe dégaina ses deux sabres d'un mouvement d'une précision mortelle et pivota vers cet homme se précipitant vers elle. Telle un songe dansant, l'Ombre se faufila, valsant avec les lames et la mort. Un tourbillon de cuir et de chevelure noire. L'homme était rapide.

''Tu as perdu....''

Accrochée comme un serpent à sa proie, l'elfe était derrière l'homme, le pressant contre elle à l'aide de sa lame. Si il bougeait, il mourait. Si il la laissait faire, il mourait. Mai bien évidemment, un gêneur décida de sen mêler. Non, nul pirate du ciel ne fonça sur elle pour délivré son compagnon. Mais le chef de l'expédition apparut. Avec un grognement, la jeune femme assomma sa proie d'un coup violent sur la tête et fixa son ''employeur''. Comme pour attendre un quelconque signal. Elle n'était ni docile ni loyale. Juste appâtée par le gain et sa fourberie lui susurrait de jouer la noble d'âme pour le moment. L'homme eut une drôle d'expression en croisant son regard mais elle ne comprit pas pourquoi et ne chercha pas à comprendre. Puis il clama d'une voix forte.

''Arrêtez de vous battre ça ne sert à rien, si vous vous entêtez tout ce que vous trouverez c’est la mort.
-Ils nous ont attaqués? Bien qu'ils payent.''

L'Ombre éclata de rire, comme si elle se moquait de ses deux compagnons. Tout deux avaient de bien drôles d'idées. Mais là où le capitaine de l'aéronef avait raison, c'est que la troupe perdait son temps. L'elfe aimait la vengeance autant que Vaiarii néanmoins, elle savait qu'à ce rythme là, elle avait plus de chance de mourir que de vaincre. La fuite restait donc une option mais il était arrivé en la lui épargnant.

''Et que comptes-tu leur faire tout seul petit voleur ? La peau un à un ? Tu tiens donc si peu à la tienne ?''

Il ne l'écouta pas et agit. Une méthode qu'elle appréciait généralement. Mais pas dans cette situation. D'un coup il s'en prit à la sale des machines. L'embarcation sembla perdre en équilibre immédiatement alors que les souffleries devenaient semblables à des râles essoufflés avant l'agonie. Toute raillerie déserta l'expression de l'espionne. Il avait voulut couler l'embarcation. Il allait tous les tuer avec. Et elle n'avait aucun moyen de s'envoler d'elle même.

''Mais quel con !''

L'expression était sortit d'entre ses lèvres sans qu'elle n'y ait réfléchit. La rage luttait avec la terreur dans ses prunelles dépareillées. Pour le moment la descente était relativement lente mais jamais ils ne maintiendraient ce rythme. Aucune dchance de survie sans une aide extérieur. Son regard s'attarda désespérément sur le commanditaire de leur expédition mais un mouvement argenté attira son attention. Un oiseau de fer. Tel un aigle de métal. Un message. Une invitation. Ami ou ennemi, elle n'avait que cette solution. La tueuse bondit sur Vaiarii comme un léopard sur sa proie. Et l'empoigna violemment.

''Toi, si je te sors de là, c'est pour pouvoir t'arracher la peau si on parvient à mettre le pied sur l'aéronef !''

Sa mâchoire était serrée à lui en faire mal et sa voix n'était qu'une vague de rage. Pas de caresse doucereuse derrière une menace. Son ton n'avait plus rien du ronronnement aux accents sadiques et joueurs qu'elle employait habituellement. Selemba mit enfin le pied sur l'étrange rapace alors que le navire qui avait vécu tant d'abordages s’enfonçait lentement vers les nuages. Et contrairement aux apparences, il ne pourrait s'y poser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Séphiel Aëristh
Harmonien
Harmonien
avatar

Messages : 513
Date d'inscription : 02/04/2010
Age : 27
Localisation : En déplacement

Feuille de personnage
Niveau:
22/30  (22/30)
Expérience:
30/40  (30/40)

MessageSujet: Re: Air - Le temple des cieux   Dim 15 Mai - 16:05

L’harmonien se demandait pourquoi le jeune chat avait agi de la sorte. Son geste pouvait non seulement provoquer la mort de tous les pirates de l’appareil mais aussi mettre en danger sa propre équipe.
La bataille avait désormais cessé, pour laisser place à la panique générale.
Tandis que l’appareil descendait en flèche vers le sol l’harmonien restait la sur place stoïque et tentait de réfléchir à une solution.
Déjà ses compagnons qui pouvaient d’une manière ou d’une autre volé, que ce soit par la métamorphose, la télékinésie ou les pouvoirs de l’air s’en allaient. Les autres qui ne pouvaient pas voler s’en sortirent grâce à l’aide inattendu de celui qui était resté à quais. Séphiel eut un soupir de soulagement lorsqu’il comprit que personne parmi ses hommes n’allait périr à cause de l’erreur du néko.

- Capitaine, descendez l’appareille d’environ 500 mètres et placez-vous en dessous de l’aéronef qui perd de l’altitude.

Utilisant ses capacités unique lié au son, l’harmonien avait la capacité d’être entendu clairement par quelqu’un comme s’il était à ses coté peut importer sa distance. Il se tourna ensuite en direction des pirates et augmenta sa voix magiquement pour être entendu clairement.

- Calmez-vous ! Si vous voulez survivre faites ce que je vous dis.

Son ton n’avait rien avoir avec celui qu’il avait employé lorsqu’il était arrivé sur le rafiot. Les pirates avaient dû sentir cette différence et se calmèrent immédiatement. Le fait que leurs vies soient en danger immédiat et que leurs seules chances de survie soit cet homme à la voix étrangement convainquant jouait aussi. En usant de sa voix toujours aussi forte qui semblait avoir un écho étrange :

- Mettez-vous là. Lorsque mon Aéronef sera en dessous élancez vos je m’occuperais du reste.

L’harmonien les avaient tous réunit à l’extrémité du rafiot en dérive. Ce dernier ne perdait pas d’altitude trop rapidement si bien que son propre Aéronef pouvait se mettre en dessous sans dangers. Lorsque qu’il apparue l’harmonien se jeta dans le vide. Il n’avait que quelque secondes pour exécuter son plan. Utilisant habilement l’humidité de l’air et des nuages il dépêcha une grande quantité d’eau sur le ponton de l’aéronef non loin du forgeron. Il y avait désormais assez d’eau pour remplir une piscine de taille moyenne elle tenait comme si elle était maintenant par une membrane invisible. Elle l’était juste par le pouvoir de Séphiel.

L’harmonien s’écrasa donc dans la piscine de fortune suivit au bout de quelques secondes par les pirates qui lui avait fait confiance et qui avaient sauté avec lui. Juste après l’aéronef s’en alla en vitesse pour esquiver l’autre qui leurs tombait dessus.

L’incube sortie par le coté de la piscine magique mais n’avait étonnamment pas une seule goutte d’eau sur lui. Les pirates firent de même mais étaient eu totalement trempés.

D’un mouvement de main l’harmonien les envoya tous valser de l’autre côté du navire puis d’un autre mouvement alors qu’ils étaient contre le sol recouvrit leurs corps d’une membrane de glace.

Une fois ceci fait il envoya toute l’eau hors de leurs avant de regarder aux alentours ce que devenait le reste du groupe. Une partie était déjà arrivée à leurs niveaux et l’autre revenait enfin à l’aide de l’aigle de métal. En le voyant ramener son coéquipier l’incube lança un sourire en guise de remercîment à son créateur avant de reporter son attention sur le dernier bateau pirate.

Il se dirigeait vers eux mais avait à sa tête les aventuriers. Une fois au même niveau on pouvait voir les pirates attachés pour ceux qui n’étaient pas mort dans la bataille. L’incube était ravi de voir que ces compagnons avaient réussi à se débrouiller tout seul.

L’incube fit ramener les pirates sur le dernier aéronef avant de partir. Pour lui il n’y avait aucune raison de prendre une vie si on avait la possibilité de l’éviter. Profiter de son pouvoir d’une manière aussi basse et cruel pour lui n’avait aucun sens. Encore plus que des considérations de bien ou de mal ce n’était que pure absurdité pour lui. Ainsi pour le démon c’était naturel de laisser ses pirates en vie et même en sauver s’il en avait les moyens.

L’harmonien félicita les aventuriers pour leurs aide puis ajouta :

- La prochaine fois tout de même je vous prierais de réfléchir avant d’agir. Ici dans les airs la moindre erreur pourrait vous couter la vie. Autant à vous qu’à vos coéquipiers d’ailleurs. Gardez cela en tête.

Il lança un regard entendu en direction du néko. Mais il n’y avait aucune animosité, peut-être même un sourire lorsqu’il fixait ce jeune homme.

- Je vais me reposer, nous arriverons dans une heure.

Il se retira ensuite loin des autres. Il avait utilisé pas mal de magie, et bien que ses réserves soient encore bien remplit il se devait d’arriver complétement frais dans l’ile volante.


________________________________________________________


Une heure plus tard. Les Aventuriers purent faire leurs premiers pas sur l’île volante.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vaiarii Dazak
Lucinien
Lucinien
avatar

Messages : 463
Date d'inscription : 22/06/2010
Age : 25

Feuille de personnage
Niveau:
11/30  (11/30)
Expérience:
93/40  (93/40)

MessageSujet: Re: Air - Le temple des cieux   Dim 15 Mai - 19:04

L'aéronef tombait du ciel, son équilibre étant endommagé et sa vitesse grandement réduite, il essayait de planer douloureusement pour survivre à la chute, chose futile aux yeux du Néko qui venait de se rendre compte de son erreur. Tout seul il pouvait s'en sortir, il avait des solutions, c'était plutôt pour les autres qu'il se posait des soucis. Debout les bras croisés sur l'engin de la mort, il cherchait des solutions en oubliant complètement de regarder autour de lui.

''Toi, si je te sors de là, c'est pour pouvoir t'arracher la peau si on parvient à mettre le pied sur l'aéronef !''

Una poigne ferme le saisit par le col pour l'emmener sur ce qui semblait être un oiseau en fer. Il ne se posait même pas la question de savoir si il fallait monter dessus, pour l'instant il se demandait si ça valait vraiment la peine de survivre au crash pour se faire torturer après.

-Donc j'ai le choix entre une mort rapide en bas ou alors une torture sans fin avec toi...laisse-moi mourir ici. En voyant les yeux noirs de la femme il s'avisa vite de rajouter en s'excusant, c'est pour rire, c'est pour rire.

Arrivés au-dessus de l'aéronef principal, l'oiseau sembla disparaître tout simplement pour les laisser à bord. Devant eux se trouvait l'organisateur qui semblait vouloir les féliciter ainsi que les prévenir de ne plus jamais faire une chose aussi stupide...bien sur la phrase était dirigée vers lui et il accepta en souriant tout en se grattant la nuque, à l'avenir il essayerait de faire plus attention.

Le speech terminé, tout le monde se sépara pour se reposer. Sa première réaction? Se libérer de l'emprise de l'assassine et de partir en courant, il était toujours en pleine forme et mieux valait il éviter le courroux de la tigresse. Il passa devant Van rapidement en lâchant quelques mots:


-Merci pour l'aigle.

Continuant sa course poursuivi ou non par la femme, il se trouva une planque bien à l'abris de tout. Bon , donc, ou était il? sur le pont du "bateau" se trouvait une petite cabane communiquant avec le sous-sol. Le toit de celle-ci était à un angle mort par rapport aux gens en bas et offrait un coin plus que tranquille ou il pouvait être à l'abris de l'ombre.

Tranquillement installé, il s'allongea sur le dos afin de regarder le ciel, une heure à buller comme ça, c'était une bonne nouvelle pour lui. Ce qui se passa entre temps il ne fut pas sur, pour dire vrai il s'était tout simplement endormi et ouvrit les yeux qu'en ressentant une secousse.
L'aéronef venait d'atterrir. Emergent à moitié, il regarda autour de lui avant de sauter sur ses pieds. Ils étaient posés sur une ile...qui flottait en l'air! Il avait beau vérifier il ne se trompait pas, comme retenue par des fils invisibles, elle possédait un énorme temple ainsi qu'une rivière qui s'écoulait par magie en envoyant une cascade sur la terre d'en dessous. Complètement hypnotisé par la vue, il oublia les menaces de l'ombre et descendit en courant.

Sautant plusieurs fois sur la terre sous lui, il se rendit bien vite à l'évidence: ce bateau là, il ne pourrait pas le couler donc en gros, y'avais de quoi s'amuser. Tel un enfant devant une nouvelle chose, il admirait le paysage et l'herbe sous ses pieds, à la voir comme ça il était difficile d'imaginer l'endroit dangereux.


-Wah, c'est magnifique.

C'était tout ce qu'il pouvait dire et s'impatientait de leur départ, fallait encore attendre tout le groupe avant de pouvoir explorer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Van Walsung
Harmonien
Harmonien
avatar

Messages : 608
Date d'inscription : 18/09/2010
Age : 29

Feuille de personnage
Niveau:
28/30  (28/30)
Expérience:
113/80  (113/80)

MessageSujet: Re: Air - Le temple des cieux   Mer 18 Mai - 9:57

Changement d'air


    Concentré sur sa création, Van sentait à peu près le danger qui guettait son golem. Comme prévu quelques personnes montèrent sur le dos de l'aigle géant. Au début, il y avait quelques pirates qui se rebellaient encore, voulant tenter d'attaquer le golem de fer. Ce dernier s'était tourné vers eux afin de leur faire face mais une voix résonna soudainement, comme si elle venait de nulle part. Le forgeron reconnu la personne et continua simplement sa mission de secours. Les pirates s'étaient tous calmés et une fois le chargement monté à bord, l'oiseau s'envola vers l'aéronef où se trouvait Van. Le chemin de retour fut sans encombre et l'esprit de Van se calma, au point qu'il pu réouvrir ses yeux tranquillement. A ce moment là, il remarqua que le vaisseau s'était déplacé et que Séphiel avait engagé sa propre mission de sauvetage. Ne voulant pas spécialement aidé ces pirates, le forgeron resta adossé contre son mur puis posa ses yeux sur ceux qu'il venait de sauver. Son aigle se dématérialisa vu qu'à la base c'étaient les armes qu'il avait invoqué.

    Vaiarii le remercia au passage, mais c'était tout ce que Van avait fait durant ce raid. Il n'avait touché à aucun pirate, même si c'était ce qu'il souhaité en vérité. Il n'était pas d'humeur à frapper quelqu'un. D'ailleurs, une faim soudaine surgit de son estomac, il n'avait pas mangé grand chose avant. Il voulu retourner vers le buffet, mais le chef d’expédition ajouta quelques commentaires avant. Bien sur, Van resta un instant pour écouter puis s'en alla. Ils étaient un groupe, donc il ne fallait pas agir n'importe comment. Van avait l'habitude de ce genre de situation, en plus parfois c'était lui qui devait jouer le meneur. Aujourd'hui, il devait juste se contenter d'aider tout le monde. Cependant, au fond de lui, il ne portait pas une grande importance à la survie des autres, encore moins que d'habitude. Pourquoi? C'était cette sensation, plus ils s'approchaient de cette île flottante et plus il avait l’impression qu'on l'appelait. Que cet appel était plus important que tout, même plus que sa propre vie.

    Une heure plus tard, les voila enfin qu'ils débarquaient sur cette ile mystérieuse. Mais peu avant la descente, un petit mal de crane se fit sentir. Van posa une main sur sa tête puis essaya de se vider l'esprit en pensant à quelque chose d'agréable. Et lorsqu'il se concentra davantage, il entendit une nouvelle voix ce murmure, cette voix inconnue. Néanmoins, cette fois-ci, il y avait comme un sentiment de nostalgie qui s'y dégageait. Le forgeron préféra ne pas y faire plus attention que ça et suivit le groupe comme si de rien n'était.

    Cela faisait longtemps mais aujourd'hui, Van était accompagné de son matériel de dessins. Il portait avec lui un sac remplit de feuilles de papier, de crayon, quelques pastels et son support en bois pour avoir un appui lorsqu'il dessinait. Rien d'autre dedans, son équipement de combat se trouvant ailleurs, dans un autre espace temps. Il ne manquait plus que les directives du chef, jusque là, Van contemplait le lieu, magnifique soit il. Il se sentait apaisé, même si un danger planait au dessus d'eux. L'inconnu est souvent source de peur. Et là encore, il fallait se méfier des mauvaises surprises...

    "Quel endroit charmant. Cela me donnerait presque envie de le dessiner."

    Sa mauvaise humeur s'étant dissipée après avoir posé pieds à terre, Van se sentit libre d'exprimer sa joie. Il n'allait pas s'installer tranquillement pour dessiner mais s'il aurait été seul, il l'aurait surement fait. Pour le moment, il prit une grande inspiration d'air frais puis se décontracta les muscles. Il était quand même prêt à se défendre, ses mains n'attendant que de bouger pour n'importe quelle tache.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Selemba Impériale
Harmonienne
Harmonienne
avatar

Messages : 185
Date d'inscription : 05/01/2011
Age : 87

Feuille de personnage
Niveau:
5/30  (5/30)
Expérience:
55/40  (55/40)

MessageSujet: Re: Air - Le temple des cieux   Mer 18 Mai - 21:01

Selemba quitta enfin l'oiseau de fer pour l'aéronef. Le voleur toujours entre ses mains. Un intense soulagement l'envahit, lui faisant prendre conscience d'à quel point elle avait douté de parvenir à survivre. Un nœud se dénoua au centre de son estomac. Un instant elle crut qu'elle allait vomir mais, par arrogance, elle ravala ses tripes et boyaux. Elle avait faillit mourir à cause d'un type qu'elle ne connaissait qu'à peine. Et devait sa vie à un autre. Marionnette frustrée n'exerçant aucun contrôle. Ballottée d'artiste en artiste. L'idée de balancer le premier artiste par dessus bord lui traversa l'esprit mais celui-ci eu l'intelligence de s'échapper dès que possible. L'Ombre en fut agacée mais se réjouit de ne pas avoir à criser dans l'immédiat. C'était une forme de lâcheté, elle le savait, mais soit elle explosait et le blessait, soit elle explosait et il se défendait. Le mieux étant donc qu'il prenne le rôle du lâche, ce qu'elle aurait préféré crever plutôt que de faire, et se fasse la malle. Elle n'écouta qu'à moitié le discours du commanditaire de l'expédition, trop secouée pour se concentrer. En apparence, l'elfe était un amas furieux et menaçant. Au fond, c'était un brouillard paniqué qui avait une forte envie de vomir. Néanmoins elle se remit assez vite et se dirigea vers l'homme qui avait donné vie à cet oiseau de métal. Ni déférente ni sincèrement reconnaissante. Juste amicale. Elle lui tendit une main pâle aux doigts fins ayant l'habitude de crocheter gouttières et serrures.

Selemba Impériale. Merci pour ton aide des plus précieuses.

Pas de vouvoiement. Elle ne vouvoyait rien ni personne. Sauf par ironie ou quelques cas rares. Pour l'élégance de certaines phrases ou un rôle aussi. Mais elle savait montrer sa franchise par quelques détails. Son nom complet ou sa main tendue sans la moindre hésitation. Elle ne s’éternisa pas, incapable d'exprimer plus longuement des remerciements sans écraser sa fierté qui bouillonnait d'elle même, dégoulinant de tout son être pour souiller tout ce qu'elle touchait. Elle attendit. Il n'y avait que ça à faire. Plus qu'une heure et leur destination serait en vue. Elle traînassa sur le pont, refusant toujours de manger. Plus pour camper sur ses positions que par conviction. Elle laissa son regard se perdre dans les nuages et rediscuta avec le bel ange noir qui l'avait transporté à l'aller durant l'attaque. Elle parvint à arracher la promesse d'un second vol sur le chemin du retour.

C'est comme si plus rien ne te dictait ta trajectoire. Ni gravité ni obstacle.
- Un nuage libre parmi les autres.

Les deux individus se sourirent. Tels deux fous. Dès cet instant, l'elfe eut une certitude, étouffée certes mais bien présente, au creux de son estomac. Son corps aussi, évoluerait tel un nuage parmi les autres. Et sans qu'aucun ange ne la tienne. Enfin l'île se distingua parmi les silhouettes cotonneuses. Le temple des cieux. Un lieu défiant l'imagination et les sciences. Une citée perchée sur le bleu de l'azur, où les cascades se perdaient dans les nuages, n'atteignant jamais le sol. Les lèvres de l'elfe s'entre ouvrirent de stupéfaction. Très vite elle revêtie son allure noble et austère et ne laissa plus transparaître la moindre émotion. Elle gratiffia l'hôtesse d'un regard aussi hostile que lorsqu'elle était montée. On pouvait presque lire une insulte dans ses prunelles dépareillées. Sa botte de cuir foula enfin ce sol de pierre.

Camarades. C'est ici que la vraie bataille va commencer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Séphiel Aëristh
Harmonien
Harmonien
avatar

Messages : 513
Date d'inscription : 02/04/2010
Age : 27
Localisation : En déplacement

Feuille de personnage
Niveau:
22/30  (22/30)
Expérience:
30/40  (30/40)

MessageSujet: Re: Air - Le temple des cieux   Sam 21 Mai - 5:05

L’harmonien se sentait reposé, il avait eu le temps de replacer toute la magie qu’il avait utilisé contre les pirates de l’air. Son ventre était bien tendu par les quantités respectable de nourriture qu’il avait ingurgité pendant la traversé aérienne. Ainsi il se sentait dans les meilleures dispositions possibles lorsqu’il fît ses premiers pas sur l’ile volante.

En arrivant il eut le loisir de détaillé l’ile magique. Le soleil brillait avec force sur elle et lui faisait presque ressembler à un petit joyau. L’ile était séparé en plusieurs partie, il y avait au sud de l’ile une étendue d’eau gigantesque suivit d’une cascade qui s’écoulait jusqu’au vide. Vers l’est de l’ile on pouvait voir une forêt luxuriante, qui sait ce qu’elle pouvait cacher. Vers le centre de l’ile il y avait comme une ville, mais l’harmonien était encore un peu trop loin pour voir en détail de quoi il s’agissait. Et puis en haut il y avait ce pourquoi ils s’étaient rendu ici. Un temple majestueux, son architecture respirait une certaine noblesse. L’incube le ressentit malgré la distance.

L’appareil se posa en douceur à l’extrême sud de l’ile. Lorsqu’il fît ses premiers pas dehors un doux vent frais vint caresser son visage, presque comme si la main d’une jeune fille était venue lui ébouriffer sa chevelure onyx.

Ils étaient arrivés près du lac géant. On voyait l’eau s’écouler vers la chute sans fin à leurs droites. Le bruit de l’écoulement de l’eau se mêlait agréablement avec le bruit du vent qui soufflait à leurs oreilles. Le petit groupe commença à avancer.

Une fois près du lac l’incube pu voir à la surface de l’eau cristalline quelques poissons aux couleurs vives se promener. A ne pas douter cet endroit avait certainement un petit air de paradis.

- Comme vous l’avez surement vu le temple se situe en haut de la montagne. C’est la qu’est notre destination.
Prévint l’harmonien au reste du groupe.

Les avanturiers avencèrent ainsi tranquilement. Chacun semblait charmé par l’endroit.

Ils avaient décidés de contourné le lac géant par la droite et étaient arrivé à la moitier quand ils firent face à leurs réelle premiere attaque. Arrivant du ciel à une vittesse impressionnante, les monstres au regard carmin leurs fonçaient dessus. Il s’agissait de griffon, enfin pas de n’importe lesquels. L’harmonien en avait déjà entendu parler, et une fois que l’un d’eux fut assez pres il n’eu plus de doute.


Cette menace aérienne


    Griffon bouffant
    Description:




    Nombre d’individus 12
    Niveau 5 à 15
    Ne vous fiez pas à son apparence sympathique. Cette race de griffon un peu particulière ne l’est pas uniquement par l’apparence un peu ronde de ses individus. Mais surtout par leurs capacités à envoyer de violentes bourrasques de vent à l’aide de leurs ailes. De plus même si elles ont l’air pataudes ces bêtes font partie des plus rapides et agiles dans le ciel.


L’harmonien expliqua rapidement au groupe ce qu’il savait de ces monstres avant de se préparer au combat. Comme la jeune fille le disait à raison quelques instants plus tôt, c’est maintenant que la véritable bataille allait commencer.

Déjà le premier bec vengeur fondit en direction de l’harmonien qui esquiva in extremis par un saut vers l’arrière. Le griffon était arrivé un peu trop rapidement sur lui et avait maintenant le bec enfoncé dans le sable. L’incube en profita pour aller vers lui pour l’achever grâce à sa magie de glace. Mais au moment où il allait poser sa main geler au niveau de son cou il fut violement projeter vers l’arrière par une puissante bourrasque. L’un de ses congénères avait senti le danger et l’avait sauvé.

L’incube tant bien que mal essaya de se stabiliser et retomba sur ses deux pieds quelques mètres plus loin.

Ses pupilles brillaient d’un éclat étrange tandis qu’il concentrait sa magie dans son corps.
Il ferma son poing gauche puis l’envoya violement vers l’arrière comme s’il tentait de frapper une bête invisible situé à ses côtés. Un crack sonore retenti alors que tout autour de son poing on pouvait voir de nombreuses fissures comme s’il avait réussi à fendre l’air, ça donnait l’impression qu’il avait brisé une vitre invisible derrière lui.

L’instant d’après le griffon qui avait tenté de l’attaquer se prit une violente attaque invisible au niveau du visage. Elle s’écroula au sol, ses cervicales avaient été brisés suite à la violence du choc.

L’incube refit la même chose avec son poing droit. Un coup dans le vide suivit de ce crack sonore semblable à un bruit de vitre brisé suivit de ces étranges fissures dans l’air. L’autre griffon qui lui avait envoyé une vague d’air se prit instantanément un coup au niveau du visage. Il s’éffondra lui aussi sur le sol incapable de se relever.

En haut deux griffons lui avaient envoyés une vague d’air. Il n’aurait pas le temps de l’esquiver complettement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vaiarii Dazak
Lucinien
Lucinien
avatar

Messages : 463
Date d'inscription : 22/06/2010
Age : 25

Feuille de personnage
Niveau:
11/30  (11/30)
Expérience:
93/40  (93/40)

MessageSujet: Re: Air - Le temple des cieux   Dim 22 Mai - 0:17

Rien à dire, l'endroit avait du charme; chaque brindille d'herbe dansait avec le vent tandis que les arbres, parsemés ici et là à travers la terre les regardait tranquillement. Aucun bruit, le Néko se demandait si il n'y avait pas une petite ambiance de paradis sur cette ile magique; ils étaient en paix, hypnotisés par le paysage sans rien à se soucier...mais ne parlons pas trop vite. Absorbé par la contemplation, Vaiarii se fit ramener à la réalité par une explication du meneur de groupe, d'abord confus, il leva la tête afin de prendre conscience du danger approchant.

Plusieurs aigles...non lion...non griffon, bref, plusieurs créatures descendaient du ciel le bec en avant visiblement prêt à embrocher les heureuses victimes. Gardes de l'endroit? Oiseau de malheur? Hasard pur? Dans tous les cas Séphiel prenait l'affaire très au sérieux et le Néko put voir une bataille silencieuse se dérouler sous ses yeux, il ne faisait pas vraiment attention aux autres, surtout en voyant la bourrasque de vent arriver sur le camarade. Ainsi donc ces bêtes pouvaient contrôler le vent?

Alors ne pensez pas que notre petit mage n'avait pas un plan en tête, il avait pensé tout le voyage aux différentes façons d'utiliser son pouvoir contre le vent, il était tombé sur une conclusion assez intrigante et une possibilité de contrer l'élément; son idée devait pourtant être prouvé et il mit ses mains en avant pour voir si il pouvait détourner les bourrasques.
Malheureusement le sauvetage se fit interrompu par un de ces aigles de malheur qui lui fonça dessus. Malgré le nombre impressionnant d'ennemis, il avait semblé être la cible bien particulière d'un des griffons. Le sauvetage allait donc devoir attendre ou alors être accompli par un autre. Revenons à l'attaque à laquelle il devait faire face.

L'aigle démoniaque rasait le sol avec le bec en avant; ressemblant à une flèche, la bête devait avoir l'intention de lui casser les jambes, avec sa vitesse et son angle d'inclinaison, c'était chose facile, il lui suffisait de frapper avec son bec. Pour contrer cela, le Néko fit un geste tout simple, il sauta. De quelques centimètres seulement cela suffisait; l'aigle passa sous ses talons rapidement laissant le loisir au magicien joueur d'atterrir sur le dos de la bête. A l'envers , il se retourna rapidement sur sa nouvelle monture afin de lui accrocher les poils pour rester sur son dos. Sa nouvelle monture prenait de l'altitude, essayait de bouger dans tous les sens pour éjecter l'hybride qui avait bien l'intention de survivre aux tentatives.

Tel un poux sur un cheveu, Vaiarii cramponnait la crinière pour ne pas tomber, déjà à plusieurs mètres du sol. Il fallait agir vite. Prenant deux lames dans sa poche reliées entre elle par un fil extrêmement fin; il le fit passer dans le bec de l'aigle et se tint dessus en les utilisant comme rennes. Forçant en arrière, il utilisait son moyen de contrôle basique pour faire ralentir la bête et la stabiliser en l'air.

Le griffon bougeant dans tous les sens, Vaiarii avait tout de même une accroche plus fiable et une façon de faire tourner un peu sa nouvelle monture dans les airs.
Jouant au rodéo avec son nouveau jouet, Vaiarii survolait la scène de bataille en libérant une main et jetant des boules de feu avec. Les griffons, ne s'attendant pas à une attaque venant du haut, tombaient comme des mouches dès qu'une boule de feu venait les toucher. Le Néko souriait d'en haut en espérant de pas se faire déséquilibrer et tomber à sa mort, en fait il s'amusait comme un petit fou. Il riait dans les airs cherchant à rester sur la monture tout en fauchant les ennemis en dessous de lui.

Le chevalier de griffon se battait dans le ciel essayant de rendre la défense plus facile pour ses camarades, il avait quand même un peu peur de ne pas être vu et pris en cible par un des aventuriers en bas. Bon d'un autre côté, un griffon qui bouge dans tous les sens avec un néko sur son dos qui balance du feu tout en riant, on peut pas le louper, mais bon....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Van Walsung
Harmonien
Harmonien
avatar

Messages : 608
Date d'inscription : 18/09/2010
Age : 29

Feuille de personnage
Niveau:
28/30  (28/30)
Expérience:
113/80  (113/80)

MessageSujet: Re: Air - Le temple des cieux   Dim 22 Mai - 16:53

Un lieu nostalgique


    Un paysage magnifique après un long voyage sous les nuages. Van suivait le groupe paisiblement, se rendant compte qu'il était inutile d'avoir apporté ses affaires de dessin. Il savait depuis le début que cette affaire allait être dangereuse. Alors pourquoi les avoir prit? Surement à cause de la nostalgie, cela faisait quand même un petit bout de temps qu'il n'avait pas dessiné. son travail de forgeron lui pompait presque toutes ses énergies. En plus des histoires louches ou périlleuses qui pimentaient sa vie, il n'avait pas une minute pour prendre son crayon. Il soupira dans son coin, aujourd'hui encore c'était raté. Il garda un œil sur Vaiarii au cas où il aurait la mauvaise idée de lui voler quelque chose puis sur le chef d'expédition. Il avait l'air de connaitre l'endroit, était ce la première fois qu'il venait ici? En tout cas, c'était mieux que de marcher au hasard et se perdre inutilement.

    Ensuite Van eut comme un pressentiment. Non, plutôt reçu un avertissement, alors que des griffons fonçaient vers eux, le forgeron avait déjà les yeux rivés vers le ciel. Le groupe fut obligé de se séparer l'un de l'autre pour éviter leur premier assaut. Il y avait tout un groupe de créatures volantes, de quoi bien les occuper un moment. Pour Van qui se faisait harceler par des voix mystérieuses, cette attaque fut moins surprenante qu'il l'imaginait. Il mit quelques secondes avant de comprendre qu'il fallait réagir. Pendant que les autres avaient déjà engagés, lui venait à peine de matérialiser son katana. Et lorsqu'un griffon le prit pour chasser, il se contenta juste d'éviter en sautant sur les côtés. Cependant, une urgence fut détectée. L'un de ses compagnons d'armes allait subir une attaque rapide. Il avait repéré les deux griffons juste au dessus de Sephiel. Van matérialisa une autre arme, Giganto, une épée de plus de 2m. Il la fit tournoyer sur elle même et en quelques secondes, cela créa un cercle tranchant. Mais au lieu de l'envoyer sur les griffons qui étaient assez loin, l'épée alla se placer juste au dessus du chef d'expédition afin de dévier les vagues d'air. La vitesse de rotation permit de parer les attaques de vent mais l'arme continua ensuite son trajet pour remonter à toute vitesse et découper en deux les pauvres créatures. Giganto revint se planter au sol tout juste à côté de son propriétaire, tandis que lui venait de transpercer le crane d'un griffon avec son katana. Le corps de la bête tomba lourdement au sol et par le plus grand des hasards, les autres griffons tournaient surtout auprès de ses collègues.

    Le forgeron empoigna l'énorme épée et la balança à nouveau dans le champ de bataille, empalant un griffon sur le passage. Il pouvait soulever ce genre d'arme à l'aide de son pouvoir de métal. Le guerrier sauta dans les airs, prit appui sur le corps mort de la bête pendant qu'elle était toujours sur place et finit par atterrir sur le dos d'une bête ailée. De sa position, il pouvait voir Vaiarii en train de s'amuser avec un griffon. Cela laissa échapper un sourire à Van qui trouva la situation plutôt comique. Néanmoins, le griffon sur lequel il était ne se laissa pas faire et pivoter à 360° pour le faire tomber. Malheureusement pour lui, Van resta en lévitation grâce à ses pouvoirs liés au vent et trancha l'une de ses ailes. La créature chuta vers le sol à grande vitesse. Alors que lui descendait lentement pour finalement atterrir en souplesse et observer la situation.

    En se battant ainsi, il avait l'impression de reconnaitre certaines choses, mais c'était encore flou. Et encore une fois, la voix d'une femme résonna dans sa tête. il pouvait clairement entendre ce que c'était...

    *Reviens vers nous.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Selemba Impériale
Harmonienne
Harmonienne
avatar

Messages : 185
Date d'inscription : 05/01/2011
Age : 87

Feuille de personnage
Niveau:
5/30  (5/30)
Expérience:
55/40  (55/40)

MessageSujet: Re: Air - Le temple des cieux   Mar 31 Mai - 18:57

[Désolée désolée T-T]

Des cris déchirèrent le ciel azuré. Sifflements de rapaces en chasse, lancés par des becs crochus, aiguisés par des serres tendues n'attendant que de se refermer sur le chaire. Des oiseaux de proies. Des aigles ? Non, des griffons. Des créatures semblant naître des cauchemars et des rêves. Une chimère de mythe et de magnificence. Le roi des cieux, voyait dans cet alliance son sang mêlé au roi des terres. Lion et aigle mariés. Mais plus dangereux encore que cet animal royal se présentait à eux. Un lointain cousin, moins gracieux mais tout aussi dangereux. Des griffons bouffants.

# Bouffants ? Bouffis ou ventripotents ouais ! C'est de leurs viscères que ces charognes vont se régaler #

Et revoici notre Selemba, railleuse et vulgaire pour peu que la peur s’empare d'elle. L'elfe serra les dents sans un mot. Les muscles faciaux contrastés à en devenir douloureux. Une perle de sueur glacée glissant lentement le long de son dos, suivant sa colonne vertébrale. Ses pieds glissèrent sans le moindre bruit sur le sol de pierre, répartissant solidement son pois tout en prenant appuis contre un muret. Si les bourrasques ne parvenaient pas à la déloger, ces chasseurs n'auraient pas d'autre choix que de venir déchiqueter sa chaire de leurs becs et leurs serres et là elle pourrait agir. L'Ombre savait que si elle lançait la moindre dague, elle serait déviée, inutile et perdue. Hormis si la cible ne la repérait pas et était suffisamment proche d'elle. Peu probable. Ses compagnons accaparèrent vite l'attention des oiseaux si bien qu'un seul d'entre eux vint s'attaquer à Selemba.

Les choses se passèrent selon ses plans. Des bourrasques inutiles à l'approche sauvage. Mais c'est là qu'elle comprit à quel point elle pouvait être imbus de sa personne. De loin, il semblait... plus petit. Plus vulnérable. L'elfe ne laissa plus paraître le moindre sentiment. Son visage devenant un masque et ses yeux des océans mauve et turquoise ne laissant rien transparaître. Une part de son être se rit de cette cérémonie. Comme si un oiseau allait lire sur ses traits. Elle dégaina ses sabres courbés, geste vif et mortel. Et la danseuse entama son ballet. D'un glissement elle passa sous le ventre du rapace qui se contorsionna pour la saisir. Le fer heurta les serres noires, les déviant du visage tendu de l'Ombre. L'arme entailla le duvet recouvrant les pâtes et des éclaboussures de sang la souillèrent. Une blessure loin d'être mortelle mais handicapante pour l'adversaire. La douleur sembla le rendre fou, un cris strident déchira les bruits de bataille, créant des pulsations douloureuse dans les tympans de la tueuse. Dès lors, elle ne put attaquer. Tout ses efforts monopolisés pour sa défense, ses lames n'étant plus que des rubans argentés ondulant autour de son corps pour le protéger et découper l'air. Et cet ennemi invisible sifflait, de rage ou de douleur, sous l'assaut des lames.

#Fais chanter le vent défaut de ses habitants. #

Soudain, comme prit d'une vivacité sans sens, le bec frôla le sol et se referma sur sa cheville. L'animal tira d'un coup sec, arrachant l'elfe à tout ses appuis. Sa cheville prise dans un étau monstrueux lui arracha un hurlement de douleur stoppé lorsque le griffon tira, la coupant de tout ses appuis, elle bascula à une vitesse qui ne lui permit même pas d'amortir sa chute. Son crâne vint heurter le sol, créant une nuée de papillons aux ailes noires qui s'affolèrent devant ses yeux, absorbant le paysage. L'Ombre s'accrocha à la réalité, certaine que si elle se laissait aller à inconscience, elle y resterait. Elle sentit plus qu'elle ne comprit que l'oiseau battait des ailes, les soustrayant à la gravité. Aveugle. Sa vision volée par le choc et la rapidité à laquelle les événements défilaient. Le sang lui montait déjà à la tête. Elle resserra ses poings et sentit au creux de sa paume, son sabre, que par un miracle incongru elle n'avait pas lâché. Machine guidée par l'instinct plus que la raison, elle fit appel à toute son énergie pour se replier sur elle même, meurtrissant ses muscles abdominaux, et plongea sa lame dans ce qu'elle pensait être la gorge du griffon. Sa vue s'éclaircissait doucement. Un gargouillement étouffé lui confirma qu'elle avait touché sa cible. Enfin elle put voir ce qu'elle avait eu la bêtise de faire. Le griffon s'agitait dans tout les sens, désorienté. Sa panique provoquait des giclées sanglantes et des gargouillis aqueux. Et il l'a lâcha. Purement et simplement.

Désertée par tout honneur, un cris de terreur qui sembla se prolonger dans la gorge de l'elfe vibra dans l'air. Elle aurait put tenter de battre des bras. Mais ses mains se contentèrent d cherche à saisir l'air. Comme si il s'agissait d'une branche qu'elle aurait pu crocheter. Mais c'était vain. Sa lame était aussi abandonnée qu'elle, tourbillonnant à une allure folle. Le corps de l'Ombre était aspirée par le vide. Son cris mourut quand sa conscience s’engourdit. Sa chute ralentit sensiblement. Sans qu'elle ne s'en rende compte. Elle ne sentit que vaguement des bras l'enserrer comme si elle était une chose fragile.

''T'as vu ? J'en ai quand même eu un...''

Et il n'y eut plus personne. Juste une poupée de son.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serena Magami

avatar

Messages : 1113
Date d'inscription : 27/01/2010
Age : 24
Localisation : Ici, avec vous ;p

Feuille de personnage
Niveau:
30/30  (30/30)
Expérience:
95/80  (95/80)

MessageSujet: Re: Air - Le temple des cieux   Ven 16 Sep - 3:27

C'est bien dommage que Séphiel ne soit pas réapparu pour conclure cette histoire intéressante, en tous cas bravo à tous pour votre participation ^^

Séphiel Aëristh : 8 xps
Vaiarii Dazak : 8 xps
Van Walsung : 8 xps
Selemba Impériale : 8 xps
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Air - Le temple des cieux   

Revenir en haut Aller en bas
 
Air - Le temple des cieux
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Musique du temple de classe Pandawa
» [Nantes] Samedi 16 octobre au Temple du Jeu
» sorcier du domaine des cieux
» Le vieux village et son temple abandonné
» Temple d'adoration de Konrad Gavin.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harmonia :: Archives :: Les archives des mondes-
Sauter vers: