AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Syria la Libellule

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Syria Rubens
Harmonienne
Harmonienne
avatar

Messages : 23
Date d'inscription : 10/05/2011
Age : 20

Feuille de personnage
Niveau:
1/30  (1/30)
Expérience:
10/40  (10/40)

MessageSujet: Syria la Libellule   Dim 15 Mai - 20:04

Presentation:

• Prénom : Syria
• Nom : Rubens
• Race : Hybride (mi-femme, mi-libellule)
• Sexe : Fille
• Age : 16
• Peuple: Harmonia

• Description physique : La jeune Syria n'a rien a enviée aux autres filles sur le point de la beauté. Elle est dotée de longs cheveux plats turquoises aux reflets de la mer ainsi que de magnifique yeux marron qui tire sur le rouge. Elle ne porte aucun ornement inutile et s'habille simplement avec des vêtements ni à la mode ni dépassé. La seule chose qui puisse permettre de définir qu'elle est une hybride d'homme et de libellule, c'est la fragile paires d'ailes qu'elle cache soigneusement sous son survêtement de lycéenne. D'apparence aussi bleutée, ces ailes sont trop mince et fragile pour supporter le poids de la jeune fille, ce qui causa de nombreux tort à cette dernière tout en la convainquant définitivement de développer ces pouvoirs de télékinésie. Sa petite taille permet à la jeune fille de se déplacer agilement et rapidement et ses yeux marrons possèdent la vue affuté des libellules. Syria est une jeune fille frêle qui veut développer ses capacités magiques afin de prouvé aux mondes qu'elle mérite sa place dans la société.

• Description mentale : Syria est une fille très joyeuse avec une grande détermination. Le sourire toujours accrochés aux lèvres, elle sourit malgré les difficultés. Selon elle, toutes personne n'est pas nécessairement mauvaise et personne n'est infiniment bon. Elle a un caractère plutôt impulsif et elle aime bien surprendre les personnes par un comportement étrange ou bien une manœuvre imprévu. Syria est une adolescente plutôt lunatique et cela peut lui amené de faire quelque gaffes, mais elle tenteras toujours tout pour les réparer. La jeune adolescente ne craint pas de se battre, même si ses capacités physiques sont très réduits. Cependant, lorsque cela devient nécessaire, elle sait montrer ses capacité, tant à la lame qu'à l'arc.

• Votre histoire : Dans un petit marais au fin fond des bois d'Harmonia, naquit un jour une nouvelle espèce d'hybride. Très semblable aux fées qui bercent les histoires romanesques, ces êtres pourvus d'ailes membraneuses étaient pourtant loin de ces contes enchanteurs. Loin d'être méchant, ces êtres hybrides avait simplement hérité d'une plus grande partie humaine que libellule sur le côté comportementale. Il n'était pas rare de voir quelque bagarres futiles éclaté ici et là ou encore rencontrer l'un de ces êtres qui c'étaient trop enivré de larves. Leurs seules ressemblances avec les insectes à membranes se trouve prioritairement dans leur apparence ainsi que dans leur habitude de vie. De longues ailes translucides, ainsi qu'un corps allongé, parfois même difforme chez certain, et aussi leurs longs cheveux multicolores, semblable à la peau miroitante dont sont pourvus les libellules. Ces créatures volent facilement avec leurs ailes membraneuses et plusieurs fois des concours se font au travers du clan afin de déterminé la vitesse de chacun. Aussi, il ne faut pas oublié leur habitat, sordide, mais pourtant logique. Les hybrides-libellules se nourrissent d'insectes et raffolent particulièrement des larves qui, lorsqu'elles en ont consommés en trop grande quantité, peut les amenés à un état d'ébriété. Un autre trait que ces hybrides possédent de leur géniteur insecte est leur façon de leur venu au monde. Les libelluliens passent les premières journées de leur vie dans un œuf, caché la plupart du temps sous le sol vaseux d'un lac. Ensuite, elles deviennent larves. Les larves mi-homme mi-libellule sont loin d'être jolie. Elles ont une carapace et l'on peut voir facilement leurs membres humains aux lieu des pattes des libellules. Lors de cette période, les enfants de libellules ont une tête de fœtus. À ce stade, leur corps mesure approximativement trente centimètre de longueur. Ce stade de la vie des hybrides est très dangereux puisqu'il y a toujours un larvolique (équivalent libellulien de alcoolique.) pour chasser les embryons de libellule. Heureusement, les mères défendent habituellement leurs petits. Ensuite, au bout de quelque jour, la coquille de larves se fend et ainsi nait les hommes libellules. Le village du clan des hommes libellule se situe en plein cœur d'un marais dans lesquelles ils vivent grâce à leur maison sur pilotis. C'est donc dans se clan des plus étranges que vécurent au fil des années plusieurs générations d'homme libellule, tous plus multicolore les uns que les autres, jusqu'au jour ou une erreur génétique survint.
Beaucoup plus petite que ces prédécesseurs, la jeune Syria Rubens eut beaucoup de difficulté a se rende jusqu'au stade libellule, mais pourtant elle y réussit. D'abord œuf, elle ne connu aucun problème, puis elle devint larve avec ses frères et sœurs. Petite larve, elle vivait dans le marais en se nourrissant de petits poissons qu'elle trouvait sur sa route. Pourtant, plusieurs fois elle faillit mourir de faim, car la nourriture manquait dans un marais, surtout lorsque des dizaines d'êtres chassent la même nourriture que vous. Plusieurs fois, elle faillit se faire prendre par des cueilleurs de larves et des ivrognes, mais elle parvint a développer sa vitesse et à s'enfuir. De nombreuse larves pourtant n'eurent pas cette chance. Quelque jours plus tard et Syria suivit sa dernière métamorphose. Elle devint femme-libellule. Comme tout les survivants larves, elle montât sur un territoire plus sec et de là elle se mit à percer sa carapace. Plusieurs rapaces rodaient dans le ciel et plusieurs larves se firent emporter durant leur libération, mais Syria eut de la chance puisqu'elle s'était abrité à l'ombre, dans une interstice entre deux rochers. Au bout de plusieurs minutes, elle réussit et fit sa première excursion sur la terre ferme.
Elle revint sur l'îlot de sable sur lequel les parents cherchaient leur enfant. Immédiatement, elle reconnu ses parents, deux hybrides magnifiques, qui la reconnurent à leur tour. Pourtant, ces derniers semblèrent beaucoup moins heureux de leur rencontre avec leur bébé. Syria était un bébé très petit, même trop petit et les ailes qu'elles avaient dans son dos étaient inexistante. Pourtant les deux parents chérirent du plus profond de leur cœur leur petite libellule. Quelque année passèrent et à l'âge de quatre ans, tous les petites libellules humaines pouvaient s'envoler de quelque mètre au-dessus du sol sauf la jeune Syria qui ne réussissait qu'à s'élever de cinq centimètre tout au plus. De plus, les autres enfants avaient déjà une carrure d'environ un mètre quarante tandis qu'elle mesurait un peu plus d'un mètre. Chez les libellules, la taille avait beaucoup d'importance parce que c'était ce qui donnait de l'agilité dans les airs, donc, à cause de la difformité de la jeune fille, les parents de Syria perdirent beaucoup de crédibilité au yeux des leurs. Même que certain s'évertuait à dire qu'un enfant pareille ne pouvait qu'être l'œuvre des mauvais esprit. C'est donc à cause de cette opinion que les gens avaient de la famille de Syria que leur décadence suivit. N'étant plus respecté parmi les villageois, la mère et le père de la lilliputienne se retrouvèrent sans poste permanent et n'eurent plus les moyens de s'offrir les insectes nécessaire à la croissance et au bien-être de leur fille. Ils se virent donc obliger de manger les reste des riches en fouillant dans leur déchets. Le déclin de cette belle famille se déroula très rapidement, seulement deux ans ,et à six ans Syria se retrouvaient à fouiller dans les ordures pour survivre. Dégoutés, les autres hybrides se mirent à critiquer encore plus rudement cette famille autrefois si noble. Puis, la rumeur qui c'était étendu deux ans plus tôt resurgit avec beaucoup plus de vigueur: on accusait les deux pauvres parents d'être des créatures du démons et que leur enfant difforme en était la preuve. Une chasse à la sorcière débuta et la famille déchu n'eut plus que d'autre choix que de fuir à tire-d'ails ce marécages ou leur présence n'était plus accepté. Malheureusement pour les trois fugitifs, ils avaient à peine atteint une forêt, que les cris d,une chasse se firent retentirent. La pauvre mère eut à peine le temps envelopper son enfant de six ans dans un drap, de lui donné une gourde d'eau pure et de la cacher dans une grotte que des hybrides armés surgissaient derrières eux. La bagarre ne dura guère longtemps sous les yeux horrifié de l'hybride exiléé qui assistait en silence au massacre de ses parents. Heureusement pour elle, les monstres ailés partirent après que leurs victimes eussent expiré et ils ne cherchèrent même pas à savoir ce qu'était devenu leur progéniture. Après le départ des tyrans, Syria quitta son repère et pleura quelque minutes sur les restes de ce qui avait été ses parents. Puis, l'arrivée des charognard lui dissuada de rester plus longtemps en ces lieux et elle partit à contrecœur.
Le lendemain et le surlendemain, la jeune hybride tentât de simplement survivre. Incapable de voler et de chasser le moindre insectes qui s'échappait ou s'envolait trop rapidement, la gamine de six ans avait à peine la gourde que ça mère lui avait laissé pour se sustenter. Au début de la troisième journée, sa gourde désormais vide et elle-même à bout de force, Syria s'endormit à l'ombre d'un arbre. Le lendemain, lorsqu'elle se réveilla, elle se trouvait dans une chambre d'une cabane fait de bois et un vieillard la regardait avec un regard inquiet. Surprise et certaine de s'être fait capturé par les meurtriers de ces parents, Syria se mit à crier et à pleurer à chaudes larmes. Désemparé et étonné de la réaction de sa protégé, l'inconnu mit plusieurs minutes à la calmer et lorsqu'il lui réussit, il lui proposa une assiette de biscuits encore chauds ainsi qu'un grand verre de lait. Totalement affamée, la jeune fille succomba et mangea des biscuits, même si cela n'était pas dans ses habitudes alimentaires. Immédiatement, la jeune fille-libellule fut conquis par le vieillard et ce dernier prit obligatoirement la place de figure parentale récemment perdu. Le vieillard était un ermite du nom d'Edewn. Conteur à la retraire, il avait fait le souhait de devenir l'ermite de la forêt afin de rester loin de l'idiotie des hommes. La jeune Syria ne sut jamais ce qui choqua à ce point son mentor pour qu'il ne voulu jamais retourné vivre auprès de ces compères, mais cela ne l'empêcha pas de lui conter mille et une histoires farfelus, tous plus étonnante les une que les autres, qui eurent tôt fait d'effacer les horreurs passé de l'esprit juvénile de la jeune fille. À la suite de cette rencontre, la jeune libellule tenta le tout au tout pour cacher les minuscules ailes qu'elle avait dans le dos, de peur qu'elles causent la même réaction qu'elle avait occasionné dans son village natal. Puis, lors des repas, elle faisait de gros efforts pour manger, mais elle ne pouvait pas survivre de cette nourriture et elle allait dans la forêt pour se nourrir la nuit. Pourtant, un bon jour, elle tomba en bas d'un arbre et elle se fêla une côte. Immédiatement, Edewn se chargea d'elle et lui mit un bandage afin de lui maintenir la côte en place. Cependant, durant cet opération, il n'avait pas manqué de voir la fragiles paires d'ailes cachés dans le dos. Contrairement à ce qu'elle s'attendait, le vieillard ne montra aucune manifestation de dégout mais plutôt un grand étonnement ainsi qu'une grande curiosité. Sous son regard interrogateur, Syria ne put que raconter toute son histoire, entrecoupé de sanglots. Tristes pour elle, l'ermite se contenta de la consoler du mieux qu'il put et dès le lendemain, il tenta de lui montrer les rudiments de la magie de camp. Des trois que le vieillard mentionna, la jeune fille se sentit plus particulièrement attiré par le Sacré. Peut-être était-ce plus par curiosité que par réel envie, mais rien ne changeait que cela était son choix. Edewn, plutôt réticent devant la pratique d'une magie nécessitant le fluide vital de sa protéger, décida de commencer son entrainement par lui parler du monde et de ces histoires. Ces ainsi qu'elles entendit parler d'Umbra et Lucina qui n'était jusque la que des mondes de légendes. Intrigué, elle laissa parler l'ermite, oubliant même qu'elle avait déjà pratiquer la magie. Pourtant, au bout d'une année de se renseigner sur l'Histoire d'Harmonia, Syria vint à se rappeler de la magie et elle voulu en savoir plus sur celle nommé télékinésie. Elle était sur que si elle avait put s'approprier se pouvoir plus tôt, elle aurait certainement put voler d'elle-même et empêcher la catastrophe qui était survenu dans sa jeunesse. Voyant l'idée de sa protégée, Edewn rit un coup avant de dire à la jeune fille qu'elle n'était pas suffisamment forte pour maîtriser se type de magie. Atteinte à son orgueil, la jeune hybride s'entraina tout les soirs avec ses ailes chétives, essayant de voler à son plus haut. Malheureusement pour elle, le maximum qu'elle atteint fut vingts centimètres. Par la suite, elle entendit parler de la magie de gravité et encore une fois, elle eut l'obsédante idée de voler et voulut en savoir plus. Dérangé par l'idée obsessionnel de Syria, Edewn décida de ne plus jamais parler de tout type de magie permettant de voler. Ainsi passa plusieurs années, dans un calme absolu au cœur d'une forêt. Lorsqu'elle eut l'âge de quatorze ans, Edewn redemanda à la jeune hybride si elle voulait toujours pratiquer la magie de camp Sacré et à sa réponse affirmative, loin de se décourager, il décida de lui montrer tout ce qu'il savait en la matière. Au bout de plusieurs mois d'effort, alors qu'elle avait eu ses quinze ans depuis quelque temps déjà, Syria réussit enfin à faire couler autre chose que du sang de son bras. Alors qu'elle se concentrait, comme toujours, elle s'écorcha de nouveau, un simple égratignure afin de faire perler du sang, elle réussit à faire matérialiser quelque goûtes semblables à des larmes de pierre d'une bleu éclatant. Après observation, Syria reconnu en cette substance la pierre précieuse nommé saphir. Son sang se transformait en saphir! Il s'écoulait, rouge, hors de ses veines, puis il se teintait de bleu avant de se solidifier. Constatant un changement dans l'humeur de sa protégé, Edewn s'approcha et lorsqu'il constata la magie que faisait Syria, il ne put s'empêcher de sourire, disant que cette couleur de pierre allait magnifique avec ses cheveux. Rougissant, Syria ne put s'empêcher de penser que la magie avait adopté une forme qui lui convenait parfaitement. Les jours qui suivirent, Syria ne pratiqua plus, trop occupé qu'elle était à aidé Edewn à moudre de la farine et couper du bois pour l'hiver. Puis, alors que tous ces préparatifs tiraient à leur termes, de gros nuages noirs annonçant l'arrivée d'un orage s'approchèrent, forçant les deux ermites à se dépêcher. Puis, soudainement, les oiseaux cessèrent de chanter et un calme plat s'installa. Livide comme un drap, Edewn se retourna vers Syria et lui annonça que se n,était pas un orage qui arrivait, mai bel et bien une tornade. Apeurés, les deux amis s'empressèrent de se trouver un abri autre que leur petite chaumière qui ne résisterait pas à la puissance des vents. Syria vit au loin la grotte qui servaient à entreposer les légumes et elles se mit à fuir à toute jambe le vent qui se levait déjà avec ampleur. Certaine qu'Edewn la suivait, la jeune fille se rendit à temps dans la grotte et elle se retourna, espérant voir son vieil ami entrer dans la grotte. Malheureusement, elle constata plus tôt que ce dernier avait chuter à une vingtaine de mètre de la grotte et que les grands vents faisait voler ses cheveux et sa barbes blanche ébouriffée. Inquiète, Syria sortit à l'extérieur de la grotte et s'apprêtait à porter secours à son mentor lorsqu'une bourrasque de vent l'obligea à s'accrocher à la branche d'un arbre. Elle entendit à peine la voix torturé par le vent d'Edewn qui lui ordonnait de retourner dans la grotte. Confuse, la jeune fille lui obéi et une fois retourner sur le seuil de son abri, elle se retourna juste à temps pour voir Edewn qui quittait terre pour s'envoler vers les cieux tel un oiseau sous l'effet d'une nouvel bourrasque. Syria cria à s'en déchirer les poumons tandis que son dernier et seul ami s'envolait loin d'elle...

Le lendemain, Syria avait pris la décision de fuir une nouvelle fois des lieux qui lui rappelait trop de mauvais souvenir. Dès que la tornade avait pris fin, elle avait fouillé tout les alentours pour retrouvé son compagnon disparu, mais c'était peine perdu. Elle avait donc décidé de partir. Avec elle, elle n'apporta qu'une couverture, de l'eau ainsi que l'arme de prédilection de son mentor: une magnifique rapière qu'il avait acheté dans l'un de ses nombreux voyages. Syria voulait conservé cette arme, qu'elle avait surnommé Edewn afin de toujours se souvenir de se deuxième père qui avait toujours été là pour elle. Pour ce qui était des vivres, étant insectivores, la forêt elle-même pouvait être son garde-manger. Puis, sans jeté un regards derrière elle, elle quitta les vestiges de la vie heureuse qu'elle avait eu avec son ami.
• Pouvoir choisi de votre camp : Sacré (saphir bleu)
• Votre arme de départ :Edewn, une rapière.


Dernière édition par Syria Rubens le Ven 20 Mai - 0:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syria Rubens
Harmonienne
Harmonienne
avatar

Messages : 23
Date d'inscription : 10/05/2011
Age : 20

Feuille de personnage
Niveau:
1/30  (1/30)
Expérience:
10/40  (10/40)

MessageSujet: Re: Syria la Libellule   Lun 16 Mai - 22:02

Ai-je été oublié? ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Syria la Libellule   Mar 17 Mai - 3:12

Désolé du temps de réponses ! Merci de nous l'avoir rappellé Wink !

En fait, il y a un seul truc qui ne fonctionne pas pour le moment, c'est ton pouvoir Sacré qui se transforme en vent. Le sang que tu contient ne peut former que des éléments solides ou liquides et comme le vent est un élément gazeux, ça fonctionne plus ou moins avec le pouvoir Wink ! De plus, le vent est un pouvoir élémentaire, donc si tu y tiens, tu pourras choisir plus tard comme pouvoir ^^ !

Merci de ta compréhension et redis nous lorsque ce détail est corrigé Wink !

Onyx
Revenir en haut Aller en bas
Syria Rubens
Harmonienne
Harmonienne
avatar

Messages : 23
Date d'inscription : 10/05/2011
Age : 20

Feuille de personnage
Niveau:
1/30  (1/30)
Expérience:
10/40  (10/40)

MessageSujet: Re: Syria la Libellule   Mar 17 Mai - 10:54

Je m'en doutais que ça ne fonctionnerais pas, mais je voulais quelque chose en lien avec les libellules... Je vais y repenser et le changer. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Syria la Libellule   Mer 18 Mai - 1:31

Parfait, il n'y a aucun problème Wink ! Redis nous quand ça sera réglé ^^ !
Revenir en haut Aller en bas
Syria Rubens
Harmonienne
Harmonienne
avatar

Messages : 23
Date d'inscription : 10/05/2011
Age : 20

Feuille de personnage
Niveau:
1/30  (1/30)
Expérience:
10/40  (10/40)

MessageSujet: Re: Syria la Libellule   Ven 20 Mai - 0:28

Bon, j'ai terminé! (enfin!) Je n'es pas pu trouvé quelque chose ressemblant aux libellules, mais bon... le saphir va convenir. Mais je me posais une question( qui seras sans doute répondu pas la négative, mais bon, je m'essaye ^^) Le Saphir bleu est composé d'oxyde d'aluminum, de titane et de fer. Par une quelconque manœuvre, serait-il possible à mon personnage d'utiliser ces éléments? Sinon, bah c'est tout... Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Syria la Libellule   Ven 20 Mai - 2:12

Tu pourras utiliser le Saphir grâce à ton pouvoir Sacré lorsque tu le développeras Wink ! Pour ce qui est des autres métaux, tu pourras prendre le pouvoir métal et le développer également au cours de ton aventure ^^ !

Sur ce, si d'autres questions, ma boîte à MP est ouverte Smile !

Ta fiche est validée Wink !
Revenir en haut Aller en bas
Maître d'Harmonia

avatar

Messages : 450
Date d'inscription : 30/08/2010

Feuille de personnage
Niveau:
900/900  (900/900)
Expérience:
40/40  (40/40)

MessageSujet: Re: Syria la Libellule   Ven 20 Mai - 2:14

Les portes entre les mondes se sont ouvertes depuis bien des mois maintenant, qui aurait cru qu'une guerre sans merci s'acharnerait ? Des esprits déchus ont déclaré la guerre aux créateurs des trois mondes essayant d'hallier à leur cause bon nombre d'habitants de ces lieux. Oui, la guerre est proche pour ne pas dire qu'elle a d'ores et déjà commencée. Plus que tout, vous devrez choisir votre camp afin d'établir l'équilibre ou au contraire le détruire ... Même si vous souhaitez rester neutre, chaque personne aura une emprunte à laisser dans cette histoire...

Une lumière aveuglante surgissant de nulle part vous entoure vous emportant ainsi dans un endroit inconnu entouré de nuage et de brouillard. Peu à peu, apparaît devant vous une silhouette à l'aspect humaine, une jeune femme cachant une partie de sa tête sous une longue cape blanche. Ses cheveux pourpre virevoltent dans la douce bise qui s'est levée, cependant, une seule chose vous obsède, son regard... Ses yeux d'un jade intense semblent vous pénétrer au plus profond de vous, mais avant que vous ne puissiez dire quoique ce soit, cet être étrange s'approche de vous et vous murmure ces quelques mots :

"- La guerre est proche, dans certains endroits entre ces mondes, elle a déjà commencé, toi, Syria Rubens, du peuple d'Harmonia, tu devras choisir ton camp, ton chemin, ton destin, écrire une page de cette histoire en nous aidant nous, les esprits créateurs ... Cependant, si tu ne souhaites pas prendre cette voie, attention aux conséquences, nous ne pourrons pas toujours être là pour protéger les habitants des trois mondes..."

Les paupières de la jeune femme se fermèrent gentiment après ses paroles laissant entendre un petit ricanement. Celle-ci s'approcha de plus en plus de vous commençant à tournoyer tout autour de vous emmenant avec elle une nouvelle vague de lumière aveuglante. Dès que vous retrouverez vos esprits, vous pourrez constater que vous êtes revenu à l'endroit présent, où vous vous trouviez juste avant cette apparition.

C'est ici que votre aventure commence, à vous d'ouvrir un sujet ou d'entrer dans un sujet d'ores et déjà créé dans le monde et le lieu de votre choix.

Très bon jeu ... Wink

MdH
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Syria la Libellule   

Revenir en haut Aller en bas
 
Syria la Libellule
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Shas'la Syria (Griefsword)
» TARANIS le retour
» Patrige - [Aigle & Dragon] et [La Tour des Griffons]
» Resultats brevet/bac/autre
» [2000 pts] Tempête de Magie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harmonia :: Avant d'entrer dans Harmonia :: Création de votre personnage-
Sauter vers: