AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Il était une fois.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lilly-Kate Hering
Umbrienne
Umbrienne
avatar

Messages : 17
Date d'inscription : 06/06/2011
Age : 22
Localisation : Si tu savais 8D

Feuille de personnage
Niveau:
1/30  (1/30)
Expérience:
4/40  (4/40)

MessageSujet: Il était une fois.    Mar 28 Juin - 14:20

[i]Lilly-Kate marchait. Elle ne savait plus très bien depuis quand elle marchait, elle ne savait plus très bien où elle était, elle ne savait plus très bien qui elle était mais la seule chose qu'elle savait pertinemment, c'était qu'elle était seule. Elle marchait seule dans cette montagne hostile au sol calciné par d'anciennes éruptions, cette montagne vierge de végétation où une fillette d'une dizaine d'année n'avait rien à faire. Lilly-Kate ne se souvenait pas comment elle était arrivée là. La veille au soir, Sick l'avait laissé, il l'avait abandonné. *Ce n'est qu'un humain comme un autre au final, ils finissent tous par partir un jour..* Puis elle s'était réveillée ce matin, alors que l'aube naissait dans la vallée, en haut de ce mont infernal. Il lui semblait qu'elle avait rêvé. Elle se souvenait de couleur vive, d'une voix de femme, de paroles vagues, mais absolument rien de concret. Cela faisait maintenant une petite heure qu'elle marchait à l'aveuglette, perdue dans ces pensées. L'enfant progressait doucement, de peur de glisser sur cette surface rocailleuse. Lilly-Kate s'arrêta quelques instants, s'assit sur un rocher qui se trouvait là, et contempla son environnement. A gauche ? De la terre et des cailloux. A droite ? De la terre et des cailloux. Elle soupira. *Qu'est-ce que je fais là moi ?* La jeune fille resserra l'étreinte de sa cape noire autour de son petit corps chétif et replia ses genoux contre sa poitrine, tout en posant son menton dessus, posture qu'elle adoptait pour réfléchir. Il fallait qu'elle trouve une ville ou un village. Il fallait qu'elle mange mais elle avait seulement une petite gourde sur elle. Trouver un village, trouver un village. La question était de savoir s'il y avait un village dans ce trou. Enfin, sur ce mont. Lilly-Kate descendit de son rocher, soupira, remit sa cape et se mit en route. Elle décida de descendre le long du mont, tout en faisant de grands virages pour couvrir plus de terrains et avoir peut être la chance de trouver une maison habitée. Elle marcha comme ça durant des heures, et elle ne trouva rien. Lilly-Kate se laissa tomber battre sur le sol avec un mélange de désespoir, d'énervement et de soulagement. Elle porta sa gourde à ses lèvres et se rendit compte que celle-ci était vide. Elle se leva brusquement, la jeta de toutes ses forces en hurlant de rage. L'écho de sa voix résonna longtemps dans cette montagne déserte. Puis le silence revint.. Seulement quelques secondes ! La petite entendit des piétinements provenant du côté où elle avait envoyé sa gourde. Elle se dirigea vers cet endroit en courant, portée par l'espoir de trouver enfin quelconque forme de vie humaine. Lilly-Kate escalada ce qui ressemblait à un tas de pierre recouvert de mousse verte, première végétation qu'elle voyait depuis le début ! Arrivée au terme de cette petite ascension, un spectacle qui lui coupa le souffle tellement il était surprenant. Qui pensait trouver dans un creux de cette montagne calcinée, une petite vallée verdoyante où quelques chevaux broutaient de l'herbe tendre ? A l'arrière plan, des maisonnettes rondes, blanches et basses, avec un toit constitué de branches, de feuilles et de terre. Il y avait également un puits tout en pierre, assez grand, de quoi abreuver tout le village. Lilly-Kate s'approcha de ce petit village, espérant y trouver quelques personnes. La fillette se faufila entre les maisons et déboucha sur la place du village ou de curieux petits êtres déambulaient. Ils étaient courts sur pattes, avec des pantalons rouges pour les hommes et des robes rouges pour les femmes. Ils avaient le visage peinturé, avec du rouge, du noir et les cheveux, tous de jais, étaient remontés sur le sommet du crâne de façon à ce que les mèches de cheveux noires tombent sur les côtés du village. Ils étaient occupés à amonceler toutes sortes de fruits aux aspects juteux au centre du village sur une sorte de petite estrade en bois. La fillette s'amusa à regarder ces petits gnomes faire la chaîne pour se passer les précieuses denrées et les poser au sommet du tas. Tous étaient tellement attentionnés et délicats lorsqu'ils recevaient les fruits dans leurs mains qu'on aurait pu croire que ces vivres coûtaient des fortunes. Des vivres.. Lilly-Kate en avait l'eau à la bouche. Ces fruits étaient si attrayants ! A cet instant précis, la fillette ne rêvait que d'une chose : prendre un de ces trésors et y croquer à pleines dents. Elle décida d'aborder les villageois et de leur demander leur hospitalité. Lilly lança un rapide regard circulaire sur l'assemblée et trouva une femme un peu en retrait, qui buvait. Elle s'approcha d'elle tranquillement et lui dit :
- Bonjour Madame, je me nomme Lilly-Kate et j'aimerais savoir si vous auriez l'extrême bonté de me donner quelques un de vos fruits, un peu d'eau et un lit pour la nuit ?
La "femme" plongea ses prunelles vertes dans celles de Lilly. Son regard était insistant, dérangeant. La fillette se sentit très mal à l'aise tout d'un coup. Le silence qui se fit soudain sur la place amplifia la gêne de la jeune enfin. Tout les gnomes étaient à présents réunis autour d'elle, ils l'épiaient telle une bête curieuse. La fillette se racla la gorge et prenant son courage à demain, elle parvint à dire :
- Bonjour à tous, je me nomme Lilly-Kate et je suis perdue dans cette montagne.. Et je voudrais savoir si.. Vous pourriez me donner quelques fruits, un peu d'eau et m'abriter cette nuit ?.. Si cela ne vous dérange pas bien sur.. Enfin je pourrais comprendre que vous refusiez.. Après tout, je ne suis qu'une étrangère et..
La jeune fille s'interrompit car elle était en train de constater que plus elle parlait, plus les villageois la regardait fixement, plus l'incompréhension s'installait dans leurs yeux. Peut être ces gens là ne parlaient-ils pas sa langue ? C'était tout à fait possible si on prenait en compte rien que les différences physiques et leur lieu d'habitat. Lilly-Kate décida d'utiliser le langage corporel pour tenter d'établir un dialogue. Alors qu'elle s'approchait des fruits pour leur montrer ce qu'elle désirait, des grognements s'élevèrent et un homme à peine plus grand que les autres marmonna :
- Gnälàyiichafadou !
Ils ne parlaient donc pas leur langue. Lilly-Kate approcha d'avantage des fruits et d'une voix douce elle répéta :
- Je veux seulement quelques fruits, rien de plus !
-Gnälàyiichafadou !
répéta le "chef".
Lilly posa sa main sur un fruit, le prit et dit tout en mimant l'action de manger :
- Je veux juste un fruit..
- Käwaiilafamaaaaaaaa !

Le village avait retenu son souffle. Et là, sans que l'enfant ne comprenne rien, tous les villageois s'affolèrent et commencèrent à se jeter sur elle. Elle jeta le beau fruit juteux dans le visage du premier gnome qui se jeta sur elle et prit ses jambes à son cou. Elle repassa devant le puits et les chevaux, les villageois à ses trousses. Elle courut courut courut mais ils ne lâchaient pas prise. Elle arriva dans une sorte de petit champ au dessus du village où il y avait des buissons, des tas de cailloux et des arbres. Lilly-Kate avait réussi à prendre un peu d'avance sur ses traqueurs, mais elle était essoufflée. Elle ne prit pas le temps de réfléchir et de s'arrêter et dans son élan elle sauta sur les branches d'un arbre et l'escalada à toute vitesse. La fillette atteignit le sommet rapidement, elle se cacha dans les feuilles plutôt denses. Elle appuya sa tête sur le tronc, en fermant les yeux pour tenter de calmer sa respiration. Il fallait qu'elle file d'ici vite fait bien fait si elle ne voulait pas être tuée, mais comment ? Tout d'un coup, elle bloqua sa respiration. Quelqu'un approchait..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Deavy Hewer
Harmonien
Harmonien
avatar

Messages : 544
Date d'inscription : 02/10/2010
Age : 22
Localisation : - Eh, tu viens d'où pour faire le malin ? - De Bretagne. - Ah désolé !

Feuille de personnage
Niveau:
9/30  (9/30)
Expérience:
49/40  (49/40)

MessageSujet: Re: Il était une fois.    Dim 10 Juil - 21:01

"Pitié, pas encore ce village, ils pensent tout le temps avoir trouver la divinité !"
Deavy Hewer, maître espion de l'Ordre Nouveau, une guilde au seins des trois mondes cherchant une politique gouvernée par les esprits déchus. Depuis quelques temps, notre but principal était devenu réalité, et l'Ordre avait perdu toute raison d'exister. Cependant, il nous fallait devenir puissant pour aider les déchus. C'est pourquoi nos membres acceptaient tout type de mission en guise d'entrainement, moi de même. En temps qu'un des chef de cette guilde, il me fallait donner l'exemple, contre mon gré. Aujourd'hui, 14h37, l'un de mes espions viens m'informer qu'un petit village auquel j'avais déjà eu affaire demandait une fois de plus notre aide. Cette fois ci, ils pensaient avoir trouver la divinité absolue, et nous demandait de les aider pour l'apprivoiser. C'est ainsi, qu'avec mépris pour ces primitifs, je pris la route pour les monts Lunaris. Mon cheval et moi mirent moi de deux heures pour faire le chemin depuis la caverne aux illusions, au plein milieu du désert Sombre. Une fois sur place, je fut accueilli par une petit homme au visage peinturé, court sur pattes. L'homme me baragouinait des phrases qu'il m'était impossible de comprendre sans l'aide d'un de leur traducteur. Il m'expliquait que cette "divinité" était enfermée dans des fruits. Quoi de plus stupide. Pour leurs faire plaisir, je les suivi pour examiner leur précieuse nourriture. Alors que nous discutions sur cette sois disant Déesse, un grand silence se fit au village. Tout les habitant étaient regroupés non loin d'un puits, autour d'une jeune fille apparemment étrangère. Elle avait l'air normale, blanche, et des cheveux blonds. Elle avait l'air de vouloir de ces fruits. C'est ce que je compris par ses mîmes. Mais ça n'avait pas l'air de plaire aux autochtones qui lui coururent après. Intrigué par cette jeune fille qui venait de semer tout un village, je me dirigeait vers une cachette où seule une enfant aurait l'idée de se cacher. J'avait viser juste, la fillette était ici, recroquevillée sur elle même. Je me baissais à son niveau lui tendant un fruit d'une mains, et de l'aide pour se relever de l'autre avec un sourire.
"Tiens, prend ça et relève toi, je ne suis pas des leurs. Je m'appelle Deavy Hewer. Qu'est-ce que fait une fillette ici, dans un village aussi étrange ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deavyhewerart.tumblr.com/
Kitano Toyotomi
Lucinien
Lucinien
avatar

Messages : 96
Date d'inscription : 26/10/2010
Age : 28

Feuille de personnage
Niveau:
5/30  (5/30)
Expérience:
1/40  (1/40)

MessageSujet: Re: Il était une fois.    Lun 11 Juil - 14:29

Un monde peu verdoyant,

En regardant tout en haut de la colline, ce jeune ronin observe calmement le paysage, les monts Lunaris, tel est le nom de cette région. Il n'y a pas grande chose à part les montagnes et collines, terres sec et rougeoyante, des cailloux et de mauvais herbes beiges, presque marrons, il s'est dit qu'il ne devrait pas y avoir une quelconque forme de civilisation dans les parages, car sur plusieurs kilomètres à la ronde il n’aperçoit aucun indice qui démontrerai une possibilité de vie ici. Très bien, ce n'est pas grave, il commence à s'habituer à ce genre de situation, il devra marcher encore et encore, seul.
Il traverse un vaste champ de pierres, ne trouvant rien d'intéressant, ensuite le sol devient terre, les herbes poussent mieux par ici, mais encore une fois il n'y a rien, puis il commence à monter la colline, bien plus haute que la précédente, arrivé au sommet une surprise tant attendue s'offre devant ses yeux, un paysage verdoyant et en plus de ça un village situé au centre de ce lieu, il ne s'était pas vraiment attendu à ça, enfin si, il espérait, qu'il ne tarde pas à rejoindre la population. A peine quelques minutes plus tard il se trouve à environ cinq-cent mètres du lieu, à cette distance il arrive à voir à peu près ce qui se passe en dehors du village, une masse se déplace une pente, ce doit-être une foule de ce qu'il penserait de nain, il sait tout de même différencier entre la taille d'un humain et ceux des êtres chétifs tel que eux, mais bon il se demande en même temps pourquoi tout ces gens partent précipitamment de leurs foyers? Il ne tardera pas à le découvrir.

Il arrive enfin dans le village, comme il s'y attendait il n'y a personne, mais quel étrange habitation, trop petit pour un humain, des êtres chétifs ? Comme il aurait pensé plus tôt et bien trop primitif pour appeler ça une civilisation à proprement parlant, puis il passe devant l'autel bien particulier, tout sorte de fruits sont amassés en ce même points, à les voir il est trop tentant d'en prendre un et de les manger pendant l'absence des occupants, mais par politesse il ne touche à rien, il continue donc à marcher, c'est ensuite qu'il aperçoit de loin une personne se trouvant tout en haut de la colline, encore à une centaine de mètres de là, près d'un arbre, le seul arbre se trouvant là-haut, vue qu'il ne voit personne d'autre que lui il est bien évident qu'il partent à sa rencontre pour connaître un peu plus en détail sur cette région et le village, il se met en route vers cet inconnu prestement, il n'aimerait pas le perdre de vue si jamais il décide de partir.

[HRP: pas en forme là ><]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lilly-Kate Hering
Umbrienne
Umbrienne
avatar

Messages : 17
Date d'inscription : 06/06/2011
Age : 22
Localisation : Si tu savais 8D

Feuille de personnage
Niveau:
1/30  (1/30)
Expérience:
4/40  (4/40)

MessageSujet: Re: Il était une fois.    Mer 13 Juil - 11:57

Lilly-Kate retenait son souffle pour ne pas trahir sa présence. Puis soudain, avec l'agilité d'un chat, un jeune homme châtain bondit dans l'arbre escaladant aisément les branches. Il vint se hisser sur celle proche de l'enfant qui, surprise, ne put s'empêcher d'étouffer un cri. Elle mit ses mains sur sa bouche, pour masquer du mieux qu'elle pouvait ce son qui pourrait la trahir. Le jeune homme avait de grands yeux bleus et un visage plutôt aimable, qui inspirait la sympathie. Mais Lilly-Kate savait qu'il fallait se méfier de tout le monde, même des plus sympathique. Surtout, des plus sympathique en fait. Mais cet inconnu n'avait pas l'air hostile. Il tenait dans une main un fruit. Encore une fois, la jeune fille en eut l'eau à la bouche. Soudain, le garçon lui tendit une main et murmura d'un air tranquille :

[color:9f79=darkred"Tiens, prend ça et relève toi, je ne suis pas des leurs. Je m'appelle Deavy Hewer. Qu'est-ce que fait une fillette ici, dans un village aussi étrange ?"]

Sa voix était chantante et agréable, se qui calma Lilly. Puis il lui tendit le fruit, se qui l'apaisa définitivement. L'enfant, mise en confiance, saisit le fruit d'une main et accepta l'aide de Deavy pour se relever. Elle se racla la gorge et dit :

"Mon nom est Lilly-Kate Hering. Je suis contente de voir enfin quelqu'un, et de plus quelqu'un qui ne veut pas me tuer ! Merci pour le fruit, c'est très aimable, j'ai très faim.."

Elle marqua un temps d'arrêt. Lilly-Kate hésitait à répondre à la seconde partie de la question. Elle ne connaissait ce Deavy Hewer que depuis quelques minutes, fallait-il qu'elle lui raconte tout ? Mais quelque part, il était sa seule chance de pouvoir peut-être s'en aller d'ici. La fillette après avoir pesé le pour et le contre encore quelques secondes, se jeta à l'eau.

"Je ne me souviens pas de comment je suis arrivée ici. Je me rappelle de lumières blanches, violettes, mauves très vives, puis plus rien. Je ne sais pas où je suis. Alors, poussée par la faim j'ai marché marché marché pendant très longtemps jusqu'à ce que je me retrouve aux abords de ce village. J'y suis donc rentrée dans le but de trouver un hôte et de quoi manger, mais les habitants du village ne parle pas notre langue et lorsque j'ai touché un de leurs fruits, ils se sont tous jetés sur moi, alors j'ai fui jusqu'ici et je vous ai rencontré.. Est ce que vous pouvez m'aider ? Je ne sais pas vraiment où je dois aller.."

Lilly-Kate avait frissonné en évoquant ces terribles villageois qui devaient encore la traquer en ce moment. Elle baissa la tête, et eut très envie de pleurer. Elle était abandonnée ici, dans cette montagne terriblement hostile qu'elle ne connaissait pas et elle n'avait nulle part où aller. Pour se redonner du courage, elle mordit dans le fruit. Des saveurs ineffables lui parvinrent. Elle ferma les yeux, tellement ce fruit était délicieux. Lorsqu'elle les rouvrit, elle entendit de nouveau des pas qui s'approchaient. Elle poussa de nouveau un cri. Elle se retourna prestement vers Deavy et les yeux emplit de terreur elle l'implora :

"Je vous supplie de ne pas me laisser tuer par ces gens ! Ne m'abandonnez pas vous aussi, s'il vous plait !"

Lilly-Kate s'était inconsciemment agrippé au jeune homme, qui devait la prendre pour une folle et qui la livrerait surement maintenant. Elle le lacha, recula d'un pas, et tout en baissant la tête, elle pria pour son âme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kitano Toyotomi
Lucinien
Lucinien
avatar

Messages : 96
Date d'inscription : 26/10/2010
Age : 28

Feuille de personnage
Niveau:
5/30  (5/30)
Expérience:
1/40  (1/40)

MessageSujet: Re: Il était une fois.    Mar 19 Juil - 22:47

La marche ne dura pas très longtemps, à peine quelques minutes il traverse le village, monter la colline et atteindre cet arbre en particulier, cependant il s'était dit pourquoi arriver ici alors qu'il n'y a personne ? Parce ce que c'est la dernière fois qu'il a vue une personne qui se trouvait ici depuis peu, alors où est cette personne ? Soudain il entend comme un frottement silencieux assez familier, quelque chose qui ressemblerait plus à un frottement de vêtement et ce bruit là semble provenir juste au-dessus de sa tête, levant lentement vers le ciel et regardant à travers les branches et feuillages il aperçoit deux inconnus, un jeune homme et une petite fille, sans attendre il parle en premier:

"J'aimerai bien savoir ce que vous faites là-haut comme là ? Et où sont les villageois ?"


Enfin même s'il n'a nulle intention de faire du mal à qui que ce soit il peut très bien lire sur le visage de cette fillette de la peur, à se demander pourquoi:

"Ne t'en fait pas, je n'ai nulle l'intention de me battre ou quoi que ce soit, juste du compagnie, ça fait du bien de rencontrer des gens après avoir travers plusieurs jours dans ce monde sans rencontrer un seul village, ça ne dérange personne pour qu'on puisse parler ensemble sans que je n'ai à rester à avoir la tête toujours levé vers le haut pendant des heures..."


Oui, sous cet angle ce n'est pas très pratique, en bref il aimerait bien voir ces deux-là descendre de leur cachette et discuter un peu plus pour mieux se connaître, à moins que rester sur l'idée que ces deux personnes soient frère et soeur...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Deavy Hewer
Harmonien
Harmonien
avatar

Messages : 544
Date d'inscription : 02/10/2010
Age : 22
Localisation : - Eh, tu viens d'où pour faire le malin ? - De Bretagne. - Ah désolé !

Feuille de personnage
Niveau:
9/30  (9/30)
Expérience:
49/40  (49/40)

MessageSujet: Re: Il était une fois.    Jeu 4 Aoû - 18:15

"Mon nom est Lilly-Kate Hering. Je suis contente de voir enfin quelqu'un, et de plus quelqu'un qui ne veut pas me tuer ! Merci pour le fruit, c'est très aimable, j'ai très faim... Je ne me souviens pas de comment je suis arrivée ici. Je me rappelle de lumières blanches, violettes, mauves très vives, puis plus rien. Je ne sais pas où je suis. Alors, poussée par la faim j'ai marché marché marché pendant très longtemps jusqu'à ce que je me retrouve aux abords de ce village. J'y suis donc rentrée dans le but de trouver un hôte et de quoi manger, mais les habitants du village ne parle pas notre langue et lorsque j'ai touché un de leurs fruits, ils se sont tous jetés sur moi, alors j'ai fui jusqu'ici et je vous ai rencontré.. Est ce que vous pouvez m'aider ? Je ne sais pas vraiment où je dois aller.."
J'écoutait ses paroles, son histoire, sans bouger. Je ne comprenais pas vraiment plus qu'elle son arrivée dans ce drôle de village, mais vu le comportement bizarre des autochtones, plus rien ne pouvais m'étonner dans ce coin. Il y eu un silence gêné. Je ne savais pas quoi lui répondre. Je savais que je pouvais la faire sortir de ce village, mais je ne pouvais pas lui promettre de la garder sous ses ailes très longtemps. Soudain, cette fillette rompu ce vide.
"Je vous supplie de ne pas me laisser tuer par ces gens ! Ne m'abandonnez pas vous aussi, s'il vous plait !"
Les yeux écarquillés vers elle, je lui répondis d'une voix la plus douce possible pour ne pas la heurter:
"Je n'avais aucunes intentions de te laisser mourir ici. Mais je ne pourrais pas te garder avec moi très longtemps après que nous ayons quitter ce village."

"J'aimerai bien savoir ce que vous faites là-haut comme là ? Et où sont les villageois ?"
Une voix masculine venait de retentire en dessous de nous. Un homme se trouvait sous l'arbre où nous nous trouvions.

"Ne t'en fait pas, je n'ai nulle l'intention de me battre ou quoi que ce soit, juste du compagnie, ça fait du bien de rencontrer des gens après avoir travers plusieurs jours dans ce monde sans rencontrer un seul village, ça ne dérange personne pour qu'on puisse parler ensemble sans que je n'ai à rester à avoir la tête toujours levé vers le haut pendant des heures..."
Je fis signe à Lilly-Kate de ne pas bouger d'ici pendant que je redescendais branche par branche jusqu'à me retrouver en face de cet homme. Il n'avait aucunement l'air méchant. Il était plus grand que la plupart de tout les habitants de ce lieux. Un homme de confiance apparemment.
"Hey, bonjour. Cette enfant en haut est prise de chasse par tout les habitants du village pour avoir manger un fruit. Ils pensent tous qu'il était sacré. Je vais essayer de la faire sortir en douce sans qu'ils ne la voient. Tu va m'aider, suis moi."
J'allais alors chercher la jeune fille en haut de l'arbre en lui disant de descendre. Je n'avais beau ne pas connaitre cet homme, je lui demandais un énorme service en lui demandant de m'aider à cacher la fugitive. Seulement, avant même de pouvoir quitter les alentours de cet arbre, un groupe de villageois, dont leur chef, se trouvaient devant eux, l'air furieux. En chuchotant, je demandait alors à Lilly-Kate et à cet inconnu de me suivre dans mes mensonges. Je mimais avec quelques signes de la mains (connues comme language dans cet endroit) mes paroles.
"Je suis l'envoyé de la guilde que vous avez demander. Et ce sont mes assistants. Je vous ris de bien vouloir excuser cette jeune fille, elle comptait bien faire en prenant de l'avance sur son travail en examinant ces fruits. Et ils sont parfaitements normaux. Voilà, nous nous en allons maintenant."
Seulement les autochtones étaient sceptiques...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://deavyhewerart.tumblr.com/
Kitano Toyotomi
Lucinien
Lucinien
avatar

Messages : 96
Date d'inscription : 26/10/2010
Age : 28

Feuille de personnage
Niveau:
5/30  (5/30)
Expérience:
1/40  (1/40)

MessageSujet: Re: Il était une fois.    Jeu 25 Aoû - 13:33

"Bon, si tu le dis"

Il a dit ça sans trop réfléchir, aider une jeune fille suffit à inciter le ronin à participer à ce sauvetage, alors qu'il aide à faire descendre la fugitive plusieurs bruits de pas arrivent vers eux, Kitano a eu le temps de les voir arriver, mais ils sont tellement proche que rien n'aurait changé à la situation, tel que pris par surprise:

"De tout façon, on a pas le temps pour ça"


Les voila arrivé, bien nombreux, l'air furax, ils n'ont pas envie de rigoler ces petits êtres, ensuite cet homme veut jouer de la comédie, difficile pour le ronin, avec sa carrure de combattant il est peu probable qu'il va réussir à les duper, cependant s'il joue sur la ruse tout change, quelque soit la personne, tant qu'il sait utiliser sa tête, il se rapproche de l'interlocuteur pour lui proposer une idée:

"J'ai une idée, je vais jouer l'ermite et tu devras traduire ce que je vais dire, tu as dit que leurs fruits disposés dans leur village sont sacrés ? je m'y connais dans ce domaine..."


Il se présente par la suite devant les villageois et commence à parlementer, en présence de son traducteur du jour:

"Vous vous êtes pas dit d'où proviennent toutes ces nourritures ? Ces fruits que vous considérez comme sacrés ont leurs origines, les arbres, vous les cultivez de là, ces arbres proviennent de la terre d'où nous sommes en train de fouler et cette terre est verte, il y a de la vie, il y a de l'harmonie, vous vivez avec la nature qui vous a offert sa bénédiction... Vous avez de droit de respectez ces fruits, mais si vous ne remerciez pas la nature qui vous nourrit elle serra contrariée, touchée, blessée... Ecoutez la voie de la mère nature, car c'est elle qui vous guide à travers les ages, je le sais car j'ai déjà vécu ces moments dans le passé, elle vous guidera sur le chemin de l'harmonie, écoutez là et elle garantira une vie paisible.
Peu de peuple respecte la nature et vous en faites partie, vous avez le devoir de la protéger dans ce monde rouge et désertique, vous devez protéger la mère nature, elle qui vous nourrit et protège contre la faim et la maladie, nous sommes venu exprès pour vous faire ouvrir les yeux, nous sommes là car vous avez besoin de connaître la vérité, nous sommes là car c'est la mère nature qui l'a exigé!" dit-il en pointant son index violemment vers le chef de cette tribu "Vous n'avez pas réussi à la comprendre et en dernier recourt elle a fait appel à notre aide, elle ne peut pas se présenter devant vous car elle ne peut pas, mais elle vous regarde, elle vous observe, elle juge vos comportements, elle vous a choisi, ne la décevez pas... Cette jeune fille ici présente n'a fait que son travail, alors pourquoi pas la pardonner, montrez-vous clément avec elle, soyez ouvert aux bonnes personnes, car ça aussi marque pour beaucoup de chose dans le respect envers la mère nature"


Après son long discourt ces petits êtres parlent, discutent entre eux, réfléchissent, pendant ce temps Kitano rejoint les deux autres et demande au grand ce qu'il en pense:

"J'ai été convaincant ? J'ai l'impression qu'ils changent d'avis"

Certe, ils ont fini la réunion et le chef va décidé du sort de la jeune fille, celui-ci hurle de joie, les autres font de même, il semblerait que ça a fonctionné, la vie dans cette prairie va changer, étonnamment l'un d'entre eux apporte un fruit pour elle, telle un cadeau, une première pour ce peuple primitif, Kitano se tourne vers l'homme et lui dit:

"Bien, l'histoire c'est bien terminé, je me ferrai bien orateur si je m'entraine plus, tu vas faire quoi à présent ? Vas-tu prendre cet enfant avec toi ? J'ai comme l'impression que tu as un toit, un lieu habitable pour elle ? Je voyage seul à travers les trois mondes"



HRP: Période de manque d'inspiration je pense avec les vacances ^^', désolé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serena Magami

avatar

Messages : 1113
Date d'inscription : 27/01/2010
Age : 24
Localisation : Ici, avec vous ;p

Feuille de personnage
Niveau:
30/30  (30/30)
Expérience:
95/80  (95/80)

MessageSujet: Re: Il était une fois.    Sam 29 Oct - 10:35

Voici un trio que j'aurais voulu voir rp ensemble un peu plus longtemps ^^

Lilly-Kate Hering : 4 xps
Deavy Hewer : 4 xps
Kitano Toyotomi : 5 xps
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Il était une fois.    

Revenir en haut Aller en bas
 
Il était une fois.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» il était une fois 1720
» [MU] Il était une fois en Amérique [DVDRIP]
» Il était une fois... un homme-lézard
» Il était une fois un gars qui faisait un Nuz'...
» [JEU] Il était une fois....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harmonia :: Archives :: Les archives des mondes-
Sauter vers: