AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Milös, arlequin et saltimbanque ambulant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Milös Thüg

avatar

Messages : 32
Date d'inscription : 08/08/2011
Age : 23

Feuille de personnage
Niveau:
1/30  (1/30)
Expérience:
20/40  (20/40)

MessageSujet: Milös, arlequin et saltimbanque ambulant   Ven 12 Aoû - 15:13


• Prénom : Milös
• Nom : Thüg
• Race : Humain
• Sexe : masculin
• Age : la vingtaine
• Peuple : Harmonia

• Description physique (min. 3 lignes) : Milös, haut d'un mètre soixante-dix, avait un corps fin et musclé. Si les gens pouvaient voir sous son costume, ils pourraient voir des tas de cicatrices sur le totalité de son corps. Et le visage de Milös ne faisait exception. Milös portait sans cesse un costume d'arlequin, très coloré et composé de forme diverses et variées, il ne le portait pas juste pour le plaisir, son costume arrivait à tromper l’œil des gens, il arrivait souvent que le bras de Milös paraisse plus long, ou que sont corps se trouvait un peu décalé par rapport à ce que l'on voyait. Il portait des chaussures avec le bout enrouler sur lui même. Milös portait un masque, tout le temps, pour cacher son visage défigurer par les cicatrices. Ils avait plusieurs masque, qu'il mettait à sa ceinture, ou alors dans les replis de son vêtement, chaque masques correspondait à une personnalité de Milös.

• Description mentale (min. 5 lignes) : La condition mentale de Milös était plus que fragile, les mauvais traitements infligés par son père lui avait fait beaucoup de mal, tant physiquement que mentalement. Il avait au cours de sa croissance développer plusieurs personnalités. Lors de certains moment de lucidité, il pouvait prendre conscience de l'état déplorable de son esprit, il était alors très affligé et restait enfermer sur lui même. Milös possédait pour l'instant 5 masques, un pour chaque personnalité, qui avaient une existence propre : Xéos, la représentation de sa rage, sa colère, son agressivité ; Nyrah la représentation de sa joie, son espièglerie ; Sylth la représentation de sa ruse, son méchanceté, sa perfidie ; Méat la représentation de sa tristesse, sa couardise ; et enfin Milös lui même. En raison de ses personnalités, Milös ne pouvais pas trop se lier d'amitié avec quelqu'un, ses personnalités prenaient le contrôle de manière aléatoire et incontrôlé. Le seul amis qu'il avait était un petit lézard qu'il avait apprivoiser il y a quelques années, et qui le suivait partout.

• Votre histoire (min. 10 lignes) :
Milös était né à Equillios, il avait grandi dans une petite maison délabrée, son père était un ivrogne, et Milös s'était demandé plus d'une fois comment son père faisait pour se payer tout l'alcool qu'il ingurgitait. Sa mère arrivait à peine à s'occuper de Milös, tous les deux était maltraités par son père. Lorsque celui-ci rentrait de la taverne, il tabassait Milös et sa mère sans retenue, jusqu'à ce que sa tête lui fasse trop mal pour continuer. Il allait alors dormir, laissant ses deux victimes souffrantes soigner leurs blessures du mieux qu'ils pouvaient. Milös essayait tant bien que mal de s'occuper de sa mère, mais il devait aussi s'occuper de lui.

Cette situation dura quelques années, et rien ne changeait. Cependant, lors de sa douzième ou treizième année, son père était encore une fois rentré à la maison complètement saoul, mais un peu plus que d'habitude. Lors de la quotidienne raclée que son père leur assénait, à sa mère et à lui, Milös eut l’audace de se protéger d'un des coups. Son père entra alors dans une rage folle, il ce saisit d'un couteau et taillada le visage de Milös à de nombreuses reprises. La mère de celui-ci essaya alors de lui venir en aide, mais le père ne lui en laissa pas le loisir. Il lui asséna un grand coup de couteau dans le ventre. Elle s'affala par terre, une flaque de sang se formant rapidement sous son corps. Milös resta quelques instants sans rien faire, interdit. Tout d'un coup, n'écoutant que son instinct, il prit une cuillère sur un meuble et frappa un grand coup sur l'arrière du crâne de son père. Celui-ci se retourna et voulut lui donner un coup de couteau, mais Milös lui attrapa le bras. Le cerveau embrumé par l'alcool il ne pu résister et soudainement, dans la tête de Milös, quelque chose ceda: ce fut le début de ses nombreuses personnalités. Tout le reste ne fut plus qu'un semblant de rêve, Milös flottait dans sa propre tête, il voyait par ses yeux, mais ce n'était pas lui qui faisait bouger son corps. Il arracha le couteau des mains de son père, le lui enfonça dans le corps ce qui le fit tomber à la renverse,. Mais il ne lâcha pas l'arme pour autant. Il tomba à genoux à côté du corps et continua de lui planter le couteau dans le corps, libérant toute la haine et la rage qu'il avait gardées en lui ces nombreuses années.

Puis Milös se releva, ou plutôt son corps, car il ne contrôlait toujours rien. Il se vit prendre les bouteilles que son père avait mis dans un placard, et en renverser partout dans la pièce. Il ne comprenait pas comment son corps pouvait bouger tout seul. Il prit un briquet qui était tombé par terre dans la bagarre, l'alluma.

* NON !!! Arrête !!! Qu'est-ce que tu fais ?!?! *

« Je fais disparaître notre passé »

Milös fut atterré par ce qu'il venait d'entendre, son corps avait parlé. Il vit le briquet tomber sur le sol, et mettre le feu à l'alcool. La pièce s'embrasa très rapidement, et les corps de ses parents furent léchés par les flammes. La chose qui contrôlait le corps de Milös sortit de la maison sans se retourner et partit dans les sombres ruelles de la ville.
Les personnes qui s'étaient attroupées à la vue de l'incendie avaient conclu que toute la famille était morte, et que le drame était du au père que tout le monde connaissait pour être porté sur la bouteille.

Personne ne remarqua, dans le chaos général, un forme se découpant dans l'angle d'une maison. Sans savoir comment, Milös avait reprit le contrôle de son corps, et était resté là, à regarder sa maison être détruite, sans rien pouvoir faire. Il était terrifié par ce qu'il avait fait. Les cicatrices qu'il avait au visage le faisaient encore souffrir, et il se savait défiguré à vie. Il était perdu, et ne savait que faire.

* Il faut être fort mon petit Milös *

« Qui est la ?!? »

* Voyons, je suis toi autant que tu est moi Milös. Nous sommes deux et seuls en même temps, tous seuls. *

« Qu'est-ce qui m'arrive, je deviens fou !!! »

* Mais non, tu es tout à fait normal, nous sommes juste plusieurs dans ta tête. *

« Tu veux dire qu'il y en a d'autres comme toi dans ma tête ? »

* Oui, mais ils ne se sont pas encore manifestés. Permet moi de me présenter, je suis Xéos, la représentation de ta rage, de ta colère et de ton agressivité. *

Milös ne savait que penser. Il y avait une autre personne dans sa tête, et d'après ce qu'elle disait, il y en avait d'autre. Milös avait du prendre sur lui pour ne pas fuir. Il déambula dans la ville pendant des jours, cachant son corps et son visage mutilé du mieux qu'il pouvait. Un jour qu'il errait sous la pluie, il alla s'abriter dans un petit chapiteau installé au milieux d'une place. C'était le chapiteau d' un spectacle ambulant, où plusieurs artistes faisaient preuve d'adresse et d'habileté. Milös resta là, à observer les artistes faire leurs numéros. A la fin du spectacle, tous les spectateurs sortirent mais Milös n'ayant nul par ou aller, préféra rester là à observer les différents artistes ranger le spectacle.

« Hey p'tit ! L'spectacle est fini, faut rentrer chez toi. »

Milös venait de se faire interpeller par un des jongleurs de la petite troupe, et attendu qu'il était seul dans les petits gradins, l'homme ne pouvait que s'adresser à lui.

« C'est que … Je … enfin ... »

Milös ne savait que dire: il ne pouvait pas rentrer chez lui et il se sentait bien ici, il se plaisait parmi ces gens.

« T'a pas d'maison c'est ça ? Allez vient, on va s'occuper d'toi. »

L'homme n'avait même pas attendu sa réponse. Milös le suivit tant bien que mal. Ils passèrent à côté de plusieurs personnes, et toutes saluèrent Milös, celui-ci se plaisait déjà ici. Il arrivèrent enfin dans une grande pièce ou ce trouvait une grande table ainsi que du matériel pour faire la cuisine. Milös comprit qu'il s'agissait du réfectoire. Tout les gens présents saluaient le jeune garçon, l'homme qui l'avait accueillit s'appelait Jo'. Milös était un peu gêné, il ne savait que faire et répondait tant bien que mal au salutations des différentes personnes installées autour de la table. Jo' le conduisit vers une roulotte, un peu plus grande et plus décorée que les autres. Il y fit rentrer Milös et le suivit.
L'intérieur de la roulotte n'avait rien de luxueux mais l'ambiance était chaleureuse et réconfortante. Dans un des coin ce trouvait un fauteuil avec un homme assit dessus. Milös reconnut l'homme qui avait présenter les numéros durant le spectacle, Jo' s'approcha de l'homme et lui dit quelques mot au creux de l'oreille.

« Bien le bonjours mon jeune amis, je m'appelle Ronnin. Je suis celui-ce qui s'occupe de cette petite troupe de spectacle. Jo' m'a dit que tu n'avait nul par ou aller ? Que dirait tu de te joindre à nous ? Il te faudra un peu d’entraînement bien sur. »

Milös était très déconcerté, il ne comprenait pas ce qu'il ce passait, il était perdu. Tout ce passait bien trop vite.

* Arête de réfléchir bon sang ! Accepte ! C'est une occasion de choix*

« Mais ... »

* Et ne me parle pas à voix haute ! Ils vont te prendre pour un fou ! *

« Que dit tu petit ? »

« Rien, rien monsieur. »

Milös ne savait que dire, il ne savait pas quoi penser de ce Ronnin. La proposition était plutôt alléchante, le garçon n'avait aucun endroits ou aller, et il n'était pas plus mal ici qu'ailleurs. Mais il ne savait pas si les intentions de l'homme étaient bonnes ou mauvaises.

« D'accord, je veut bien. Mais je ne sais pas grand chose du métier d'artiste ambulant. »

« Ne t'en fait pas, on va t'apprendre. Mais je ne connaît même pas ton nom. »

« Je m'appelle Milös, monsieur »

« Enchanté Milös, mais si cela ne te dérange pas nous allons t'appeler Mil', cela sera plus simple. Et arrête de m'appeler monsieur, c'est Ronnin, comme tout le monde. »

Milös ne le savait pas encore, mais il venait de prendre l'un des plus grands tournant de sa vie. La vie parmi les forains était très plaisante, il devait s’entraîner chaque jours, jongler, marcher sur un fil, ce contorsionner, cracher du feu. Tout cela était devenu le quotidien de Mil' comme on l'appelait dorénavant. Il aimait cela, les autres ne le jugeait pas selon sont apparence, mais sur son talent, et ils avait accepter les changements d'humeur de Mil', même si ils ne savaient pas qu'ils étaient due aux diverses personnalités du garçon.

Milös aidait les différents artistes lors de leurs numéros en leurs apportant leur matériel. Mais il devait porter un masque car si la petite troupe n'était pas choquée par son visage les spectateurs eux risquaient d'être choqués. Les autres artistes lui avaient donc donner un costume d'arlequin et un masque. Au début, Mil' ne les portait que pendant les spectacles, mais il fini par les garder sur lui tout le temps, il avait du agrandir son costume au fur et à mesure qu'il grandissait et il avait fabriquer ou acheter d'autres masques pour chacune de ses personnalités au fur et à mesure qu'il les découvrait. Tout ce passait bien, les mois passaient, et Mil' arrivait à maîtriser de plus en plus de chose. Il savait maintenant jongler avec toute sorte d'objet, de simples balles à des torches enflammées en passant par des couteaux ou même des tabourets. Il pouvait marcher les yeux fermer sur une corde, faire des acrobaties tout en restant sur celle-ci, il était devenu très souple et pouvait faire toute sorte d'acrobaties. Mil' était très satisfait de sa vie, mais cela ne pouvait durer. Lorsque le portail entre les mondes fut ouvert, toute la vie de Mil' fut chamboulée. La petite troupe n'arrivait plus à gagner assez d'argent pour subvenir aux besoins de tout le monde, certains devaient partir, cela brisait le cœur de Ronnin mais il n'avait pas le choix. Mil' ce porta volontaire, ils l'avait recueillit, et il était maintenant temps de rembourser sa dette. Tout le monde fut triste de le voir partir mais ils respectaient son choix.


Ainsi débutait une nouvelle vie pour Mil', il ne savait pas où aller, n'y à quoi s'attendre, mais il n'était pas seul, enfin …. façon de parler.

• Pouvoir choisi de votre camp : Sacré ( défensif ).
• Votre arme de départ : deux petites dagues.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vàli Gungnir
Harmonien
Harmonien
avatar

Messages : 540
Date d'inscription : 28/10/2010
Age : 24
Localisation : In my dreams...

Feuille de personnage
Niveau:
10/30  (10/30)
Expérience:
19/40  (19/40)

MessageSujet: Re: Milös, arlequin et saltimbanque ambulant   Ven 12 Aoû - 16:29

C'est bon, je valide la présentation, tu n'aura plus qu'à attendre l'arrivée d'un admin vigoureux x)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mysterycity.forumgratuit.org/
Maître d'Harmonia

avatar

Messages : 450
Date d'inscription : 30/08/2010

Feuille de personnage
Niveau:
900/900  (900/900)
Expérience:
40/40  (40/40)

MessageSujet: Re: Milös, arlequin et saltimbanque ambulant   Ven 12 Aoû - 18:38

Cela fait près de deux ans que les portails entre les mondes se sont ouverts, laissant la possibilité aux trois peuples de voyager indifféremment sur chaque monde. La confrontation entre tous ces individus fut violente et l’arrivée des Esprits Déchus n’a en rien aidé les Esprits Créateurs. Ces derniers, faisant face à plusieurs problèmes, n’ont pas réussi à rétablir l'équilibre entre les mondes. Rapidement, certains habitants de Lucina, Harmonia et Umbra changèrent d’opinion, n'accordant plus leur confiance aux Esprits Créateurs. Tandis qu'une partie se rangeait aux côté des Déchus et qu'une deuxième partie voulait éradiquer toute trace d'être supérieur les gouvernant, d'autres sont restés fidèles aux Créateurs et une dernière partie restait plus ou moins neutre vis-à-vis de ce conflit.

Avec le grand cataclysme qui a été causé par la chute des Esprits Créateurs qui ne sont maintenant plus, Lucina, Harmonia et Umbra ont été une fois de plus secoués. Les Esprits Déchus ont repris le dessus, instaurant à la fois une ère sombre sur chacun des mondes et leur propre dictature. C’est dans cet univers que vous commencez maintenant à jouer !


Une lumière aveuglante vous envoûte et vous vous retrouvez entouré de blanc, ayant l’impression de flotter dans le vide. Vos sens sont perdus, vous ne bougez plus. Soudainement, une petite boule turquoise et éblouissante se forme dans ce néant blanc et une voix semble vous parler, pendant que vous, vous êtes là, à écouter :


''- La situation actuelle entre les mondes est critique et l’avenir de l’univers d’Harmonia est en jeu. Toi, Milös Thug , du peuple d’ Harmonia , tu devras choisir le chemin que tu emprunteras dans ces mondes instables. À toi d’écrire une page dans cet univers sombre où rien n’est plus sûr ! Maintenant, va et commence par survivre… ''

Cette petite boule turquoise commence tranquillement à prendre de l’expansion, puis, elle vous enveloppe. Vos paupières se ferment et lorsque vous reprenez conscience, vous êtes sur un des trois mondes, laissé là, aléatoirement...


C'est ici que votre aventure commence, à vous d'ouvrir un sujet ou d'entrer dans un sujet d'ores et déjà créé dans le monde et le lieu de votre choix.

Très bon jeu et bonne découverte !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Milös, arlequin et saltimbanque ambulant   

Revenir en haut Aller en bas
 
Milös, arlequin et saltimbanque ambulant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Marchand Ambulant
» Arlequin, bretteur et aventurier
» Arlequin
» [Arlequin - Récit - A faire vivre] Détresse
» [Maistraim - TOP Marchand ambulant]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harmonia :: Avant d'entrer dans Harmonia :: Création de votre personnage-
Sauter vers: