AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 A l'abordage !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Long John Silver

avatar

Messages : 21
Date d'inscription : 24/08/2011
Age : 23

Feuille de personnage
Niveau:
1/30  (1/30)
Expérience:
4/40  (4/40)

MessageSujet: A l'abordage !   Jeu 25 Aoû - 17:36

Prénom : John
Nom : Silver
Race : Humain
Sexe : Mâle
Age : 26 ans
Peuple : Harmonia

Description physique :
Long John Silver. Long. Voilà un préfixe qui suggère directement que son détenteur est plutôt grand. Pourtant ce n'est pas le cas. Ce doit donc être ironique et celui-ci est étonnamment petit ? On s'en reproche mais cela ne se tient plus comme vérité vraie à présent. Il est de taille moyenne, un peu moins à vrai dire avec son mètre 70 et quelques. Son corps robuste est dépourvu de cicatrices visibles, un don du ciel pour quelqu'un exerçant sa profession.
Parlons de son visage à présent. Ses traits sont durs, ses yeux perçants. Il arbore un bouc et une moustache, il parlait que c'est "hype". Quant à ses cheveux, d'un noir marron, il serait inutile de vous parler de sa coiffure vu qu'elle est toujours à l'abri, sous son tricorne. Le tout lui donne un air très sérieux, peu sympathique mais cassé cependant par un sourire charmeur.

Description mentale :
Vous connaissez à présent le corps de John Silver. En le découvrant, vous ètes vous dit que c'était quelqu'un de mauvais ? Un mercenaire sans coeur ? Vous n'avez pas tort. Effectivement, il a pour habitude le désir de ne pas faire de quartier. C'est en se montrant ferme que l'on se fait respecté par ses hommes après tout.
Mais peut-être avez vous eu, au contraire, l'impression qu'il était bon et noble ? Dans ce cas, vous n'ètes pas dans le faux non plus. Car, bien qu'il fasse le dur sans pitié, John est au fond de lui quelqu'un de noble qui combat pour ses idéaux et défend ses rêves. Leader né, il dégage une aura qui galvanise les gens. Et malgré un désir des plus virulents, il ne peut s'empêcher de laisser une chance de survivre à ses victimes.

Votre histoire :

Souvent quand l'on décrit l'ensemble de ce qu'a vécu un homme, on ne peut s'empêcher de commencer par celle de ses géniteurs : leur rencontre, leur désir ( partagé ou non ) de procréer pour contribuer à la survie de l'espèce,... Cependant, cela n'arriva pas ici. Effectivement, ceci n'aurait que peu d'interêt. Nous passerons donc directement à la naissance, la venue au monde de l'intéressé.

Cet évènement eut lieu dans un petit village où il ne se passa jamais rien, tellement reculé qu'il n'avait pas de nom. Situé au Sud-Est de la capitale Harmonienne, Equillos, celui-ci subissait sa trop grande proximité avec la vallée des mégalithes. Personne n'osant s'approcher de cet endroit, les visiteurs n'étaient plus qu'une légende pour ses habitants.
Ce fut donc dans une de ces cabanes que naquit un petit bonhomme. A l'époque, qui aurait pu prédire ce qu'il deviendrait plus tard. Son père le voyait déja bucheron comme lui, voire même charpentier, s'il se montrait assez doué avec un marteau et des clous. On aurait pu croire la scène sortie d'un film Hollywoodien : le père serrant son enfant dans ses bras, la mère souriant, les sages femmes annonçant que c'était un garçon, que tout allait bien... Mais tout n'allait pas bien. Dans un léger soupir, sa mère tomba inconsciente. Déja, tu venais de prendre une vie, John Silver.

J'aimerais pouvoir dire que son enfance passa si vite qu'elle en est dure à raconter mais ce ne fut pas le cas, comme la plupart des choses fades et ennuyantes. Il passait le plus clair de son temps à couper du bois avec son père dans la forêt car comme il disait souvent: "C'est en buchant qu'on devient un bon bucheron p'tit gars." Quant à son temps libre, il ne le passait pas à jouer avec les enfants de son âge. Effectivement, il n'en avait pas. Ils étaient ou plus âgés ou plus jeunes et quand on est gosse, un an ça fait la différence. Au lieu de ça, il écoutait les histoires que racontait le Vieux Grimm. Celui-ci passait sa vie à dormir, manger à la solde des autres et raconter des histoires et légende parlant d'aventures, de richesses enfouies, de héros glorieux. Il était le seul à parler encore du reste d'Harmonia. Harmonia... Ca existait vraiment ou n'était-ce qu'une légende parmi d'autres ? Ici, on savait bien que oui, elle existait mais parfois, on se mettait à hésiter.
Le jeune John voulait lui aussi partir à l'aventure, guidé par sa seule bonne fortune, vivre des tas d'histoires toutes plus folles les unes que les autres mais comme disait son père : "Tu vis sous mon toît, tu fais ce que je te dis. Tu feras ce que tu veux quand tu seras un homme." Et donc, ils allaient couper du bois. Jusqu'au jour où il décida de quitter le village, de partir à l'aventure. Il n'avait que quinze ans mais ici, ça suffisait.

C'est dans son voyage que John fit une rencontre qui marquerait sa vie. Il tomba effectivement nez à nez avec une petite bande de quatre garçons. Plus vieux que lui, ils le prirent tout de suite sous leur aile. Il était un peu leur petit frère, leur cadet. Eux aussi rêvaient d'aventure, c'était d'ailleurs la raison pour laquelle ils étaient sur les routes. Mais comme la poussière ne paie pas les vivres, ils survivaient grâce à des rapines. Ils avaient ainsi pour habitude d'attaquer les chariots sans défense pour obtenir nourriture et argent.
Le petit groupe était de plus en plus soudé. Ils finirent un soir au coin du feu, par adopter des surnoms puisque "Comme ça on aura l'air plus dangereux" disaient-ils. C'est ainsi que la troupe se nomma : "Evil Cash", "L'Olonnais", "La Buse", "Barbe Noire". Quant à notre jeune John... Ma foi, à l'époque, il était encore fort petit comparé à ses compagnons. Ce fut surement la raison de son nouveau nom bien ironique : "Long John Silver".

Spoiler:
 

Cinq ans jour pour jour s'étaient écoulés depuis qu'il avait quitté le trou où il était né, cinq ans de voyage et de rapine, quand ils virent pour la première fois la Mer. Un spectacle des plus magnifiques. Si belle mais si forte. Ils décidèrent de ne plus longer que la côte, l'air marin était si agréable. Pillant sur les routes, ils dépensaient leur butin dans les villes qu'ils croisaient. Ce fut dans un de ces bars que leur vie prit un nouveau tournant.
"Tu aime la Mer, tu veux devenir riche et tu n'as pas peur de te mouiller ? Rejoins notre équipage !" Un homme faisait le tour du bar, hurlant cette hymne à n'importe qui. Effectivement, dans le fond s'affairaient des pirates venus faire le plein de recrues. Le chef de la ville, corrompus par le tintement des pièces, les laissaient mouiller dans son port en toute liberté. Etait-ce l'alcool ou sa seule volonté ? Il ne savait plus mais c'était ce soir là qu'il signa et que Long John Silver devint pirate.
Le lendemain, ils appareillaient. Mais quelle ne fut pas leur surprise quand ils ne virent non pas un mais bien cinq navires pirates ? A force d'attaquer les navires, leur chef en avait pris la possession de certains, se constituant une flotte. Bien sûr, ces idiots à la vue floutée par l'alcool n'avaient pas remarqués qu'ils s'étaient engagés sur cinq navires différents. Ses acolytes montèrent sur des bâteaux dirigés par des officiers tandis que Silver embarqua sur le vaisseau principal, dirigé par le capitaine en personne.

Spoiler:
 

En Mer, on s'embêtait assez entre deux assauts. Alors, on réparait ce qui devait être réparé, on nettoyait ce qui devait être nettoyé et on buvait du rhum. Par chance, il y avait la vue du capitaine pour étayer la journée. Vous avais-je dit que c'était une femme, magnifique de surcroît ? Un style vestimentaire très "garçon manqué" et plus dure qu'un homme, il le fallait pour être respecté par un équipage, mais une beauté à en décrocher sa machoire. Tout le monde avait un petit faible pour le capitaine mais elle savait éconduire les malheureux qui osaient tenter de lui faire des avances.
Quand ils revenaient mouiller au port, l'équipage chargeait les vivres pour le prochain voyage. Dans la nuit, quand ils avaient finis, ils allaient dépenser toute leur paye chez les filles de joie ou en pariant à des jeux de hasard. On faisait rarement long feu dans le métier, alors pourquoi épargner pour ses vieux jours ? C'était là que la bande pouvait parfois se revoir.

Spoiler:
 

Trois années de piraterie passèrent. Silver jouissait à présent d'une réputation agréable sur le navire. Dans ce milieu, c'est en survivant qu'on peut espérer prendre du grade, que l'on ne peut prendre qu'au moment de jeter les morts par dessus bord. On ne pouvait pas en dire autant pour tout le monde. Ainsi, son vieil ami Evil Cash avait perdu la vie sur son bâteau. Mais tout n'était pas tout noir dans la bande puisque Barbe Noire, lui, était devenu capitaine de son navire après le décès de ancien supérieur.
Lors d'un de leur assaut en mer, l'équipage de John attaqua encore un navire. Ses occupants étaient vêtus d'une drôle de façon, ils le remarquèrent en jetant leurs corps inertes, et leur bâteau, malheureusement, était vide de richesse. Cependant, c'était un bien beau vaisseau, avec son ange en tête de proue. Un peu petit : deux mâts, dix-sept mètres de long mais il plaisait au capitaine. Ils le ramenèrent donc vers les terres et ils l'ajouteraient à la flotte. Seulement, ce bâteau était spécial, ils le découvrirent en l'amarrant au port. S'il flottait sur l'eau, une fois proche du sol, il flottait aussi dans les airs. Pas bien, seulement à un mètre du sol environ mais cela suffisait à lui faire bien porter son nom : "Angel Revenge"
Le capitaine décida qu'il était temps, grâce à ce navire, d'aller piller le continent lui aussi. Le Angel Revenge avait l'inconvénient de ne disposer d'aucune arme mais le fait de voir un bâteau pirate s'avancer vers soi à des kilomètres de toute trace de cours d'eau ou d'eau salée dissuadait généralement les gens, qui se rendaient alors. L'équipage fut scindé en deux et la moitié partit sur terre avec le capitaine. Long John Silver en faisait partie.

Spoiler:
 

Une autre année s'écoula. Le Angel Revenge ne s'éloignait jamais beaucoup des côtés pour pouvoir garder contact avec le reste de la flotte mais son succès était florissant. Pourtant, un jour, ils devinrent trop gourmands. Ils avaient en face d'eux un butin énorme, plus que ce qu'ils n'avaient jamais eus, mais devant celui-ci se trouvait presque une légion pour le protéger. Le combat était perdu d'avance mais ils le déclarèrent quand même.

Spoiler:
 

Les morts s'étalaient sur le pont. John s'était à moitié recouvert d'un cadavre pour faire croire qu'il était mort, lui aussi. Cela avait marché. Il était de toute évidence le seul survivant de l'équipage. Il l'avait pourtant dit : "On va se faire latter la gueule !" mais ils n'avaient pas écoutés. En cas de disparition du capitaine, c'était au lieutenant de prendre sa place. Le lieutenant, il était étendu à ses pieds. Il le balança par dessus bord. C'était lui le lieutenant à présent, et par conséquent le capitaine. Il avait balancé tous les cadavres, ne restait plus que le capitaine. "Je te prends ça, chérie." Il lui prit son tricorne et l'envoya percuter le sol, elle aussi.

"On lève l'ancre, bande de tas de chiens galeux !"

Spoiler:
 

"Yo ho ! Quand sonne l’heure
Hissons nos couleurs
Hisse et ho ! L’âme des pirates
Jamais ne mourra."

Pouvoir choisi de votre camp : Sagesse ( soutien )
Votre arme de départ : Une dague de vingt-cinq centimètres, quinze si on ne compte que la lame. Son manche en bois a été minutieusement couvert de reinures qui ont ensuite été recouvertes d'une légère couche d'or pour ne pas la rendre trop lourde. Elle doit valoir une petite fortune mais John ne compte pas s'en débarasser, fierté et trophée de guerre vont souvent ensemble.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître d'Harmonia

avatar

Messages : 450
Date d'inscription : 30/08/2010

Feuille de personnage
Niveau:
900/900  (900/900)
Expérience:
40/40  (40/40)

MessageSujet: Re: A l'abordage !   Ven 26 Aoû - 19:35

Cela fait près de deux ans que les portails entre les mondes se sont ouverts, laissant la possibilité aux trois peuples de voyager indifféremment sur chaque monde. La confrontation entre tous ces individus fut violente et l’arrivée des Esprits Déchus n’a en rien aidé les Esprits Créateurs. Ces derniers, faisant face à plusieurs problèmes, n’ont pas réussi à rétablir l'équilibre entre les mondes. Rapidement, certains habitants de Lucina, Harmonia et Umbra changèrent d’opinion, n'ayant plus confiance aux Esprits Créateurs. Tandis qu'une partie se rangèrent aux côté des Déchus et qu'une deuxième partie voulait éradiquer toute trace d'être supérieur les gouvernant, d'autres sont restés fidèles aux Créateurs et une dernière partie restait plus ou moins neutre vis-a-vis de ce conflit.

Avec le grand cataclysme qui a été causé par la chute des Esprits Créateurs qui ne sont maintenant plus, Lucina, Harmonia et Umbra ont été une fois de plus secoués. Les Esprits Déchus ont repris le dessus, instaurant à la fois une ère sombre sur chacun des mondes et leur propre dictature. C’est dans cet univers que vous commencez maintenant à jouer !


Une lumière aveuglante vous envoute et vous vous retrouvez entouré de blanc, ayant l’impression de flotter dans le vide. Vos sens sont perdus, vous ne bougez plus. Soudainement, une petite boule turquoise et éblouissante se forme dans ce néant blanc et une voix semble vous parler, pendant que vous, vous êtes là, à écouter :


''- La situation actuelle entre les mondes est critique et l’avenir de l’univers d’Harmonia est en jeu. Toi, Long John Silver, du peuple d’Harmonia, tu devras choisir le chemin que tu emprunteras dans ces mondes instables. À toi d’écrire une page dans cet univers sombre où rien n’est plus sûr ! Maintenant, vas et commence par survivre… ''

Cette petite boule turquoise commence tranquillement à prendre de l’expansion, puis, elle vous enveloppe. Vos paupières se ferment et lorsque vous reprenez conscience, vous êtes sur un des trois mondes, laissé là, aléatoirement...


C'est ici que votre aventure commence, à vous d'ouvrir un sujet ou d'entrer dans un sujet d'ores et déjà créé dans le monde et le lieu de votre choix.

Très bon jeu et bonne découverte !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
A l'abordage !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Abordage en pleine mer ! La Ligue contre les pirates !
» [Partie 2 de La Tempête] À l'abordage de l'ennemi (Covenants du Chemin de la Plénitude et humains)
» Á l'abordage!
» Tactica abordage?
» "A l'abordage !!!" par Brazen_95170

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harmonia :: Avant d'entrer dans Harmonia :: Création de votre personnage-
Sauter vers: