AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La demande [quête héros]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Vaiarii Dazak
Lucinien
Lucinien
avatar

Messages : 463
Date d'inscription : 22/06/2010
Age : 24

Feuille de personnage
Niveau:
11/30  (11/30)
Expérience:
93/40  (93/40)

MessageSujet: La demande [quête héros]   Dim 25 Sep - 9:35

Pourquoi ne prenait il pas cette quête au sérieux? A cause de son énoncé bien sur. Plusieurs navires avaient disparus à Umbra sans explications. Bien sur en elle même , l'histoire avait un certain charme ou plutôt une base solide, mais voilà, plusieurs personnes avaient affirmé voir un bateau fantôme au loin sur lequel résidait une petite fille qui s'amusait à observer le port. Bien sur, le navire ne restait pas plus de quelques minutes en mer avant de disparaître complètement.

*Tous des alcooliques..*

Les sources n'étaient jamais surs et il soupçonnait fort la présence d'alcool pur dans les témoins; oui, il n'y croyait pas du tout. Des monstres , des gardiens d'artefacts, des cités disparus ok; mais des fantômes? Quelque part dans sa tête il avait du mal à accepter l'existence de l'au delà, et puis en admettant que les esprits existent, pourquoi perdraient ils leur temps à regarder des bateaux couler je vous le demande?

Il reposa la feuille avec les indications dessus en soupirant. Et si il faisait semblant d'y être allé? Un faux rapport était facile à établir après tout. L'idée lui plaisait bien; il se dirigea vers un meuble pour chercher de l'encre et des parchemins avant de revenir à sa place initiale.


"Je , soussigné Vaiarii; certifie m'être rendu au lieu indiqué et avoir inspecté les environs. Rien ne porte qu'à croire que cette histoire...non, que cette hallucination a bien eu lieu."

Et voila, le travail était fait, et puis après tout, les gens du port pouvaient bien dire ce qu'ils voulaient de lui. De toute façon les fantômes, ça n'existe pas.
Il resta quelques instants silencieux devant la fiche en voyant une goutte d'encre tomber sur le bureau, curieux lui? Nooooon. Il savait très bien qu'en allant là-bas il serait déçu. Il réfléchit encore un peu avant de frapper sa paume contre la table en bois


*Et meeeeerde!*

Il se leva en saisissant violement son manteau, claqua la porte derrière lui et alla se préparer pour le voyage. "La curiosité est un vilain défaut" cessait il de répéter tout bas.

************************************

Le port était étrangement silencieux. Vaiarii se tenait là, une valise à la main en regardant les petites barques osciller avec les vagues de la mer. Il fit un saut dans une auberge non loin de là et revint très vite pour observer l'horizon.
Une cigarette à la main, il s'amusa à rejeter sa fumée vers le ciel en écoutant. Il n'y avait pas de bruit, les chants des bars semblaient inexistants, les vagues en frappant contre les rochers ne faisaient aucun bruit comme si elles essayaient de se taire à l'approche d'une menace. Il siffla.
Bien qu'étant complètement non croyant à cette histoire, il devait admettre que l'endroit était propice à de telles rumeurs, et encore, il faisait jour, la nuit devait être extrêmement déplaisante. Saisit d'un frisson, il remonta son col et se plaça dos à un mur. Si cette histoire était vraie, il n'allait pas en manquer une miette; tel un chien de garde, il regarda l'horizon en s'attendant à un miracle.


-Un truc parfois, bien plus humain q'vous. Je suis le roi de la danse ho! La jungle est à mes pieds! chanta t'il tout bas.




Le soleil se couchait à l'ouest derrière lui tandis qu'il observait encore la mer au loin en tirant sur sa énième cigarette. Tout ce qu'il avait pu observer ici était bien faible. Presque aucun passant comme si les habitants évitaient à tout prix le port, pas un bruit durant toute la journée. La seule chose qu'il avait vu au loin était un oiseau qui pêchait un poisson, pas une voile, pas de fantôme, même pas une petite brume.

*Ils pourraient au moins faire un effort!*

Vaya trouvait que sa présence ici était tout simplement inutile, il aurait mieux fait de rester chez lui. Il donna encore une nuit à l'endroit avant de partir définitivement. Il marcha un peu en faisant craquer son dos engourdi en quête d'un bar non loin de la. Il trouva bien vite son bonheur.
Caché des regards se trouvait une petite taverne sur le bord de mer. Il fut surpris de la trouver ouverte vu son état déplorable mais bon, autant se contenter de peu.

A l'intérieur, il y avait la même tare que dehors, un silence pesant, pour la bonne raison qu'il était seul ici comme consommateur. A l'évidence, les villageois prenaient ce mythe bien trop au sérieux et évitaient la plage comme la peste. Une sacrée conséquence pour une rumeur débile.
Il se plaça devant le serveur derrière une longue table en ayant une vue magnifique sur le port. Illusion ou pas, il semblait que d'ici, un léger brouillard s'était levé au loin..certainement les vitres sales.

Il parla un peu avec l'homme qui semblait surpris d'avoir un client.


-Tenez votre verre lui dit il en avançant une portion d'alcool extrêmement généreuse coupée avec de l'eau. Vous savez, ici on ne voit pas beaucoup de monde, des voyageurs souvent qui se sont perdus. On peut dire qu'ici ils ne risque pas d'être attaqués par les voyous du coin. Ils évitent souvent de traîner dans les parages, fit il avec un sourire étrange.

Le serveur n'arrêtait pas de parler et de parler en déballant les mots l'un après l'autre comme si sa bouche ne voulait plus se fermer.


*Bien ma veine, évidemment, étant le seul client ici, il se lâche sur moi*

Il soupira en sirotant sa boisson qui lui arrachait la gorge en faisant semblant d'écouter. Son regard était toujours rivé sur les flots en espérant voir une action, aussi petite soit elle. Bien sur il y avait des changements; le ciel noir donnant l'impression d'une scène d'horreur au port et un peu plus loin sur les récifs on pouvait voir des feu de camps.

-Tenez regardez là-bas, c'est ces saletés de bestioles, elles campent ici souvent histoire de trouver à quoi manger, des fois un passant ou une vieille dame, fit il en rigolant.

Ah, une information! Vaiarii fit oui de la tête; ça faisait bien longtemps qu'il jouait le sourd en se contenant de regarder l'horizon, les petites bêtes qui venaient la nuit il n'en avait que faire.
Ses yeux s'écartèrent d'un coup tandis qu'il montra du doigt une forme.


-L....là! Cria t'il.

Le barman regarda blasé l'horizon et haussa les épaules.


-Bien le bateau fantome..ne me dites pas que vous connaissez pas?

Il parlait dans le vide, Vaya s'était déjà précipité vers la mer en laissant son manteau et son haut à l'intérieur. Quitte à nager là-bas, il devait en avoir le coeur net. Cette forme au fond n'était pas ce qu'il croyait si? Bien qu'il cherchait un raison scientifique expliquant le faite d'avoir vu apparaître un bateau blanc au loin, il se précipita à l'eau en jurant.

Sa peau brûlait face au choc thermique. La mer d'ici était décidément froide, mais rien ne pouvait l'arrêter. Il nageait de toutes ses forces vers la forme étrange. Combien avait il de distance à parcourir? Deux cent? Trois cent mètres? Il pouvait le faire, poussé par sa curiosité, il devait le faire pour se sentir mieux dans cette histoire vaseuse.

********************************

Le mage s'éloignait de la côté avec une idée en tête, le bateau. Plus il s'approchait en plus il s'entait que cette histoire allait mal finir, et pas juste à cause des mats qui sortaient de l'eau qu'il avait failli se prendre en pleine tête. Il s'en rendait compte maintenant. Plus il approchait de la forme au loin, plus il remarquait que son entourage était rempli de carcasses de navires. Des coques brisées, des mats flottant, des bouées abandonnés, des planches trempées; plus il avançait et plus il trouvait que l'endroit avait une sorte de ressemblance avec un cimetière.


*Allez! Encore un peu!*

Ses bras commençaient à le brûler. Soit il avait du mal à évaluer les distances, soit il nageait très doucement; puis la vérité le frappa, le bateau (oui car c'était ben ça), commençait à s'en aller. Il le fuyait, cherchait à le narguer en avançant un peu plus vite.
Dans un élan de folie, il continua sa course effrénée en avalant la tasse à chaque fois qu'une vague le frappait. En tournant la tête, il pouvait voir au loin la côté et même le barman qui l'observait en secouant la tête.


-Saletés d'algues!!

Il secoua son pied pour enlever cette chose qui s'était nouée autour de sa cheville, certainement une plante poussant sur un mat. Il regarda le bateau s'en aller. Il jura , frustré d'être aussi lent ....et cette foutue algue qui ne voulait plus le lâcher!! Il toucha son pied et enleva sa main vivement en sentant une piqûre au bout de son indexe. Dans l'action, il ne se posa pas de questions mais tourna la tête pour voir....rien.
Le bateau avait tout bonnement disparu! Il cherchait dans tout les sens en se persuadant que le navire était juste caché par une carcasse de bateau.
Après quelques secondes, il dut se rendre au fait: Il avait raté l'occasion de voir ce mystère. Bouillonnant de rage, il mit la faute sur cette chose qui le tirait en arrière. Sa pupille s'illumina pour lui faire voir dans le noir.

*****************************

Vaiarii bondit en arrière forçant la chose à lâcher prise. Il cria. Devant lui flottait...nageait plutôt, une sorte de corps sans tête, à la consistance d'une sorte de méduse, quelques uns de ses tentacules sortaient encore en l'eau tandis qu'elle se tourna vers lui. Il tressaillit, la chose ressemblait à une corps mort à qui on avait doté la vie dans un dernier espoir de lui rendre une âme. La chose se contentait de le regarder sans bouger.
Vaya n'était pas quelqu'un de particulièrement craintif et ne craignait vraiment que deux choses: Les araignées et les êtres de la mer. Il détestait avoir les pieds accrochés dans les algues, il n'aimait pas se faire observer par les profondeurs sans en être au courant; voila que cette chose particulièrement effrayante fit son apparition. Son coeur fit un bond et il recula un peu plus de la chose avant de se cogner le dos contre une surface molle, il tourna la tête. Je vous avoue qu'il se pissa littéralement dessus, mais bon dans la mer..ca restera un secret ok??

Toujours est t'il qu'il gueula de toutes ses forces en voyant la forme proche de lui commencer à l'enlacer de ses tentacules gluantes. Il fut témoin d'une véritable montée d'adrénaline et plongea entre les deux en se secouant dans tout les sens pour se libérer des liens qui se refermaient autour de lui; il partit en crawl vers la plage et cela dit, explosa certainement tout les records de vitesse de tout type de navire confondu. Son coeur battait dans sa poitrine comme si il allait exploser; sa douleur musculaire dans ses jambes avait totalement disparus pour laisser place à une nouvelle sensation: L'hystérie. Allait il vers la plage ou s'enfonçait il plus dans l'océan? Il s'imaginait déjà les deux choses le poursuivre....il tourna la tête.


*Raaaahhh!!! elles sont encore là!!!!!!!*

Visiblement, elles étaient surpris de sa vitesse semblable à celle d'une gros poisson. Il traçait entre les navires renversés...ou peut-être passait il à travers? Il s'imaginait déjà tout type de bêtes venir lui grignoter les pieds et s'imagina des liens autours de ses jambes qui n'existaient même pas. Il était redevenu un animal cédant à son instinct de survie. Terrorisé, il arriva bien trop vite sur le banc de sable non loin de la et continua à nager dans le sable en avancant...étonnement. En fait il creusait un trou.

Ici il était parfaitement en sécurité pourtant, mais son cerveau refusait de le croire et fuyait toujours les deux formes...rien que d'y penser le fit frissonner et creuser encore plus dans le sable froid. Ce ne fut qu'un mètre plus bas qu'il se calma. Ses gestes commencèrent à ralentir avant de s'immobiliser et il se tourna sur le dos au fond de son trou sur la place en regardant le ciel.

Son coeur tournait encore à cent à l'heure, puis à quatre vingt, puis à cinquante. Il se calmait doucement et ferma les yeux afin de pouvoir retrouver son calme naturel et oublier au plus vite cette horreur qu'il verrait très certainement dans ses cauchemars à venir.

*************************************

Le Néko caché se souleva pour s'asseoir dans sa petite tombe fait main et observa l'horizon. Il l'avait vu ce bateau mais ne voulait pas l'admettre; peut-être que c'était une hallucinations; et ces êtres dans la mer, existaient ils vraiment? Peut-être que dans la panique il avait cru voir ce qui n'existait pas. Oui, c'était possible, que son imagination. Il tourna la tête en entendant un bruit.

A quelques centimètres de sa tête se trouvait un Aknock. Vêtu d'une serviette qu'il avait noué autour de son cou, il tenait dans sa main droite un couteau et dans sa gauche une fourchette. Ils se regardèrent un instant tandis que Vaiarii remarqua que le danger n'était pas seulement devant lui mais autour de lui. Plusieurs monstres semblables au petit le regardèrent affamés. En souriant, il approcha sa main du front de l'animal et lui enfonça un doigt dans l'oeil, la bête hurla brisant le silence de la scène.


*Ah..lui il est bien réel*

Réagissant immédiatement, il réchauffa l'air autours de lui et éleva une barrière de verre entre le danger et lui-même. Il avait déjà utilisé ce petit tour plus d'une fois; le feu et le sable lui permettait de créer un nouvel élément qu'était le verre. Transparent, il avait des vertus qu'on ne pouvait trouver dans la maîtrise du feu et vice versa. Il resta entouré de ce dôme transparent qui résistait au coups que les petits fripouilles lui infligeait jusqu'au levé du soleil, moment ou les bêtes reculèrent pour retourner dans la mer.
Il fracassa le verre et retourna vers sa taverne, gelé, mouillé et sentant l'urine....oui, une journée comme ça restait dans les écrits.


*************************************


Tout propre, le Néko sirota la même boisson qu'il avait pris quatre jours avant. Depuis sa nuit mouvementé, il avait plus ou moins élu domicile dans le bar de la cote en buvant et fumant tout au long de la journée. Les rares passants le pensèrent fou, il attendait, inlassablement, la venue du navire.
Ce qu'il avait vu cette nuit là avait été un vrai mystère, il dormait mal à cause du souvenir des bêtes de l'eau, ne mangeait presque plus dégoûté par le fait d'avoir raté son occasion et ne communiquait avec personne. Le seul qui lui adressait la parole était le barman, monologuant toute la journée en qualifiant son état d'esprit comme "la déprime de la frustration".

Il resta comme ça une semaine, cherchant la moindre variation de pression atmosphérique, le moindre signe de brouillard ou la moindre vague. Et en admettant qu'il le voyait ce bateau, que ferait il alors? Nager pour rencontrer peut-être sa peur du moment?


*Zut, j'y avais pas pensé*

Depuis quelques jours il observait mais n'avait jamais pensée plus loin que cette étape. Il devait pourtant monter à bord de ce navire non? Il se leva, déterminé et parla enfin au barman.

-Avez vous un harpon par hasard?

***********************************

La mer n'était décidemment pas son élément. Le pauvre hybride faisait tout son possible pour ramer tout droit sans jamais faire chavirer sa petite barque. La nuit commençait à tomber, l'eau était trouble, et le petit Néko serrait plus que normalement son harpon qu'on lui avait donné.

-Qu'ils y viennent ces sales poulpes méduses! Qu'ils s'y viennent!

Il avait une peur bleue de retomber sur ces êtres difformes et espérait à tout prix que la petite arme dont il disposait allait faire l'affaire pour les faire fuir si jamais elles réapparaissaient.
Il se donnait du courage tout en ramant vers l'horizon, vers l'endroit où il devait trouver le bateau fantôme (il s'était enfin mis à utiliser ce terme)
Un froid arriva, la buée tomba, son coeur s'emballa. C'était le moment qu'il attendait tant, le moment rêvé! Il se mit debout pour essayer d'y voir plus clair mais avec ce fichu brouillard... sa barque bougea.

Instantanément il brandit le harpon vers le bas , prêt à faire exploser ces pustules ambulants si jamais ils osaient se ramener. Ses mains moites montraient tout de fois sa peur. Pourtant, il ne vint rien. Sa barque avait bougée il en était sur, les tentacules allaient certainement lui enrouler les bras et l'étranglerait. L'idée ne le rassura pas et il tourna sur lui même pour vérifier les parrages.....toujours ce fichu brouillard.

La barque bougea, une forme lui sauta dessus et le frappa à la tête, il tomba en arrière.

*************************************

Encore une fois il se trouvait dans l'eau, pas dans son élément. Il ne savait pas d'où l'attaque était venue mais une chose était sur, il fallait sortir de cette mer d'horreur.....toujours ce fichu brouillard


*Ma jambe! Ma jambe!*

Il secoua rapidement son pied pour se libérer d'un lien imaginaire qui le chatouillait. Terrorisé, il grimpa, non, sauta dans la barque pour trouver une sacré surprise. Devant lui, allongé dans le fond se trouvait un homme serpent. Son torse était humain et ses pieds semblables à ceux d'un boa croisé avec une sirène. La bête avait sans doute sauté de l'eau pour le bouffer mais.... en regardant de plus près, il vit la tête du harpon sortir du dos du monstre. Cet imbécile avait sauté directement sur l'arme qui l'avait sans doute transpercé au niveau du coeur. Le hasard fait bien les choses non? Sans le harpon il se serait certainement retrouvé dans l'eau avec la chose et la , n'aurait eu aucune chance.

-J'en ai pêché un gros, dit il en montrant sa prise à un jury invisible.

Toujours ce fichu brouillard. Il ne voyait absolument rien si ce n'est l'avant de sa barque. Malgré sa prise (qu'il jeta à l'eau), son esprit n'était pas apaisé, qui sait ce qui allait venir après? Les deux horreurs? Un orque? Une baleine? Un coque de navire? Une coque de....

Vaiarii réagit vite. Un navire immense lui fonçait dessus, il n'avait pas le temps de se bouger. Laissant sa barque se briser en deux au contact du bateau immense, il sauta pour s'accrocher sur une prise qui ne fut autre que le bras d'une sirène en bronze accrochée sur l'avant de la galerie. Habitué à l'escalade, il se hissa à bord en soufflant lourdement.

************************************

Vaiarii regarda autour de lui, toujours cette fichue bru...ah non. Bizarrement, le brouillard dense trouvé il y a quelques secondes semblait avoir complètement disparu, d'ailleurs, il voyait parfaitement clair. Il voyait la cote et la taverne de départ. Il voyait le barman avec un verre dans la main parfaitement immobile..parlait il à quelqu'un? L'idée était étrange mais soit.
Ses pieds était sur un support solide, le navire.


*Ha! Bien il est pas fantôme vu que je passe pas à travers!*

Plus il regardait et plus il se rendait à l'évidence, il se trouvait sur le navire tant fui par les habitants de Umbra. Il n'y avait pas d'équipage, les voiles semblaient s'occuper toute seule de leur position face au vent, c'était merveilleux mais une autre sensation se mêlait à cela, une sensation de mal aise. Il regarda le barman au fond, sa silhouette était toujours immobile. Se mettant sur le bord il pu voir une mer parfaitement calme, aucun vent ne soufflait. En levant la tête, il put voir un oiseau qui volait dans le ciel; étrange, ses ailes...ne bougeaient pas

***********************************

Le bateau avançait à une allure plutôt lente. Le serveur regardait le fond de la salle inlassablement sans bouger ne serai-ce qu'un doigt. L'oiseau semblait suspendu à quelques fils invisibles. Vaiarii tenta une expérience en décrochant un morceau de bois pourri sur le pont devant lui et le jeta au loin. Le projectile partit vite et arrivé à quelques mètres du navire, s'immobilisa en pleine trajectoire; surpris, il regarda de plus près. Non, le morceau bougeait encore vers le bas mais extrêmement doucement.

Vaiarii se gratta la tête en se demandant si ce n'était pas question d'une faille temps ou d'un phénomène un peu comme ça.


-Amusant non?

La voix nasillarde partit de derrière lui et il se retourna pour faire face à un sorte d'épouvantail sur pattes. La chose ne faisait pas vraiment peur pour lui qui adorait le cirque mais avait un sourire immobile figé sur sa tête de citrouille qui pouvait faire plutôt peur.

-Joues avec moi, dit il tirant un jeu de cartes de son manteau. Le poker te convient il?

Le monstre jonglait avec ses cartes les envoyant d'une main à l'autre d'une facilité déconcertante. Vaiarii essaya de former une phrase compréhensible face à la demande assez...étrange.

-Excuse moi, dit il en se demandant si cette chose n'était pas un peu dangereuse, mais j'ai peu de temps à passer ici, et puis..

-Joues! L'interrompit l'épouvantail.

Sa voix avait changé de ton, ses yeux reflétaient de la colère et de l'amusement; cette chose était dangereuse, bien plus qu'elle ne le laissait paraître. Le joueur de cartes continua à parler avec une voix plus agréable.


-De toute façon nous avons tout notre temps. On reste prés de la côte environ une semaine ..et puis en tant que sous chef du navire, c'est un ordre, joue.

Une semaine?! Les apparitions ne duraient que quelques minutes au plus non? Plus il cherchait une explication et plus il trouvait sa théorie sur l'espace temps plausible. Les fantômes (si l'on peut les appeler comme ça) restaient à observer la ville pendant un bout de temps et ne revenaient que plus tard, peut-être une fois par mois dans leur monde à eux, tout ceci était bien compliqué et Vaya essaya d'oublier les explications afin de régler ce petit problème; un jeu? Pour quelqu'un comme lui, c'était facile à gagner...

********************************

L'épouvantail prit place devant le Néko qui s'était assis en tailleur parterre; quelle drôle de situation, au lieu d'être en train d'enquêter sur l'endroit ou même de flipper comme un dingue, il se contentait de jouer au poker avec cet inconnu comme si il s'agissait d'un vieil ami. Enfin, ce jeu donnait une drôle d'impression quand même; il lui était clair que cet ordre de jouer avait plus d'une signification, que se serait il passé si il avait refusé? Jeté par dessus bord? Pour retrouver les méduses.. non merci.

D'un mouvement fluide, son adversaire lui lança cinq cartes que l'ancien voleur rattrapa en plein vol. Selon les instructions du joueur en face de lui, chaque perte valait un vêtement de l'adversaire. Le Néko sourit faiblement, quelle drôle d'idée. Les premières deux mains , il se fit écraser lamentablement, l'épouvantail semblait avoir une chance inépuisable et tombait toujours avec un carré de rois ou d'as en pleine main. Le Néko se retrouva bien vite sans chaussures en touchant le pont mouillé avec la plante de ses pieds.
Vaya souriait, pour rien au monde voulait il se retrouver tout nu, n'oublions pas que son passé de tricheur lui permettait certains...avantages à ce genre de jeu.

La troisième main fut assez intrigante, du coin de l'oeil, le Néko vit le monstre échanger ses cartes avec des autres très doucement. En face de lui un tricheur, le jeu ne se basait pas uniquement sur de la chance apparemment. Les joueurs se montrèrent les cartes. Brelan de dames pour Vaiarii tandis que son adversaire s'était contenté de deux paires. Il secoua la tête avec son sourire figé et rigola.


-Quel coup de chance tu as dis donc...

*Sale tricheur*

Le monstre se plia aux règles du jeu et enleva son gilet pour laisser place à...un autre gilet? Ce petit plaisantin était certainement blindé de vêtements mis l'un par dessus l'autre. Ses yeux étaient impatients, il s'amusait comme un fou.
Quatrième main, le mage gagna encore et vit un changement d'attitude chez la personne en face, il semblait..ennervé. Son regard partait un peu dans tout les sens tandis qu'il essayait de déterminer quel dieu protégeait le jeune tricheur. Il enleva son chapeau pour en laisser place à un autre et le jeta par dessus bord.
La plage n'avait pas bougé, identique à il y a une heure...en temps réel. Le chapeau s'envola pour se placer près du bout de bois lancé auparavant.


-Mise à mort, le prochain doit se dévêtir et danser la samba!

Il s'impatientait, ça se voyait dans ses yeux verts. Il tentait de tricher mieux que l'hybride et allait tout jouer sur cette dernière main. Ils mélangèrent les cartes, il ne fallait pas se planter, avoir la plus haute main à tout prix. Ils échangèrent quelques cartes en y ajoutant furtivement les leurs et se regardèrent avant de poser leurs cartes. Vaiarii vit ses cartes, dix, valet, dame, roi, as, tous de pique, royal flush, plus haut c'était impossible.

*Gagné sale clown raté*

L'individu posa une à une ses cartes sans bruit. Dix, valet, dame, roi, as....eux aussi, tous de pique..

************************

Ils se regardèrent un moment, le temps d'assimiler chacun leurs erreurs. Deux exactes mains d'un seul et même jeu, ce genre de bourde n'arrivaient que dans les histoires inventées en général. Vaya sourit, l'épouvantail le regarda et sans prévenir, plongea sur lui. Il avait ses mains en avant, prêt à écraser la gorge du Néko qui s'était opposé à lui. Le tricheur eut le temps de rouler en arrière en mettant un pied sur le torse de l'agresseur et le projeter en arrière.

Ils se regardèrent tous deux, l'épouvantail déformé par la haine et le mage souriant. Pourquoi avait il ce rictus sur ses lèvres? Peut-être que pour la première fois depuis sa venu il avait un réel duel avec quelqu'un, peut-être aussi car ce combat était juste, peut-être aussi car il était sur un sol dur, certes du bois mouillé mais c'était déjà ça.
Vaiarii bougea ses doigts créant une étincelle. Celle-ci se développa, se transformant en flamme rouge puis bleuté pour la chaleur. Le feu enveloppa ses phalanges, son poignet et remonta jusqu'à son avant bras; il n'était pas comme les autres mages, il aimait le pugilat.

L'épouvantail resta muet en voyant son adversaire, soit il se régalait d'avance pour ce qui allait venir, soit il préparait quelque chose. Le monstre fit un mouvement de bras laissant apparaître un long bâton dans ses mains et en quelques pas franchit l'espace entre lui et le Néko.


*Rapide!*

En moins d'une seconde, l'adversaire arriva à porté de bras de Vaya qui sauta en arrière pour esquiver un coup de bâton lourd. L'épouvantail ne faisait aucun bruit et se contentait de frapper comme un fou, il était certainement sur de ses capacités. Vaiarii continua à reculer esquivant son ennemi afin de juger et repérer les failles de son adversaire. Sa fuite fut court et il se retrouva bien vite, dos au mat.

Toujours sans un mot, le joueur de cartes courut vers lui prêt à lui assener un coup en pleine tempe, l'ancien assassin sourit. Si il avait gagné l'appellation de magicien durant ces quelques années, il ne restait pas moins un ancien voleur et par conséquent, le corps à corps était son domaine. Il se baissa, tourna sur lui même en poussant l'individu armé pour le coller contre le mat.
Levant son poing, il frappa en pleine tête de la citrouille, la traversa et toucha le mat dans une explosion de flamme. Il n'avait pas senti le choc à cause de son habitude de mettre une fine couche de son bouclier magique autours de ses poings et vit un trou brûlé en plein milieu du bois épais du bateau. Dans tout les cas, il avait gagné, le monstre n'était plus. Il regarda en bas et vit... l'épouvantail fondre littéralement pour donner une flaque d'eau.

Il se retourna pour voir la citrouille un peu plus loin, inlassablement silencieux. Magie? clonage? Illusion? Il secoua sa tête en admettant que c'était foutrement bien réalisé. Ses flammes s'intensifièrent afin d'en finir avec celui-la.


*Ah*

La silhouette en face de lui se sépara en deux tel un chewing-gum, puis encore , et encore. Le processus dura plusieurs fois le laissant face à dix ennemis, parfaitement identiques. Ils faisaient les mêmes mouvements, avaient la même apparence. L'un d'entre eux était certainement le vrai...ou alors il s'était encore fait avoir.

*Bon, au grand problème, les grands moyens*

Le Néko se tient droit, bien décidé à en finir de tout cela, ce tricheur allait avoir ce qu'il méritait. Il plaça ses mains devant sa bouche en aspirant un bon coup. Le feu disparut progressivement, puis, jaillit devant lui tel un lance-flamme. Vaiarii soufflait, ressemblant à un Dragon et envoyait la chaleur intense devant lui, brûlant chaque forme en vue. Peut-être allait il brûler le bateau, après tout, c'était sa quête non? De toute façon il s'en fichait, il voulait écraser ce sale joueur le plus vite possible.

Vaiarii tomba au sol, recevant un choc puissant dans le creux du cou. Il se retourna au sol pour voir l'épouvantail, souriant , avec le bâton sur sa tête. Les autres n'étaient plus là, il ne restait que lui, vainqueur et manipulateur des pensées de notre jeune-hero. Il leva le bâton, et l'abaissa violement en direction du front de Vaiarii.


*************************************

-Stop!

Le baton s'aretta à quelques centimètres de lui, en suspension. Le Néko roula en arrière roitant de l'ocassion et se releva raidement, copletement fumant. Sa patience vant des limites.

*J'vais te faire exploser avec moi mon cochon*

Il respirait fortement, préparant son coup. Mine de rien, sa spécialité restait quand-même la destruction donc autant en profiter non? Il se calma, la puissance dans les yeux et s'apretta à relacher toute la chaleur dont il était possible.

-J'ai dis STOP!

Lui aussi s'imobilisa, comme si totue sa volonté avait cessé d'exister. Il regarda l'épouventaille qui s'inclina poliment et vit à droite, une petite fille déscendre les escaliers. Celle-ci le regardait, un sourire aux lèvres.
Petite fille? Non, de loin peut-être, mais plus elle se rapprochait, plus elle vieillisait si bien qu'en arrivant devant lui, il lui donna facilement seize ans. Ses pieds nus marchaient légerement faisant voler le tissus simple qu'elle portait sur elle.


-Je te choisis.

Vaiarii resta muet. Pourquoi la bataille avait elle stoppée? Pourquoi tout semblait plus...calme? Pourquoi la fille le regardait comme si c'était un trésor précieux...et pourquoi lui prennait elle sa main en l'attirant avec elle vers l'avant du navire.
Ses longs cheveux bruns flottaient au vent laissant derrière elle un parfum frais qui chatouilla les narines du Néko. En d'autres circonstances il urait été sous le charme immédiatement mais la...sa main était si..froide.
Elle s'aetta, se tourna, le regarda longuement avec un sourire amusé et rapprocha son visage du sien en se mettant sur la pointe des pieds


*************************************

-Hé!!

L'hybride, à quelques centimètres du baiser fatal la poussa en arrière (doucement bien sur, galanterie d'abord) en se tapant la tête avec sa main

-C'est quoi ce truc? Et t'es qui? Et pourquoi je comprends rien??

La fille se rapprocha encore une fois en lui prennent les mains en ce qui voulait être d'une façon romantique. Vaiarii trouvait ça complètement débile mais ne bougea pas pour ne pas l'offenser mais aussi parce que l'épouvantail n'était pas loin et le mettre en colère n'était pas une bonne idée.

-Mais, tu as survécu aux épreuves que le destin a décidé de t'infliger, tu es arrivé jusqu'à moi. Beaucoup ont essayé mais voila le résultat (elle fit un vague signe vers les épaves). Tu es donc le premier et donc par déduction, celui qui doit m'épouser et naviguer les mers avec moi à tout jamais.

Il pâlit. Pourquoi, pourquoi ,pourquoi à chaque fois il se mettait dans des situations pareilles? Une demande en mariage d'un fantôme? Et puis quoi encore? Certes elle était mignonne mais il n'était pas du tout prêt à ce genre de choses. Il secouait inconsciemment la tête et elle dut le remarquer. Le fantôme lui parla à l'oreille:

-J'ai encore le temps tu sais, le futur est déjà décidé, tu seras mon mari. Mais je te laisse encore quelques années, je t'observerais tout le temps ou que tu ailles et quand le moment sera venu, je viendrais te chercher.

Son ton joueur ne le laissa pas indifférent et pendant un court instant il hésita à partir. Avant d'avoir pu dire ne serai-ce qu'une parole, il fut poussé en arrière par une force incroyable. Il avait l'impression qu'un vent glacé venait de le frapper en plein ventre l'envoyant valser par dessus bord....

*************************************

Vaiarii tomba dans l'eau glacée avec un plat monumental. Le temps qu'il comprenne, qu'il nages vers le haut afin de voir le bateau, celui-ci avait disparu depuis un bon bout de temps. Il leva la tête et fut agréablement surpris de voir un oiseau voler dans le ciel avec une vitesse normal, le navire avait tout simplement disparu.

Il se sentait bien. Ce mariage n'était pas vraiment sérieux non? Et puis sa mission avait été accomplie; cette vision ne reviendrais pas de si tôt. Il pataugea sur place en souriant comme un imbécile avant de ressentir un frisson monter de sa jambe jusqu'à son cou. Il eut du mal à respirer, à penser correctement, si lui était ici dans l'eau, le soir tard, alors.....méduses!!

Il s'agita dans tout les sens comme un fou; il était vulnérable à toute attaque de ces monstres horribles. Il essaya de se calmer mais en vain, et bien sur, ce qui devait arriver arriva. Devant lui, deux formes gélatineuses commencèrent à approcher, visiblement profitant du fait d'avoir leur proie de nouveau devant elles. Le Néko était fatigué, peut-être ce changement de temps et tout , en tout cas il ne se sentait pas capable de riposter. Il se contenta de trembler, pétrifié devant les deux monstres qui flottaient devant lui. Une tentacule commença à lui frôler la cheville.


************************************

* j'aurais du accepter le mariage, j'aurais du accepter le mariage, j'aurais du..*

Quelque chose se passait devant lui. L'eau remua, les formes furent tirées vers le bas par quelque chose d'autre bien plus puissant qu'elles. La bonne nouvelle? Plus de monstres horribles! La mauvaise? Y'a quelque chose de pire sous ses pieds.

L'hybride attendit immobile après que les deux attaquant aient été aspirés sous l'eau, pour lui, la mort pouvait venir n'importe ou et n'importe quand. Avec un bond affreusement douloureux du coeur, il vit une forme plus ou moins humaine s'élever de l'eau à quelques centimètres de lui en le toisant. La chose n'était pas si grande que.......non en fait si, elle était grande. La il n'avait aucun chance, dans l'eau, fatigué, gelé; pour mourir rapidement il pencha la tête en arrière afin de laisser au monstre une possibilité de l'achever rapidement.

-Bonjour monsieur, la fille du capitaine du bateau fantôme m'a demandé de vous ramener à terre , vous allez bien monsieur?

[i]La voix digne avec aucune trace d'accent le frappa en pleine tête et il s'imagina pendant un instant en plein delirium en inventant des personnages tel que des serveurs.


-Monsieur?

Encore une fois, et ça venait bien de la bouche du monstre. Vaiarii rigola un peu, respira pleinement de ses poumons...avant de tomber dans les pommes.

********************************

-Et bien alors mon petit, vous êtes parti une demi heure ! Heureusement que j'suis allé vous chercher sur la plage! En parlant de plage, vous savez qu'un peu plus au nord d'ici, il y a.....


Vaiarii se leva en sursaut en se tenant la tête; le barman était juste au dessus de lui et parlait....encore!
Il se leva du banc ou il avait certainement dormi un bon moment et s'étira. Sa tête bourdonnait et ses mains étaient...ses mains...il avait touché un fantôme!
Sans dire un mot, il s'élança dehors pour aller sur le quai.

Le soleil frappait fort et pour une raison inexpliqué, il semblait faire plus chaud que la semaine précédente. Le brouillard avait disparu, cette angoisse planant en air s'était effondrée; à la place du port effrayant qui se trouvait la hier, il voyait un endroit paisible et tout à fait agréable. D'ailleurs, en regardant u peu, on pouvait voir un ou deux pécheurs sur la digue qui tentaient d'attraper un poisson.
Le Néko rigola en se frottant la tête, combien avait il bu pour croire en une histoire pareille? Une, deux bouteilles? Il était tout bonnement impensable qu'il puisse y avoir un fantôme ici, il faisait si beau. Il s'assit sur le bord de mer et regarda sa réflexion dans l'eau. Quel imbécile, il y avait vraiment cru en plus à cette histoire.


-Fantôme, et puis quoi encore? Dit il en riant. Bon , je rentre, je signe cette foutue convocation en signalant bien que cette histoire de fantôme était inventée de toute pièce. Fantome...j'deviens vieux moi.

Il rigola encore en se levant faisant tomber une algue qu'il avait sur son manteau et une carte à joueur qu'il avait dans la poche; sans y faire attention, il se dirigea vers sa taverne pour prendre ses affaires et s'en aller heureux comme tout. Il s'en alla, sans remarquer non plus que sa réflexion était restée dans l'eau, réflexion qui ressemblait de plus en plus à une jeune femme qui souriait, inlassablement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître d'Harmonia

avatar

Messages : 450
Date d'inscription : 30/08/2010

Feuille de personnage
Niveau:
900/900  (900/900)
Expérience:
40/40  (40/40)

MessageSujet: Re: La demande [quête héros]   Dim 30 Oct - 7:56

Ta demande en mariage par un fantôme t'a fait remporter cette huitième édition de Devenez un Héros, tu as donc remporté :

40 xps + 1 Niveau de Pouvoir Spécial


N'oublie pas de réclamer l'objet spécial que tu as remporté (sinon on le garde) !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
La demande [quête héros]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» demande conseille hornet prend des tours
» Demande d'Accés aux différentes parties du Château.
» demande d'accès
» Demande d'autorisation de suivre les cours
» [ demande de recrutement ] Rögen

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harmonia :: Archives :: Les archives des mondes-
Sauter vers: