AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Akio Chen, une âme sombre et solitaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Akio Chen, une âme sombre et solitaire   Lun 17 Oct - 15:35



J'ai relaté l'histoire d'Akio Chen d'une manière différente, j'espère que cela conviendra =)


• Prénom : Akio
• Nom : Chen
• Race : Humain
• Sexe : Homme
• Age : 22 ans
• Peuple : Umbra


• Description physique (min. 3 lignes) :

C'est très certainement son attitude et son physique qui font de lui cet homme à qui personne ne veut s'adresser. La peau pâle et les yeux verts n'exprimant que très peu de choses, il fait comprendre, par sa simple attitude, qu'il n'aime pas la compagnie. Si l'on ne tient pas compte de sa chevelure rouge unique, il se fond parfaitement dans le décor. Vêtu d'une sorte de robe noire recouvrant ses bras et ses jambes, il est ce genre d'homme qui, à peine croisé est déjà oublié. Mesurant environ 1m80 pour un physique banal, ses seuls signes distinctifs sont sa chevelure et cette cicatrice, en dessous de son œil gauche.

• Description mentale (min. 5 lignes) :

Akio a toujours vécu détaché du monde. Il aurait très bien pu naître en Harmonia que sa vie aurait sans doute été la même. Il n’attache en effet que peu d’importance au peuple auquel il appartient, voyant que le mal est omniprésent. Comment répondre à cela ? Il combat simplement le mal par le mal. Fils unique d’une mère battue et d’un père n’ayant jamais voulu d’enfant, il ne vit le monde extérieur qu’en de très rares occasions. Ces occasions se présentaient lors de ses tentatives de fugues. Comment se comporter en société ? Il ne le sait guère, et c’est pourquoi il préférera, dans la mesure du possible, rester seul.

N’étant pas foncièrement mauvais, il ne cherchera que rarement l’affrontement … quoi qu’il n’hésitera pas à le faire s’il a quelque chose à en retirer. Il ne voit pas l’intérêt de tuer s’il n’a rien à gagner en retour. Argent, objets de valeur ou gloire et réputation ne sont pas ses convoitises. Il n’est qu’un inconnu aux yeux du monde, et même s’il préfère vivre en autarcie, il aimerait, un jour, réussir à s’intégrer au royaume d’Umbra.

La dernière raison de son isolement est qu’il craint par-dessus tout son propre père. Dans ses mémoires, on apprend que son père le traque, et vice versa. Il ne pourra vivre à nouveau que lorsqu’il aura retrouvé son paternel et lui faire payer la mort de la seule personne à qui il n’ait jamais tenue.

• Votre histoire (min. 10 lignes) :





Durant toute sa vie, Akio Chen aura écrit beaucoup de choses dans un journal. Toutefois, seul les évènements marquants seront rapportés ici.



15eme année de captivité …


Je ne sais pas vraiment si les hommes font ce genre de chose. Relater sa vie dans un journal ressemble plus à une réaction d’adolescente mal dans sa peau. Après tout, je suis un adolescent mal dans ma peau. Non … je suis un adolescent de 15 ans, n’attendant qu’une chose : que les dieux aient pitié de moi et décident de mettre fin à mes jours. Ce ne sont pas ces quelques rares moments où je vois Harissa qui peuvent me donner la volonté de vivre. Même ma mère semble céder. Elle qui, pourtant m’avait toujours soutenu, aide mon père à me battre chaque matin et chaque soir.


Si je devais résumer ma vie en quelques phrases … il n’y a pas grand-chose à en dire après tout. Je suis né dans une demeure plutôt belle et vaste. Mon père, je ne l’appris que plus tard, menait une vie d’assassin lui rapportant énormément d’argent pendant que ma mère s’occupait des tâches ménagères. Mon père, Rufus, ne vivait que pour accroitre sa fortune, et je pense que c’est pour ça que, lorsque ma mère est tombée enceinte, il m’a vu comme une malédiction. J’ignore pourquoi il ne m’a pas tué. Peut-être est-ce grâce à ma mère ? Quoiqu’il en soit, j’ai vécu dans cette grande maison avec une famille plutôt aisée, et si j’avais tout pour grandir dans de bonnes conditions, il en fut tout autrement. En guise de chambre, j’eus, à l’âge de cinq ans, une minuscule pièce avec un drap et un bol d’eau pour la journée. Ma mère me ramenait, en cachette très souvent, suffisamment de nourriture pour vivre … non pour survivre. Je ne sais pas ce que c’est de ne pas avoir faim. La seule chance qu’il me reste est d’attendre, attendre que mon père meurt, ou que Harissa trouve le moyen de me sortir de là.

16eme année de captivité …


Je ne sais si ce que j’écris sera lisible. J’ai les mains broyées, et un étau ne cesse de resserrer mon crâne. Ce fut ma septième tentative de fugue. Pourtant, tout était préparé et Harissa m’avait presque convaincu que cela pouvait marcher. Mais mon père réussit à retrouver ma trace et il m’a battu, comme jamais il ne l’avait fait avant. Je regrette presque que ma mère soit intervenu. J’aurai voulu qu’il me tue. J’aurais voulu mourir.

17 ans … mon premier jour de liberté …


Je ressens pour la première fois quelque chose d’autre que la peine et la haine. Mon père est partit en mission pour deux jours, et ma mère me permis de vivre, quelques heures durant, dans cette grande maison. J’ai pour la première fois mangé un vrai repas, à une vraie table. J’aurai du remercier ma mère pour ce qu’elle a fait, mais je savais que, une heure plus tard, je retournerai dans cette pièce noire comme la nuit. Je ne l’ai pas remercié … et j’y suis retourné. Aujourd’hui, alors que j’écris à l’aube de mes 18 ans, je me promets que la prochaine fois que je sors de cette pièce, je la tuerai, et je le tuerai lui aussi s’il se trouve devant moi. Je ne peux plus vivre séparé d’Harissa plus longtemps, et je sais qu’avec elle, je serai en sécurité. Elle qui m’a appris le pouvoir de l’ombre, elle qui m’a appris à faire confiance, elle qui m’a appris à aimer.

22 ans … premier jour de liberté …


Je l’ai tué. J’ai tué ma mère de sang-froid avec l’épée de mon père. Je ne regrette qu’une seule chose dans mon acte, c’est que mon père fut en mission. Je l’aurai exterminé et j’aurai été définitivement libre. Je suis sur le bureau de la chambre d’Harissa, et pour la première fois de ma vie, j’ai le sentiment que tout va bien se passer. Elle est derrière moi, si belle et endormie. Je me souviens de notre première rencontre. C’était à mes 14 ans, mon père me trainait à travers le hall. Le visage et les bras en sang, j’avais eu le malheur de lui demander du pain pour ne pas mourir de faim. Et tandis que j’étais aux portes de la mort, je la vis, dans le hall, faisant une livraison de la part de son père. Elle m’envoya alors un regard que je ne pourrais jamais décrire. Elle n’avait pas pitié de moi, mais elle était en colère. Et pourtant, je sentis qu’elle voulait m’aider. Trois jours plus tard, elle réussit à me parler en s’infiltrant dans la demeure de mes parents. Depuis ce jour, nous ne vivions tous deux que pour ces moments où nous nous voyions dans le plus grand des secrets. Je n’ai vu qu’elle depuis ma « libération », et jamais je n’ai eut l’occasion de parler avec quelqu’un d’autre. Je compte sur elle pour m’apprendre ce qu’est réellement de vivre … A dire vrai j’ignore presque tout de notre monde. J’aurai bien pu naître en Harmonia ou en Lucina, j’aurai été le même homme … Je pense que je n’écrirai plus dans ce journal. Après tout, je pense que ma vie avec Harissa sera belle.


Depuis ce jour, Akio Chen est tel un fantôme. Certains témoins racontent qu’un homme correspondant à sa description serait un jour sorti de la demeure d’Harissa avec du sang sur ses vêtements. La belle fut ensuite retrouvée morte, allongée dans son lit avec une dague plantée en plein cœur.


• Pouvoir choisi de votre camp : Ombre (Attaque)
• Votre arme de départ : Une épée ayant appartenue à son père.
Revenir en haut Aller en bas
Maître d'Harmonia

avatar

Messages : 450
Date d'inscription : 30/08/2010

Feuille de personnage
Niveau:
900/900  (900/900)
Expérience:
40/40  (40/40)

MessageSujet: Re: Akio Chen, une âme sombre et solitaire   Sam 22 Oct - 12:36

Cela fait près de deux ans que les portails entre les mondes se sont ouverts, laissant la possibilité aux trois peuples de voyager indifféremment sur chaque monde. La confrontation entre tous ces individus fut violente et l’arrivée des Esprits Déchus n’a en rien aidé les Esprits Créateurs. Ces derniers, faisant face à plusieurs problèmes, n’ont pas réussi à rétablir l'équilibre entre les mondes. Rapidement, certains habitants de Lucina, Harmonia et Umbra changèrent d’opinion, n'ayant plus confiance aux Esprits Créateurs. Tandis qu'une partie se rangèrent aux côté des Déchus et qu'une deuxième partie voulait éradiquer toute trace d'être supérieur les gouvernant, d'autres sont restés fidèles aux Créateurs et une dernière partie restait plus ou moins neutre vis-a-vis de ce conflit.

Avec le grand cataclysme qui a été causé par la chute des Esprits Créateurs qui ne sont maintenant plus, Lucina, Harmonia et Umbra ont été une fois de plus secoués. Les Esprits Déchus ont repris le dessus, instaurant à la fois une ère sombre sur chacun des mondes et leur propre dictature. C’est dans cet univers que vous commencez maintenant à jouer !


Une lumière aveuglante vous envoute et vous vous retrouvez entouré de blanc, ayant l’impression de flotter dans le vide. Vos sens sont perdus, vous ne bougez plus. Soudainement, une petite boule turquoise et éblouissante se forme dans ce néant blanc et une voix semble vous parler, pendant que vous, vous êtes là, à écouter :


''- La situation actuelle entre les mondes est critique et l’avenir de l’univers d’Harmonia est en jeu. Toi, Akio Chen, du peuple d’Umbra, tu devras choisir le chemin que tu emprunteras dans ces mondes instables. À toi d’écrire une page dans cet univers sombre où rien n’est plus sûr ! Maintenant, vas et commence par survivre… ''

Cette petite boule turquoise commence tranquillement à prendre de l’expansion, puis, elle vous enveloppe. Vos paupières se ferment et lorsque vous reprenez conscience, vous êtes sur un des trois mondes, laissé là, aléatoirement...


C'est ici que votre aventure commence, à vous d'ouvrir un sujet ou d'entrer dans un sujet d'ores et déjà créé dans le monde et le lieu de votre choix.

Très bon jeu et bonne découverte !


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Akio Chen, une âme sombre et solitaire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Loup solitaire et souvenir de jeunesse
» W40K-JDR "La Sombre Hérésie"
» La Garde Sombre
» Probleme avec ma Sega Naomi : affichage trop sombre en 15khz
» Alac, voyageur solitaire loin de son foyer...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harmonia :: Avant d'entrer dans Harmonia :: Création de votre personnage-
Sauter vers: