AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La horde des marais.[Quête solo](Terminée)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Natael Noxumbra
Umbrien
Umbrien
avatar

Messages : 268
Date d'inscription : 12/02/2011
Age : 21
Localisation : Sur un champ de bataille, au beau milieu des corps de mes ennemis...

Feuille de personnage
Niveau:
7/30  (7/30)
Expérience:
17/40  (17/40)

MessageSujet: La horde des marais.[Quête solo](Terminée)   Dim 6 Nov - 16:01

La Horde des Marais


Premier jour...


Un soir à Equilios. Natael avait décidé, une fois n'est pas coutume, d'aller se balader innocemment dans les rues de la capitale Harmonienne.
Cela faisait longtemps qu'il n'était pas sorti la nuit, et l'air frais le ressucita. Il se sentait plus vivant.Il entra dans une des tavernes, ne commanda rien, se rappelant encore ce que lui avait valut sa dernière bière. Il allait partir lorsqu'une conversation attira son attention.
Natael se leva et alla s'asseoir à la table des deux hommes. Apparemment ils venaient de loin.
"...Et ils ont déferlés sur le village; c'était horrible!Ils étaint plus de cent!!Nous n'avons rien pu faire et nous avons été obligés de nous enfuir.
"Bonsoir messieurs, je peux me joindre à vous?"
"Bien sûr. Roger, un demi, c'est ma tournée!"
Natael ne pouvait pas refuser.Il se pencha un peu en avant sur sa chaise et demanda à l'homme qui venait de parler.
"Je vous ai entendus. De quoi parliez-vous?"
"De morts-vivants.Il semblerait qu'ils attaquent les villages de Lucina.Ca à commencé aux abords du bois de l'innocence."
"Vraiment?Natael était de plus en plus intéressé. Il y avait peut-être quelque chose à trouver.C'est difficile à croire.Est-ce qu'on sait pourquoi ils attaquent?"
"Non. Mais il y a une récompense importante pour celui qui règlera le problème, peu importe la manière."
"Une récompense? C'est très alléchant!"
"Oui, mais les rares soldats et guerriers qui ont tenté la chose...eh bien....On ne les as jamais revus!!Vivants, je précise."
*Ca m'a l'air dangereux.C'est bien, ca va me changer un peu.Mais je vais attendre quelques jours, pour voir le développement que cela prendra.*Natael se leva, vida son verre.
"Au revoir messieurs, et merci pour ces informations."
Il repartit dans les ténèbres de ce monde.
Le lendemain, alors qu'il faisait les courses, il entendit une femme en discuter. Il réalisa que c'était devenu le sujet principal de conversations des gens depuis quelques jours.Voilà ce que c'était de ne pas se mêler à la foule, se disait-il.
Il rentra chez lui, prit un repas et s'endormit. A la nuit tombée, il fit son paquetage et partit par les toits en direction de Lucina...
Il s'arrêta une fois ou deux, pour manger, et arriva bien vite en Lucina. Le trajet jusqu'au bois ne fut pas trop mouvementé, ce qui n'était pas de bon augure. Généralement, ces routes étaient assez fréquentées en cette période de l'année.
A l'orée des bois, il fut pris d'un doute: Et si il ne revenait jamais?
Mais il balaya son hésitations et pénétra dans la forêt d'un pas décidé, bien déterminé à toucher la récompense...

C'était la première nuit qu'il passait dans la forêt, mais cela le surprit: Il pensait avoir plusieurs heures devant lui.Il s'arrêta donc et partit chercher du bois pour le feu; ça ne devait pas manquer, dans le coin. Il marchait depuis quelques temps lorsqu'il se rendit compte qu'il tournait en rond. Il s'assit, réfléchit: il était allé en décrivant un arc de cercle depuis le lieu ou il avait posé ses affaires, donc il n'aurait pas dû tourner en rond. Il en déduisit qu'il était tombé dans un piège. Mais qui aurait pu le pièger? Il n'avait pas d'ennemis vivant à Lucina, et les autres n' auraient pas pris la peine de le traquer jusqu'içi pour le tuer.
Il devait donc être tombé dans le piège d'une des créatures qui hantait ces bois.Mais laquelle?
Il se leva, décida que cela n'avait pas d'importance, et reprit sa route.
Quelques instants plus tard, il tomba sur une meute de loups.Rien de bien dangereux pour un combattant expérimenté. Il s'en débarassa rapidement, mais il dut user de sa magie pour les vaincre.Un peu plus loin, c'était des Saleskos qui l'attaquèrent.
*Quelqu'un essayrait-il de m'affaiblir ou de me vaincre?*
Ayant un doute sur la possibilité que ces monstres puissent cohabiter avec une bande de loups tout à fait normaux, il passa en vision thermique, et ce qu'il vit le surprit: Ils n'émanait aucune chaleur de leur corps!!
Il en était stupéfait: Comment pouvait-on être froid comme de la glace et vivre en même temps? Mais il n'avait pas le temps de prendre en considérations ce nouvel élément et se battit contre les hideuses créatures. Il gagna.Il s'assit au milieu des corps et réflechit. Puis il eut un éclair de compréhension: c'était de la magie!! Un piège magique! Mais quelle sorte de magie pouvait causer une telle modification de l'environnement?
Une illusion! C'était une illusion! Mais Natael ne savait pas briser ce type de sorts. Il savait qu'il devait tuer le sorcier, mais il ne savait pas ou il était. Et il avait l'intuition que l'enchanteur ne se laisserait pas tuer ou approcher facilement.Il ferma les yeux, sur une idée un peu farfelue qui lui était venue par hasard. Il tâcha de s'orienter sans la vue, ce qui n'était pas chose aisée. Il réussit néanmoins à avancer sans se prendre d'arbres dans la figure, ce qui était un exploit en soi. Mais cela le confirmait dans son opinion car il avait pris la direction d'un chêne imposant. En utilisant tout ses sens, il capta la présence d'un être tout près. Il était vraiment bien caché, pas étonnant que Natael ait mis si longtemps à le trouver.
Il rouvrit les yeux. Il était au bors d'un ruisseau. Sur la berge opposée se tenait une haute silhouette encapuchonée, vêtue de noir.
"C'est vous qui m'avait plongé dans une illusion?"
La personne se retourna. Elle n'avait pas de visage, seulement une pièce d'ombre qui lui servait le corps. Natael n'avait encore jamais encore rencontré de créatures de ce type, mais il sentait qu'elle possédait une grande puissance magique. Il s'avaça prudemment dans le cours d'eau, évitant de regarder en face l'être étrange qui lui faisait face. Il se retrouva bien vite au milieu de sables mouvants qui, il le savait, n'avaient rien à faire là.
"Tes illusions...J'en ai marre!!"
La créature toute de noir vêtue le ragarda, et Natael aurait juré qu'elle se moquait de sa faiblesse. Natael sentait le vent sur son visage, tandisqu'il s'enfonçait doucement vers une mort certaine.
Pourquoi faisait-il ça? Pourquoi retournait-il le pouvoir de sa mère contre lui? Il devait essayer de le faire abandonner le combat...
Il se souvint soudain d'une chose: sa mère lui avait expliquée comment se libérer de ce type de sortilèges! Il ferma ses yeux, voulant dissiper l'illusion qui n'affectait que sa vue, mais cela fut une erreur grossière. L'être étrange en profita pour l'attaquer et le blessa au bras.Il allait se replacer lorsque Natael réussit à faire abstraction de l'environnement et localisa le monstre.
"Tu va mourir, monstre!!"
Il se jeta sur l'étrange création qui hantait cette partie de la forêt et le passa au fil de la lame. Une longue plainte sortit des ombres. Un hurlement strident, assourdissant, presque surnaturel. Un cri horrible atroce, qui vrilla les tympans de Natael et le mit à terre. Il ne se réveilla que quelques heures plus tard, au milieu de la nuit. La lumière de la pleine lune éclairait son visage. Il se releva, regarda autour de lui: Il était de retour à son campement.
Il crut aaoir rêvé, mais l'estafilade récoltée pendant l'un des deux affrontements d'illusions lui prouva le contraire. Il fit un feu, mangea un morceau de viande séchée et s'endormit, serein...


Dernière édition par Natael Noxumbra le Sam 3 Déc - 15:00, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Natael Noxumbra
Umbrien
Umbrien
avatar

Messages : 268
Date d'inscription : 12/02/2011
Age : 21
Localisation : Sur un champ de bataille, au beau milieu des corps de mes ennemis...

Feuille de personnage
Niveau:
7/30  (7/30)
Expérience:
17/40  (17/40)

MessageSujet: Re: La horde des marais.[Quête solo](Terminée)   Mer 9 Nov - 16:34

Deuxième jour...



La nuit, dans le Bois de l'innocence, en périphérie du Marais des damnés, était bien agité pour notre héros.
"Que...que se passe t'il??Ou suis-je?"
Natael se releva, ébahi.Il ne sentait plus aucune odeur, plus aucun souffle de vent, plus rien...
Il regarda autour de lui, lentement, ne voulant pas se faire mal pour rien dans ce monde étrange. Tout était noir, tellement noir que son regard pourtant entrainé par des années de chasse nocturne ne discernait rien, même pas son propre corps.
Il se leva doucement, fit jaillir quelques flammes de sa main et avança au hasard, titubant légèrement. La lumière vint naturellement, surprenant éclat bleu.
Il commença a voir des arbres, puis un feu, et ouvrit les yeux.
Il était à côté de son feu, enroulé dans une couverture de voyage. Il avait rêvé.
"Pourquoi fais-je donc ces rêves pour le moins étranges? Peut-être est-ce un présage?"
Il ramassa les affaires qu'un animal, un lapin à en juger par les traces autour de son campement, avait éparpillé. Il se remit en route, essayant tant bien que mal de s'orienter dans ces bois dangereux et inconnus de sa personne.
Peu de temps après son départ, il atteint la lisière des Marais.Pour un endroit empli de zombies, il était bien vide et très silencieux.
*Alors c'est ça, le Marais des Damnés....C'est joli...*
L'endroit, bien que rempli d'eau stagnante et de créatures aquatiques et nécrophages, permettait aux arbres à longues racines qui affleuraient à la surface du marécages de pousser, et les petites iles de terre recouvertes de roseaux donnaient à l'endroit une beauté très particulières, propres aux lieux de ce type. Curieusement, cet endroit lui plaisait. Il s'y sentait chez lui, malgré les moustiques qui l'assaillaient de toutes parts.
En parlant des moustiques, ils commencaient à lui boucher la vue, ce qui était quand même très très embêtant. Il diminua un peu la chaleur de l'air autour de sa grande et superbe carcasse musclée, ce qui les fit fuir assez vite, et s'enfonça dans la fange marron...
Il sentit quelque chose frôler sa jambe et il frissona. Natael ne voulait pas l'admettre, mais il n'était pas très à l'aise en présence de toutes ces bêtes glissantes et dangereuse. Il garda néanmoins son calme, ne voulant pas provoquer une réaction de défense chez l'animal qui lui nagaeit autour, et dès qu'il ne sentit plus le contact glacé de la peau, il reprit son chemin. Il fut heureux de voir un ilot à quelques mêtres devant lui.
Il se hissa sur la bande de terre, et fut heureux de se trouver au sec. Il en profita pour enlever l'eau de ses vêtements grace à sa magie du feu, et leva les yeux vers le ciel.Il voulait tenter d'apercevoir le soleil, pour s'orienter et savoir l'heure, mais il ne vit que les branches d'arbres qui portait des feuilles jaunies par la saison.
Il allait se remettre en route lorsqu'un bruit le fit frémir. Il s'arrêta, aux aguets, et vit l'eau se troubler. Une tête en émergea, les cheveux collés au crâne par l'eau. Un crâne bien décharné, par ailleurs.
"C'est un zombie!!En voila un, enfin! Je commençais à croire que ce n'était qu'une rumeur..."
D'autres le rejoignirent, plus ou moins décomposés, tous vêtus de loques, et Natael se composa un visage défait: il y a avait une dizaine de morts-vivants, qui semblait plus morts que vivants, d'ailleurs. Il tira son épée, héritée de son père, et se prépara au combat. Il allait se battre contre des morts. Mais comment tuer des ennemis déjà morts? Là est toute la question...
Le premier des hideux ressucités se jeta sur lui, et il était plutôt rapide. Mais Natael commençait à être vraiment aguerri, et il évita l'attaque du monstre froid.
Il compta une dizaine d'adversaires, et en passa un au fil de sa lame. Le zombie s'empala volontairement sur sa claymore. Volontairement? Le monstre avait pris sa lame à deuxmains et l'enfonça dans son corps, se rapprochant de Natael. Il utilisa sa force surdéveloppée et trancha les côtes de l'être non-naturel, qui abandonna la lutte. Ces êtres de ténèbres étaient vraiment coriaces...
De ténèbres!! Voila la solution!! Natael concentra sa magie et, faisant appel à toute sa force, déchaina un enfer de flammes sur l'ile. Les cadavres reculaient, effrayés, mais Natael les empalait et les projettait dans le brasier. Lorsqu'il ne resta de ses ennemis que de la cendre et une oduer affreusement pestilentielle, il essuya et rengaina sa lame, puis se remit en marche.
Il était maintenant en plein coeur des marais, et la nuit commençait à tomber. Il s'arrêta sur une pettie bande de terre, au pied d'un de ces arbres si particuliers, et alluma un feu pour son campement. Un rugissement retenti soudain, assourdissant, terrifiant, qui glaça le sang de Natael et fit trembler sa résolution. L'argent était intéressant, mais Natael ne voulait pas sacrifier sa vie pour ça. Il se découvrit une autre motivation, plus puissante encore, une volonté de protéger des gens qu'il ne se serait jamais crut capable de ressentir, et cela l'étonna au plus haut point: lui, le voleur, le solitaire, était finalement un être...bon?
Il se coucha sur cette pensée, peinant à trouver le sommeil. Ce hurlement l'avait réellement terrorisé. Il se demanda quelle créature pouvait posséder une voix aussi puissante...

Troisième jour...


Natael se réveilla alors que le jour n'était pas encore levé, ce qui l'étonna: malgré la fatigue, il avait gardé ses réflexes de chasseur matinal...
Il éteignit les dernières braises, mangea un morceau et repartit prestement, le souvenir de la nuit passé gravé dans sa mémoire.
Le rugissement se fit à nouveau entendre, puissant cri clamant le meurtre et la désolation. Natael était apeuré, mais aussi intrigué: quel animal pouvait hurler comme cela? On aurait dit un loup, mais des loups de cette taille n'existaient pas...
Il décida de metre sa quête au second plan pour aller voir ça. Il était curieux et aimait apprendre, bien qu'il ne le montre pas et n'en ai jamais eu l'occasion.
Il se dirigea vers l'est, longeant la limite des Marais qu'il avait franchi hier. Il ne rencontra pas de zombies cette fois, et se dit qu'il devaient être trop occupés pour se soucier d'un simple voyageur, ou alors ils étaient plus au centre du marécage.Il s'arrêta quelques minutes pour manger à la demi-journée, et reprit son chemin, guidé par les hurlements de la créature qui se faisaient de plus en plus puissants.
Il arriva dans une zone sèche, rocailleuse, qui n'avait en principe rien à faire dans un milieu comme celui où il se trouvait.
*Quelle sorte de créatures peut vivre içi et hurler comme un loup de deux mètres de haut?*
Il commença à escalader les rochers et arriva assez vite au niveau d'une sorte de plateau herbeux. Il vit passer deux lapins et d'autres herbivores, ainsi que des carnivores comme les renards, mais rien qui pouvaient rugir avec autant de force. A y réflechir, le hurlement ne c'était pas fait entendre depuis un moment.
"Aurais-je rêvé?"
Le hurlement se fit entendre, plus près que jamais, et Natael se précipita dans la direction d'où il provenait, et arriva devant une caverne. Un souffle brûlant lui frôla le visage, et deux yeux rouges apparurent dans l'obscurité. Natael recula, surpris par la hauteur à laquelle ils se trouvaient.
"Tu as raison de me craindre, humain.J'ai tué des dizaines de gens de ta race."
La voix était profonde, caverneuse, et l'écho du lieu lui donnait une dimension surnaturelle.
"Qui est-tu? Montre-toi!"
Natael était fier de constater que sa voix ne tremblait pas lorsqu'il parla.
"Que je me montre à toi? Avec plaisir, d'autant que je tuerai après."La bête sortit de la grotte pour apparaitre en pleine lumière.Il faisait au moins trois mêtres de haut, il devait faire dans les quatre ou cinq cent kilos. Il était vraiment impressionant, pensait Natael.
"Pourquoi veux-tu me tuer? Et je suis sûr que tu n'es pas un loup."
Le Kaeonide était surpris: c'était la première fois qu'une proie s'adressait à lui sur ce ton. Malgré la peur sous-jacente de tous ce qui croisaient son chemin, cet homme avait le courage de s'adresser à lui.Intéressant...
"Je vous hais, tous ceux de votre espèce et les autres.Et non, je ne suis pas un loup.Tu n'as jamais entendu parler de nous, les Kaeonides?"
Pourquoi parlait-il autant? Ce n'était qu'une proie. Une proie, essayait-il de se convaincre. Un grondement sourd monta de sa poitrine. Natael recula un peu. Le loup démoniaque sourit intérieurement: Il avait quand même peur.
"La haine? Et vous tuez par haine? Je n'ai jamais entendu parler des Kaeonides, mais je ne le regrette pas. Vous m'avez l'air de ne pas être un être logique."
Le loup posa sa patte sur Natael, le renversa et approcha ses crocs de sa tête.Natael ne pouvait pas se dégager, il était en mauvaise posture. Il ne pouvait même pas atteindre la dague passée à sa ceinture.
"Qu'est-ce-que cela peut te faire, misérable larve d'humain? Tu vas périr!!"
"Si je dois périr, je souhaite comprendre pourquoi. Tu ne voudrais pas savoir pourquoi tu te fais tuer, si ce n'est pas pour la chasse?"
Le loup souleva sa patte, interloqué. Qui était cet humain qui n'avait pas peur de la mort? Natael en profita pour rouler sur le côté et se relever, la main sur la poignée de sa dague.
"Sois heureux, humain. Je te laisse la vie sauve. Tu me ressembles beaucoup plus que tu ne le crois, et cela m'a surpris. Tu es un Kaeonide, humain..."
Le Keonide retourna dans la caverne, déstabilisé par sa rencontre avec Natael tout autant que le principal intéressé. Comment se faisait-il que lui, un puissant démon, ait laissé la vie à cet être abject qui tentait de l'égaler?
Natael haussa les épaules et redescendit du plateau, stupéfait: il allait garder le souvenir de ce démon loup bien longtemps dans sa mémoire...
Il retraversa le marais, réflechissant encore sur cet être: Qu'avait-il voulu dire en l'assimilant à sa propre espèce?
Peut-être était-ce en rapport avec l'objet de sa venue dans ces leiux jolis mais aussi putrides et pestilentiels...
Il était revenu à son campement tard dans la nuit, et ne voulant pas continuer dans ce Marais sans avoir dormi, il alluma son feu, avala une lanière de viande sechée et s'endormit aussitôt.
"Viens à moi, Natael Noxumbra, le Renégat... Je t'attends..."
Cette voix résonna longtemps, dans le marécage comme dans son âme...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Natael Noxumbra
Umbrien
Umbrien
avatar

Messages : 268
Date d'inscription : 12/02/2011
Age : 21
Localisation : Sur un champ de bataille, au beau milieu des corps de mes ennemis...

Feuille de personnage
Niveau:
7/30  (7/30)
Expérience:
17/40  (17/40)

MessageSujet: Re: La horde des marais.[Quête solo](Terminée)   Mer 16 Nov - 17:06

Quatrième et derniers jours...


Natael se leva avec un pressentiment: aujourd'hui, il attendrait son but!
Il rangea ses affaires, éteignit son feu et repartit en direction du fond des marais.Il arriva sans encombres au bord d'une ile immense, recouverte d'arbres plusieurs fois centenaires.Il se hissa sur la berge, prit le temps de manger: Il touchait au but, il le sentait. Il se remit en route, l'arme à la main, et tranchant les branches basses qui lui obscurcissaient la vue et lui barraient la route, il se fraya tant bien que mal un chemin dans la mangrove hostile. Apparement, même les serpents et et les insectes semblaient avoir désertés les lieux. Plus il avançait, plus il sentait une présence maléfique, dangereuse et très ancienne. Mais il ne voyait toujours pas le centre de l'île. Cela commençait à être vraiment flippant, et intriguant. Il devait approcher depuis plusieurs heures, mais toujours rien en vue. Il s'arrêta pour la nuit. Le lendemain, il repartit avant l'aube, il était tout proche. Il arriva dans un lac, aux eaux stagnantes et verdâtres, et s'y jeta la tête la première. Il nagea jusqu'à un ilôt au centre de l'étendue aquatique et y monta. Il apercevait sur l'horizon une sorte de temple, tout couvert d'or, et s'en approcha, ses lames dans les mains. Il n'y avait personne, rien qu'une cage à moitié immergée toute en ruine et rouillée.
"Quelle sorte de créature à été enfermée içi?"
Il observa le temple plus en détail, mais rien n'indiquait son usage. Il commençait à perdre espoir lorsqu'une voix retentit.
"Que viens-tu chercher, fou, dans ces lieux maudits?"
La voix avait l'air d'être celle d'une femme. Natael regarda autour de lui tout en répondant, pour deviner d'ou elle pouvait provenir.
"Je suis venu pour percer le mystère de ces lieux. Peut-tu me raconter leur histoire?"
"Sache, étranger, que ces leiux sont hantés par une créature des plus dangereuse. Elle était enfermée dans cette cage, mais à force d'intelligence, elle a finit par se libérer et nous a tous détruits.Depuis nous hantons ces lieux pour décourager les aventuriers."
La voix se matérialisa. Natael eut un hocquet de stupeur: Cette fille, c'était sa soeur!!Il se raisonna: Il l'avait vu se faire transpercer par un garde, elle ne pouvait pas être en vie! En même si elle avait survécu, elle serait aujourd'hui un peu plus vieille.
"Pourquoi me fais-tu ça, monstre!"
La jeune fille changea d'apparence, et prit un air troublé.
"Je pensais que tu aurais plaisir à revoir un être si cher à ton coeur..."
"Cela me fait plus mal que bien, mais je te pardonne. Tu n'es pas moi, et tu ne peux pas savoir mes sentiments et l'étendue de ma douleur..."
Il fut interrompu par un cri, un rugissement qui semblait provenir de l'enfer.
"Voila mon repas! Tu à été bien imprudent de t'aventurer içi, voyageur! Heureusement pour toi, je sais reconnaitre les hommes de valeur. Ta fin sera rapide et la mienne vite apaisée...Héhéhé!"
"Tu n'as aucune chance, fuis!!"
Natael se campa sur ses deux jambes, en position de garde comme son père le lui avait montré.
"J'ai beaucoup de défauts, mais jamais je ne fuis devant un adversaire, dussé-je périr au combat.Alors même si ce monstre est super fort, je vais me battre."
Le serpent émit un sifflement moqueur. Il se jeta sur lui, voulant l'écraser de toute sa masse considérable. Natael esquiva au dernier moment et planta sa lame dans le corps du reptile immense.La claymore de Nat' enfoncée jusqu'à la garde dans son corps massif, le monstre se redressa. Il n'avait pas l'air de souffrir. La fillete s'était réfugiée sous le couvert des arbres. Natael aggrippa la poignée du magnifique sabre qui avait été forgé pour lui et je jeta sur l'hideuse bête. Mais sa lame fut déviée par les écailles du Serpent, et il faillit étre tranpercé par ses crochets venimeux. Natael se releva et utilisa sa magie pour envoyer une boule de feu au démon. Mais elle grésilla et s'éteignit sur sa peau trempée par la vase des marécages.
*Et merde! Il va falloir retourner aux bonnes vieiles méthodes d'étripage mutuel.*
Il se releva et se remit en garde, prêt à n'importe quelle attaque.Le serpent le jaugea du regard, essayant de trouver la meilleure manière de le tuer tout en le laissant le plus entier possible pour l'avaler après. Il semblait avoir trouvé, car l'instant d'après il se jeta sur lui, mais en pointe, comme pour un estoc à l'épée.
Apparement, il voulait l'assomer et le manger vivant. Mais Natael ne se laissa pas piéger et, par un habile mouvement de côté, se déroba et frappa, n'entaillant même pas l'écaille. La fille, dépositaire de la mémoire deson peuple massacré, étouffa un cri: c'était la première fois que quelqu'un tenait tête au monstre qu'ils avaient invoqué par prétention et orgueil.
Mais Natael n'était pas au bout de ses peines. Il ne pouvait ne serait-ce qu'érafler les écailles de son immense adversaire, alors que lui, il lui suffisait de se prendre un seul coup pour mourir...Cela allait être sûrement le combat le plus difficile qu'il aurait jamais à mener.Mais il ne pouvait se rendre, car il mourrait en ayant abandonner, et cela, aucun des membres morts de sa famille, qu'ils reverraient dans un autre monde, ne le lui pardonnerait. Il allait devoir vaincre, et vite, car sa force, bien qu'héritée de sa mère vampire, n'était pas infinie, de même que sa résistance.Ce raisonnement failli lui couter la vie. Le serpent, s'étant relevé, avait attaqué au pire moment. Natael essaya bien d'esquiver, mais il ne put echapper à une belle contusion sur le bras.
*Reste concentré, Nat', sinon t'es mort...*
Il se remit en garde. A ce moment, il eut l'idée de frapper ses yeux. Mais vu la distance à laquelle il étiat, il allait devoir jouer serré. Alors que le serpent relançait une attaque potientellement dévastatrice, Natael pivota sur lui-même, esquivant l'attaque tout en se mettant en position de tir, remonta sa manche et fit feu de son arbalète de poignet. Son carreau atteint sa cible en plein coeur. Le serpent convulsa frénétiquement, fou de douleur. Mais Natael n'aurait pas le temps de recharger. Il ne pourrait plus utiliser cette ruse, mais bon, il avait réussi à le blesser, c'était déjà beaucoup.Il se prépara à reprendre l'affrontement.
Le combat durait depuis un bon moment, et Natael était de plus en plus fatigué, malgré le pendentif qui lui redonnait de l'energie qu'il portait à l'oreille.
"Tu es toujours debout? Bien, tu es quelqu'un de fort, étranger.Tu m'auras diverti."
La fillette intervint alors.
"Lis son nom sur le temple! Fais-le vite!!"
Le serpent se retourna vers elle.
"Il en reste une?"
"Je ne suis guère plus qu'une projection, Tzelaqetamplact, mais je peux indiquer comment te battre à celui qui s'y essaye!"
Natael se précipita vers le temple, n'ayant pas compris les mots que son alliée providentielle avait prononcés, et chercha attentivement.
"Là!"puis"Je tebannis, Grand Serpent, Roi de ces Lieux Putrides! Retournes du mondes auquel on t'a arraché!"
Le serpent hurla de rage. Il se mit à briller, puis à rétrécir. Il regarda plus attentivement: le serpent ne rétrécissait pas, il disparaissait, s'effacait petit à petit. Le temple brilla de plus en plsu intensément jusqu'à s'éteindre totalement. C'était redevenu un autel de pierre froide.
La fillette s'approcha de lui, surprise.
"Je ne pensais pas que quelqu'un pourrait battre ce monstre. Tu as toute ma gratitude, puissant guerrier. En levant la malédiction liée au serpent, tu m'as rendu"
Natael la coupa, contrarié.
"Non, je ne suis pas un héros. Je ne suis qu'un hybride, qui va au bout de ce qu'il entreprend, et un voleur de surcroit.Je ne mérite pas tes remerciements."
"Pour moi, tu en est un, peu importe tes actes passés. Ce monstre voulait décimer le peuple de ce monde en lancant sur lui les hordes de guerriers morts au combat contre lui qui étaient dans ces tourbières. Tu les en a délivré. Alors si, tu es un héros.Merci. Si tu as besoin de moi, appelle- moi grâce à ceci.Elle lui tendit une sorte de parchemin."Je serais toujours làa pouir répondre à ton appel. Je m'en vais maintenant. Au revoir!!"
Natael fit brûler le parchemin.
"Si je t'ai libéré de cette malédiction qui pesait sur tes frêles épaules, jeune fille, ce n'est pas pour que tu t'attache à moi. La liberté est la chose la plus importante en ce monde, et je ne saurais en priver quelqu'un, à plus forte raison une personne comme toi. Je te souhaite une vie longue et heureuse, et puisse le Destin qui régit les rencontres faire que nous nous revoyions!"
Natael partit, récupéra ses armes, et se retourna une dernière fois. Il la vit s'éloigner.
"Bien."
Il ressortit du coeur des Marais, et campa là, la tête pleine de cette admirable personne. Il avait tout le temps qu'il lui fallait pour rentrer et annoncer son exploit...
Il se remit en route le coeur léger, pressé de retrouvé sa solitude, et surtout le calme qui allait de pair avec ce concept. Il rencontra une autre Ombre. Celle-là s'avéra plus expérimentée, et Natael se retrouva bien vite pris au piège dans une illusion cauchemardesque et n'ayant pas de moyens de s'en sortir, le sortilège agissant sur son ouïe.Par un coup de chance, il réussit à trouver la matérialisation de l'ombre dans le monde qu'elle avait crée, et lui planta sa dague en plein coeur. Il brisa ainsi l'illusion, et mit un terme à la vie de l'être démionaquement dangereux qui l'avait emprisonné.
Au sortir des bois, il vit deux drôles de bêtes en train d'abattre des arbres. Il ne préféra pas les approcher, ne voulant pas être ralenti. Il arriva finalement à un village quelconque et inconnu, alla voir les gardes et leur annonça la mort du responsable des assauts de créatures surnaturelles et mortes.Il reparti sous les quolibets des gardes, n'attendant rien de plus; il aurait du se douter qu'il ne récolterait que des moqueries...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La horde des marais.[Quête solo](Terminée)   

Revenir en haut Aller en bas
 
La horde des marais.[Quête solo](Terminée)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mort ou Vif (3) UNSC Héraklion - [RP Solo] [Terminée]
» Le rp coté horde
» Tenue d'un Conseil de la Horde
» [Horde] La Reflexion des Ombres
» Système d'échanges entre villes en mode solo

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harmonia :: Archives :: Les archives des mondes-
Sauter vers: