AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un parcours dans la Jungle (PV Syria)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kitano Toyotomi
Lucinien
Lucinien
avatar

Messages : 96
Date d'inscription : 26/10/2010
Age : 28

Feuille de personnage
Niveau:
5/30  (5/30)
Expérience:
1/40  (1/40)

MessageSujet: Un parcours dans la Jungle (PV Syria)   Mar 13 Déc - 14:47

Ca doit bien faire 2 semaines que nous avons quitté la capitale pour arriver enfin à notre destination, pendant ces deux semaines nous avons vécu pas mal de chose, j'ai appris un peu sur elle, son origine et de sa façon de survivre, de se nourrir, elle ne mange que des insectes et semble l’apprécier alors que moi je me nourris de tout sauf les insectes, étrange n'est-ce-pas ? Néanmoins ceci ne nous a pas coupé l'appétit et ce n'est pas pour autant que je vais équeurer sur son mode de vie, en fait je m'en fiche royalement, ce qui me passionne c'est le fait d'avoir survécu à autant de danger, pendant ces deux semaines nous avons échangé notre histoire et de culture, c'est à cet instant que j'ai compris, elle est juste malheureuse et n'a pas vraiment eu de chance dans sa jeunesse, il y a eu plusieurs tremplins dans sa vie, bannis par les siens, voir ses parents mourir sous ses yeux, puis recueilli par un humain pour ensuite mourir à son tour dans le tragédie, elle est un peu le contraire de moi. J'ai vécu des moments heureux, j'aimais bien ma jeunesse, je me suis bien marré, je rigolais bien avec mes amis, je m'entraînais avec eux, nous avons grandi tous ensembles et à la fin il était temps pour eux de se séparer et moi... Je pense que j'étais le dernier.

Comme quoi chaque vie ne commence pas chaleureusement, des fois c'est dans le désespoir, dans la folie, dans le chaos, puis chaque personne grandit dans cet esprit de survie et finisse par devenir à leur tour de vil homme qui ne connait pas de pitié, mais elle a eu de la chance, elle a certe survécu, cependant elle n'a pas choisi la mauvaise route, ni la bonne d'ailleurs, elle est entre les deux routes, une ligne invisible, une ligne blanche. Je vais tenter de la remettre sur la bonne voix et c'est cette aventure qui l'aidera à trouver la lumière dans son être et moi je ne suis qu'un guide, je l'accompagnerai dans ses périples jusqu'à ce que je juge inutile de l'accompagner et de la laisser se débrouiller seul, mais ce jour viendra dans longtemps, où à moins qu'un nouveau tremplin n'arrive tôt dans sa vie.

Je vous parle de ce que nous faisions pendant le voyage, maintenant nous sommes arrivés à notre destination, la jungle des anciens, nous pouvons le voir son immensité et sa splendeur de la nature, je me trouve sur u n sol émoussé et humide, à quelques mètres devant moi c'est la végétation, des feuilles qui arborent les gigantesques arbres sauvages, même moi je ne reconnais pas leurs formes dans ma mémoire, je n'ai rien vue de tel et je pense qu'à l'intérieur l'ambiance doit être apaisant. Je regarde Syria un instant en faisant un signe de ma tête qu'il est temps d'y aller, sans attendre je m'avance en premier et tout deux allons dans la jungle.

Nous avons marché pendant un certain temps, l'air est parfumé du vieux bois mélangé aux spores que dégagent ses plantes et fleurs confus, ces espèces présentes me sont inconnus, j'ai sorti mon carnet et un crayon pour prendre plusieurs croquis, je m'étais bien amélioré depuis le temps où j'ai commencé à voyagé pour la première fois de ma vie, à l'époque je ne dessinais pas aussi bien que maintenant, d'une précision et de netteté dans mon art, c'est comme mon père qui utilise son art dans le calligraphie. Les insectes sont abondants, je viens de le remarquer, ils sont présent partout, dans les airs comme dans les arbres et le sol, j'ai replié mon carnet avant de sortir une carte montrant un peu cette région, cependant il n'est pas précis, car personne n'a pas vraiment foulé ici pour la cartographier, je vais de ce pas commencer alors, si je me rappelle bien j'ai commencé par ici donc je vais tracé la route, à chaque fois que j'avancerai je noterai l'emplacement des lieux qui me sautent aux yeux.

"T'en pense quoi de ce lieu ? Néanmoins je veux bien dire que c'est calme et agréable, mais je ne peux me permettre de baisser les gardes, c'est un région hostile et nous ne savons même pas sur quoi on va tomber, déjà que je ne connais rien de ce qui est présent ici, même pas les plantes, essayons de trouver un endroit où nous pourrons camper la nuit, de préférence en hauteur, la nuit la jungle devient trop dangereuse, hmmmm allons voir par là, je pense avoir entendu comme un bruit de cascade"

Je me dirige vers ce bruit que je pense être vraiment la cascade, si c'est le cas il devrait y avoir de l'eau et c'est peut-être pas mal d'aller s'installer là-bas, ça pourrait être sympathique et puis une partie de pêche ne se refuse pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syria Rubens
Harmonienne
Harmonienne
avatar

Messages : 23
Date d'inscription : 10/05/2011
Age : 20

Feuille de personnage
Niveau:
1/30  (1/30)
Expérience:
10/40  (10/40)

MessageSujet: Re: Un parcours dans la Jungle (PV Syria)   Ven 16 Déc - 2:54

A fil des semaines, la jeune femme avait appris à connaître son compagnon de route et elle avait été étonnée de plusieurs choses. Premièrement, elle avait eu de la difficulté à s’imaginer une vie aussi peu troublée pour un homme qui attirait les bagarres comme nul autre. Syriah avait aussi été admirablement surprise de voir le trésor de connaissance que trainait Kitano dans ses poches. Avec son petit carnet de croquis et un crayon à la main, le jeune homme portait un regard acéré sur les arbres et insectes environnants détaillant tout dans son livret. Au début, elle avait jetée des regards étonnés vers les dessins tracés d’une main experte, alors qu’elle-même parvenait à peine de tracer un papillon plus ou moins crédible.

Au bout de plusieurs jours de marche intensive, la jeune hybride avait fini par apercevoir les arbres. Heureuse de quitter les grandes plaines désertiques et la ville, pour retrouver une charmante forêt à l’odeur de mucus et, surtout, bourrée d’insecte.
Le lendemain, ils avaient franchis les premiers arbres set le sourire de la libellule s’était agrandi. Puis, elle avait vu Kitano sortir son habituel cahier de dessin puis regarder tout autour, comme il le faisait depuis qu’elle la connaissait. La jeune femme y prêta une vague attention, préférant se laisser bercer par les joies de la forêt. Dans son oreille, le doux son du bourdonnement des insectes lui sonnaient comme la promesse d’un festin. Déjà, son estomac grognait d’impatience.

Mais elle retarda le fabuleux moment où elle pourrait se régaler et se décida à dégainer sa rapière pour marquer les arbres. Elle avait bien vu que Kitano traçait leur chemin en autre à l’aide d’une carte mais aussi à l’aide de ses dessins, mais la jeune femme préférait se fier sur elle-même. La carte, probablement truffée d’erreur puisque la jungle était en grande majorité inconnue du commun des humains puisque peu d’explorateur l’avait exploré. Et puis, elle n’avait rien contre les croquis de son compagnon, mais elle savait parfaitement que la forêt était en perpétuel changement et les endroits qu’il notait présentement ne serait plus du tout semblable d’ici quelque semaine. Une roche d’une forme particulière pouvait rapidement disparaitre sous une épaisse couche de lichen et un arbre tordu, se faire frapper par la foudre ou se faire réduire en miette par les termites. (Juste à l’idée des termites, le ventre de la jeune femme gronda une nouvelle fois.) Il était bien évident que ses traits, tracé à tous les six mètres pouvait facilement subir eux-aussi un coup des termites, mais ils seraient étonnant qu’il en fût de même pour les dizaines d’arbre qu’elle rayait de la même façon.

Rapidement, elle fit son chemin et traça les traits avec nonchalance, sifflotant doucement et examinant les alentours, prenant exemple sur son comparse. Puis soudainement, ce dernier prit la parole:

"T'en pense quoi de ce lieu ? Néanmoins je veux bien dire que c'est calme et agréable, mais je ne peux me permettre de baisser les gardes, c'est une région hostile et nous ne savons même pas sur quoi on va tomber, déjà que je ne connais rien de ce qui est présent ici, même pas les plantes, essayons de trouver un endroit où nous pourrons camper la nuit, de préférence en hauteur, la nuit la jungle devient trop dangereuse, hmmmm allons voir par là, je pense avoir entendu comme un bruit de cascade"


Syriah eu un sourire discret en entendant l'homme prendre le pas sur les directives comme ça. Il semblait inquiet des créatures pouvant se nicher dans la moindre des ombres, mais Syriah se doutait bien que c'était plutôt elle qui devaient les craindre. Avec la panoplie d'arme qu'ils portaient tous les deux, seul un fou aurait osé les affronter. Et puis, avec sa nouvelle arbalète, la jeune femme avait la possibilité de tuer le prédateur avant même que celui-ci ne se soit rendu compte de quoi que ce soit. L'hybride caressa l'arme en pensant aux merveilles qu'elle pouvait accomplir en sa compagnie.
Son don du tir à l'arc lui venait tout naturellement. Premièrement, doté d'une vue hybride, il lui était facile d'adapté son regard aux contours flous et aux changements rapides. Ce don naturel venait des libellules qui, comme tout être volant, devait s'adapter à la vitesse du vol. Elle ne voyait guère plus loin que l'humain ordinaire, mais elle pouvait ajuster son tir avec beaucoup plus de précision. Aussi, savoir tirer de l'arc avait été un moyen pour elle de chasser les insectes beaucoup trop rapide pour elle. Évidemment, tirer sur un insecte demandait beaucoup de patience et la jeune fille avait réussi à accomplir cet exploit qu'à quelque reprise et ce, sur des insectes plus gros que la moyenne. Rien n'empêchait que cet exercice avait aiguisé son œil.

Cependant, Syriah jugeait que la prudence de Kitano révélait un coté judicieux qui méritait d'être salué. La jeune femme avait le gout de l'aventure, mais cela ne devait en rien nuire à santé. Si elle était blessée dès le début du voyage par une quelconque bêtise ou à cause d'un moment d'inattention, non seulement elle perdrait toute chance de participer à l'aventure, mais aussi la confiance de son compagnon qui craindrait sans cesse qu'elle joue de nouveau l'imprudente en s'avançant au-delà des dangers.
Puis, la jeune fille tendit l'oreille et capta le son de la cascade qu'avait perçu le voyageur. Évidemment, loger près d'un cours d'eau assurerait un moyen de subsistance (pour l'humain) et un bon ravitaillement en eau. Justement, la jeune fille doutait qu'une pareille chance se reproduise à tous les soirs et elle se promit de remplir toutes les outres avant de s'endormir, pour être sûr qu'ils auraient suffisamment d'eau pour poursuivre le voyage. Mourir inanition serait très bête…

En quelques grandes enjambés les deux explorateurs étaient sur place et purent apprécier le panorama envoutant de la cascade déversant ses eaux bleues sur le roc gris. La vue était majestueuse et le son de la cascade tout simplement ensorcelant et Syriah se reput du paysage avant de grimper dans un arbre proche, à l'image de son compagnon qui faisait de même dans un arbre voisin. De son petit nid, elle n'apercevait qu'un mince filet d'eau et un enchevêtrement de branche qui lui obstruaient complètement la vue. Une fois ses affaires juchés et bien attaché à une forte branche, Syria redescendit de son arbre et constata que Kitano n'avait pas traîné; assis sur une immense roche de la grève, il fixait la surface de l'eau sa canne à la main. Silencieuse pour ne pas effarouché les poissons, l'hybride s'approcha de l'homme et s'assit à ses côtés avant d'amorcer la discussion.

- Eh bien, nous voilà rendu dans la jungle. Et maintenant, où allons-nous? Quelle est la mission?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kitano Toyotomi
Lucinien
Lucinien
avatar

Messages : 96
Date d'inscription : 26/10/2010
Age : 28

Feuille de personnage
Niveau:
5/30  (5/30)
Expérience:
1/40  (1/40)

MessageSujet: Re: Un parcours dans la Jungle (PV Syria)   Jeu 29 Déc - 19:44

"hmmmmm... Quelle est la mission ? Très simple, explorer cette jungle, découvrir le secret et les trésors, affronter les dangers pour devenir plus fort, voila les missions et surtout survivre! Mais tout ça c'est que de la routine, car nous ne faisons que cela, une fois lancé dans l'aventure c'est comme connaître le réel sens de la liberté"

Je commence à sentir une vibration sur ma canne, le fils bouge de droite à gauche, un instant plus tard quelque chose tire vers le bas, c'est le moment de tirer aussi vers mon côté. Tirant de toute mes forces j'ai fait sortir le poisson de l'eau, une belle prise, je le prends dans mes mains fermement puis je me lève de mon endroit:


"Finalement c'était rapide, ces poissons n'ont pas dû croisé un appât de leurs vies, bref voila mon déjeuner, tu viens ? Je vais allumer le feu"


J'ai sorti de mon sac une longue tige en métal qui m'a servi à tenir le poisson au-dessus du feu de camp, très pratique car je peux le réutiliser et ne risque pas de se désagréger, pas comme les bouts de bois que j'utilise habituellement. Formant les tas de bois et cailloux, j'ai commencé à allumer le feu sur les feuilles mortes que j'ai pu trouver un peu plus loin, toujours avec mes deux silex qui m'ont accompagné comme les deux katanas, depuis le début du voyage. J'ai préparé comme à mon habitude mon poisson avec ce petit couteau, je constate que ce poisson n'est pas malade après avoir regardé son estomac, une fois piqué par la bouche je plante mon poisson près du feu et je laisse cuire tranquillement, pendant ce temps là je constate que la jeune Syria en fait de même de son côté, partir à la chasse aux insectes. Pendant qu'elle est loin je regarde un peu mes mains, ce nouveau don que j'ai obtenu une semaine plus tôt m'intrigue beaucoup, contrôler le métal environnant est pratique, mais pas ici, pas dans cette jungle, néanmoins j'ai réfléchi un peu à la manière de me battre, finalement ce pouvoir va m'être utile dans le futur proche... En attendant mon repas est près, je vois que mon poisson est assez cuit comme ça et la voila de retour avec son repas, une nouvelle fois un bon timing, on s'est bien installé autour du feu et à contempler le cascade juste à côté de nous. Le goût du poisson de cette rivière est pas mal du tout, alors qu'est-ce-que je pourrais faire par la suite... Je me demande si je ne vais pas suivre tout au long de la rivière, si je me rappelle bien le courant s'enfonce au coeur de la jungle, en me basant par rapport au soleil et généralement il devrait y avoir très peu de prédateur, donc j'espère que tout se passera bien pour un début de ce rude voyage, même si j'arrive à survivre, mais pour elle ce serra peut-être difficile, cependant elle prend plaisir, j'attends voir notre aventure aussi passionnant.

"Syria, je pense qu'on va commencer notre périple sur cette rivière, nous allons la longer pour nous enfoncer plus, il y a peu de danger normalement et peut-être même trouverons nous quelque chose, prenons notre temps, je pense qu'on serra pas près d'en sortir si tôt"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syria Rubens
Harmonienne
Harmonienne
avatar

Messages : 23
Date d'inscription : 10/05/2011
Age : 20

Feuille de personnage
Niveau:
1/30  (1/30)
Expérience:
10/40  (10/40)

MessageSujet: Re: Un parcours dans la Jungle (PV Syria)   Dim 8 Jan - 22:46

Cette fois-ci, la chasse avait été très fructueuse. Scarabée, mouche de taille gigantesque, moustique et même un étrange scorpion avait composé le repas de l'hybride. En fait, elle avait même trouvé quelque larve à se mettre sous la dent, mais elle préféra les garder pour un évènement spécial. S'enivrer dès le début du voyage ne lui ferait pas une bonne image aux yeux de Kitano. Enfin bref, le goûter fut fabuleux pour les papilles de Syria qui se rappelait les douceurs des marais et de la forêt. Finalement voyager avait son lot de confort! Il était bien plus aisé de vivre dans la nature qu'en ville… Vraiment, cette aventure allait être un véritable jeu d'enfant. Enfin pour elle…

La libellule s'inquiétait un peu sur son ami humain qui aurait beaucoup moins de facilité qu'elle à survivre en nature. Après tout, lui pour assurer sa subsistance il était obligé de suivre la rivière. Mais que ferait-il une fois qu'elle retournerait en terre? Aussi, il y avait cette foutue manie que les hommes avaient de faire cuir leur nourriture. S'ils se faisaient traqués par des ennemis, il serait alors hors de question d'allumer un feu, c'était beaucoup voyant! Alors que ferait-il? Il mangerait des baies certainement, mais un homme ne peut pas vivre que de fruit. Elle de son bord, elle pouvait trouver des insectes partout, dans une grotte, près d'une rivière, dans le creux d'un tronc… Il n'y a qu'à tendre l'oreille et suivre la piste de se nourriture. Aussi, elle avait carrément été élevée en ermite dans une forêt au milieu de nulle part. Les nuits à la belles étoiles, ça la connaissait, et elle pouvait même s'abriter en haut d'un arbre (et confortablement) le temps de quelque nuits, un peu à la manière des écureuils. Lui, malgré ses années passés en tant que voyageur, il avait connu un lit au temps de sa jeunesse et profiter des auberges au cours de ses voyages. Certes, il avait surement passé plusieurs nuits seuls au beau milieu de nulle part et à la belle étoile de surcroit, mais ici la donne pouvait être différente. Non, sans nul doute, il faudra qu'elle veille un peu sur lui. En plus, ils ne savaient pas combien de temps ils allaient y rester… En fait, l'objectif lui-même était plutôt nébuleux. La jungle était immense et ils y recherchaient des trésors sans avoir la moindre idée d'où ils pouvaient se trouver. Bah… d'un autre côté, l'hybride se plaisait bien dans la jungle et qu'il ait un objectif ou non, elle serait restée.

Après avoir discuté un moment avec Kitano , la jeune hybride partit se réfugier dans son arbre pour y passer la nuit. Le lendemain, comme ils l'avaient conclu, ils décidèrent de longer la rivière. La marche de l'avant-midi fut longue et entrecoupé de peu de discussion. Les deux étaient occupés à fixer le sol et à s'assurer de bonnes prises sous leur pied pour ne pas déraper sur le lichen poisseux. Le midi passa à son tour, Kitano avec son poisson et Syria avec ces insectes. À ce moment-là, ils décidèrent d'affûter et de mettre à niveaux leur armes respectives ''au cas où'' . Et cette précaution fut une bonne idée, car quelque centaine de mètre plus loin une catastrophe se produisit…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un parcours dans la Jungle (PV Syria)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un parcours dans la Jungle (PV Syria)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bagarre dans la jungle.
» [on] menace dans la jungle
» Un simple cri dans la jungle
» Course Poursuite mais pas dans la jungle =p
» Trouvez des poissondor dans la jungle!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harmonia :: Archives :: Les archives des mondes-
Sauter vers: