AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Pierre Chrisme

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Pierre Chrisme

avatar

Messages : 161
Date d'inscription : 20/12/2009
Age : 25

Feuille de personnage
Niveau:
200/200  (200/200)
Expérience:
40/40  (40/40)

MessageSujet: Pierre Chrisme   Dim 20 Déc - 17:33

• Prénom : Pierre
• Nom : Chrisme
• Race : Esprit errant dans une enveloppe humaine
• Sexe : Masculin
• Age : inconnu
• Peuple : Les esprits déchus

• Description physique (min. 3 lignes) : Ses apparences son innombrables mais son apparence normale et des plus banale, un jeune homme qui le restera éternellement des cheveux sont bruns, son visage fin et ses traits harmonieux, des yeux noirs, une bouche fine presque sans lèvres. Il est musclé, une musculature fine, il porte traditionnellement des habits noirs et une cape blanche marquée d'une croix noire. Il porte des mitaines afin de ne pas se faire enlever son arme des mains. Sa peau est marquée de nombreuses cicatrices et un tatouage dans son dos montre la marque des esprits, il y a aussi une cicatrice plus visible que les autres au niveau de son ventre, la trace d'un ancien pacte.

• Description mentale (min. 5 lignes) : Ce qu'on peut dire de Pierre c'est qu'il est absolument malade, il tue par pur plaisir et toutes ses pensées ne son axées que sur un seul objectif final, détruire ce que ses ennemis ont battis. Tout ce qu'il fait permet de près ou de loin à favoriser la destruction totale des mondes. Pierre est noble, il n'attaque jamais en traître et ses combats se règles de façon loyale. On ne sait que peu de choses sur ce qui le pousse à haïr autant les esprits créateurs. Ce que savent les rares survivants qui lui ont fait face c'est que son goût du sang était prononcer, durant la guerre, Pierre avait une réputation de buveur de sang et ses victimes étaient méconnaissables. Peu de gens peuvent vraiment savoir ce que pense cet homme qui est sans cesse renfermé, jamais une expression ne transparait sur ce visage impassible en toute circonstance, ses yeux reflètent parfois du plaisir quand Pierre ôte la vie de quelqu'un. C'est le genre de gars qu'on aime pas avoir à ses côtés quand on pique un roupillon, il attire la méfiance mais sait se déguiser derrière un masque inoffensif. Pour mieux tromper le monde il s'attire en premier lieu la sympathie des autres avant de montrer son vrai visage et de tuer ses ennemis dans un duel à mort le plus spectaculaire possible.

• Votre histoire (min. 10 lignes) :
-Votre nom soldat!
-Chef! Pierre Chrisme chef!
-J'ai dit votre nom sombre abruti!
-Chef! Pardon chef!
-Votre nom!
-Chef! Chrisme chef!
-Pour m'avoir fait perdre mon temps vous m'en ferrez cent.
-Chef! Oui chef!
-Exécution!


Pierre se mit sur le ventre et commença à effectuer ses cents pompes sous l'œil attentif d'un sergent qui braillait des « plus vite! » et des « c'est mou ça! ». Pourtant cela n'avait pas été son destin. Il était né dans une bonne famille, il aurait dut succéder à son père à la tête de sa famille et s'intégrer dans la vie politique de son pays, mais il y avait eut cette foutue mobilisation et il se retrouvait avec une armure qui faisait au moins deux fois son poids, une épée qu'il tenait avec deux mains et qu'il ne soulevait qu'à peine alors que tout le monde la maniait avec une seule main et une facilité déconcertante. Les pompes se faisaient lentement. Comment avait-il put tomber si bas. C'était lui qui devrait donner des ordres à ce paysan, ce moins que rien né pour servir, la haine lui donnait de la force, et ses pompes accélérèrent de rythme sous les yeux médusés des autres soldats, même le sergent l'avait fermé sous le coup de la stupéfaction, des murmures s'élevèrent.
-LA FERME VOUS!
Le sergent n'avait jamais stoppé une seule brimade venant des soldats à l'encontre de Pierre. Une fois les cents pompes effectués, Pierre se leva le regard sombre et sans expression.

Sa faisait maintenant trois mois que Pierre avait battu les préjugés, le garçon maigrichon était devenu un guerrier capable de battre n'importe quel gars des forces d'élite, toutefois seul le rang de caporal lui fut accordé en raison de son refus d'aller plus haut dans la hiérarchie, d'autres soldats en profiter alors. Mais la guerre finit par arriver dans son secteur, il devait se battre contre un escadron nommé pompeusement escadron de la rédemption. Pierre savait que rien ne pourrait l'empêcher de vaincre ses ennemis, il savait se battre, son escouade de joueurs d'épée avait déjà battu toutes les autres dans les tournois. Oui rien ne les empêcherait de vaincre.
Mais c'était sans compter sur elle.
Oui elle était envoutante avec sa chevelure blanche, elle faisait partie de cette troupe, elle la dirigeait, rien ne lui résistait, ses ennemis périssaient. En haut d'une colline l'escouade de Pierre observait tout ça. Ils aiguisaient leurs épées et arnachaient leurs armures. Le signal fut donné par Pierre et la troupe fondit dans la bataille. Ils tranchèrent leurs ennemis sur leur chemin et arrivèrent face à cette troupe de fous furieux qui les jaugeât d'un air hautain. Pierre poussa un cri et se jeta sur la fille aux cheveux blancs pendant que ses hommes se chargeait du reste, son coup d'épée rencontra le fer de cette femme qui contre-attaqua aussi sec, Pierre para et tituba en arrière, Il grogna sous son casque avant de l'enlever, révélant son masque de haine et de rage. Un genre de cercle c'était formé autour d'eux , les combats avait cessé sur cette partie du champs de bataille. Pierre fit quelques passe d'arme et frappa un grand coup, la jeune femme para encore une fois et retourna la situation à son avantage, Pierre esquiva mais un filet de sang apparut sur sa joue. Il poussa un juron et frappa encore et encore, son adversaire, ne semblait pas craindre cette tempête de coups, Pierre mettait toute la rage qu'il avait contenu tout sa vie dans cette force de frappe, le visage de son adversaire changeât puis le coup partit, Pierre tenta d'esquiver mais le fer perça entre les plaque de son armure et pénétra son épaule gauche. Tout le monde retint son souffle, la main gauche saisit la main qui tenait l'épée et Pierre abattit son arme vers le flanc de son adversaire, l'armure tint le choc mais céda avant que le requiem ne pénètre de quelques centimètre dans le flanc de la femme. Le sang dégoulina de la bouche de Pierre sa blessure perdait beaucoup de sang, le fer était passé à quelques millimètres de l'artère. Tout s'emballa, deux hommes se jetèrent sur Pierre qui fut décroché, en face tout fut fait de même. Les deux escouades partirent du champs de bataille.

-Filez moi cet onguent! Passez moi ces bandages! On se bouge!
Le docteur s'activait au dessus de Pierre, il beuglait des ordres incompréhensibles pour le jeune guerrier complétement stone et shooté aux onguents. Il criait des paroles incompréhensibles et délirait à propos d'un démon aux cheveux blancs, ses hommes priait le dieu Sigmar d'accorder son pardon au guerrier qui venait de se battre vaillamment. Pierre avait frôlé la mort et il s'en approchait au fil des secondes, le froid l'envahissait.
-Poussez-vous!
Les hommes tirèrent leurs armes de leurs fourreaux l'homme était vêtu de blanc mais sa simple présence apaisait tout le monde, les hommes s'écartèrent sur son passage et le médecin ouvrit des yeux stupéfaits. Pierre rendait son dernier souffle quand l'homme apposa ses mains sur son torse, les blessures du jeune homme se refermèrent et il reprit vie, ses yeux papillotèrent et l'homme disparu.

-Tu sait ce qui c'est passé?
-Non, mais je sait que ce gars était bizarre. T'a vu comment personne n'a osé se mettre en travers de son chemin, on est des soldats merde. On aurait dut s'interposer, pas s'écarter.
-Mouais, le doc' à dit que maintenant le chef était un genre de Dieu, qu'il avait un genre de mission céleste.
-Ouais ben en attendant le dieu dort comme un bébé.


Plusieurs jours passèrent avant que Pierre ne se réveil, il se leva un matin mais n'avait aucun souvenir de l'homme mystérieux, tout s'arrêtait au moment ou il était retiré de l'étreinte mortelle de l'épée de la femme aux cheveux blancs. En parlant d'elle, le guerrier avait envo une missibe au camps adverse pour la rencontrer dans un duel à mort, le messager lui fut renvoyé avec une missive contenant les coordonnées d'un camps. Larian se démit de ses fonctions et partis à la rencontre de cette femme.

-Je vous attendait.
La jeune femme était face à lui, tout un camps s'affairait derrière-elle. Plusieurs hommes observaient de loin la scène, ils reconnaissaient Pierre et savait de quoi il était capable, tous tenaient leur main prés de leur arme.
-Tu sait pourquoi je suis là?
-Oui.
-Cette fois je ne veux personne pour nous séparer c'est un combat à mort.
-Je te comprend. Mais je n'aurait pas de pitié.
-Moi non plus.

Un petit rire lui échappa et elle posa sa main sur la joue de Larian, Larian la repoussa avec autant de délicatesse que possible et se retourna, il désigna une colline et s'en alla avec son arme posée sur l'épaule.

Le fer choquant le fer, une danse mortelle, les corps se rapprochaient avant de s'éloigner à la lueur des étincelles provoquées par le choc du métal. Aucun des deux protagonistes ne prenait l'avantage sur l'autre, les coups de Larian frôlaient l'armure de son adversaire tandis que l'acier de la femme ne rencontrait que la lame imposante de son adversaire. Combien de temps cela dura, sans aucun doute plus d'une heure. La fatigue se faisait ressentir, des tremblements dans les bras et dans les jambes, un souffle court, une prise mal assurée, des erreurs à répétition, de plus, le sang était sur leur visage, des estafilades courraient sur leurs joues et une particulièrement longue barrait le front de la femme, ses cheveux étaient colorés de sang sur cette partie de la chevelure. Mais Pierre savait que rien n'était joué, un sourire s'afficha et il passa à l'attaque, un mouvement latéral fit reculer son adversaire, mais un second lui tira un saut, la femme atterrit derrière le guerrier et tenta de planter son épée dans le corps de son adversaire en la pointant derrière elle. Mais rien le la préparait à ce qui allait se passer, Pierre avait prévu ce coup et il s'était séparé de a trajectoire de l'arme mortelle. Son arme partit de façon circulaire vers la tête de la guerrière stupéfaite qui décida de s'écrouler au sol pour ne pas se prendre le coup, elle allait se relever quand un pied se posa sur sa poitrine et la cloua au sol, elle tenta se donner une coup d'épée mais la lame imposante de son adversaire cloua aussi la lame contre le sol. Le guerrier ne savait pas vraiment quoi faire, sa rage le poussait à tuer cet être qui l'avait défié, mais une partie de lui ne voulait pas causer la mort, juste partir. La jeune femme se tortillait pour se libérer de la force de ce pied. Pierre tira son couteau et se pencha vers la femme.

-Pourquoi n'as tu rien fait?
-Je ne sait pas.
-Tant que tu tombe pas amoureux.
-Je ne peut pas tomber amoureux.
-Ah bon?

La jeune femme passa sa main sur la joue du guerrier qui ne réagit pas son visage s'approcha de celui de Pierre mais se stoppa à une douzaine de millimètre de ses lèvres. Une main gantée tenait son cou et son regard impassible planté dans celui de la jeune femme. La prise était douce mais déterminée. La femme posa alors sa main sur celle de Pierre, l'enleva et passa ses bras autour de son corps, le serra contre elle et l'embrassa. Puis tout se figea, un sifflement brisa le calme, une flèche plantée dans le corps de la jeune femme. Le guerrier la retint durant sa lente chute et la posa au sol, il observa la hampe de la flèche. Le regard déjà vide de la guerrière se fixa dans les yeux de Pierre qui versa une larme. Deux hommes armés surgirent des fourrés pour le saisir et le plaquer face au sol, un coup derrière le crâne lui fit perdre connaissance.

-Pour connivence avec l'ennemi et désertion, je vous condamne au bannissement éternel, aucune clémence ne vous serra accordée et vous errerez dans les limbes comme tous les individus de votre espèce. Vous êtes autorisé à emportez vos armes.

C'est ainsi que le jeune homme passa de guerrier à déserteur puis à esprit errant, il errait sans but et avec seulement des souvenirs quand tout changea, un monde fut créé par deux autres, il fut tout d'abord amusé mais ce monde sombra dans la folie et le meurtre, puis finalement dans la guerre totale, Pierre jalousait cet œuvre inachevée des esprits, il sombra dans la haine, pourquoi fallait-il que les autres soient ceux qui connaissent le bonheur, il aggrava les choses: cataclysmes, maladies, fléaux en tout genre. Il fut déchu et ramené au stade de simple observateur, privé de pouvoirs, en totale léthargie, sa haine augmenta et son ressentiment augmenta. Sa haine augmenta, les mondes furent séparés. Il attendait e moment propice, celui ou l'attention de ses ennemis se relâcherait et ou il pourrait se venger. Les années passèrent, les plans se parfirent et les passages s'ouvrirent, Pierre brisa sa prison et attendit dans l'ombre une occasion, c'est alors que son plan se mit en marche, il devait séparer ses ennemis, il sépara les pages du livre et les posa sur des mondes différents, puis finalement il les attendit, il allait enfin se venger, balayer ses ennemis, il allait déchainer les enfers et le monde serrait détruit.

• Pouvoir choisi de votre camp : Clonage; Métamorphose; Poison; Ombre
• Votre arme de départ : « Requiem » une épée capable de trancher absolument tout et qui malgré sa taille imposante et maniée de façon extrêmement rapide par son propriétaire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Pierre Chrisme   Dim 20 Déc - 19:35

Hello =)

Avant de dire quoi que ce soit sur ta fiche j'aimerais que tu ailles te présenter dans la partie "présentation" merci Wink
Revenir en haut Aller en bas
Faolin De Florem
L'homme au bruit - Fondateur
L'homme au bruit - Fondateur
avatar

Messages : 771
Date d'inscription : 23/08/2009
Age : 25
Localisation : Regardes au fond de ton âme, tu m'y trouveras...

Feuille de personnage
Niveau:
900/900  (900/900)
Expérience:
40/40  (40/40)

MessageSujet: Re: Pierre Chrisme   Lun 21 Déc - 10:48

Négatif Valiane, ce personnage est une commande des Esprits, désolé de ne pas avoir prévenue. Le joueur qui est derrière ce personnage a déjà fait sa présentation il y a quelques temps déjà.

Pour ce qui est des pouvoirs demandés et de l'arme, il ni a pas de problème.

_________________


There is a part of light and darkness in each of us...


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélusyne Shea
La Luciole - Fondatrice
La Luciole - Fondatrice
avatar

Messages : 3163
Date d'inscription : 23/08/2009
Age : 32
Localisation : Entre les mondes

Feuille de personnage
Niveau:
900/900  (900/900)
Expérience:
40/40  (40/40)

MessageSujet: Re: Pierre Chrisme   Lun 21 Déc - 18:17

Prouuuuuuuuuuuut,

Pourrais-tu juste nous mettre une image ?

Mél.

_________________
Beware, I am far from being kind...




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harmonia.forumsactifs.com
Mélusyne Shea
La Luciole - Fondatrice
La Luciole - Fondatrice
avatar

Messages : 3163
Date d'inscription : 23/08/2009
Age : 32
Localisation : Entre les mondes

Feuille de personnage
Niveau:
900/900  (900/900)
Expérience:
40/40  (40/40)

MessageSujet: Re: Pierre Chrisme   Lun 21 Déc - 23:52

Pouet,

Tout est en ordre, te voilà validé What a Face

Mél.

_________________
Beware, I am far from being kind...




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://harmonia.forumsactifs.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pierre Chrisme   

Revenir en haut Aller en bas
 
Pierre Chrisme
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» gsm de Pierre Delandsheere
» La pierre de foyer votre avis !
» L'âge de Pierre
» Clé du golem de pierre pour quête de l'armure antique
» Mur en pierre et toit brique rouge

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harmonia :: Avant d'entrer dans Harmonia :: Création de votre personnage-
Sauter vers: