AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Maxxie [finit]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Maxximilien Noname
Umbrien
Umbrien
avatar

Messages : 27
Date d'inscription : 29/12/2009

Feuille de personnage
Niveau:
1/30  (1/30)
Expérience:
34/40  (34/40)

MessageSujet: Maxxie [finit]   Mar 29 Déc - 22:33



• Prénom : Maxximilien
• Nom : no name
• Race : comment qu'ça s'appelle un hybride de serpent et d'humain? un hupent? un sermain?
• Sexe : masculin
• Age : 15 ans
• Peuple :Umbra

• Description physique (min. 3 lignes) :

Maxximilien est un jeune homme de grande taille, 1m95, et plutot mince, 84kg! Son corps est tout en muscles sec et nerveux, pas de pectoraux sur développé, pas de montagne de graisse non plus. Il est longiligne! Ce n'est pas non plus une baguette fragile. Maxxie est très endurant et d'une force étonnante! Ne pas se fier aux apparences ! Sa chevelure est blonde comme les blés, dérivant même au platine par moment, pleine de meches ébourriffées dans tout les sens qu'il prend plaisir à décoiffer encore plus. Un signe très particulier : Ses yeux verrons sont toujours, ou presque dissimuler derrière une longue frange. Seul son sourire ooh combien sadique apparait pour dévoiler les envies qui animent son esprit ... Ainsi, ses yeux sont quasiment toujours invisible, cachant surement des prunelles pleines d'envies assassines et d'une passion indéchiffrable pour le meurtre. Les traits de son visage, pour le peu que l'on en voit, sont d'une perfection angelique. Il inspire vraiment une drôle d'impression dans cette expression presque figé par ce sourire effrayant et mauvais ... Ces lèvres sont comme un petit indice dévoilant une parcelle de sa personnalité ! Il opte souvent pour une posture de style je m'en foutisme, les mains bien plongés au fond des poches de son manteau, un grand sourire sadique qu'il ne quitte jamais. Sourire assez pesant et déstabilisant pour ses ennemis. Il est plus souple que la plupart des etres humain de part son métissage...


• Description mentale (min. 5 lignes) :

Plutôt compliquer a cerner, Maxxie est guidé par ses propres envies et instinct. Son acte et ses mots reflètent parfaitement sa personnalité ! Pour commencer, il est d'un égoisme sans borne, la seule personne qui importe, c'est lui et c'est tout. Le partage n'est pas dans ses cordes et il ne comprends meme pas la signification de ce mot... Il préfère cent fois être seul et riche qu'accompagné et obligé de partager argent et nourriture... Surtout nourriture... C'est un assasin Il ne vit que pour tuer son prochain mais surtout, surtout le faire souffrir... La souffrance est un plaisir sans cesse renouvelé pour ce jeune sadique. Car sadique il l'est jusqu'au bout des ongles! Le jeune homme ne ressent aucune pitié, ni humanité ! Envers personne ! Pour Max, la vie est un immense jeu dans lequel il avance en réduisant à néant la vie de ceux qu'il croise! Les faisant souffrir jusqu'au trépas !Supplique, gémissement, hurlement, sont pour lui un chant divin et une berceuse rassurante. Maxximilien estime que tout lui est dut , possede un égo plus gros qu'une baleine.Mais, cette folie qui peut sembler attendrissante (ou pas) possede un revers moins rose... Une sorte de cotés encore plus obscur. N'ayant pas pour habitude d'être blesser, quand il voit son sang couler, il est prit d'une sorte de frénésie qui lui fait perdre tout controle et révèle sa véritable puissance! Il devient alors completement incontrolable et acharné, luttant jusqu'à l'anéantissement total de son adversaire. Mais ce genre de cas et très rare ! Le Blondinet ne se laisse toucher que trés rarement préférant la fuite à un combat perdu d'avance... Pour compléter le personnage, le Blondinet est quelqu'un de très taquin, mesquin et narquois. Il aimait se moquer des autres, parfois les rabaisser mais aussi les embêter! Et, Evidemment, il ne supporte pas la défaite lorsqu'il se donne a fond dans un combat.

• Votre histoire (min. 10 lignes) :

Le commencement d'une histoire est toujours le plus difficile à réaliser. Surtout de ce genre d'histoire dont le début est tellement lointaint qu'il se perd dans la brume des souvenirs. Ainsi, la naissance de Maxximilien n'est pas gravée dans son esprit en lettre de feu. Bien au contraire, elle se confond dans la monotonie des journées qui suivirent son arrivée sur Umbra. Pourtant, son destin était loin d'être ordinaire. Loin d'être celui d'un héro ou d'un prince, il n'en restait pas moins hors du commun.

Il faut savoir que notre jeune protagoniste faisait partit d'une famille aussi nombreuse que pauvre. Sa mère, veuve éplorée accueuillant dans son lit tout les marins de passage dont la bourse laissait entrevoir quelques piecettes, était l'heureuse génitrices de 3 garçons et 4 filles tous blonds comme les blés et beaux comme des anges. Parmis eux se trouvait évidemment Maxximilien, le plus jeune de la famille, celui dont les filles s'occupaient en vantant la couleur des yeux et la douceur de sa peau. Un petit diablotin de 5 ans et demi, vif comme un moineau et inventif ... Il passait son temps sur les routes à imaginer ce que pourrait être son avenir s'il avait été riche, borgne, un loup ou un chat... Sa mère, la cruelle matronne, ne supportait pas cet enfant chétif aux allures reptiliennes. Il se racontait meme dans le quartier qu'il était le fruit de l'union interdite entre la maratre et un démons des forêts.

La vie s'écoulait donc comme l'eau noiratre d'un égout, lente et putride, pauvre et dangereuse. Car pour vivre, chaques garnements devaient ramener de quoi se nourrir à la cahute afin de satisfaire l'immonde esclavagiste qu'était leur propre mère. De plus cette dernière dépensait souvent l'argent gagné par ses enfants en alcool et en drogue diverse. Mais, sans doute l'honneur familial, chacun faisait avec, Maxximilien dorloté par ses soeurs, faisant l'aumone dans les rues et survivant tant bien que mal au raclés que lui administrait la folle.

Mais un jour, un jour ou les temps se faisaient dur pour tout le monde, l'argent, la nourriture devint si rare que plus personne ne voulut donner à cette famille répugnante. Les crises de colères de la mère se faisaient de plus en plus fréquentes et violentes. Or, il était parmis ses soeurs, une que notre jeune héros aimait particulièrement. Répondant au doux prénom d'Anna, elle était d'une douceur sans borne et d'une patience égale. Elle rassurait l'enfant quand il s'éveillait, terrifié par un cauchemard, pansait ses plaies et l'embrassait tendrement pour lui montrer la douceur du monde. Max' vouait à Anna un veritable culte si bien que son équilibre ne tenait qu'aux fil d'or des cheveux de sa soeur. Elle était son soleil, son unique univers et sa raison d'exister en tant qu'être humain.

Mais, comme je vous l'aie dit plus tôt, les temps étaient dur, trés dur! Et un soir, en hiver, peu aprés les 10 ans du petit garçon, une troupe d'homme enroulé dans d'immense cape noire étaient entrés dans la petite mansarde qui leur servaient d'abris. Immédiatement, la mère les avaient envoyés dehors, et elle avait discuté jusque tard la nuit avec ces étranges personnages. Le soleil faisait presque sont apparation sur la fratrie gelée quand la porte s'ouvrit enfin laissant apparaitre la vieille femme. Cette dernière, en essuyant des larmes de crocodiles leurs expliqua qu'elle les avaient vendu. Aussi simplement qu'elle leur aurait demandé de venir mangé ou d'aller faire les courses. A sa ceinture pendait un lourde bourse bien pleine. Max' ne fut pas reellement affecté par cette nouvelle. Entre crevé de fin ici ou ailleur, quelle différence... De plus, il ne lui vint pas à l'idée qu'il pourrait être séparé de sa bienaimée Anna. Et puis, ses années de souffrances silencieuses furent vengées car, avant de partir, les marchands d'esclaves (puisque c'est ce qu'ils étaient) tranchèrent la gorge de la cupide femme et récupérèrent leur or.

Ainsi, Maxximilien, Anna et tout les autres partirent pour la premiere fois de leur petit village... Vers la mer, l'horizon et toutes ces merveilles qu'ils avaient imaginés. Ce qu'ils n'imaginaient aps, c'est que certains d'entre eux ne finiraient pas le voyage. En effet, tantôt de maladie, tantôt de la main des marchands les plus faibles de la fratrie trouvaient petit à petit la mort. Maxximilien, comprit alors deux choses. Que penser aux autres n'apportaient rien et qu'il fallait toujours se montrer fort et cruel pour avoir le pouvoir. C'est ainsi qu'ils partirent 7 et arrivèrent 3 au ports. Maxximilien, Anna qu'il avait protégé de toute son âme récoltant bleus et cicatrices au passage, et Yuu, le plus agés des frères qui avait profité de la faiblesse des autres pour se faire une place prés du chef de cette troupe de mercenaire sans foi. L'histoire raconte que c'est surtout pour son visage d'ange et son corps d'ephebe que le vieux mercenaire l'aurait gardé auprés de lui, mais ceci est une autre histoire.

Le navire qui devaient les emmener dans les carriere de marbres attendaient patiemment son convoi. Quand ils comprirent ce qui les attendaient, les deux enfants furent prit de panique... Ni l'un ni l'autre ne pourraient survivre dans de telle condition. Anna attrapa alors son petit frère et lui montra une bouche d'égout un peu plus loin... Elle lui murmura à l'oreille:

Court!

Puis, elle déposa un baiser sur ses lèvres tremblantes et partit en courrant dans la direction opposée. La neige tombait se jour là, et le sol en était couvert. Les éclaboussures de sang qui jaillirent du crâne brisée de la jeune fille n'en furent que plus visible. Le carreau d'arbalète avait transpercé les os et était ressortit juste entre les deux yeux. Le petite tituba et s'écroula , cascade or et rouge, bannière de la violence et de la cruauté. Maxximilient tétanisé se mit a courir, et plongea dans la bouche obscure qui l'avala comme un bonbon.

Alors, il tomba et tomba et tomba encore... Il crut sa dernière heure arrivée...Pourtant, il atterit,certe rudement, mais sans dommage, dans un immense filet... Se débattant, pleurant et enrageant, il ne vit pas venir le coup qui lui fit perdre conscience... Quand il s'éveilla, il se trouvait dans une salle immense, blanche... Il s'imagina être mort... L'apparition d'une espece d'infirmière le détrompa et elle lui expliqua qu'on allait faire:

Des petite experience sur le joli petit n'enfant qu'il est mignon le gosse mais oui, mais oui il est mignon, il va rester sage et il aura un gateau...

Maxximilien lui fit découvrir des insultes qu'elle n'avait jamais entendu si bien qu'elle dut lui faire une piqure pour qu'il se calme... La suite... La suite est un long enchevetrement de douleur, de torture diverse et d'experience encore plus diverse. On testait sur lui toute sortes de sorts et de maléfices... En réalité le but de cet experience était de réussir une hybridation sur un sujet déjà mature. Le jeune homme découvrit les sommets de la douleur et de l'humiliation. Si bien qu'il perdit l'esprit et développa un trouble dissociatif avec personnalité multiple pour pouvoir supporter la douleur. Le médecin de l'institut lui diagnostiqua 4 personnalités en plus de la sienne.

Puis, avec le temps, des changement physique s'opérèrent sur lui. Ses yeux prirent une teinte rouge et ses pupilles la forme de celle d'un serpent, ses canines se développèrent de manière étrange, sa langue se scinda en deux et surtout, une ligne d'écaille apparut le long de son dos ainsi qu'une fâcheuse tendance à accentuer les "cheu" et les "sseu" . Sont corps était couvert de cicatrices duent aux nombreuses 'oppération' qu'il avait subit. Il développa de plus une trés grande resistance à la douleur et une souplesse assez impressionante. Le temps, toujours lui, passa et on jugea finalement qu'il n'était plus utile à rien dans cet institut.

C'est comme ça qu'il se retrouva laché dans Umbra. La ville connut d'ailleur une hausse du taux de mortalité par la suite car le jeune garçon était devenu un véritable animal. Violent cruel et orgueilleux, comme le serpent qui semblait guider sa vie. Il apprit peu à peu à se débrouiller seul et vécu 4 ans en terrorisant tout ceux qui croisaient son chemin. Le nombre de ses personnalités diminua pour se stabiliser à 4. Ayant beaucoup de "compagnon de jeu" mécontent à Umbra il décida de profiter de la réunion des trois mondes pour aller voir ce que le reste de l'univers avait à lui proposer.

• Pouvoir choisi de votre camp : Demoniaque

• Votre arme de départ :


- Six rasoir à l'ancienne, en argent massif entièrement décoré. Ils sont de taille standard et leur seul étrangeté et qu'ils sont finement ciselés. Tranchant et affuté en permanence:
les rasoirs Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faolin De Florem
L'homme au bruit - Fondateur
L'homme au bruit - Fondateur
avatar

Messages : 771
Date d'inscription : 23/08/2009
Age : 25
Localisation : Regardes au fond de ton âme, tu m'y trouveras...

Feuille de personnage
Niveau:
900/900  (900/900)
Expérience:
40/40  (40/40)

MessageSujet: Re: Maxxie [finit]   Jeu 31 Déc - 14:06

Tu es là, quelque part, perdu dans le vide quand soudain, sous tes pieds, apparait un peu de verdure, de l'herbe. Peu à peu, c'est une prairie qui se forme sous t'es yeux avec en face de toi une épaisse forêt d'où semble venir une légère brise. Peu à peu, émerge de cette forêt un petit être de la taille d'un enfant, vêtu de bleu, son visage est caché par la lourde capuche qu'il porte. Il s'arrête à la lisière de la forêt et semble te regarder. Prudemment, tu avances de quelques pas vers cet inconnu. Tu n'as fait que trois pas qu'une voix résonne dans toute la plaine, une fois étrange, qui semble posséder une force mystérieuse, tu préfères t'arrêter pour écouter ce qu'elle a à te dire.

" Les portes reliant les différents mondes sont dors et déjà ouvertes, Maxximilien prépare toi, tu vas bientôt pouvoir entrer dans l'histoire d'Harmonia. Un trésor s'y cache, un trésor bien mystérieux qui renferme bien des choses... Pour la survis de ce monde, tâche de ramener l'équilibre sur Harmonia, a moins que tu ne préfère suivre les instructions de ton peuple. Fait ce qui te semble le mieux, mais dans tous les cas, tu devras te battre, alors je te le redit: prépare toi. Il est à présent l'heure pour toi, habitant d'Umbra de poser pied sur Harmonia afin que ton destin et celui de ce monde s'accomplisse..."

Alors que la voix meurt peu à peu, l'inconnu se retourne pour repartir vers la forêt d'où il était venu. Tu fais un pas en avant, essayant de le rattraper, main un violent vent se lève, faisant ployer les arbres sous sa puissance. Tu t'accroupis au sol, tentant de te protéger du mieux que possible du terrible vent. Tu as juste le temps de voir la capuche de l'enfant tomber et d'apercevoir une chevelure bleue avant que tu ne te fasses emporter. Tu regardes une dernière fois vers le sol, mais il a disparu...

Vous vous retrouvez sur Harmonia, le monde Originel, tel que l'enfant vous l'a dit. Cependant, vous ne trouvez que désastre autour de vous, signe d'anciens combats qui ont eu lieux jadis...

C'est ici que votre aventure commence, à vous d'ouvrir un sujet ou d'entrer dans un sujet d'ores et déjà créé dans la partie Harmonia, l'endroit de ce monde est libre de choix.

Bon jeu ... Twisted Evil

_________________


There is a part of light and darkness in each of us...


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Maxxie [finit]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Parce que l'amour finit mal, en général...
» Mon LaPinPin ne finit pas ses phrases :/
» A force de jouer avec le feu, on finit par se brûler.
» tout se que je touche casse c'est normal docteur
» Soirée du Vendredi 19 Novembre 2010

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harmonia :: Avant d'entrer dans Harmonia :: Création de votre personnage-
Sauter vers: