AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La mélodie de l'eau [Prio Selemba]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Naru Shou
Lucinien
Lucinien
avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 04/06/2011
Age : 27
Localisation : Liège

Feuille de personnage
Niveau:
10/30  (10/30)
Expérience:
5/40  (5/40)

MessageSujet: La mélodie de l'eau [Prio Selemba]   Lun 20 Juin - 14:54

L'espace d'un instant, d'une seconde, d'une bride... Non! Rien, il n'y avait rien eut! C'était juste l'envie d'un souvenir de cet endroit! Juste une illusion illusoire et éphémère qui explosait dans cette petite tête vide de souvenirs et de sens, comme-ci rien n'avait jamais été vécu, comme-ci il n'avait jamais existé... Rage et désespoir l'attendait pendant un bon bout de temps car l'absence de souvenir lui induisait l'absence de sens de jugement, d'obligation! Tout devait être reforger, reconstruit... L'avantage était peut-être qu'il pouvait reconstruire sa vie à sa manière mais... C'était loin d'être la première préoccupation de Naru... Oui, lorsque l'on perd la mémoire, avant de se résoudre à la laisser tomber complètement, on recherche la vérité!

*Vers où vais-je maintenant?*

Cela faisait quelques heures qu'il s'était réveillé en amont de la rivière qu'il longeait dorénavant sous les rayons du soleil qui s'éveillait derrière les collines qui s'élevaient au loin. Il était vivant, c'est ce qui comptait après tout! Tsss... Rester positif... L'idée l'effleura pourtant malgré le caractère plus que maussade qui lui induisait la situation.

Tout en continuant à marcher, Naru observait les environs boisés reflétant l'innocence parfaite d'une nature non piétinée par des êtres douées d'une intelligence supérieur. De temps à autres, au détour d'une crevasse s'échappaient d'ailleurs des animaux installés aux abords de la rivière d'une eau d'une clarté parfaite. Mélange de simplicité, de beauté et d'ennivrance pure... Un vrai bonheur dans tout autre cas!

Naru s'arrêta un instant, il était tout à coup complètement désabusé par l'état alarmant dans lequel il était! Il n'avait très certainement pas perdu ceci dans ses souvenirs et on pouvait dorénavant lui reconnaître un gout pour la beauté et la propreté car à peine eut-il vu qu'il était bien sale, qu'il chercha un coin où se poser pour prendre un bon bain dans cet eau attirante se dressant à sa gauche.


"Peu de courant, bon petit creux..."

*Installons-nous!*

Le jeune homme sortit son glaive luisant de son fourreau et le planta dans la terre. il déboutonna ensuite sa chemine blanche et retira son pantalon pour se retrouver en caleçon. Peu de réflexion dans ces mouvements, il faut dire qu'il avait choisit de rester simple et de ne se prendre la tête pour le moment que pour sa mémoire. Le reste... il s'en fichait un peu! Il plongea sans réfléchir et commença à nager pendant que ses cheveux blanc petit à petit passèrent au bleu claire synonyme de relaxation intense et de paix récente...

Il est un fait certain, inconscient qu'il était actuellement, qu'il ne faisait attention à ce qui l'entourait. Nageant, se nettoyant bien tranquillement, il ne remarqua pas qu'une ombre et puis plusieurs ombres dans les profondeurs de l'eau s'approchaient de lui et soudain... Soudain, Naru s'attrapa le pied comme-ci il venait de s'accrocher dans quelques chose.


"Qu'est ce que..."

En quelques secondes, Naru fut attiré vers le fond de l'eau parce qu'il put identifié rapidement!

*Des Acnocks!*

Naru frappa directement dans celui qui venait de le tirer vers le fond de l'eau et l'éjecta un peu plus loin mais il fut très vite assaillit par un bon nombre d'entre eux qui le propulsèrent encore plus bas!

* Déjà la fin?*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Selemba Impériale
Harmonienne
Harmonienne
avatar

Messages : 185
Date d'inscription : 05/01/2011
Age : 87

Feuille de personnage
Niveau:
5/30  (5/30)
Expérience:
55/40  (55/40)

MessageSujet: Re: La mélodie de l'eau [Prio Selemba]   Mar 21 Juin - 12:43

Les paysages défilaient dans sa mémoire. Tous si exotiques. Tous si radicalement différents. Qu'ils soient urbains ou sylvestres. Equillos et ses ruelles qu'elle connaissait par cœur, jusqu'à la plus petite ruelle mal famée ou le bar où l'on peu trouver les meilleurs assassins. Soleriès et ses palais sertis d'or et de nacre ou elle s'était invité. L'image de cet édifice merveilleux réveilla en elle le souvenir du grandiloquent Cheshire. Plus félin qu'elle. Un sourire un brin lubrique se peignit sur ses lèvres. Soleries... elle était passé par les cachots, bien moins clinquant que les points de rendez-vous de la société mondaine, aux dalles inégales et portes grinçantes. Umbra et ses tavernes de fêtards qu'elle appréciait particulièrement. Elle préférait l'urbain au sauvage. Rat des villes plus que rat des champs. Mais une part d'elle, née de son être d'elfe, aspirait de temps à autres à la majesté des paysage que le conscient n'a put toucher. Et elle aimait l'originalité. Ô oui, à tel point qu'elle la cultivait, la cherchait chez les gens, les mœurs et les horizons. Elle ne regarderait pas les reflets de la mer pourpre durant des heures, mais l'image était gravée dans son esprit, comme une huître renfermant la merveilleuse soirée qu'elle y avait passé.

Mais je radote, je radote. L'elfe avait voulu découvrir de nouveau. Ainsi elle avait au hasard jeté son dévolu sur les terres de Lucina, près d'une rivière aux reflets azurés serpentant dans le Bois de l'Innocence. Un lieu d'une pureté qui l'éblouissait presque. Elle aurait put se sentit tâche, ici, mais l'elfe était un formidable mélange. Capable du meilleur comme du pire. Il suffisait juste de lu donner un motif pour pencher vers l'un ou l'autre. Et en ce jour, elle avait un motif pour le meilleur. Un magnifique lieu. Riche en beauté et paisible. Elle en avait besoin, d'un lieu paisible. Sa vie n'était pas sentimentalement chamboulée mais trop dangereusement active, bouillonnante. Par sécurité, elle portait ses deux sabres dans son dos mais elle avait laissé ses dagues sagement rangées dans quelque armoire. Pas de tenu de cuir mais un tissu d fin et souple. Parfait pour la chaleur ambiant même si un peu.. près du corps. Ce qu'il compensait en en couvrant peu, soit un simple bandeau noir orné de dorures en arabesques et un bas coupé aux cuisses que nous nommons short. Ne manquait à la panoplie de sulfureuse demoiselle qu'une paire de talons aiguilles qu'elle avait délaissée contre des bottes souples, bien plus pratiques.

Elle se mouvait sans bruit. Ne déplaçant pas même les quelques feuilles mortes et brindilles jonchant la terre meuble. Quelques écureuils peu farouches se figèrent en la voyant, surpris de ne pas l'avoir entendue puis jugèrent qu'elle n'était pas une menace et, en plus, bien moins intéressante que leurs noisettes. Elle sourit. Les elfes ont cette capacité innée de e fondre dans la nature. Chose qu'elle fait bien peu, se rendit-elle compte. Un brin de nostalgie et de regret peut être. Elle aurait put choisir une autre voix. Mais il était trop tard. Un drôle de cris la sortie de sa rêverie. Un cris qu'elle avait déjà entendu près du fleuve Numma. Des acnocks. Un cris de chasse. Ils avaient une proie, et vu la localisation des sons, ce n'était pas elle. Selemba... Capable du pire comme du meilleur. Sans vraiment réfléchir, l'Ombre s’élança dans la direction indiquée par ses instincts. Les bipèdes visqueux étaient là. Barbotant autour d'un corps qu'ils entraînaient dans l'eau? Un apnéiste noyant un simple nageur. Elle fut prise d'un frisson. La noyade... l'une des mort les plus horrible à ces yeux. Elle dégaina ses sabres.

Impossible de se battre dans l'eau. Si il y a quelque chose qui motive plus un animal qu'un corps qu'il traîne, c'est de sentir le sang. Un instant l'elfe se demanda si elle pouvait se servir de celui d'une des choses traînant autour. Non, c'était elle la proie. Elle n'hésita qu'une seconde. Et la lame entailla son avant bras, Mordant la chair. Tranchant une veine. L'odeur devait être saisissante. L'eau au dessous d'elle se teinta de volutes rouges. Les créatures qu'elle avait vu s'enfoncer se figèrent. Lâchèrent le corps qui remonta doucement, comme un ballon d'hélium qu'un gosse abandonne. La stupidité de son acte la frappa enfin. Si il était inconscient, elle ne pourrait rien faire avant de se débarrasser des grenouilles g"antes. Ce qui lui demanderait beaucoup d'efforts alors que son sang coulait généreusement. Conclusion, si il ne se réveillait, pas, ils avaient de grandes chances de mourir tout les deux, que c'était mignon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naru Shou
Lucinien
Lucinien
avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 04/06/2011
Age : 27
Localisation : Liège

Feuille de personnage
Niveau:
10/30  (10/30)
Expérience:
5/40  (5/40)

MessageSujet: Re: La mélodie de l'eau [Prio Selemba]   Mer 22 Juin - 8:56

La fin d'un monde? D'une vie? Il venait de revivre et il mourrait déjà? Emporter par une horde de sales poissons complètement moche et idiot? Et puis, la noyade? Une mort atroce!

*Ce n'est pas fini!*

Naru commença à se débattre encore plus violemment qu'auparavant. Il lança ses poing,ses coudes et ses jambes à l'aveuglette, cognant la mâchoire inférieur d'un homme poisson à sa droite, frappant le plexus d'un autre, arrachant des bouts d'écailles d'un dernier avant de commencer peu à peu à perdre de la vigueur. L'air, il manquait d'air et les acnocks qui revenaient par dizaine.
Naru suffoqua puis perdit connaissance. L'eau qui l'entourait lui permit un instant de distinguer les battements de son cœur qui s'arrêtait peu à peu. Soudain, il entendit un son dans ses oreilles, comme une mélodie accompagnée d'un chant.


Spoiler:
 

*Ma voix?*

En effet, c'était la voix de Naru qui résonnait dans ses propres oreilles comme-ci cette mélodie, il l'avait chanté des milliers de fois les paroles lui revenait avant même qu'elles ne résonnent dans ses oreilles et soudain, il se réveilla apercevant des notes matérialisées s'évaporer sous ses yeux. Intrigué par cet évènement, il ne remarqua que quelques secondes après qu'il n'était plus entouré d'eau mais d'un nuage de sang.

*Je saigne?... Plus d'acnocks?*

Il se rendit vite compte que ce n'était pas lui qui saignait et remonta rapidement à la surface récupérant l'air qui lui manquait et toussotant violemment. En deux coups de jambes, il put rejoindre le bord de la rivière pour remarquer enfin clairement ce qu'il se passait. Une femme était à terre, à une bonne trentaine de mètres de lui! Ses bras étaient rouges de sang ce qui fit prendre conscience de la situation qui se passait à Naru ,encore un peu sonné.

*Elle a voulu me sauver en se sacrifiant?... Pourquoi?... Les acnocks!*

Une quinzaine d'acnocks se précipitaient vers la jeune femme qui perdait peu à peu de sa vie et qui ainsi était devenue une proie facile pour cette bande de poiscailles. Ni une,ni deux, Naru se releva, courra vers la jeune femme pour la défendre à l'aide de son glaive qu'il attrapa au passage. Naru fit une cabriole sautée pour se retrouver juste entre le petit groupe de bestioles et la demoiselle. Au passage, dans un geste très agile, il coupa en deux l'une des bêtes à écailles. Puis, analysa la situation, qui se révélait très périeuse. Il n'avait aucune chance de survie et fut très rapidement assaillit de tous les cotés. Ils s'accrochèrent à l'entièreté de son corps pour le submergé et l'empêcher de bouger

*"L'eau... C'est beau...C'est limpide...". Chante Naru, chante!*

De manière très instinctive, Naru commença à chanter cette mélodie qui lui semblait plus que familière,lentement,fermant les yeux pour se concentrer, les sons s'échappèrent de sa bouche. Un tempo plutôt lent, des notes qui se matérialisent par 100 aines et qui se dirige vers les oreilles des bestioles, sa voix qui résonne et soudain, les mouvements des acnocks qui se ralentissent jusqu'à ne plus bouger, paralysés par les notes qui atteignent leurs cerveaux primitifs.

Naru ouvrit les yeux tout en continuant. Des cris s'échappèrent des bêtes ne sachant plus bouger et, par conséquence, complètement paniquées. Naru écarta les acnoks qui l'étreignait puis avançant d'un pas lent, ses cheveux de couleurs rouges (maintenant) voletant au vent, trancha la gorge de chacun des acnocks qui était sur son chemin jusqu'à la rive. Une bonne moitié venaient donc de mourir de ses mains et les autres restaient là, paralysés. Le jeune homme se pencha vers la rivière dans laquelle le sang avait fait place à de l'eau neuve et commença à boire, s'arrêtant de chanter. Puis, pris entre ses mains de l'eau avant de se retourner avec un regard menaçant vers les bêtes libérées qui, de peur, s'enfuirent!

L'amnésique se dirigea d'un pas lent vers la jeune femme et se pencha vers elle.


"Tiens, bois!"

Naru versa doucement l'eau qu'il restait entre ses mains dans la bouche de l'elfe affaiblie puis arracha une manche de sa chemise.

"Comment t'appelles-tu?"

Le jeune homme la fixait dans les yeux tout en lui appliquant ce qui allait lui servir de bandage.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Selemba Impériale
Harmonienne
Harmonienne
avatar

Messages : 185
Date d'inscription : 05/01/2011
Age : 87

Feuille de personnage
Niveau:
5/30  (5/30)
Expérience:
55/40  (55/40)

MessageSujet: Re: La mélodie de l'eau [Prio Selemba]   Ven 24 Juin - 14:26

Selemba se sentit tomber à genoux. Elle avait sous-estimé la douleur. Mais pire était la sensation de sentir sa vie s'échapper pour imbiber la terre grasse ou tracer des motifs imprécis dans l'eau. Sa main enserra la coupure, comme pour tenter de tout stopper. Quelle naïveté. Certes, elle ralentissait le flux mais elle ne pourrait jamais se défendre. Ses yeux exorbités fixèrent une des bestiole s'approchant d'elle, bave aux lèvres. Il lui semblait pouvoir entendre les pensée du simple dévoreur de chair. Ton sang, il sent si bon, je vais en lécher la moindre goutte, hurlait une voix sans son. Elle aurait dû lâcher son bras, se saisir de son sabre. Des acnocks, elle en avait tué quantité. Ces bestioles étaient si lentes, si pathétiques. Et là, elle était incapable de bouger. Son seul réflexe étant de garder son sang en elle. Tout l'inverse de l'objectif caressé à peine plus tôt. Elle avait peur. C'était idiot. Elle aurait dû les laisser bouffer la tâche blanche qu'elle avait aperçue. Tête brûlée qu'elle était ! L'acnoks le plus proche fonça vers elle, proie si facile.

L'Ombre, pour peu qu'en cet instant elle mérite ce titre, rentra misérablement sa tête dans ses épaules, se repliant sur elle même sans lâcher son poignet qui ne cessait de suinter, vicelard. Si elle avait pu se refermer telle une huître, nul doute qu'elle l'aurait fait. Comme un animal blessé, un geignement presque inaudible s'échappa de sa gorge alors qu'une larme solitaire s'échappa pour s'écraser sur le sol. Elle ne s'en rendit pas compte. Aucun coup n'arriva. Mais un chant. Un instant elle se replia plus encore. C'était pire. Inconnu. Incongru. Sortant de ses notions. Un instant seulement. Et elle redressa son buste, toujours appuyée sur ses genoux. Tous les amphibiens étaient immobiles. Tels des statues de verre. Seuls leurs cris affolés témoignaient de la vie qu'il y avait en eu. Selemba se retourna. L'une des œuvres statufiées étaient à quelques centimètres de son dos. Une vague de répulsion l'envahie et elle repoussa violemment la chose visqueuse. Curieusement. Elle aurait pensé qu'il aurait prit la texture de la pierre ou de quelque chose de solide. Mais non, ils étaient juste figés.

La silhouette qu'elle avait vu s'enfoncer dans l'eau. Il n'était pas inconscient finalement. Sa chevelure avait viré au rouge. Ce n'était plus le halo laiteux qu'elle avait aperçu. Elle resta figée, le fixant de ses yeux vairons. Presque effarée. Si il était si simple de tous les figer, pourquoi s'être laissé entraîner au fond de l'eau ? Elle avait toujours le contrôle de son corps. Il ne lui voulait donc rien de mal. Ce serait un comble étant donné qu'il avait pu sortir de l'eau grâce à elle. Il but. Paisiblement. Alors qu'elle craignait que le charme se rompe dès que les notes de musiques s'évanouiraient. Ce fut le cas. Mais les bêtes eurent assez d’intelligence, ou plutôt d'instinct, pour prendre la fuite. Il revint paisiblement vers elle. Les mains en coupe, emplies d'eau. Il voulait qu'elle boive ? Sue le coup elle fut un peu sceptique. Jamais personne n'avait pris soin d'elle comme ça. Elle aurait put rougir jusqu'aux oreilles, elle, la sulfureuse demoiselle, si elle n'avait pas était aussi surprise. Elle ne marmonna pas même un merci. L'eau sembla l'apaiser. Comme on se lave de l'intérieur. Une sensation bien réelle, si connue, eu pour effet de dissiper en partie le nuage qui flottait autour de son esprit.

"Selemba. Et toi ?"

Sans lui demander la moindre permission, il semblait vouloir lui bander le poignet. Elle desserra avec peine ses doigts autour de la plaie, la laissa à l'air libre. Une nouvelle vague de sang dégorgea. Plus ténue. La tueuse avais l'habitude de trancher des gorge. Du sang giclant pour soyer les murs et les tentures des rideaux, elle en avait vu des litres. Mais là, il s'agissait du sien. Ce n'était pas rare non plus mais il s'agissait du sien qu'elle avait fait couler. Cette idée s'imposait, de plus en plus énorme à ses yeux. Elle baragouina quelques mots inintelligible ou 'ont pouvait distinguer quelques plus nets comme pomme, acnoks, sang. Puis plus rien. Elle roula un instant des yeux avant de les fermer. Une des bestiole eu un cris puissant, comme un chef de meute signal le repliement des troupes. Ce fut trop pour son esprit qui marchait sur le fil du rasoir. Trop c'est trop, jugea son cerveau, se mettant purement et simplement en pause. L'elfe s'effondra comme une fleur coupée. Évanouie. Poupée de son inoffensive.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître d'Harmonia

avatar

Messages : 450
Date d'inscription : 30/08/2010

Feuille de personnage
Niveau:
900/900  (900/900)
Expérience:
40/40  (40/40)

MessageSujet: Re: La mélodie de l'eau [Prio Selemba]   Lun 26 Sep - 13:16

Où vas-tu te réveiller après cet évanouissement, jolie Selemba ? J'en suis sincèrement curieux ^^

Naru Shou : 5 xps
Selemba Impériale : 5 xps
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La mélodie de l'eau [Prio Selemba]   

Revenir en haut Aller en bas
 
La mélodie de l'eau [Prio Selemba]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mélodie de glace [RP privé]
» Baptême de Mélodie de Sélènes [Terminé]
» Douce mélodie...
» [Joueur de Flûte] Ensorcelante mélodie...
» [Refusé] [Mage Arcane] Tweenty

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harmonia :: Archives :: Les archives des mondes-
Sauter vers: