AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Quète héro] Exploitation empoisonnée et rencontres récurrentes [terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Yuan Eleazar
Harmonien
Harmonien
avatar

Messages : 294
Date d'inscription : 08/01/2011
Age : 29
Localisation : en train de roder

Feuille de personnage
Niveau:
14/30  (14/30)
Expérience:
53/40  (53/40)

MessageSujet: [Quète héro] Exploitation empoisonnée et rencontres récurrentes [terminé]   Mar 5 Juil - 17:33


Soleriès, Bibliothèque de l’Université Royale, 11h

La bibliothèque de l’Université de Soleriès était un des lieux rassemblant le plus de connaissance dans les trois monde, bien plus que la grande Flèche d’Equillios et évidement bien plus qu’en Umbra. Il pouvait paraitre curieux d’y retrouver Yuan pour ceux qui ne le connaissaient pas vraiment mais il ne perdait que rarement une occasion de se cultiver d’autant plus qu’il recherchait des informations sur des artefacts qu’il avait racheté à un pilleur de l’est Lucinien et il ne voulait pas prendre de risques inutile en les utilisant d’une façon inadéquate…et de toute manière comment vendre un objet dont on ne connait pas l’usage ? Il avait d’ailleurs fort bien utilisé cet argument pour faire baisser le prix du petit escroc traqué par les services d’ordre. La zone de l’Université se trouvait en plein dans les hauts-quartiers non loin du palais et sa surface était très impressionnante au même titre que ses bâtisses raffinées en marbre blanc. La bibliothèque en était un des bâtiments principal et se dressait fièrement au milieu d’un vaste jardin entretenu avec soin et amour et où de somptueuses sculptures de pierre venaient se mêler harmonieusement aux haies, massifs et autres plans d’eau.

Le demi-elfe avait passé la plupart de sa matinée dans l’aile ouest qui traitait de la magie et plus précisément du second étage où se trouvaient le plus d’information sur les artefacts. L’intérieur des différentes ailes se ressemblait avec des longues rangées de manuscrits rangés suivant leur format, leur ancienneté et leur importance dans chaque thème. Un personnel pléthorique allait et venait entre les étagères pour remettre de l’ordre ou conseiller les visiteurs et les étudiants. Même si on ne les voyait pas Yuan savait qu’il y avait aussi de nombreux copistes qui s’affairaient à entretenir le parc des manuscrits car dans la plupart des cas seul des copies était mises à disposition dans un souci de protection évident. Pour le moment il n’avait rien trouvé mais il avait commandité un des archivistes pour continuer les recherches en son absence et c’est pourquoi il remontait une allée couverte au milieu des jardins tout en étant pensif sur la marche à suivre sur ses opérations désormais. Il était sans nouvelles d’une de ses grosses caravane commerciales et du côté de la guilde silence radio depuis des semaines. C’est alors qu’il détecta un bref scintillement sur sa droite et il leva la tête en direction du toit du bâtiment qui se trouvait là et il crut voir disparaitre une silhouette sombre entre deux pans de ce toit d’ardoises. Qu’est-ce que cela voulait dire ? Avait-il rêvé ? Son instinct profond lui disait que non et il avait assez l’habitude d’être traqué par des assassins pour en reconnaitre un même si celui-ci ne semblait pas être intéressé par lui.

Il fut tenté durant quelques secondes de poursuivre sa route sans rien faire de particulier mais il ne pouvait pas vraiment faire cela…Il vérifia que sa rapière coulissait parfaitement et que ses deux lames de lancer se trouvaient toujours dans la doublure de sa veste avant de s’engager sur sa droite en direction du hall où l’assassin devait être en train de s’introduire. Il en franchit rapidement la porte se demandant par quel étage il devait commencer…l’étage supérieur restait le plus logique et n’ayant pas de meilleure idée il s’empressa de s’engager dans un des escaliers tous les sens aux aguets et les érudits qu’il croisait lui jetait des regards étonnés… Il en attrapa un au passage pour lui demander :

- Quelle section se trouve au troisième étage mon brave ?


L’homme ne laissa rien transparaitre et s’empressa de lui répondre affablement :

- Il s’agit de la division chimie et botanique monsieur.

- Merci beaucoup.


Yuan reprit son ascension au pas de course avant de pénétrer dans ladite section par une nouvelle porte de chêne ouvragée. Il se retenait de courir pour ne pas attirer l’attention de l’intrus sur lui tant qu’il ne l’aurait pas repéré et alors qu’il passait devant le guichet du responsable de la section il se tourna vivement vers lui pour lui demander :

- Qui reste-t-il pour le moment dans ce secteur ?


Une fois de plus le membre du personnel n’osa pas poser de question et consulta simplement son registre avant de répondre :

- Il reste le professeur Nagata avec deux de ses élèves ainsi que le délégué Glen.


Il ne se souvenait plus de ce qu’était un délégué mais il ne faisait aucun doute qu’il s’agissait de lui qui était la cible de l’attaque. Il s’avança donc rapidement parmi les rangées de manuscrit tout en guettant les murs, fenêtres et plafond à la recherche de sa cible sans pour autant la trouver. Il trouva d’abord le professeur Nagata qu’il ignora superbement avant de finalement apercevoir un homme filiforme mais âgé penché sur un parchemin sans prêter attention à ce qui l’entourait : il ne pouvait que s’agir de la personne visée et il ne s’approcha pas plus restant sur le qui-vive la main posé sur la poignée de son arme.

Il vit alors un mouvement à l’opposé du vieil homme et il se retrouvait coincé entre le demi-elfe et l’assassin. Le premier des deux se mit alors à courir aussi vite que possible entre les rayonnages en direction du délégué alors qu’une lame quittait la main de l’assassin…

- A terre !

Yuna lança cela à la personne qu’il comptait protéger et même si elle ne réagit pas assez vite il parvint à détourner la première lame à l’aide du plat de la rapière de justesse. Il croisa le regard de l’assassin masqué et évita une seconde lame qui lui était cette fois destinée et qui vint de planter en vibrant dans le vieux bois de l’étagère la plus proche. Il disparut ensuite derrière une autre allée mais Yuan ne comptait pas le laisser s’en tirer et il s’élança rapidement à sa suite bien décidé à lui régler son compte. L’assassin poussa une étagère pour qu’elle lui tombe dessus et Yuan ne put s’en sortir que grâce à ses réflexes qui le firent sauter le long de l’étagère opposée et il poursuivit sa course poursuite en courant d’étagère en étagère. Le guerrier sombre tenta de lui lancer à nouveau deux kunais mais cette fois Yuna était prêt et il les dévia simplement à l’aide d’une courte onde magnétique et son adversaire comprenant qu’il ne couperait pas à un combat dans les règles car ne parvenant pas à le distancer se décida à sortir ses deux katanas pour assaillir brutalement le demi-elfe.

Yuna fut quelque peu surpris par cet assaut désordonné et rapide et il sortit sa seconde dague pour se défendre dans un combat à la florentine. Il parait tout en reculant pour le moment en prenant soin de ne pas briser sa lame par un choc tranchant contre tranchant et après une minute d’assauts répétés de la part de son adversaire il tenta de reprendre lentement la main en portant rapidement quelques coups d’estocs. Il ne devait pas relâcher son attention alors que les lames de son adversaire filaient à proximité de sa tête allant même lui trancher une mèche de cheveux…Il tenta alors de la pourfendre et la pointe de la rapière rencontra la chair de l’épaule de son opposant sans problème et voulant profiter de son avantage il envoya un fil rougeoyant s’enrouler autour du bras de son adversaire pour drainer son énergie mais celui-ci avait encore de la réserve car il le trancha de son bras valide avant de se remettre à courir en perdant son sang et même si Yuan le rattrapait rapidement il ne put l’empêcher de sauter au travers une grande fenêtre au bord de laquelle Yuan s’arrêta en pestant. Il se pencha pour voir ce qui était advenu de son ennemi il et frappa du poing contre la pierre en voyant que la chance était avec lui et qu’il avait atterrit dans un des nombreux bassins de l’université…le temps qu’il descende il serait loin. Il ne restait qu’à chercher ce qu’il faisait là. Il rejoignit rapidement le vieil homme qui se remettait lentement de ses émotions et Yuan l’attrapa rapidement par le bras le trainant vers la sortie en lui glissant :

- Nous devons partir rapidement d’ici, je vais vous mener en lieu sûr et vous aller m’expliquer pourquoi ce brave homme vous en voulait à ce point…cela vous convient ?

Le regard dur de Yuan ne laissait guère le choix et l’homme qui avait un teint aussi blanc que celui de sa toge s’empressa d’acquiescer d’un simple mouvement de la tête, probablement n’avait-il pas l’occasion de se faire assassiner tous les jours. Il l’entraina à travers le complexe rapidement en passant par les endroits où il y avait le plus de monde et en restant sur ses gardes pour contrer une éventuelle seconde attaque aussi rapidement que possible mais bientôt ils sortirent de l’université et Yuan en profita pour héler une patrouille de gardes pour qu’ils les escortent moyennant rétribution à la demeure que louait Yuan plus bas dans une des grande rue des hauts-quartiers


Dernière édition par Yuan Eleazar le Ven 22 Juil - 20:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yuan Eleazar
Harmonien
Harmonien
avatar

Messages : 294
Date d'inscription : 08/01/2011
Age : 29
Localisation : en train de roder

Feuille de personnage
Niveau:
14/30  (14/30)
Expérience:
53/40  (53/40)

MessageSujet: Re: [Quète héro] Exploitation empoisonnée et rencontres récurrentes [terminé]   Ven 8 Juil - 17:35


Soleriès, Demeure temporaire de Yuan, 12h30

Les hommes de main de Yuan prirent le relais des gardes de la cité dès qu’ils furent à portée de la maison et ils les escortèrent rapidement à l’intérieur alors que le vieil homme semblait essoufflé. Une fois la louirde porte fermée le demi-elfe se tourna vers le chef de sa petite garde :

- Franz ? Je veux que tu nous cherche un moyen discret de nous faire sortir de la ville : le monsieur que tu vois ici a failli être assassiné.

- Bien monsieur.

Alors qu’il allait ressortir pour s’acquitter de sa tâche Yuna se demanda si personne n’avait tenté de soudoyer ses hommes mais heureusement cela restait peu probable pour le moment dans la mesure où on ne le visait pas lui. De plus faire courir la rumeur qu’il était prêt à surenchérir sur toute offre lui était utile même si ce cas ne s’était présenté que deux fois. S’il mettait l’accent sur le premier homme qu’il avait grassement rémunéré, personne ne savait où était passé le second que Yuan avait assassiné personnellement et jeté dans le fleuve Numa à l’époque. Il pensa alors à quelque chose de plus à demander à son employé :

- Je veux aussi un homme de confiance pour porter des messages si nécessaire…


Il prit quelque secondes pour répondre à son maitre avant d’obtempérer :

- Demandez à Rodrigue, il est rapide et discret.

Il referma la porte et Yuan entraina à nouveau son « invité » vers le centre de la maison et plus précisément au sous-sol qui était très vaste pour une telle maison et qui justifiait d’ailleurs son choix : un sous-sol est toujours plus facile à surveiller qu’un grenier. Une fois la volée de marches en vois descendues il put le faire asseoir sur une chaise en bois grossier devant une table où se consumaient deux grosse chandelles alors que le long du mur trois lanterne à huile diffusaient une lumière bien suffisantes pour le moment. Il déposa un verre devant le vieil homme et lui servit une bonne dose d’un vin fin qu’il avait en stock histoire qu’il se remette les idées en place.

- Merci.


Il prit ensuite une autre chaise et alla s’asseoir face à celui qu’il avait sauvé en se servant à son tour un verre de ce vin doux et aux arômes prononcés qui venait d’un petit village au sud de la grande ville où ils se trouvaient.

- Et si vous me disiez pourquoi ce brave homme essayait de vous tuer, ce n’est pas tous les jours qu’on fait appel aux faucons de nuit pour éliminer quelqu’un…d’autant plus qu’il s’agit d’assassins d’un autre monde.

En effet il avait reconnu dans le comportement de l’assassin des caractéristiques de la guilde renommée qui sévissait à travers Harmonia et notamment Equillios. Il avait autrefois fait l’objet d’un contrat d’ailleurs et faisait partie des rares survivants mais ne s’en vantait pas pour ne pas subir le courroux de la guilde qui voudrait à tout prix préserver son image s’il s’en prévalait. Son interlocuteur sembla hésiter quant à la marche à suivre puis se décida à faire une remarque :

- Qui me dit que vous ne cherchez pas vous aussi à me manipuler ? Pourquoi vous ferais-je confiance ?


Un léger sourire vint fendre le visage du demi-elfe aux cheveux bleus qui se contenta dans un premier temps de répondre :

- Certes j’ai oublié de me présenter : je m’appelle Yuan Eleazar, vous avez peut-être entendu parler de moi.


Et comme il ne semblait pas y avoir de réaction positive de la part de l’homme quant à son nom il tira un parchemin de la doublure de sa cape pour le poser sur la table afin qu’il puisse le lire : il s’agissait de le lettre de recommandations qu’on lui avait faite sur Harmonia lorsqu’il avait résolu le mystère de la cité souterraine et des enlèvements. Le fait que les relations entre les deux mondes soient pour le moment bonnes jouerait en sa faveur. Le délégué Glen lu rapidement le document avant de le repose visiblement un peu soulagé et il demanda :

- Pourquoi un marchand voudrait venir à mon aide ?

Yuna s’accouda à la table et s’avança légèrement dans la direction de son vis-à-vis pour lui répondre simplement :

- Je ne me cantonne pas simplement aux marchandises, je monnaye aussi mes services en tant qu’informateur ou mercenaire à l’occasion…et venir en aide à un auxiliaire du gouvernement que vous êtes ne peut que m’être bénéfique aussi bien à court qu’à moyen terme.

- Je vois…c’est l’or qui vous intéresse…

Un signe de la main de son sauveur vint lui montrer qu’il était dans l’erreur :

- L’or m’intéresse peut-être mais le pouvoir, l’influence et les connaissances sont aussi des choses capitales à mes yeux alors si nous en venions au fait.

L’homme semblait désormais résigné et se laissa aller en soupirant visiblement décidé à parler :

- Comme vous semblez le savoir je suis délégué spécial par le trône de Soleriès, mon nom est Ewan Glen.


Yuna tenta alors de vérifier que son souvenir de la fonction de délégué était exacte :

- Un délégué est bien un fonctionnaire important désigné pour une mission temporaire durant laquelle il ne répond de ses actes qu’à la personne occupant le trône non ?


Un simple mouvement de la tête lui confirma ce qu’il venait de dire et il se demanda quelle était la fonction de l’homme avant cette mission : il était déjà âgé et semblait plus habitué à la plume qu’à l’épée.

- Exactement, et à l’origine je suis un des responsables de l’Académie Royale…Je suis un spécialiste en botanique c’est pourquoi je me dois d’enquêter sur la corruption qui progresse dans le bois de l’Innocence…

Cette fois Yuan était surpris…il n’avait pas du tout entendu parler de ce problème. Il se pouvait en effet que cela soit la raison de la tentative d’assassinat.

- Dites-m’en plus ?


Une fois encore Glen sembla hésiter mais se décida finalement à parler : après tout il lui devait la vie.

- Dans plusieurs secteurs en périphérie du bois les arbres et la végétation meurent les uns après les autres…mais rien n’a été découvert sur les lieux en question. Néanmoins jétant un spécialiste de la question j’essayais de vérifier une hypothèse selon laquelle le bois est en lui-même une entité et qu’en se défendant il laisse mourir ses parties périphériques alors que ce n’est pas elles qui sont infectées…

Effectivement il s’agissait d’une hypothèse plausible, mais dans ce cas il fallait agir…

- Et que comptez-vous faire désormais ?


Le vieil homme reprit son air renforgner avant d’expliquer ce qu’il avait prévu :

- Je dois vérifier la validité de ma théorie sur le terrain et pour cela rejoindre la garnison sylvestre d’Avelorn afin de lancer des patrouilles à travers tous les bois et faire des analyses…


Yuan se frotta le menton quelques secondes avant de conclure de façon très simples :

- En somme il faudrait que je vous aide à quitter la ville sans être vu comme je le pensais…vous êtes tombé sur la bonne personne avec moi à condition que vous fermiez les yeux sur certaines irrégularités si vous voyez ce que je veux dire.

Après tout commerce rimait souvent avec contrebande non ? Il avait déjà une idée pour sortir de la capitale de façon discrète et après il n’aurait qu’à escorter l’homme rapidement jusqu’à sa destination : il sentait qu’il allait se passer quelque chose d’important.

- Exactement, si vous parvenez à m’aider à rallier Avelorn vous serez récompensé je vous le promets.


En plus en se passant d’une escorte officielle il y a peu de chance qu’ils se fassent reperer…Yuan tendit la main par-dessus la table.

- Marché conclu.

L’érudit n’hésita plus comprenant qu’il s’agissait du meilleur choix possible et lui sera la main suite à quoi Yuan lui indiqua un lit disposé dans un coin de la pièce.

- On va vous apporter à manger et vous allez pouvoir vous reposer, nous ne bougerons pas avant la nuit : je m’occupe de tout.


Sur ce, il remonta rapidement les marches en refermant la trappe derrière lui et souffla aux deux gardes :
- Que personne d’autre que moi et le cuisinier n’entre c’est clair ?
- Très clair.

Il avait fort à faire avant la nuit et il ne devait pas perdre de temps…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yuan Eleazar
Harmonien
Harmonien
avatar

Messages : 294
Date d'inscription : 08/01/2011
Age : 29
Localisation : en train de roder

Feuille de personnage
Niveau:
14/30  (14/30)
Expérience:
53/40  (53/40)

MessageSujet: Re: [Quète héro] Exploitation empoisonnée et rencontres récurrentes [terminé]   Lun 11 Juil - 13:51



Soleriès, Egouts des haut-quartiers, 1h

La nuit était tombée pendant que Yuna travaillait activement à faire sortir le délégué Glen de la ville de la façon la plus discrète possible. Grâce à ses lieutenants qui l’accompagnaient durant ce déplacement, ils en avaient conclus que la meilleure des solutions n’était surement pas la plus appétissante. En effet la meilleure voie d’accès qu’ils avaient pu trouver était les égouts de la cité qui étaient bien assez large pour laisser passer quelqu’un et dont la demeure que louait Yuan disposait d’un accès officieux creusé par un autre locataire qui devait craindre une fuite précipité… L’officiel Lucinien n’était guère enthousiaste mais il comprenait qu’il prendrait moins de risque de faire confiance au mercenaires harmoniens qu’à se risquer à traverser la ville avec la garde officielle : il y avait trop de recoins à l’air libre pour effectuer un unique tir d’arbalète par exemple.

Cela faisait donc de longues minutes que les huit hommes pataugeaient dans la fange en progressant vers la sortie en silence et en tentant de faire abstraction de l’odeur. Trois hommes ouvraient la marche dont deux avec une arbalète au poing et qui scrutaient les conduits annexes avec soin pour éviter tout traquenard pendant que l’un des meilleurs éléments de Yuan fermait la marche derrière eux. Le centre du groupe se composait du vieil homme encadré par le demi-elfe, son lieutenant Franz et une de rares personnes à son service disposant de pouvoir magique : la belle Lyana. La jeune femme rousse était une véritable spécialiste du feu même si ses pouvoirs ne commençaient qu’à se développer elle avait une longue chevelure rousse et un regard de braise qui illustrait bien ce qu’elle était. Une vraie chance que Yuan l’ai achetée sur un coup de tête dans un marché aux esclaves sur Umbra car même s’il lui avait rendue sa liberté elle était un de ses plus fidèle support avec Gustav et Franz…

A la plus grande surprise de Yuan la seule opposition qu’il rencontrèrent durant ce trop long séjour sous terre fut celui des bestioles comme des rats où des reptiles en tout genre mais pas de quoi inquiéter l’escorte. Et finalement au bout d’une bonne demi-heure ils émergèrent à la sortie du conduit qui donnait directement dans la campagne près d’une rivière et l’homme de tête lança à son chef :

- Les hommes sont là comme prévu patron.


En effet pour faire une partie du trajet entre Soleriès et Avelorn il avait fait sortir discrètement de la ville quelques montures et un carrosse grossier destiné à la conduire directement au fleuve Numa. Les quatre hommes chargés de cette mission s’en étaient parfaitement acquittés pour le moment et Yuan aida le délégué à grimper dans le véhicule alors que les autres s’empressaient de monter à dos de cheval ce qu’il fit à son tour une fois la porte du carrosse refermé.

- Ne perdons pas de temps, il est urgent d’être loin d’ici au lever du jour. Lyana je compte sur ta vision de nuit comme toujours.


Il est vrai qu’avoir un magicien du feu près de soit était toujours une bonne pioche ne serait-ce que pour sa vision thermique que seuls les morts-vivants pouvaient esquiver mais en l’occurrence la chance d’en croiser était quasi-nulle et le groupe se mit immédiatement en route sur un rythme soutenu sans pour autant malmener le délégué : il aurait été malavisé qu’il décède durant son transport.

Lorsque le jour se leva enfin sur la plaine au nord de la capitale alors qu’ils suivaient une des pistes secondaires, la ville n’était déjà plus en vue et Yuan poussa un soupir de soulagement : pour une fois un de ses plans semblait vouloir marcher sans problème particulier. Ils chevauchèrent sans prendre le temps de s’arrêter, préférant manger sur leur selle, jusqu’à la nuit où ils établirent un petit campement à l’écart de la piste dans un bosquet alors que Yuan et Franz consultaient la carte pour se rendre compte qu’ils arriveraient à l’embarcadère dans la matinée qui allait suivre. En effet le demi-elfe avait prévu de descendre le cours d’eau qui traversait le bois pour rejoindre de façon plus sûre la garnison d’Avelorn. Les tours de garde se succédèrent sans problème particulier et dès le matin la troupe se remit en route d’un bon train en sachant qu’ils seraient rapidement en vue des premiers arbres de l’immense forêt qui couvrait tout le nord du continent.

C’est en effet lorsqu’ils arrivèrent en vue de l’ancienne lisère de la forêt que le but de leur mission se rappela brutalement à eux… En effet au lieu des luxuriantes frondaisons qu’ils avaient vu lors de leur dernier passage pour ceux qui étaient déjà venu : là il n’y avait qu’une végétation en pleine putréfaction, des arbres noircis au milieu de flaques d’eau saumâtre… Seuls les champignons semblaient arriver à survivre sur ce secteur comme s’il ne voyait jamais le soleil. Soleil qui était pourtant bien visible et qui illuminait la zone renforçant ce sentiment de désolation. Yuan fit avancer sa monture au niveau de la porte du carrosse pour lancer au délégué :

- Effectivement, il semblerait que votre problème soit des plus urgents…

L’officiel avait lui aussi l’air désolé en répondant :

- Et les conséquences sur la population sont terribles aussi, imaginez quelle catastrophe cela serait si toute la forêt venait à mourir.

En effet le constat était horrible mais fort heureusement pour le moment la zone infectée semblait encore minoritaire puisqu’ils arrivèrent finalement dans une zone où les arbres étaient encore vivaces bien que malades et finalement dans le bois tel que Yuan le connaissait par avant. Ils croisèrent alors une patrouille de cavalerie venue du village où se situait le débarcadère et cela rassura d’autant plus la petite troupe qui s’attendait désormais à être victime d’une embuscade en ce milieu propice.

Ayant pris un peu de retard c’est aux alentours de midi qu’ils pénétrèrent entre les bâtisses de bois et les entrepôts qui servaient à obtenir les marchandises qui étaient produite ou qui transitaient par la forêt avant d’être avancées par chariot ou par navire. La troupe remonta la rue principale du bourg qui semblait comme anesthésié et morose à masure que le commerce dans le secteur agonisait : non seulement la forêt se mourrait mais en plus les marchands étaient victimes d’attaques de monstres de plus en plus fréquentes : y avait-il d’ailleurs un rapport ? A eux de le découvrir sans doute. Ils atteignirent finalement les quais quasiment déserts alors qu’en temps normal ils grouillaient d’activité et se dirigèrent vers une vaste péniche qui semblait prête à partir : Yuan savait qu’il s’agissait de celle qu’ils allaient emprunter car les deux derniers hommes qui étaient partis en avance s’y trouvaient déjà et le attendaient sur le pont.

Ils mirent pied à terre et le demi-elfe vint aider le délégué à sortir de son véhicule alors qu’il faisait signe aux autres d’embarquer l’équipement en attendant. Glen jeta un coup d’œil à l’embarcation avant de lâcher à son sauveur :

- Je vois que vous êtes très prévoyant monsieur Eleazar, pour le moment tout semble nous sourire : mais je pense qu’il serait bien malavisé de relâcher notre attention…
- Je le pense aussi, heureusement dès demain vous serez en sécurité à la garnison.

- Je l’espère…


Et ils embarquèrent tous tranquillement avec leurs sacs et armes sous le regard intrigué des dockers désœuvrés avant qu’ils ne détachent les amarres et se laissent porter par le courant en direction de l’embouchure de la vaste rivière qui traversait toute la forêt magique qu’ils devaient sauver à tout prix.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yuan Eleazar
Harmonien
Harmonien
avatar

Messages : 294
Date d'inscription : 08/01/2011
Age : 29
Localisation : en train de roder

Feuille de personnage
Niveau:
14/30  (14/30)
Expérience:
53/40  (53/40)

MessageSujet: Re: [Quète héro] Exploitation empoisonnée et rencontres récurrentes [terminé]   Mer 13 Juil - 19:07


Embarcadère de la rivière de cristal, début d’après-midi.

Finalement il ne fallut que peu de temps à la troupe conduite par Yuan pour le compte de Glen avant qu’elle ne puisse larguer les amarre et se laisser porter par le courant en direction de la mer du nord de Lucina et plus précisément vers la garnison sylvestre d’Avelorn qui se trouvaient sur leur route désormais. Le cours de la rivière de Cristal était assez simple à pratiquer avec ce genre de péniche d’autant plus qu’ils se trouvaient en plein printemps et que les pluies avaient fortement rehaussé le niveau du cours d’eau limitant les risques d’échouages.

L’embarcation habituée à transporter des denrées encombrantes comme du grain où du charbon se trouvait être bien assez grande pour la dizaine de personne qui se trouvaient à bord d’autant plus qu’il ne fallait que trois personnes pour la manœuvrer, les autre pouvant rester tranquillement à l’intérieur de la partie habitation. Dans la cabine dédiée au propriétaire Yuan avait déroulée un carte de la forêt…enfin une carte approximative pour certains secteurs mais ceux près des routes et de la rivière étaient parfaitement connus. Autour de lui se trouvait son employeur de circonstance ainsi que ses deux meilleurs soutiens dans le groupe bien que la jeune femme ne semblait pas vraiment porter attention à ce qui se disait autour d’elle. Il est vrai que malgré une intelligence indéniable, elle avait tendance à ne porter aucune attention aux détails qui l’entouraient bien souvent, se contentant de suivre les ordres.

- Nous sommes là et si je me base sur notre vitesse actuelle nous atteindrons notre objectif dès demain vers dix-onze heure.


Glen semblait être d’accord avec cette estimation mais visiblement quelque chose d’autre trottait sous la chevelure blonde de Franz.

- Quels sont les obstacles auxquels nous devons nous attendre ?

Cette fois la première réaction du délégué fut un long soupir avant qu’il ne conclue simplement :

- Potentiellement tout ce qui rode dans les bois en temps normal dans la mesure où la situation actuelle provoque des mouvements parmi la faune.


Une flamme naquit dans la main de Lyana qui fit un sourire à Yuan avant d’ajouter simplement :

- Qu’ils viennent, il y aura de la chair cuite !


Yuna poussa un léger soupir et replia donc la carte avant de préciser :

- Dans ce cas je vais m’occuper d’organiser une garde tournante durant la durée du trajet. Délégué je vous laisse la grande cabine.

- Trop aimable…

Et Yuan sortit de la pièce pour emprunter le petit escalier qui menait sur le pont de bois poli par l’usure et les années où il se mit à scruter les rives de la rivière qui lui rappelait le lieu où Kitano lui avait sauvé la vie. Cet incident lui paraissait déjà si loin… il s’était passé tant de choses aussi bien positives que dramatiques depuis… Pour le moment rien ne laissait trop présager la contamination qui s’étendait à travers la somptueuse forêt centenaire voire millénaire. Il resta là à tourner en rond et guetter d’éventuels signes de désordre jusqu’à la tombée de la nuit mais rien ne vint troubler leur course. D’ailleurs si les oiseaux étaient nombreux, il s’étonnait de ne pas voir d’animaux venir s’abreuver directement au fleuve…

Une fois qu’il eut réintégré l’intérieur de la péniche il s’autorisa une petite collation avant d’essayer de se reposer en s’allongeant sur une couverture à même le plancher de bois comme la plupart de ses compagnons. La première partie de la nuit se passa d’ailleurs sans problème et il ne se réveilla que brièvement au changement de garde avant de se rendormir.

Malheureusement il n’allait pas pouvoir dormir jusqu’au matin…il fut réveillé en sursaut par des cris provenant des trois gardes de faction pour le moment :

- Alerte ! On cherche à nous accoster !


Le bruit de flèches venant se ficher dans le bois du pont se fit alors entendre alors qu’un des hommes geignait visiblement touché à la jambe à en juger par le raclement sur le pont. En moins de temps qu’il n’en fallait pour le dire tous ceux qui dormaient furent sur le pied de guerre et Yuan lança à un de ses hommes :

- Reste en arrière et protège notre invité coute que coute.

- A vos ordres.

Ils s’engouffrèrent dans l’escalier les uns à la suite des autres, Franz passant le premier en tenant un bouclier pour couvrir Lyana des éventuels projectiles. Ils s’empressèrent de se mettre à couvert bien aidé par l’armure du guerrier blond qui repoussa sans problème les deux flèches qui auraient dû le toucher. Les quelques soldats qui avaient des arbalètes s’empressèrent de répliquer alors que Yuan lançait à Lyana :

- Fait-nous de la lumière !

La jeune femme ne se fit pas prier et lança des boules de flammes qui explosèrent en plein vol avant de retomber lentement illuminant le cours d’eau et permettant de mettre un nom sur les masses sombres qui s’approchaient de la péniche. Toute une colonie de galopin semblait avoir décidé de les attaquer à l’aide de petites barques et de troncs d’arbres.

- Feu à volonté, paré à repousser l’abordage !


Les hommes regroupé commencèrent à sortir leur armes alors que les arbalètes claquaient à nouveau mais suivi d’un plouf caractéristique d’un corps tombant dans l’eau. Une langue de flamme se déplaça soudain à la surface de l’eau et calcina une des embarcations et ce qui se trouvait dessus sans pitié : Lyana avait décidé d’attaquer tout de suite à pleine puissance. Yuan ne resta pas en reste et se tourna vers l’autre côté de l’embarcation avant de sortir de sa position à couvert pour déchainer son pouvoir d’arcane sur une des barques. Les petites sphères explosives frappèrent l’embarcation la détruisant progressivement tout en frappant les galopins qui basculaient à l’eau en piaillant. Il disloqua ensuite une autre barque en détruisant toutes les fixations métalliques et autre clous pour envoyer ses adversaires par le fond. Il aurait bien continué son entreprise mais les tirs de flèches lui faisaient perdre du temps et déjà les créatures prenaient pied sur le pont avec leurs armes métalliques volées au gré de leurs rapines…

Yuan tira alors la lame qu’il avait à son flanc pour se défendre contre ses deux premiers assaillants alors que ses hommes faisaient de même. La mêlée se propagea rapidement sur le navire alors qu’épée, dagues et haches s’entrechoquaient un peu partout. Le plus impressionnant du groupe était surement Franz qui frappait ses adversaires avec la lourde lame comme s’il s’agissait d’épis de blé et face à lui les adversaires tombaient comme des mouches alors que Lyana profitait de sa protection pour lancer des boules de feu plus mesurées sur les galopins sans enflammer leur moyen de transport. Yuan avançait quant à lui tout en souplesse là où son lieutenant faisait parler sa force brute et il tailladait sans pitié les monstres ne se privant pas d’en renvoyer à l’eau à l’aide de coups de bottes bien sentis. Il vit alors deux monstres s’approcher du haut de l’échelle et sans réfléchir il lâcha son arme, sortit deux dagues et les lança droit sur les petits bipèdes qui reçurent tous les deux l’arme de plein fouet et l’un bascula par l’ouverture. Les monstres l’entourant pensèrent profiter du fait qu’il était sans armes en main pour en finir mais il relâcha alors son puissant pouvoir sur le métal et les armes des galopins leur fondirent dans les mains en les brulant atrocement alors qu’une odeur de chair brulée s’élevait d’un peu partout entre son intervention et les boules de feu de Lyana…

C’est alors qu’aussi subitement que le chaos s’était abattu sur le navire, le calme revint… plus aucun bruit ne venait troubler l’obscurité alors qu’une des barques achevaient de se consumer sur les flots. Tous les galopins avaient fui ou étaient mort et un soupir de soulagement général vint accueillir cet état de fait. Yuan put ramasser tranquillement son arme et la ranger dans son fourreau avant de lancer à ses hommes :

- Descendez les blessés au pont inférieur pour les soigner et jeter moi cette vermine per dessus bord, maintenant on devrait être tranquille…


Tout du moins il l’espérait, il n’avait pas envie de perdre ses hommes sur cette rivière qu’il avait été obligé de souiller avec le sang de ses ennemis.


Dernière édition par Yuan Eleazar le Sam 16 Juil - 17:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yuan Eleazar
Harmonien
Harmonien
avatar

Messages : 294
Date d'inscription : 08/01/2011
Age : 29
Localisation : en train de roder

Feuille de personnage
Niveau:
14/30  (14/30)
Expérience:
53/40  (53/40)

MessageSujet: Re: [Quète héro] Exploitation empoisonnée et rencontres récurrentes [terminé]   Sam 16 Juil - 17:22

Fort d’Avelorn, Bois de l’Innocence 13h

La fin du trajet avait été conforme aux prévisions de yuan et rien ne vint s’opposer à eux jusqu’à ce qu’ils accostent le quai de la bourgade qui avait donné son nom à la garnison militaire qui contrôlait ce secteur : Avelorn. La bourgade avait d’ailleurs la particularité de n’être pratiquement constitué que d’elfes et le corps de l’armée Lucinienne qui était en faction était d’ailleurs une brigade elfique : choix fait par rapport à leur bonne compétences de combat en forêt ce qui n’est pas forcément le cas des humais conventionnels par exemple et encore moins de nains… Une fois qu’ils eurent trouvé une charrette pour transporter leur blessés jusqu’à la base ils s’empressèrent de remonter la piste qui passait devant les habitations et commerces divers et variés de ce coin de forêt et dont la plus grande partie était perché le long des troncs d’arbres centenaires. Il y avait en fait deux villages en vis-à-vis : un au sol et un sous la canopée et il n’était pas très compliqué d’imaginer quelles pouvaient être les conséquences de la mort des arbres pour ces gens.

La petite troupe ne se faisait pas trop remarquer bien que nombreux furent les habitants à jeter des regards curieux à cet assemblage hétéroclite de mercenaires mené par un bâtard elfique. Personne n’osa leur poser de question ni les arrêter d’ailleurs alors que Yuan était plutôt crispé : il n’aimait guère la compagnie des elfes en général de par son passé même si ceux-là ne lui avaient absolument rien fait. Ils se présentèrent donc devant la lourde porte bardée d’acier qui gardait l’accès du fort à proprement parler : construction de pierre assez imposante au milieu de cette forêt mais que le talent des habitants avait rendu harmonieux avec la végétation l’entourant. D’un point de vue défensif il s’agissait d’un bâtiment solide avec un mur d’enceinte respectable mais en aucun cas capable de repousser un vrai siège effectué dans les formes puisqu’il manquait un certain nombre d’aménagement pour tenir des armes de siège à distance. Peut-être que la garnison comptait assez de mage pour repousser d’éventuels assaillants mais dans tous les cas il ne dégageait pas cette impression de puissance qu’il avait ressenti dans le fort nain lors de la bataille contre les skavens.

Bien évidemment on ne leur ouvrit pas tout de suite et finalement ce fut le chef de la garnison engoncé dans son armure dorée et escorté de quatre hommes qui vint à leur rencontre s’enquérir de ce qu’ils voulaient. Yuan préféra alors s’effacer devant son employeur et ce fut au délégué Glen d’expliquer ce pourquoi ils étaient là et bien que le commandant s’attendit à sa visite il n’accepta de la faire rentrer qu’en échange de papier officiels prouvant sa bonne fois dans la mesure où il était très en avance sur le planning initial. Une fois toutes les formalités effectuées il s’excusa d’un ton quelque peu guindé auprès du représentant de Soleriès en ces lieux.

- Veuillez me pardonner mais votre arrivée était quelque peu surprenante dans la mesure où votre escorte est quelque peu…hétéroclite. De plus nous avons eu de nombreux accrochages avec des clans Gnoll ces derniers temps qui ratissent de plus en plus loin sans que l’on en connaisse la cause.


Yuna préféra ne faire aucune remarque quant au côté méprisant que le commandant dans son armure brillant avait vis-à-vis de ses hommes. Certes ils n’étaient pas aussi martiaux ni aussi discipliné que ses soldats mais il ne doutait pas qu’en cas d’affrontement ceux-ci trouveraient à qui parler. Il s’éloigna quelque peu de la discussion pour le moment en se demandant ce qui poussait les Gnolls à attaquer alors que la forêt se détériorait de l’extérieur…Cela avait probablement quelque chose à voir avec la cause même de la corruption des lieux. Franz s’approcha alors de lui :

- Chef, j’ai installé les blessés à l’infirmerie : on s’occupe d’eux pour le moment.
- Parfait.

Ce fut au tour de l’impatiente Lyana de se manifester et de se faire remarquer par son impatience caractéristique :

- Et maintenant ? On s’arrache ?


Yuna ne put réprimer totalement un sourire amusé avant de répondre simplement en repoussant une de ses mèches bleues.

- Non, nous allons voir ce qui se décante de cette affaire : je suis sûr que nous avons encore quelque chose à faire dans ce secteur.


La jeune femme se mit à bouder comme si rester ici l’ennuyait, elle préférait surement rentrer en ville pour profiter outrageusement du confort d’une des demeures de Yuan.

- Allons trouver quelque chose à manger en attendant…


Et le petit groupe s’empressa de disparaitre de la cour du fort alors que le délégué et le commandant faisaient de même de leur côté pour se mettre au courant de la situation.

Yuna ne revit les deux hommes que quelques heures plus tard alors qu’il avait trouvé un coin au soleil sur le rempart pour faire une bonne sieste et il se réveilla alors qu’il les entendait s’approcher de lui. Il se contenta d’ouvrir un œil vers les deux hommes alors que seul Glen s’avançait désormais comme le commandant ne voulait rien avoir à faire avec le demi-elfe.

- Monsieur Eleazar ?

- Parlez chez délégué, je vous écoute.

Rien qu’au ton il comprenait qu’il allait encore lui demander quelque chose et il dut faire un effort pour réprimer un sourire mesquin alors qu’il lui exposait la situation.

- Le commandant Barlond ici présent est arrivé aux mêmes conclusions que moi et suggère de lancer des patrouilles en exploration dans le secteur le plus profond des bois. Mais comme il manque d’effectif j’aimerais que vous les épauliez en vous chargeant d’un secteur…


Effectivement il comprenait mieux pourquoi le commandant avait la mine si morose : faire appel à des mercenaires devait être contre son sens de l’honneur…

- C’est d’accord mais je veux choisir mon secteur !

Il en voulait pas se coltiner un lieu ennuyeux avec rien d’intéressant à espionner : il avait déjà une idée du lieu qu’il voulait reconnaitre car potentiellement le plus à même d’accueillir une activité discrète. Le commandant semblait vouloir dire quelque chose mais n’ayant pas le pouvoir de s’opposer au délégué il resta bouche close. Yuan enfonça le clou et sortit une carte de sa cape avant de la dérouler devant le délégué. Il pointa du doigt une zone bien précise au milieu de nulle part en confirmant :

- Je m’occupe de cette zone, je pars dans l’heure si nécessaire.


Glen jeta un regard interrogateur à l’officier avant de répondre simplement :

- Ça l’est alors faites.

- Très bien, nous reparlerons de ma rémunération une fois la mission terminée si vous voulez bien : n’essayez pas de me rouler ou je pourrais regretter mon geste de la bibliothèque…

Il était bien assez explicite pour faire blêmir le délégué qui se doutait qu’il n’était pas le genre de personne qu’il pouvait se permettre de spolier en toute impudence.

- Ne vous inquiétez pas, nous payons toujours nos dettes.

- Parfait, sur ce excusez-moi, je vais chercher mes hommes sauf bien sûr les blessé et je pourrais soulager votre cher commandant de ma présence.


L’officier semblait bouillir de fureur devant cette nouvelle provocation mais il avait une chose pour lui : la maitrise de ses nerfs.

- Et bien sûr j’emprunterais deux de vos pigeons pour vous prévenir quand je vous aurais coiffé au poteau.

Sur ce il préféra disparaitre pour rameuter ses hommes et préparer leur affaire et dans l’heure suivante ils quittaient la bourgade elfique à un rythme soutenu en suivant une des nombreuses petites pistes qui serpentaient dans la forêt : ils allaient montrer à cette bande d’ânes qu’ils étaient les meilleurs…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yuan Eleazar
Harmonien
Harmonien
avatar

Messages : 294
Date d'inscription : 08/01/2011
Age : 29
Localisation : en train de roder

Feuille de personnage
Niveau:
14/30  (14/30)
Expérience:
53/40  (53/40)

MessageSujet: Re: [Quète héro] Exploitation empoisonnée et rencontres récurrentes [terminé]   Lun 18 Juil - 16:33

Milieu de nulle part au plus profond du bois de l’innocence, milieu de journée

La fatigue commençait à se faire sentir dans la petite troupe ainsi qu’une lassitude bien compréhensible. En effet même si les forêts Luciniennes étaient bien plus clémentes que d’autres comme celle de la Jungle des Anciens en Harmonia elle n’en restait pas moins un milieu peu accueillant. En effet les arbres étaient si dense qu’ils ne voyaient que rarement la lumière du jour alors que des passages de bêtes pourtant pacifique réveillait à chaque fois leur instinct de défense pour rien…et que dire de tous ces insectes et autres araignées qui profitaient du sommeil des mercenaires pour venir les piquer de provoquer des démangeaisons pour la journée qui suivait. Le seul point positif était qu’ils n’avaient guère besoin d’entamer leurs réserves de nourriture dans la mesure où les bois regorgeaient de gibier et de plantes comestibles même si Lyana ne perdait pas une occasion de se plaindre que sa viande n’était pas assez cuite.

Heureusement d’après la carte de Yuan et malgré les légères incertitudes sur sa position exacte, ils se rapprochaient de la zone qu’ils devaient reconnaitre et où il pensait bien trouver la source de l’infection qui essayait de tuer toute la forêt. Il leur fallait encore arriver à gravir la colline qui se trouvait devant eux malgré la végétation et normalement de ce point d’observation ils trouveraient ce qu’il y avait de suspect dans le secteur s’il y avait vraiment quelque chose. L’ascension ne se passa pas trop mal même pour les membres les moins entrainés à ce genre d’effort comme Lyana qui ne manqua pas de pester à chaque fois qu’elle glissait dans la boue avant de reprendre son chemin.

- Tu vas me devoir une bonne séance de bain et une nouvelle tenue au minimum pour la peine.

Yuan se contenta d’un léger sourire en constatant qu’elle ne perdait pas son caractère avec la fatigue et il savait qu’elle disait cela pour évacuer sa fatigue et sa colère plus que par réelle nécessité : en effet elle disposait d’avantage conséquents lorsqu’elle se trouvait au domaine de Vordue mais aussi à Equillios et Soleriès.

Lorsqu’ils atteignirent le sommet de la colline le Soleil déclinait lentement sur l’horizon et Yuan s’empressa de se débarrasser de son matériel pour grimper le long d’un chêne qui dépassait les autres arbres de plusieurs mètres et qui devait de ce fait être un très bon poste d’observation. L’ascension n’était guère compliquée pour quelqu’un de la nature de Yuan d’autant plus que l’arbre disposait de ramifications nombreuses qui faisaient autant de prises pour lui. Lorsqu’il fut assez haut il tourna la tête vers la zone encore inexplorée pour l’examiner de son regard perçant et il ne fut pas déçu… Au pied de la colline se découpait une grande trouée noirâtre dans le tapis vert de végétation. La zone était boueuse et grouillait de créatures diverses : des hommes visiblement d’origine Umbrienne côtoyait des groupes d’orcs alors que les Gnolls semblaient patrouiller un peu partout. Il continua son inspection pour tenter de comprendre ce que tous ces monstres faisaient ici au milieu de nulle part et il comprit rapidement qu’ils cherchaient quelque chose dans le sol car des ouvriers dont des ogres puissants poussaient des chariots de terre pour le déverser le long d’une vaste butte artificielle. Mais que pouvaient-ils bien chercher ? Un trésor enfoui ? Une ruine ? Des minerais précieux ? Il n’était pas prêt à descendre le découvrir : pas avec tous ces gardes et notamment les Gnolls à l’odorat bien développé.

Une autre question taraudait le demi-elfe désormais : quel chef pouvait être assez puissant et influent pour imposer sa volonté à cette espèce d’armée hétéroclite… Il ne tarda pas à avoir la réponse alors qu’un claquement d’aile se faisait entendre suivit d’un sifflement désagréable : Au-dessus de sa tête venait d’apparaitre quelqu’un que Yuan avait déjà vu et qu’il tenait responsable d’un grand nombre de désordres dans les trois mondes ces derniers temps. Il s’agissait en effet de l’homme en armure noire qu’il avait aperçu pour la première fois dans le manoir près du village de Moune et de son dragon qui lui servait de monture. Il le savait indirectement responsable de l’affaire de la ville enfouie d’Equillios et se demandait si les ruines d’Orr n’avaient pas été elles aussi une de ces idées.

Il serait bien resté espionner plus longtemps mais cela n’aurait pas été prudent et il se laissa glisser rapidement jusqu’au sol visiblement assez troublé pour que ses hommes le perçoive sur son visage. Néanmoins le demi-elfe ne leu laissa pas le temps de parler en premier en leur lançant un ordre clair et sec.

- On retourne en arrière et vite, on est trop près : on risque de se faire repérer par des Gnolls.


La surprise fit rapidement place à l’empressement et tous remballèrent leur affaires qu’ils avaient déjà disposées pour la nuit avant de s’engager à nouveau sur la pente boueuse Yuan à leur suite et ranz pu enfin lui demander alors qu’ils fermaient la marche tous les deux.

- Que se passe-t-il vraiment ?


Yuan fit attention à ne pas se prendre les pieds dans les racines affleurantes avant de répondre à l’homme en armure :

- C’est toute une armée qui se trouve de l’autre côté, et elle est en pleine excavation…ne me demande pas de quoi je n’en ai aucune idée. La seule chose que je sais c’est que tout cela est maléfique puisque je connais le chef qui est impliqué dans des atrocités un peu partout dans les trois mondes.


Si Franz était surpris par la nouvelle il n’en laissa rien paraitre et dans son style si pragmatique il demanda :

- A quoi on peut s’attendre avant les renforts ?

Yuan poussa un léger soupir et tenta d’être optimiste :

- Au moins une patrouille de Gnolls…à nous de nous débrouiller pour survivre.

Ils terminèrent la descente dans la pénombre et fort heureusement personne ne chuta ni se blessa ce qui était déjà un point encourageant alors que Yuan ordonnait une petite pause.

- Dix minutes d’arrêt : je vais envoyer les pigeons ! Interdiction d’allumer un feu bien entendu.

Seuls des soupirs vinrent accueillir son ordre alors qu’il entreprenait de rédiger un rapport pour la garnison d’Avelorn qui allait devoir envoyer toutes ses troupes en renfort dès la réception des pigeons… Une fois les messages enroulés et terminés il s’empressa de relâcher les oiseaux qui seraient plus en sécurité de nuit que de jour. Une fois cela fait il toisa ses hommes avant de leur annoncer qu’ils devaient repartir ce qu’ils firent à vitesse réduite cette fois-ci pour ne pas trop puiser dans leurs réserves en cas de combat.

Et en effet au beau milieu de la nuit Yuan qui fermait la marche entendit soudain un craquement derrière eux suivit de nombreux autres assez rapidement. La pénombre dissimulait encore leurs ennemis mais il dirigea ses hommes vers la droite et une espèce de petite falaise qui aurait le mérite d’empêcher qu’ils soient encerclés rapidement.

- En position de combat : je crois que les Gnolls arrivent…Au moins vingt.

Les monstres étaient des adversaires coriaces au corps à corps mais heureusement dépourvu de magie normalement et l’obscurité empêcherait l’usage des arcs et arbalètes. Les hommes se répartirent en arc de cercle le long de la paroi rocheuse en laissant Lyana et un arbalétrier au centre : il profiterait des traits de feu de la jeune femme pour tirer. Déjà ils entendaient les grognements dont les monstres se servaient pour communiquer la plupart du temps et le combat débuterait d’ici quelques secondes… Déjà yuan distinguait les silhouettes bestiales des monstres entre les arbres et il lança :

- Tenez-vous prêts !


Et l’instant d’après le combat débutait sauvagement ! Les monstres étaient arrivés au corps à corps avec leurs haches, masses et épées et avaient engagé le combat avec les mercenaires de Yuan avec des fortunes diverses. En effet si l’un des hommes était tout de suite tombé transpercé par une épée, déjà trois des Gnolls gisaient sur le sol boueux de la forêt dont un que Yuan avait décapité avec sa lame acéré et l’autre que Franz avait partagé en deux avec son espadon. Déjà deux autres Gnolls fonçaient sur le demi-elfe et il lança alors en se baissant :

- Lyana à toi !

Aussitôt une langue de flamme passa juste au-dessus de Yuan allant carboniser les deux Gnolls qui se roulèrent par terre en hurlant et on entendit le claquement de l’arbalète car le mercenaire avait profité de la lumière pour crucifier à bout portant un des monstres ce qui portait leur pertes déjà à sept puisque Franz venait de fracasser le museau d’un adversaire à l’aide d’un coup de poing de son gantelet d’acier. A ce rythme-là ils allaient s’en sortir et alors qu’il se remettait à combattre à l’aide de ses lames il lança à voix haute :

- Aucun de doit en réchapper !

En effet leu ennemis ne devaient en aucun cas être prévenu de leur présence aussi tôt… Un autre mercenaire fut blessé mais la partie centrale de la ligne des mercenaires occupait suffisamment les hommes pour que personne ne soit submergé. Les lames continuaient de s’entrechoquer et les monstres comprenaient qu’ils n’affrontaient pas de simples bidasses locales… Une nouvelle volée de boule de feu éclaircit encore quelque peu leur rang alors que la situation s’inversait et que Yuan qui se servait de son lieutenant pour couvrir son flanc avançait désormais à la rencontre des derniers Gnolls. Comme il commençait à fatiguer il utilisa pour la première fois une technique qu’il avait mise au point chez lui…il combina son pouvoir sur le métal et ses fils d’absorption avant de projeter des fils métalliques crée à partir d’une hache au sol en direction de ses adversaires. Les fils autour desquels les filaments s’étaient accrochés s’enroulèrent autour des membres des Gnolls que Yuan entreprit de vider de leur énergie alors que ses hommes maintenant en supériorité numérique s’empressaient de sauter sur les monstres pour les massacrer. Yuan relâcha lentement les liens qu’il tenait avant de s’apercevoir qu’un des monstres avait pris la fuite comme il le craignait.

- Merde, envoie l’arbalète.


Il se mit alors à courir à la poursuite du Gnoll dans la forêt sombre avec l’arme chargée entre les mains pour en finir avec cette embuscade…Il gagnait difficilement du terrain mais il savait où il allait pouvoir en finir : le monstre allait devoir grimper bientôt et donc ralentir…et effectivement c’est ce qui se produisit. Yuan arriva au pied de la montée et s’agenouilla pour plus de stabilité avant de tirer sans hésiter dans le dos de la créature qui s’effondra sur le sol tuée sur le coup. Yuan put enfin pousser un soupir de soulagement et il s’empressa de regagner les autres : ils devaient bouger à nouveau pour prendre le moins de risque possible en attendant les troupes elfiques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yuan Eleazar
Harmonien
Harmonien
avatar

Messages : 294
Date d'inscription : 08/01/2011
Age : 29
Localisation : en train de roder

Feuille de personnage
Niveau:
14/30  (14/30)
Expérience:
53/40  (53/40)

MessageSujet: Re: [Quète héro] Exploitation empoisonnée et rencontres récurrentes [terminé]   Ven 22 Juil - 20:32

Secteur de l'excavation, trois jours plus tard...

L’attente fut longue et pénible pour la petite troupe notamment pour les blessés car n’ayant reçu que les premiers soins. Ils furent obligés de se terrer dans une grotte non loin du lieu de la bataille dans la mesure où ils ne pourraient pas fuir assez vite face aux tribus Gnolls d’autant plus que Yuan ignorait si toute la population des monstres était fidèle à son adversaire masqué où non… Heureusement ils disposaient de suffisamment de vivre et d’eau puisqu’une source était présente au fond de l’anfractuosité rocheuse qui les accueillait. L’attente dura deux jours durant lesquels les tours de garde se succédèrent dans la pénombre : ils évitaient d’allumer du feu pour signaler leur position et en cas de combat seule l’étroitesse des lieux leur donnerait un avantage certain mais insuffisant sur la durée.

Heureusement pour eux le troisième jour ce ne furent pas leur adversaires qui les trouvèrent mais bien l’avant-garde de l’armée elfe rassemblé par le commandant Barlond qui avait ravalé sa fierté pour se fier aux informations de Yuan qui étaient dramatiques : s’il laissait quelqu’un s’installer durablement dans le bois et le contaminer il lui serait très dur de l’en déloger. C’est pourquoi il avait décidé de frapper le plus fort possible pour tout détruire et tuer les instigateurs du projet si nécessaire. Une fois le groupe identifié il fut d’ailleurs mené directement vers le gros de la troupe qui avançait aussi discrètement que possible pour une aussi grosse troupe. Heureusement que les éclaireurs étaient efficaces et tuaient tout être s’approchant assez près pour comprendre ce qui se passait. Lorsqu’un Yuan boueux se présenta devant l’elfe il se contenta de s’incliner légèrement devant lui avant de lui glisser :

- Merci d’avoir fait aussi vite commandant, le temps commençait à être long pour nous.


Pour une fois le commandant sembla plus amical envers le demi-elfe peut-être grâce au fait que c’est lui qui allait lui permettre de réaliser un grand coup d’éclat qui lui vaudrait à n’en pas douter la reconnaissance du roi…

- Votre rapport était on ne peut plus clair sur l’urgence de la situation et en ce moment même les différentes compagnies de ma brigade se répartissent conformément au plan d’attaque prévu.

Yuan était quelque peu surpris d’autant de célérité et demanda :

- Vous connaissez déjà la configuration des lieux avec précision ?

L’elfe se contenta d’acquiescer rapidement avant de lui expliquer :

- Nos meilleurs éclaireurs quadrillent déjà la zone depuis plus d’une demi-journée et d’ailleurs je ne le félicite pas de ne pas vous avoir trouvé plus rapidement : il faut croire qu’il y a un certain relâchement de leur part.


Yuan se contenta d’un bref signe de la tête alors qu’il regardait ses hommes qui l’attendaient à l’arrière eux aussi d’un aspect des plus repoussants à cause de la boue omniprésente. Visiblement hormis les deux blessés ils étaient tous en bonne santé et ne voulait pas les impliquer plus dans le combat qui allait venir c’est pourquoi il leur lança :

- Vous vous êtes très bien comportés, vous pouvez rentrer au fort en attendant mon retour : la situation ne requiert plus votre présence.


Visiblement l’avis des mercenaires étaient partagé et Franz fit même un pas en avant dans sa direction pour protester mais Yuan fut plus rapide que lui et se contenta de lui dire :

- Qui va les protéger durant le retour si tu n’es pas là ?


Le guerrier en armure regarda alors autour de lui en comprit que son chef avait raison suite à quoi il fit un pas en arrière en baissant la tête. Le commandant se permit alors de faire une remarque :

- Vous pourriez rentrer vous aussi monsieur Eleazar…


Yuan le fixa alors en ayant un léger sourire en coin avant de lui expliquer simplement :

- J’ai comme qui dirait un compte à régler avec le responsable de tout ce merdier, je sollicite la permission de me joindre à l’assaut.

Il pense réellement que l’elfe allait refuser dans un premier temps mais à sa grande surprise il se contenta d’acquiescer lui précisant simplement :

- Faites comme vous voulez mais ne comptez pas sur nous pour vous protéger.


Yuan haussa les épaules : depuis quand avait-il donc besoin de se faire protéger ? Il avait vu bien assez d’adversaire pour savoir quoi faire en cas de bataille rangée.

C’est ainsi que trois heures plus tard Yuan se retrouva avec la première compagnie du commandant prêt à lancer l’assaut contre les troupes hostiles et hétéroclite de ce curieux et vicieux Umbrien. Le plan en lui-même était simple puisqu’il consistait à clouer les adversaires sous une pluie de flèches tirées depuis la colline pendant que les phalanges de guerrier en armure donnaient l’assaut sur les flancs. La seule manœuvre que pouvait tenter l’adversaire était de tenter d’enfoncer leur centre pour percer jusqu’au archer mais c’est justement là qu’était positionné la première compagnie et les meilleurs mages de la brigade : ils ne failliraient pas ! Pour le combat à proprement parler Yuan avait préféré se rabattre sur une arme lourde qu’il s’était empressé de forger : un retour aux fondamentaux avec cette hallebarde qui lui permettrait de se battre contre le plus grand nombre alors qu’il réservait ses lames à sa cible finale. Dans la clairière les travaux se poursuivaient alors que l’absence d’une partie des patrouilleurs ne commençait à les inquiéter que seulement maintenant donc bien trop tard notamment à cause de la trop grande diversité des troupes assemblées ici. Ce dernier paramètre nuirait énormément à la cohésion de la défense des intrus au demeurant.

Soudain un bruit de cor sa fit entendre sur la colline derrière eux signe que le commandant lançait l’ordre de l’assaut et presque aussitôt une pluie drue de flèches commença à s’abattre sur la clairière frappant indistinctement humain, orcs et gnolls qui tombèrent sa comprendre ce qui leur arrivait dans un premier temps. Leurs ennemis auraient même pu commencer à sa débander sous les tirs mais bien sûr c’est à cet instant que le cavalier à l’armure fit son apparition à l’autre bout du champ de bataille et il parvint à remettre ses troupes en ordre de marche. Quelques archers parvenaient à se mettre à couvert pour riposter aux elfes pendant que les formations des trois races se mettaient en place pour le combat malgré les partes des premiers instants.

La corne de commandement sonna une seconde fois résonnant dans toute la clairière et les phalanges latérales rentrèrent en action pendant que les archers concentraient désormais leurs tirs vers la partie centrale de la clairière. Le corps à corps qui s’engagea fut violent et brutal mais tourna plutôt à l’avantages des elfes mieux organisés et plus véloces là où leurs adversaires jouaient sur leur puissance et leur endurance. C’est alors que tout naturellement le commandant adverse donna l’ordre de procéder à une charge au centre pour déstabiliser les archers elfes. Yuan se frottait déjà les mains en voyant les troupes ennemies se rapprocher de la lisière du bois sur le feu des archers : tout se passait bien, voire trop bien pour le moment et l’instant qu’il attendait arriva avec le troisième son du cor qui leur commandait

La dernière troupe d’elfe dont yuan faisait partie traversa les quelques mètres la séparant de la clairière et engagea le combat à son tour alors que les archers s’avançaient pour passer à un tir plus unitaire maintenant qu’un tir de masse était risqué pour leur propre camp. Yuan s’empressa de s’extraire de la troupe principale pour tenter de se glisser le plus rapidement possible dans la direction de son adversaire désigné. Les monstres qui se dressaient sur son chemin n’étaient pas vraiment un obstacle car déjà en plein combat et il faisait de grandes saignées dans leur rangs à l’aide de son arme faisant au passage feu de tout bois avec ses boules d’arcanes lorsque la pression était trop forte. Déjà une odeur persistante et pestilentielle de sang et de fluides vitaux se faisait sentir par-dessus la boue du chantier d’excavation. Il progressait rapidement en contournant le combat central désormais et escaladait les constructions des bois branlantes qui dissimulaient et alors qu’il descendait d’un toit en sautant sur un tas de boue il se débarrassa de deux orcs d’un ample coup de taille avant d’apercevoir quelque chose de décisif : dans la boue ressortaient de petits cristaux rouges…semblables à ceux que fabriquaient les mages qu’il avait tué. Il s’agissait en fait de cristaux de puissance magique très recherché et très puissant rassemblés en grande quantité…mais pour quoi faire ? Telle était la question.

Il n’allait plus tarder à atteindre la butte d’où l’homme en armure commandait le combat de ses troupes juché sur sa hideuse monture lorsqu’un nouveau monstre s’interposa entre eux deux pour prendre la défense de son adversaire. Il s’agissait d’une espèce d’énorme loup aux yeux rouges : probablement un Kaéonide même s’il n’en avait jamais vu et sans hésiter il lâcha son arme du moment pour faire glisser sa lame hors de son fourreau prêt à recevoir le monstre à l’imposante mâchoire. Le monstre ne se fit pas attendre et sauta gueule ouverte pour empoigner Yuan qui esquiva mais qui fut déstabilisé par un coup de patte qui l’envoya dans la boue déchirant sa cape au passage. Il se releva tout de suite mais la bête était déjà sur lui et sa lame frappa les crocs du monstre sans effet alors qu’il faisait un bond en arrière pour se prémunir tant bien que mal d’une blessure. Il était déjà essoufflé alors que la bête la bave au coin des babines lui sautait à nouveau dessus et cette fois il put frapper de toutes ses forces sur le flanc de l’animal avec son sabre qui ne pénétra presque pas dans le cuir de ce loup démoniaque… Il sut alors presque aussitôt ce qu’il devait faire et il s’empressa de lâcher son épée avant de sortir une de ses dagues de sa tunique prêt à recevoir la prochaine charge. Celle-ci ne se fit pas attendre alors que la bataille faisait toujours rage et le Kaéonide lui sauta dessus la gueule grande ouverte… Yuan n’en demandait pas tant et alors qu’il basculait en arrière sous le poids du monstre il lui planta la lame dans le palais de telle façon qu’il ne put pas refermer sa gueule sur le bras de Yuan… Celui-ci, malgré une côte rompue par le choc ne manqua pas d’invoquer une nouvelle boule d’arcane de bonne taille qu’il projeta au fond de la gueule du monstre et lorsqu’elle explosa s’en fut fini de lui…ses yeux cessèrent de rougeoyer et il tomba sur le côté alors que Yuan se relevait difficilement…

Le combat allait bientôt toucher à sa fin alors que les hordes hideuses reculaient désormais sur tous les fronts. Une escouade d’elfe parvint même à se frayer un chemin tant bien que mal en direction du leader adverse mais ils furent accueillit chaleureusement pas une langue de feu de sa monture…Cela promettait d’être complexe ! Yuan comprit qu’il ne pouvait pas se lancer à l’assaut aussi rapidement et il s’empressa de rechercher du métal qui ne manquait pas dans le chantier d’excavation abandonné et il entreprit de se créer un armure géante tout en métal comme il l’avait déjà fait il y a quelques temps et une fois que cela fut achevé il faisait partie d’une espèce de statue de fer qui tenait une longue chaine et une épée démesurée…C’est ainsi qu’il remonta la pente de l’excavation péniblement comme le sol était instable sous autant de poids…

Une fois revenu sur le champ de bataille les derniers gardes de son adversaire fuirent devant lui et seul le dragon riposta par une nouvelle langue de feu terrible qui commença à faire fondre le plastron de l’armure sans toutefois arriver à la faire céder alors que Yuan jetait ses dernière forces dans le combat. Le cavalier comprit qu’il devait fuir alors que l’armure arrivait sur lui car il lança aussi quelques projectiles sans effets sur Yuan. Le dragon déploya alors ses ailes pour prendre son envol et abandonner cette bataille perdue désormais mais Yuan lança alors la lourde chaine qui s’enroula justement autour d’une des ailes dans la mesure où il avait anticipé cette manœuvre. Comprenant ce qui se passait le cavalier sauta au bas de celui-ci alors qu’il se débattait manquant de faire tomber l’armure géante. Mais Yuan ne se laissa pas faire et abattit son grand tranchoir sur le cou du monstre imposant pour lui détacher la tête…Et heureusement il parvint à le faire alors que son armure se désagrégeait à masure que ses forces le quittaient et que le sang du dragon l’éclaboussait par gros jets. Il tenta de se relever pour se lancer à la poursuite de son ennemi mais celui-ci qui se retrouvait presque encerclé par les elfes s’entoura alors d’un épais mur de flammes qui consumait même les flèches…Il sortit alors une pierre de sa poche et ouvrit un portail avant d’y disparaitre puis il se referma. Yuan frappa du poing dans la boue : il lui avait échappé… et il ne savait toujours pas quel était son but. Extenué il n’eut pas la force de se relever sans aide, aide que lui apportèrent cependant des soldats aux aussi couvert de sang et après qu’ils eurent brulé tous les cadavres et que les mages aient fait écrouler l’excavation ils se remirent en marche vers leur chez eux. Yuan pouvait souffler : il allait rentrer tranquillement, toucher son dû et se reposer : il l’avait bien mérité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître d'Harmonia

avatar

Messages : 450
Date d'inscription : 30/08/2010

Feuille de personnage
Niveau:
900/900  (900/900)
Expérience:
40/40  (40/40)

MessageSujet: Re: [Quète héro] Exploitation empoisonnée et rencontres récurrentes [terminé]   Sam 20 Aoû - 21:20

Pour la seconde place du podium de la Quête du Héros

Yuan Eleazar : 30 xps
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Quète héro] Exploitation empoisonnée et rencontres récurrentes [terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Quète héro] Exploitation empoisonnée et rencontres récurrentes [terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» exploitation borne arcade
» Attaques empoisonnées
» Comment gérer les attaques empoisonnées.
» Arc géant et tir empoisonné.
» intérêts des armes empoisonnées

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Harmonia :: Archives :: Les archives des mondes-
Sauter vers: